Encore une bonne petite quinzaine dans le foot anglais… Et un choc de titans, Andy Carroll v Paul Gascoigne.

Dimanche 17 octobre 2010

Andy Carroll est arrêté pour coups et blessures sur son ex petite amie, Laurie Henderson, 18 ans, danseuse et mannequin en lingerie à temps partiel. L’essayeuse de petites culottes a déclaré, qu’en rentrant chez elle, elle a trouvé le grand Andy en train de s’envoyer en l’air avec une inconnue. Circonstance attenuante pour Andy-dis-moi-oui, les ébats ont eu pour cadre la chambre d’ami.

Les faits se sont déroulés vers 4h30 du matin, après une nuit bien arrosée, forcément (on a encore jamais vu une soirée peu ou normalement arrosée en Angleterre).

Démarrage en fanfare d’Andy, qui attaque dès le début du match. Andy 1 – Paul 0.

 

Lundi 18 octobre

Andy Carroll passe en comparution immédiate au tribunal d’Hexham, près de Newcastle. Il plaide l’auto-défense et est libéré sous caution. L’affaire sera jugée le 10 janvier 2011.

Andy, sortant du tribunal

Andy, sortant du tribunal

Si Dali avait décrété la gare de Perpignan centre du monde, Paul Gascoigne et les joueurs du NUFC ont fait de Newcastle le nombril du monde juridico-footeux en Europe. C’est pas Saint James Park qu’il va bientôt falloir agrandir, mais le palais de justice de la ville, avec un tunnel donnant accès direct aux vestiaires du célèbre stade anglais, situé en plein centre-ville.

Andy continue sa domination et, logiquement, score, profitant d’un Gazza surpris par la détermination du numéro 9 des Magpies.

Andy 2 – Paul 0.

 

Mardi 19 octobre

Manuel Da Costa, le défenseur central de West Ham (et international Espoir portugais) est arrêté pour agression sexuelle sur une jeune femme, ainsi que pour coups et blessures sur trois femmes lors de la bagarre générale qui a suivi. Ce coin de l’est du Grand Londres est réputé nationalement pour ses blondes simplettes aux micros jupes et bronzages oranges, et ses boy racers qui customisent leur Golf Rabbit vintage pour faire des donuts sur les parkings (on en a même fait un docu-soap « The only way is Essex »).

Da Costa a été libéré sous caution et l’affaire devrait être jugée en décembre.
Da Costa adore l'Essex

Da Costa adore l'Essex

Mercredi 20 octobre

Paul Gascoigne (quelle surprise), comparaît au tribunal de Newcastle suite à l’arrestation au volant de sa MG Sport le 8 octobre dernier. Pas pour un refus de priorité ou un excès de vitesse mais pour une conduite en état d’ivresse, of course (un petit 2,85 grammes dans le sang ce coup-ci).

L’affaire sera jugée le 11 novembre prochain le temps que le service de mise à l’épreuve (probation service) digère le lourd dossier du citoyen Gazza (service qui porte bien son nom en ce moment). Le juge l’a prévenu qu’il risquait 3 mois de prison.

Enorme embouteillage judiciaire pour Gazza. Le 3 novembre prochain, il doit retourner au tribunal pour une autre affaire de conduite en état d’ivresse datant de février 2010, lors d’un fameux week-end « Pêche et nature » où, en 48 heures, Paul et son copain de déroute se firent arrêter trois fois par la police du Nord Yorkshire (dégradation d’hôtel ; troubles a l’ordre public et finalement conduite en état d’ivresse pour conclure en beauté ce petit week-end sympa et reposant à la campagne).

Il pourrait aussi comparaître pour une affaire de consommation de cocaïne (voir vendredi 22. La date de cette affaire-là n’a pas encore été fixée.

Superbe sursaut d’orgueil de Paul, qui signe une jolie conduite en état d’ivresse un vendredi après-midi, cueillant ainsi à froid Andy.

Andy 2 – Paul 1

 

Mercredi 20 octobre

Andy Carroll, again. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé de lui, 2 jours exactement.

Les faits. 19 h 00, Darras Hall, coin pour milliardaires près de Newcastle. La Range Rover d’Andy est incendiée.

Cela ne se passe pas chez lui (Andy est SDF) mais au domicile de Kevin Nolan, le capitaine de Newcastle, qui a pour obligation d’héberger Andy jusqu’au procès du 11 janvier 2011, ordre du tribunal (qui ne fait pas confiance au SDF Carroll, qui vit à l’hôtel, le même que celui de Ben Arfa, quand ce dernier est de passage).

Des footballeurs SDF, et oui, ça existe. Après les footballeurs qui refusent d’être traités comme des « demandeurs d’asile » (Pierre van Hooijdonk, 1999, à N Forest), ceux victimes d’odieux exclavagistes (Mourinho & Makélélé) et ceux qui sont traités comme des « pieces of meat » (déclas de Roy Keane dans l’affaire Rooney), la tendance est à la “homelessness.

Les vandales se sont aussi défoulés sur les murs de la propriété des Nolan, tranquille famille de ce coin paisible. Enfin, paisible jusqu’au jour où Andy a débarqué. Un Andy que Catherine Ringer aurait probablement bien aimé. Or not.

Encore un coup de maître d’Andy, exactement là où on ne l’attendait pas, ni à ce moment de la partie, ni sur ce terrain de l’incendie criminel.

Andy 3 – Paul 1

 

Jeudi 21 octobre

Titus Bramble (Sunderland) entendu par la police pour la dernière fois et lavé de tout soupçon dans la bizarre affaire du Vermont Hotel de Newcastle le 22 septembre dernier (accusations de viol). Bref rappel des faits pas clairs.

22 h 00 : Bramble et sa posse (son footeux de frère et 2 amis) arrivent au Baby Lynch, bar de Newcastle pour footeux et étudiantes en Wagologie. C’est soirée étudiante, la ruches à wagabees est pleine à craquer (Marlon King n’a pas été invité). Bramble, blessé, n’a pas aligné pour les Black Cats, qui joue le soir-même au Stadium of Light contre West Ham en Coupe de la Ligue.

Il a donc choisi de faire la nouba au lieu de se payer la purge du SoL. Décision tout à fait compréhensible mais qui fait sortir Steve Bruce de ses gonds. Brucie déclare que Bramble « n’avait rien à faire dans un night-club un mardi soir ». C’est pas un night-club Steve, mais un wag-bar.

22 h 02 : numéros de portables échangés entre étudiantes et professeurs

22 h 15 : ça gravite et fait la danse du ventre autour de la cabine VIP de Bramble

00 h 30 : le crew de Titus se fait la malle, pour le Vermont Hotel, centre de Newcastle

02 h 00 : une étudiante du Baby Lynch se pointe a l’hôtel, pour « discuter ».

04 h 00 : elle se réveille et, toujours selon ses déclarations, trouve « un homme sur elle en train de la pénétrer ».

04 h 30 : elle dépose plainte au commissariat le plus proche

06 h 00 : la police débarque à l’hôtel et embarque tout le monde. Toute la bande est interrogée (accusations de viol). Bramble est libéré (sous caution) vers 11 heures et est présent à l’entraînement du mercredi.

Mince alors, Titus n’a pas réussi à rater l’entraînement, il a dû en vouloir aux policiers de ne pas l’avoir gardé à vue.

 

Vendredi 22 octobre

Paul Gascoigne , again… Gazza l’incontournable des parquets de la cité Geordie est de retour.

Paul est de sortie

Paul est de sortie

 

17 h 30, nord de Newcastle, Gazza est arrêté dans un état normal (donc, sérieux) pour consommation et possession de cocaïne. L’ami avec qui il sniffait, voyant Gazza sans réaction et craignant l’overdose, appelle les services d’urgences qui garde l’ex-Spur sous surveillance hospitalière pendant 24 heures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La police débarque en même temps que l’ambulance, et arrête le pote de Gazza pour trafic de drogues. Gazza sera plus tard entendu et libéré sous caution.

Et le Newcastle United FC de se transformer en Eastenders (célèbre téléroman anglais, sorte de « Plus belle la vie » hardcore).

Newcastle-Eastenders United FC

Newcastle-Eastenders United FC

Gazza cherche-t-il a faire de la concurrence a Carroll ?

La semaine dernière, Gazza participait au Lancastrian Suite à Gateshead (ville de son enfance) à une discussion sérieuse sur le « football au 21ème siècle ». A cette occasion, tout en condamnant les « excès » du football de maintenant, Gazza affirmait aux 250 invités qu’il n’avait pas bu depuis son sérieux accident de voiture du 14 juin dernier sur les quais de la Tyne à Newcastle (sa voiture avait défoncé un monument historique, le Guildhall). Ou depuis l’incident Raoul Moat, En fait il ne se rappelait plus trop depuis quand.

Le propriétaire de la maison que louait Gazza, a déclaré dans les journaux qu’il allait faire expulser l’ex star des Spurs.

Une source bien informée déclare au Sun :

« Gazza va vraiment mal, il va probablement réintégrer la Clinique de Providence Projects [près de Bournemouth], là où il est allé juste après l’affaire du tueur Raoul Moat. Lors d’une des ses derniers séjours en rehab, il est mort 3 fois de suite, le personnel médical a dû le réanimer alors que son cœur s’était arrêter ».

Quelle contre-attaque surprise de Paul dans cette rencontre totalement débridée !

Andy 3 – Paul 2

 

Lundi 25 octobre

Procès d’Andy Carroll au Crown Court de Newcastle pour l’agression du 7 decembre 2009 sur Michael Cook, au Blu Bambu, boîte de Newcastle.

 

Stuart Driver, l’avocat de Carroll, réussit à faire requalifier l’accusation de « actual bodily arm » (coups et blessures) en « common assault », moins grave.

Pourtant, ce soir-là, Carroll avait bu 9 pintes et s’était servi d’un verre pour agresser M.Cook. Ce type d’agression (glassing) est courant en Angleterre.

L’avocat du bad boy anglais livre à la cour une histoire tirée par les cheveux mais qui passe. Il faut dire que les évènements demeurent toujours des plus flous et se prêtent admirablement à toutes les interprétations possibles.

L’affaire se serait déroulée en quatre actes dans un jeu de verre musical aussi bizarre que confus. Voici la version de l’avocat de Carroll.

Acte 1 : Andy renverse malencontreusement le verre de la copine de Michael Cook. Acte 2 : la femme insulte vertement Andy, et lui jette le restant de la pinte au visage. Acte 3 : M. Cook, son copain, bizarrement, se tourne vers son amie et lui balance son verre au visage. Acte 4 : Andy va alors pour jeter le contenu de sa pinte sur M. Cook, mais le verre lui échappe des mains et éclate l’arcade sourcilière de Monsieur Cook (hospitalisé).

Hmmm… à la limite, s’il s’était agit de Robert Green, Scott Carson ou David James, on aurait tout de suite cru à cette malencontreusement boulette mais là, on est en droit d’être sceptique.

La version donnée par l’avocat de la victime est bien sûr totalement différente. Elle met en cause une quatrième personne, amie de Carroll, qui aurait met le feu aux poudres en s’en prenant à son client.

Cependant, dans cette histoire de beuverie sans témoin sobre, le juge Faulks a considéré qu’il s’agissait plus d’un accident qu’autre chose. Carroll, qui risquait de la prison, s’en sort avec une amende totalisant 5 000 £ (2 500 pour la victime, et 2 500 pour divers frais de justice).

Un Carroll qui a fortement hypothéqué ses chances l’équipe nationale. Il y a 3 semaines, l’Espoir se dispute violemment avec Stuart Pearce (en charge des U21 anglais). « Psycho » aurait alors juré que tant qu’il dirigerait les Espoirs anglais, Carroll ne porterait plus le maillot aux 3 Lions (Petit Psycho – Carroll – est un habitué des clashs avec Grand Psycho – Pearce).

Psycho dit non à Andy
Psycho dit non à Andy

Une « attitude problem » qui expliquerait pourquoi Carroll était totalement absent des derniers rendez-vous internationaux des Anglais, aussi bien en A qu’en Espoirs.

Capello, sur le point de sélectionner Carroll contre le Monténégro le 12 octobre dernier, avait créé la surprise en appelant Kevin Davis (33 ans). Fabio offrait ainsi au target man de Bolton sa première cape (le Trotter devenant ainsi le vétéran des premiers capés depuis 1950).

Carroll fut également écarté de la cruciale affiche aller-retour Angleterre-Roumanie U-21 des 9 et 12 octobre derniers, matchs de barrage qualificatifs pour l’Euro Espoirs de 2011 (Angleterre qualifiée).

L’Italien déclara que Carroll était (mystérieusement) blessé, mais devant l’insistance des journaliste, finit par admettre « qu’il y avait un problème Carroll en ce moment ».

Après un splendide mouvement, Andy conclut, en force. Paul est KO debout. Aucune subtilité dans la manière dont Andy accroît son avantage, mais tous les coups sont permis et Paul ne peut s’en prendre qu’à lui-même, ayant eu tout le week-end pour revenir au score. Un attentisme que Gazza paie cash.

Andy 4 – Paul 2

Fabio aussi dit NO à Andy

Mardi 26 octobre

Paul Gascoigne… again and again. Le chassé-croisé Carroll-Gascoigne s’intensifie. Le match New Bad boy v Old Briscard bat son plein. Qui apparaîtra le plus de fois au tribunal cette saison ? Qui va déranger la police le plus souvent cette saison ? Qui va remporter le match dans le match « Ambulances appelées v Interventions de fourgons de police » ? Beaucoup d’interrogations demeurent dans ce choc de titans. Les paris sont ouverts pour l’attribution de l’Oscar des Menottes d’or 2010.

Gazza est donc de nouveau arrêté pour avoir vandalisé une chambre du Premier Inn de Gateshead (sud de Newcastle), une chaîne de motels locost. Son état est jugé tel (alcohol poisoning – coma éthylique) qu’il est immédiatement transféré à l’hôpital.

Le locost hôtelier a ses inconvénients

Le locost hôtelier, après Gazza, a ses inconvénients

La chambre est en aussi piteux état que Gazza. Janet Jubb, la manageresse de l’hôtel, raconte (dans le Evening Chronicle de Newcastle du 27 octobre) :

« Mon personnel a retrouvé du curry étalé sur l’écran de la télé, du vomi un peu partout, de la nourriture jetée sur les sols, murs et plafonds, des mégots écrasés sur le sommier et des meubles endommagés. On lui a demandé des explications, mais il n’était pas en état de répondre. La chambre doit être totalement refaite ».

Bon, elle a raison la manager de ce motel locost, c’est vrai, c’est pas parce qu’on ne paye que 19 £ par chambre chez Premier Inn qu’on doit coucher dans le vomi de Gazza et regarder la télé floutée par son vindaloo de l’avant-veille. Même des touristes adorateurs du surdoué ex-Lazio hésiteraient.

Plan repas indien-télé, littéralement

Plan repas indien-télé, littéralement

Gazza est un habitué des destructions de chambre d’hôtel. En février 2008, il fait peur aux clients et staff de deux hôtels chics de Newcastle, le Hilton et le Malmaison. Il se montre menaçant, se promène nu dans les couloirs et faire retentir les alarmes à 3 heures du matin (non, Collymore n’était pas avec lui). Sa sœur, Anna-Marie, est appelée en renfort. Gazza est arrêté et « sectioned » (interné).

Nigel Massey, le porte-parole du Malmaison, déclare :

 « Pendant 12 jours, Paul Gascoigne a été le parfait client. Et puis, quelque chose s’est déréglé. C’est une situation malheureuse. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et qu’il revienne vite ».

 

 

Malmaison, le seul hôtel qui ose Gazza

Malmaison, le seul hôtel qui ose Gazza

On imagine que cette invitation « à revenir vite » ne s’étend pas au Malmaison.

En février 2010, il détruit une chambre de B & B dans le Yorkshire, lors d’un week-end pêche et nature (Gazza aime autant taquiner le goujon que le goulot).

Et puis, bien sûr, cet incident célèbre en mai 1998, la destruction de la chambre de Glenn Hoddle à la Manga, quand l’ex marabout annonça à Paul qu’il ne ferait pas la Coupe du monde 1998.

La police déclare qu’il a passé la veille à picoler dans un pub, et que, sur le chemin du retour (en taxi), Gazza a même dû « emprunter » 20 £ au chauffeur pour acheter des munitions. La presse rapporte dans la foulée que Gazza n’a plus un penny en poche et aurait gaspillé 14 millions de £ depuis 2004 (toute fin de carrière).

Le lendemain matin, il se pointe dans le hall de l’hôtel en titubant, et s’écroule avec fracas au milieu des clients. La police et une ambulance arrivent.

Gazza est envoyé dans la journée dans une clinique de désintoxication quelque part dans le sud, pour sa dixième cure de détox, où il retrouvera probablement la joyeuse bande du Rehab Club, le boxeur déchu Ricky Hatton, Amy Winehouse, Boy George, George Michael and co (l’ex-Wham vient de sortir de prison, où il avait été envoyé pour avoir, encastré sa Range Rover dans une boutique Photo de Londres – c’est pas qu’il conduit mal, juste qu’il prend trop de substances).

Quelle réalisation phénoménale de Paul ! Il passe en revue toute la défense de l’hôtel et fusille Andy, d’un geste technique imparable. Une rencontre décidemment de toute beauté, avec un suspense insoutenable.

Andy 4 – Paul 3

 

Mercredi 27 octobre

Andy Carroll. Cette fois-ci, le Sun publie des photos de l’Audi vandalisée de son ex-fiancée, Faye Johnstone (celle à l’origine de la bagarre entre Carroll et Steven Taylor, dans les vestiaires avant un entraînement, en mars 2010 – mâchoire cassée pour Taylor, et blessures à la main pour Carroll qui apparut le surlendemain à un concert de 50 Cent à Manchester, en compagnie de Vieira, Steven Ireland, Mimile Heskey, Titus Bramble, etc)

 

 

Andy-pansement, à la sortie de concert 50 Cent

Andy-pansement, à la sortie du concert 50 Cent

L’Audi a été recouverte de graffiti funestes à l’encontre de Andy : « Your number is up, No 9 » (t’es foutu Numéro 9 – qui peut aussi être interprété comme une menace de mort).
On se croirait dans The Prisoner avec Patrick McGoohan. « Je ne suis pas un numéro, je suis un homme à peine libre » pourrait répliquer Andy au Number 1.
 
 

 

Andy, pas Number 9, mais homme semi-libre

Andy, pas Number 9, mais homme semi-libre

Andy a décidemment plus d’un tour dans son sac, et Paul ne pouvait rien sur cette dernière prouesse du grand avant-centre. Fin du match de la Quinzaine. Andy, en fin renard des surfaces, a sorti sa botte secrète, son ex-ex fiancée, et est déclaré Vainqueur.

Andy 5 – Paul 3.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 28 octobre

Ni Gascoigne, ni Carroll pour changer, mais Ivan le Terrible. On apprend qu’Ivan Klasnic (Bolton Wanderers) est accusé de viol sur mineure.

La police de Manchester l’a interrogé en début de semaine, après avoir reçu, le lundi 25 octobre à 5 heures du matin, un appel d’une jeune femme de 17 ans accusant l’international croate de viol.

Klasnique, hors-jeu

Carton rouge pour Klasnique

Klasnic a été libéré sous caution jusqu’au premier novembre (lundi prochain), où une enquête approfondie devrait décider de la suite ou non à donner à cette affaire.

Kevin Quigagne

 

 

5 commentaires

  1. Jacques Cashquart dit :

    Pour une fois que je ne fais pas l’honneur d’apparaître dans ce type de rubrique : champagne !

  2. la touguesh dit :

    C’est hallucinant !

    Merci pour le boulot Kevin !

  3. Pan B. dit :

    Et bravo, surtout !
    Vivement le prochain.

  4. ceci n'est pas un nom dit :

    trop classe la premier league !

Répondre