voir résultats League Two ici  

 

Meilleure affluence : Chesterfield – Shrewsbury, 7 777

Plus petite chambrée : Barnet – Macclesfield, 1 594

Prix moyen place assise adulte / abonnement : 18 £ / 300 £

Moyenne spectateurs saison 2009-2010 : 4 176

 

Classement 

1. Chesterfield 28 points

2. Port Vale      25

3. Bury             25

 

————-

4. Rotherham  21

5. Shrewsbury 21

6. Wycombe    20

7. Crewe         19

—————-

23. Northampton 10

24. Hereford        10

 

Tour d’horizon

Superbe match à Chesterfield, qui a battu Shrewbury 4-3. Les Spireites se sont adaptés à merveille à leur nouveau bijou de stade, l’horriblement nommé B2Net Stadium.

Ce stade de 10 000 places remplace le vénérable mais déglingué Saltergate (139 ans !), témoin de nombreuses émeutes contre les voisins et ennemis jurés de Mansfield, les « Stags » (cerfs), jusqu’à récemment.

Un peu d’histoire. La simple rivalité de clocher entre Chesterfield et Mansfield (bassin houiller), s’est transformée en haine viscérale au moment de la grande des grèves des mineurs entre mars 1984 et mars 1985. Margaret Thatcher réussit à diviser les 2 villes voisines en privilégiant largement les mines de Mansfield au détriment de celles de Chesterfield. Les mineurs de Mansfield continuèrent le travail et refusèrent la grève.

Ceux de Chesterfield, sous la houlette du légendaire Arthur Scargill, président de l’Union Nationale des Mineurs (le George Marchais anglais et ennemi juré de Thatcher), tentèrent d’empêcher leurs collègues de Mansfield de travailler, et ce, pendant des mois, et dans l’horrible climat de destruction et violence de l’époque (une dizaine de morts, des milliers de blessés, des centaines de communautés ravagées).

 

D’où le surnom insultant donné par Chesterfield aux supporters de Mansfield, les « Scabs » – les jaunes (bâtardisation du vrai surnom, les Stags).

Fin de la parenthèse footo-historique.

Les matchs avec Chesterfield sont hyper spectaculaires et les stats tout simplement incroyables : 29 buts pour, 17 contre. Il y a trois semaines, Chesterfield avait signé un nul mémorable à domicile contre Crewe : 5-5 (un match de fou furieux - Crewe menait 4-1, avant que Chesterfield ne marque 4 buts dans les 15 dernières minutes !)

Si Chesterfield continuait sur cette folle moyenne jusqu’à la dernière journée (46ème), le total cumulé de leur buts marqués et encaissés atteindrait 163 en fin de saison!

Port Vale (banlieue de Stoke-on-Trent), le club de Robbie Williams marque le pas (on se souvient de sa participation mémorable au jubilé de Dean Glover à Port Vale en 1998 – l’interprète de « Angels » insulta l’arbitre et fut expulsé !).

Port Vale til I die !

Port Vale til I die

Un mot sur Burton Albion (12ème). Ce club ambitieux est intéressant, à plus d’un titre.

Primo, il se situe là où doit ouvrir le National Football Centre, sorte de super Clairefontaine anglais, qu’on attend juste depuis… les années 90 ! Un fiasco énorme qui embarrasse les instances (il devait ouvrir en 2003, il n’ouvrira qu’en 2012, au plus tôt – bravo la FA !).

Deuxio, Burton est managé par le Canadien Paul Peschisolido, ancien bon joueur de D2, mais plus connu pour être le mari de Karren Brady (vice-présidente de West Ham), qui est, avec Delia Smith, THE lady du foot anglais et pipole TV (notamment dans l’émission vedette The Apprentice, avec Alan “Amstrad” Sugar aux commandes – ex proprio des Spurs, entre 1991 et 2001).

Tercio, le gardien (remplaçant) des Brewers (brasseurs de bière) est l’increvable Kevin Poole, 47 ans ! Poole débuta à Aston Villa en 1981…

Karren Brady, West Ham & Burton Albion

Karren Brady, West Ham & Burton Albion

Le géant de la division, l’ex membre de PL Bradford City, est enfin sorti de la zone rouge, même si l’ex club de Bruno Rodriguez a perdu 3-0 samedi contre Burton Albion.

A noter les 12 buts du canonnier infernal Adam Le Fondre (Rotherham) depuis le début de saison, meilleur buteur des 92 clubs de League Football (PL & FL).

KQ

Répondre