Enfin, la rubrique culte Said and Done (publiée dans le dominical The Observer), le meilleur de la presse anglaise sur les bizarreries du foot british et international, arrive en France. Une exclusivité Teenage Kicks, of course.

C’est donc au terme d’une lutte sans merci (encore plus intense que le transfert de Rohan Ricketts aux Shamrock Rovers) que Teenage Kicks a obtenu les droits de traduction de Said and Done, l’incontournable trublion de la presse foot anglaise. Chaque semaine, S & D braque son puissant projecteur sur les aberrations, étrangetés et autres excentricités du foot britannique et international. Une fois par mois, nous publierons un généreux florilège des exotiques trouvailles de David Hills (rédacteur en chef) et sa bande de fins limiers. Aujourd’hui, le best of de septembre, première partie.

 

4 septembre 2011

Le Number One des propriétaires de la semaine

Juin. L’arrestation de Carson Yeung (propriétaire de Birmingham City) pour blanchiment de fonds n’aura aucune conséquence pour le club, déclare le président du club, Peter Pannu. Ce dernier dément les rumeurs d’une vente express de joueurs pour renflouer les caisses. Il déclare :

« Tout va bien. A mon retour de Hong-Kong, je vous informerai de la situation. Ces choses-là arrivent. »

Août. Période post vente express de joueurs, Yeung contracte un emprunt de 6,3M (à 12 %), en partie pour « rembourser les dettes », avant de retourner au Royaume-Uni sous caution. Son avocat a déclaré à la justice de Hong-Kong :

« Il est faut absolument que Carson retourne à Birmingham. Il se doit d’être sur place, pour rassurer les joueurs. »

Le Number Two

Le propriétaire de Palerme, Maurizio Zamparini :

Février. Il limoge le manager Delio Rossi l’accusant de « ne pas avoir de couilles » et le remplace par Serse Cosmi, « un vrai homme, un type qui a la gnaque. »  

Avril. Limoge Cosmi pour « faiblesses fondamentales » et reprend Rossi.

Mai. Zamparini déclare : « Rossi, il est comme ma femme, je le veux pour moi tout seul. »

Juin. Rossi démissionne, Zamparini nomme Stefano Pioli et promet la stabilité :

« Pioli est un homme formidable et humble. Je vous fais un pari : il sera encore ici, avec moi, pour trois ans et ensuite, prolongement de contrat de deux ans. »

La semaine dernière. Le Zamp vire Pioli avant son premier match. « Ça ne marchait pas, je veux le retour de Rossi

Ce dernier, interrogé, déclare : « Il n’en est pas question. »

(verdict de Piolo quand il accepta le poste : « Je suis sûr que le président et moi auront nos désaccords, mais c’est normal. La situation actuelle est très positive. »)

37 : nombre de changement d’entraîneurs effectués par Zamparini depuis 1987.

Effort collectif

230 000 £ : montant de la masse salariale de Plymouth Argyle pour août [club de D2 en 2009-2010, dans les profondeurs de D4 aujourd'hui - là où Romain Larrieu évolue depuis 2000 - en redressement judiciaire, 13M de dettes, ndlr TK].

Les administrateurs judiciaires annoncent que 60 % des salaires de septembre devront être reportés.

228 626 £ : montant des frais des administrateurs judiciaires accumulés entre mars et la fin avril - continuant depuis cinq mois à un rythme de 267 £ de l’heure en moyenne.

Club de la semaine

2002. Des dépenses déraisonnables condamnent Leicester City au redressement judiciaire, avec dettes de 30M, résultant en une perte pour le fisc anglais de 6M (jamais remboursés) et diverses entreprises locales, dont les Ambulances St John qui doivent faire une croix sur 4 415 £.

La semaine dernière. Sven-Goran Eriksson achève son Mercato d’été : 14,2M de dépensés, dont 4,5 pour Jermaine Beckford.

Bilan financier de Leicester sur le dernier exercice : perte de 7,5M.

Ailleurs

485M : montant dépensé en transferts cet été par les vingt clubs de Premier League, 120 de plus que l’été dernier.

12M : montant de la subvention annuelle de la Premier League auprès de la Football Foundation [aide au football de masse, ndlr TK], comparé à 20M en 2004.

Autres moments forts du mercato d’été

22 juillet. Mikel Arteta, Everton :

« Ce que j’aime dans cette intersaison à Everton c’est qu’on ne parle pas de transferts, de rumeurs, on ne parle pas de ci et de ça. L’année dernière, il y avait une grande incertitude autour de deux ou trois cadres du club, on ne savait pas s’ils allaient rester. Cela nous a affectés. Cette année, rien de tout cela. »

Août. Arteta demande à être transféré et rejoint Arsenal.

Plus belle promesse pré-mercato

Mai. Le président de Manchester City, Khaldoon al-Mubarak, sur les fortes dépenses du Mercato d’été 2010 où six joueurs furent recrutés :

« Cela ne se reproduira pas. Nous ne recherchons pas la quantité, aujourd’hui, on dispose de joueurs de qualité, on a juste besoin de deux ou trois joueurs supplémentaires. »

Nombre de joueurs recrutés cet été : six, pour 76M.  

Nouvelles bon goût

Colombie. Les fabricants d’un jeu en ligne sur le sélectionneur national (Hernán “Bolillo” Gómez) en rapport direct avec sa démission pour avoir frappé une femme dans un bar (voir S & D précédent), déclarent que le jeu n’est « absolument pas de mauvais goût ».

Le jeu consiste à déplacer Gómez qui se trouve dans un bar à frapper des femmes avec un bâton tout en buvant de la bière. Message final au vainqueur : « Vous êtes une très mauvaise personne. »

Le créateur, Pablo Andrés Pabón :

« A travers l’humour, on peut créer une conscience qui empêchera que d’autres incidents de cette sorte ne se reproduisent. »

Nouvelles limogeages

Madagascar déclare avoir limogé l’intégralité de leur équipe nationale pour la remplacer par leurs Espoirs (match de qualification CAN contre le Nigéria) à cause d’un désaccord sur les primes. Le vice-président de la fédération Doda Andriamiasasoa :

« L’ambiance n’était pas sereine. Leur comportement a été indigne. »

La semaine de Bulat

Suisse. Le propriétaire du Neuchâtel Xamax, Bulat Chagaev, déclare que les allégations selon lesquelles il a envoyé des gardes du corps armés dans les vestiaires de Xamax, après un décevant match nul, dans l’intention de causer la « terreur » sont fausses. Il précise :

« Je n’ai pas besoin d’armes pour faire peur à ces joueurs. Je ne regrette rien de mes agissements… Soyez tranquilles, je suis bien dans mes baskets. »

Rappel, août dernier. Chagaev limoge Rudakov, après avoir viré l’intégralité du staff des entraîneurs, viré le gardien et être entré furax dans le vestiaire en criant « Je vais tous vous tuer. »

 

 10 septembre

Un peu de comptabilité

28M de £ : montant que l’Australie à dépensé pour sa candidature Coupe du Monde 2022. Résultat : un vote reçu.

Sont inclus dans les livres de compte de la candidature, publiés la semaine dernière : 3,7M d’argent public dépensés sur le personnel, 1,7M en frais de déplacement et 6,9M pour l’élaboration d’un livre de candidature de 700 pages (avec reluire cuir de kangourou) ainsi que sa présentation à Zurich devant Sepp.

Le chief exec de la fédération australienne, Ben Buckley, déclare que le temps est venu de passer à autre chose :

« Nous pouvons désormais clore ce chapitre de notre histoire. »

Egalement dans les comptes : 4,4M de £, versés à des consultants externes, dont 956 000 à Peter Hargitay, un ancien « conseiller spécial » de Sepp. L’année dernière, Hargitay a nié les allégations selon lesquelles sa société avait été surpayée :

« Vous plaisantez ou quoi ? Pour ce travail, j’ai touché le montant le moins élevé que notre société a reçu depuis des années car on m’a dit “On vous paiera peu ou rien mais on vous versera une grosse prime si vous obtenez la coupe du monde.”  On ne l’a pas eue, par conséquent, moi, j’ai gâché deux ans de ma vie pour toucher une somme dérisoire. »

Pendant ce temps-là

2010. Sepp explique pourquoi la candidature du Qatar (2022) a obtenu 14 votes :

« Cela n’a rien à voir avec l’argent. Il s’agit du développement du football, de traverser les frontières. Alors ne me parlez pas d’argent. »

2011. Estimation du budget du Qatar pour 2022 : 138 milliards de £, dont 28 pour la construction d’une ville nouvelle.

Déclaration de la semaine

Kevin Heaney, candidat à la reprise de Plymouth Argyle [en redressement judiciaire depuis mars 2011, 13M de dettes, ndlr TK], toujours à la tête d’un groupe offshore d’investisseurs non identifiés cherchant à acheter le foncier du club aux contrôleurs judiciaires.

Heaney déclare que la décision du groupe de donner le contrôle total du club à l’actuel président intérimaire Peter Ridsdale ne devrait pas inquiéter les supporters [Ridsdale est l'un des principaux fossoyeurs de Leeds United au début des années 2000, ndlr TK].

« En Peter Ridsdale, nous avons la grande chance de posséder le meilleur homme au Royaume-Uni capable de sauver un club. »

Aussi lié la semaine dernière à une possible reprise du club, l’ex propriétaire d’Oxford United et résident monégasque Firoz Kassam (il aurait été en négociation avec Peter Ridsdale, mais sans succès). Les références de Kassam : 2002, il vend le stade du club, Manor Ground, à sa propre société, pour 6M, et le revend le double à des promoteurs immobiliers. Il explique :

« J’ai prix un gros risque et ça a payé. Je suis fier de ce que j’ai fait. »

Des nouvelles du Xamax

Suisse. Du nouveau au Xamax depuis la semaine dernière : le propriétaire Bulat Chagaev limoge l’entraîneur Joaquín Caparrós - son quatrième limogeage depuis mai - quelques jours après avoir nié utilisé des gardes du corps pour « motiver » ses joueurs (« je n’ai besoin d’aucune arme pour leur faire peur »)

Le nouvel entraîneur Victor Muñoz se déclare confiant quant à sa longévité en poste :

« Je fais confiance à Monsieur Chagaev. »

Aussi en partance

4 septembre. Le président de la fédération des E.A.U. déclare que ceux qui critiquent le sélectionneur Srecko Katanec devraient arrêter :

« Les fautifs, ce sont les joueurs, ils n’ont pas été à la hauteur. La plupart de leurs passes sont mauvaises. Ils paniquent trop. »

7 septembre. Katanec :

« Je me suis fait limoger, mais je ne regrette pas avoir accepté ce poste. Ça a été une expérience utile et très riche. »

Amende de la semaine

10 000 € : montant des amendes infligées aux attaquants de Wolfsburg Patrick Helmes et Mario Mandzukic, pour « ne pas avoir suivi les consignes tactiques » lors d’une défaite 4-1 le mois dernier.

Autre amendes à Wolfsburg : 1 000 € pour « passe en retrait au gardien inutile » ; 500 € pour « absence de contrôle d’un ballon aérien avant le rebond » ; 250 € pour « port d’écouteurs dans le bus ».

Le syndicat des joueurs : « Ces mesures n’ont vraiment rien de légal. »

La dernière sur Vlatko

Croatie. Des supporters croates ont fêté la victoire sur Israël en match qualificatif pour l’Euro 2012 avec des chansons fascistes et des « Allez joue, pédé ». Le président de la fédération croate, Vlatko Markovic, n’a fait aucun commentaire.

2010. La dernière fois que Markovic s’est exprimé en public, il attaquait ceux qui critiquaient son engagement d’interdire le football aux joueurs homosexuels :

« Vous voulez connaître mon opinion sur mes détracteurs ? Ecrivez ça : j’en ai plus que marre de vous les putains de reporters. Vous pigez ? Voilà ce que vous pouvez écrire dans vos colonnes. »

Dignity news

Pérou. L’entraîneur de Trujillo, Horacio Baldessari, déclare qu’il n’a « aucun regret » d’avoir baissé son pantalon en direct a la télé tout en affirmant que son gardien avait été corrompu. Baldessari, qui a feint d’utiliser des billets de banque en guise de papier toilette, a déclaré que la suspension infligée par la fédération pour « vulgarité manifeste » résulte d’une tentative de noyer le poisson.

« Mon cul, c’est pas le problème dans cette histoire. »

Aussi en pétard

Brésil. L’entraîneur du Flamengo, Vanderlei Luxemburgo, déclare qu’il a eu raison de quitter l’entraînement sur le champ après qu’un joueur « a émis une flatulence pendant une causerie. » Un joueur de l’effectif, à la presse :

« D’abord, on a pensé qu’il [Luxemburgo] rigolait, mais il a refusé de revenir. Personne ne s’est dénoncé, comme à l’école. L’entraîneur était furieux. »

Luxemburgo :

« L’indiscipline, c’est inacceptable. »

L’ex-joueur Gilmar Fuba :

« Vous savez, c’est pas la première fois. En 1998, avec les Corinthians, on avait un match important contre Atletico PR à Curitiba. On était tous silencieux, et là, j’en ai lâché une. Luxa était derrière moi, mais je le savais pas. Mais bon, on faisait souvent ce genre de farces. Un joueur s’oubliait, ou il pétait au visage d’un autre. Y’en avait même qui pétaient dans une main et relâchait l’odeur au visage d’un coéquipier. C’est très fréquent. A mon avis, Vanderlei fait un blocage sur ceux qui relâchent leur gaz. »

A jeudi pour le reste de septembre.

Dans la même série :

Said & Done Août (2/2)
Said & Done Août (1/2)

Un commentaire

  1. iPee dit :

    La dernière est vraiment priceless !

Répondre