Bienvenue, Chelle et ch’tis !

15/01/2009 – 8:00

 

Certes ce match était attendu par toute une nuée de vautours avides de sang et de banderoles incongrues (les CRS ayant intercepté la banderole "au nord, c’était les pochtrons" d’un groupuscule parisien, et "tout le monde a son ami, son bras droit : vous votre seul ami c’est votre bras droit" du kop "Fricadelle Pierrot"), du fait de la potion magique concoctée par le Panoramix de l’Artois.

Le staff technique du RC Lens

On sentait dès les compositions d’équipe que Paris était ambitieux, puisque Paulo alignait d’entrée 10 joueurs plus Bourillon, sachant que les druides avaient peur des fantômes. Le match débuta avec des intentions offensives nettes de la part des Lensois. Mais la défense parisienne était sereine, il n’y avait, malgré les apparences, pas terril en la demeure. Le match n’étant pas à proprement parler inoubliable, nous nous contenterons de signaler quelques faits du match, avant de revenir sur la déclaration d’après match d’Eric Chelle.


11ème minute : première faille spatiotemporelle avec un une-deux réussi entre Fabrice et Grégory.

14ème minute : Jérôme, après avoir travaillé son swing tout le week-end, arrive à lever son ballon. Sidi, taquin, montre à Papus que bon lui aussi peut faire des passes foireuses en retrait à son gardien.

16ème minute : Brice Hortefeux, ministre du travail, signale encore Mateja en position de hors jeu. "Courir plus pour marquer plus oui, mais la seule ligne que je t’autorise à franchir, c’est celle de nos frontières", lui aurait-il déclaré

25ème minute : Selon Xavier G., Clément et Grégory font du milieu de terrain leur lit. "Ils se superposent".

34ème minute : série de dribbles chaloupées de Fabrice. On sait qui est le brouillon du successeur.

63ème minute : Jérôme entonne son single "tu me fais tourner la tête". Premier tourniquet de la soirée

Xème minute : Stéphane, par un dribble d’origine mexicaine, rend hommage à la détente de Lionel Letizi observée hier soir face au Havre.

 

 

 Sur le haut des terrils

 Dans toutes les villes du nord

 Pour les saucisses sur le grill

 Et les frites au fruit d’Or

 Vous me subirez

 

 


 

Bonus : notre message de soutien à Eric Chelle.

 

 

« On voulait sortir la tête haute… C’est fait. » *

 

Oui, monsieur Chelle, pour ce qui est de sortir, c’est fait, et pour la tête haute, pourquoi pas, car quiconque essayait de suivre du regard les frappes de vos coéquipiers conservait nécessairement une certaine élévation du chef, et sans nous contenter de la tête haute, nous pourrions vous accorder le torse bombé, comme votre sympathique collègue Keita sur ce joli premier but, ou encore comme votre gardien, auteur du meilleur enchaînement offensif du match, tête, contrôle poitrine, frappe enchaînée dans le petit filet …de bave de Guy Roux, au milieu de la tribune.

Nous devons aussi vous féliciter, monsieur Chelle, parce que vous avez su garder votre sang-froid, ce qu’il fallait souligner non pour le fait qu’il demeurât froid, car sous vos latitudes le contraire eût étonné, mais parce qu’il vous reste au moins le Sang, quand, pour ce qui est de l’Or, la ligue 2 n’a pas réputation d’être aussi généreuse que la Ligue 1, j’en parle par ouï-dire, vous savez que nous ne connaissons pas très bien tout cela, nous autres vieux sédentaires de la L1, vous avez su, disais-je, garder votre sang-froid face à la terrifiante interview de monsieur Lauclair, qui, non content d’associer un patronyme dangereusement proche de celui de votre ex-druide à l’exact prénom de ce dernier, a trouvé moyen en quelques secondes de prétendre vous faire souligner la bonne ambiance et le bon esprit d’un public que vous ne portez évidemment pas dans votre coeur et qui a pourtant passé une bonne partie de la fin du match à faire des avances fort inconvenantes et fort crues à vos partenaires et supporters, tout en rappelant avec tact que vous aviez perdu trois de vos cinq derniers matchs de championnat et que votre attaque était indigente, le tout débité sur le ton le plus terne, sans même la fausse compassion ou l’enthousiasme feint de ses collègues, vous avez supporté cela sans remettre en cause l’intégrité physique, certes déjà amoindrie, de Monsieur Lauclair, maîtrise dont je ne peux que vous féliciter, surtout juste après avoir encaissé un but de Jérémy Clément (!) et un dribble de Sessegnon que je n’avais personnellement plus vu depuis la cour de récré du CM2 mais c’était alors avec un ballon en mousse, deux faits de jeu certainement très éprouvants pour vos nerfs et qui couronnaient un match plein de votre part, avec un blessé, un csc, et deux cartons jaunes, circonstances aggravantes qui nous confortent dans la conviction que cette petite banderole au bon souvenir de laquelle je m’excuse de vous rappeler paraît bien sympathique en regard de cette interview de Monsieur Lauclair, dont il est toutefois très dommageable qu’elle ait été coupée juste au moment où il allait annoncer que la réalisation artisanale de Fred Godard était un hommage appuyé à Claude Berri, producteur du célèbre film L’avenue des Ch’tis, pardon, Bienvenue à la déchetterie, enfin vous voyez certainement ce que je veux dire, hommage qui ne fut pas plus réussi que celui de la Berri-chonne, qui a perdu ce soir.

J’arrête ici mes Vannes, monsieur Chelle, car vous devez les rencontrer ce week-end, il me semble, en L2. Consolez-vous, ils ont presque été éliminés de la coupe de la Ligue. Un peu comme vous avez presque gagné celle de l’année dernière, quoi.

 

D. Lauclair, enthousiasmé par le "public formidable"

 

 

Malgré les protestations de Maoulida, l’arbitre reste inflexible : ni banderoles, ni banderolettes pour ce PSG-Lens

 

* déclaration d’après match d’Eric Chelle, au micro de Daniel Lauclair sur France 2, à l’issue de la victoire du PSG 2-0 contre Lens, buts de Keita csc et Clément.

  1. 2,010 réponses to “Bienvenue, Chelle et ch’tis !”

  2. decidemment vous etes vraiment des tueurs .
    encore une bonne barre de rire .

    merci

    De alex le 15/01/2009

  3. Battre une équipe de L2 à domicile, ça vaut 20 lignes ???

    LOOOOOOOOOOOOOOL

    De Lyonnais le 15/01/2009

  4. Plus que de perdre à domicile face à une équipe de L2 en tout cas.

    De Jeanroucas le 15/01/2009

  5. Putain quand on vous lis, on respire plus pdt 10mn. La ponctuation, les paragraphes, ou les points, vous connaissez?

    De Roro le 15/01/2009

  6. Ils connaissent déjà la conjugaison des verbes au présent de l’indicatif, le reste viendra plus tard.

    De Raspou le 15/01/2009

  7. avec un “Fricadelle Pierrot” d’entrée c’était gagné d’avance.
    encore merci

    De Nimaï le 15/01/2009

  8. Je pense qu’ils veulent qu’on en reste le souffle coupé. c’est leur façon de nous souhaiter une bonne apnée.

    De Jeanroucas le 15/01/2009

  9. “…quiconque essayait de suivre du regard les frappes de vos coéquipiers conservait nécessairement une certaine élévation du chef”

    Vous êtes trop forts.

    De Ad Vitam le 15/01/2009

  10. Beau travail, oui.
    big lol sur la “frappe dans le petit filet de bave” et l’analogie Droopy/Lauclair

    De lioné le 15/01/2009

  11. “Sur le haut des terrils
    Dans toutes les villes du nord
    Pour les saucisses sur le grill
    Et les frites au fruit d’Or
    Vous me subirez

    Hahaha punaise, j’en ris encore ! J’ai la chanson dans la tete par contre maintenant…

    De Dr_Evil_Hodzic le 16/01/2009

  12. Ils vous ont fait quoi les Lensois pour tant de mépris ?
    En quoi la déclaration d’Eric Chelle est elle incorrecte ?
    Lens à aligner sa meilleur équipe, et a combattu avec toutes ces forces actuelles pour vaincre Paris, donc malgré la défaite, ils peuvent être fier de leur match.

    Après la soirée à mal tournée avec différent malheureux incident, notemment le CSC.

    Et puis il y a une différence de niveau entre une équipe de L2 qui joue la monté (et qui a un manque d’efficacité offensive) et une équipe de L1 qui joue les 5 premières places, qui est solide cette saison, et a qui on offre un généreux cadeau en début de match.

    Après on ne peut pas grand chose à la stupidité des commentaires des commentateurs de France 2.

    Votre texte est tellement méprisant qu’il n’en est pas drôle.
    On dirait que vous essayer de vous venger, et défouler sur les Lensois de l’affaire de la banderole de l’année dernière, alors que la rancoeur devrait être de l’autre sens, du coté des insultés !!!

    Sur ce coup là je ne vous comprends pas.

    De Ced600 le 16/01/2009

  13. le ballon de plomb des commentateurs est quand cette année parce que daniel lauclair c’est un peu le nicolas seube du journalisme quand même. Je milite pour le prix lauclair du meilleur commentateur

    De brandao de morue le 16/01/2009

  14. he ben les cons de chez cons il y en a aussi a lyon gros nullart et club proteger sauf en coupe d’europe sa se voit
    fier d’etre chti

    De michel le 16/01/2009

  15. Ced600,

    Le texte qui vous chagrine n’est pas une profession de foi, mais plutôt un exercice de style, que certains ont trouvé assez amusant et plutôt réussi, et d’autres non.

    Sa visée est avant tout ludique, et la déclaration d’Eric Chelle est ici un pur prétexte. Certes, il y a aussi une dimension satirique évidente, comme dans 98% du contenu de ce blog.

    Cependant il vous faut prendre en compte que presque toute cette satire s’abat habituellement, sans ménagement, sur le PSG, ses joueurs et ses supporters, c’est-à-dire nous. Mais il arrive parfois que cela tombe sur un autre club, et un peu plus souvent sur l’OM (par tradition…), l’OL (par jalousie ?), et Lens (par réaction, vous avez sans doute raison) que sur les autres clubs, qui, dans leur triste insignifiance, n’ont souvent eu droit qu’à un “kikonjou”.

    De Les Auteurs le 16/01/2009

  16. Merci pour votre réponse, je suis content de voir que vous assumez vos textes et que vous n’ignorez pas les commentaires des lecteurs.

    Donc nous allons tout simplement dire que je n’ai pas aimé cet exercice de style. Alors que j’ai apprécié les précédents, que ce soit Paris, Marseille, Lyon, ou Lens qui ont été pris pour cible.

    Question de gouts et de couleurs, et puis aussi certainement que ma réponse était encore chargé d’émotion dû à la défaite de Lens dans ces conditions (j’aurais vraiment préféré qu’un parisien marque ce but et non Keita)

    Faut dire que c’est difficille c’est dernier temps, les matchs contre Paris sont particuliérement cruels. Alors que ces dernières années Lens faisait de bon résultat devant sa bête noire, depuis un an et demie, les matchs contre Paris ont coutés à Lens une place en L1 (un match à domicile que l’on n’avait pas le droit de perdre dans cette saison difficille), une finale de coupe de la ligue, ou du moins la possibilité de la disputé pendant 30 minutes de plus, dans un match de bonne qualité, et derniérement une demi finale de coupe de la ligue.

    Espérons tout simplement que Lens prenne sa revanche l’année prochaine en L1, que l’on oublie cette satané banderole (je ne veux plus voir que des bandelettes 🙂 ), et que Paris décroche une des 5 premières places.

    Et puis merci pour les 98 autres % de ce blog qui sont tout simplement super.

    De Ced600 le 17/01/2009

  17. Toujours aussi drôle et cocasse ici !
    Le match des Lensois a été de niveau CFA, qu’attendent les clubs de L2 pour botter les fesses à des pseudos leaders de seconde division ?
    Pour qu’ils prennent de points afin d’être bien classés, et d’éviter ce club pathétique à la L1 au moins une année de plus…

    Ce match “retour”, je l’ai attendu -en tant que supporter bordelais- comme match retour pour l’honneur du foot.
    L’honneur du football qui gagne des match et qui obtient son maintiens en L1 sur le gazon. Pas ce football hypocrite (cette fameuse banderolle parisienne demeure plus spirituelle que la “Cet été j’étais avec ta soeur, je faisais l’acteur…” des Lensois envers les Lillois -faites ce que je dis, pas ce que je fais ?-) et opportuniste d’un club qui fais mine de s’émouvoir et d’être choqué, de saisir les instances politiques locales afin qu’elles interpellent les instances politiques nationales.
    Non contents d’avoir tentés le coup de voler une coupe de la ligue au PSG et d’obtenir un maintiens préfabriqué en demandant une sanction dans une compétition autre que celle où a eu lieu l’incident (et je ne parle pas de volontairement fermé les yeux sur la responsabilité des VRAIS responsables de la sécurité au Stade de France : la LFP), les dirigeants lensois font encore les victimes.

    Qui voudra encore s’éttoner d’un acharnement envers le RCL dans ces condition ?
    Les supporters lensois n’ont-ils pas honte de vivre à ce point dans un passé si peu glorieux pour eux ?

    Tout ça pour dire que ce texte m’a fait autant plaisir que la victoire du PSG. Parce qu’avant d’être un fan de ragots de tribunes je suis fan de ce qu’il se passe sur la pelouse. Les supporters lensois sont peut-être les plus c**s de France à ne pas reconnaître que cette démesure donne envie à plus de 80 % des autres supporters (OL, OM, ASSE, FCGB, etc.) de se tocher le c** avec un maillot “vinasse et plaqué or”…

    PS : et j’ai même pas aimé le film de Boon en plus… Comme si les marseillais -bien qu’aimant un club risible- étaient austèrent sur le vieux port, comme si les basques et les corses n’étaient que des activistes, comme si les Clermontois ne savaient pas faire la teuf’ pendant un match de l’ASM (en bleu et jaune, pas les types en blanc et rouge), etc. Région la plus chaleureuse de France ? Au moins autant qu’un maire de Lens voulant parler de foot ? 😉

    De Kelef le 18/01/2009

  18. Kelef,

    Tu mélanges tout et mets tout le monde dans le même sac.
    C’est malheureux, et tu donnes une mauvaise image des bordelais.

    Un club ne se résume pas à un président, et un maire, sinon je plein les Lyonnais.

    Martel a souvent pris de bonne décision pour le RCL, mais je pense que sa réaction suite à la banderolle n’était pas justifié.
    Je suis d’ailleurs heureux que le match n’est pas été rejouer pour une histoire de banderolle.

    Quand à l’histoire des points : La LFP assure l’organisation de la coupe de la ligue, de la L2 et de la L1. Toutes sanctions prises par la LFP contre un club ou un joueur durant la coupe peut être répercuté en championnat, et inversement.

    Après l’affaire de la banderolle tu en as entendu parlé, et tu en entendras encore parler, uniquement parce que les politiciens prennent toutes sortes de prétexte pour faire parler d’eux, ou faire passer leur mesures politiques.
    Quand aux journalistes sportifs, ils ne s’intéressent plus qu’au scandales, s’occupant du superficiel, et non du fond du problème.

    Qu’à avoir le film de Boon la dedans (que je n’ai pas encore vu) ?
    Je pense que cette banderole est nait dans la tête de personnes complétement stupides qui ont mélangés un film, une région, un club, un publique (certes assez lié entre eux), et une certaine haine envers la société, leur status social.

    Des c**s à Lens ? Il y en a, et ils sont faciles à repérer, ils insultes toutes les minutes les Lillois !!! Si seulement ils pouvaient se taire un instant.
    Mais il y a autant de chance qu’ils arrêtent leurs insultes, que les commentateurs sportifs deviennent des commentateurs professionnels de foot, et parlant uniquement de foot !!!

    Alors je te dirais tout simplement, remballe ta haine, achète toi un maillot de Lens si tu veux te torcher le cul avec, cela fera un peu de fric en plus pour la remontée en L1, regarde les match en L2 de Lens, et de ses conccurents avant de les critiquer.
    Et demande toi s’il est normal de hair un club, des supporters, des joueurs ?

    Personnelement je ne hais personne dans le football, je suis juste énervée et frustrée, de la domination de Lyon sans partage, de l’attitude d’Aulas, et des commentateurs sportifs envers les arbitres.

    De Ced600 le 19/01/2009

  19. Quand je lis le post de Ced600 je me dis que le Ch’ti c’est un peu comme le créole, ça ressemble un peu au français mais ça s’écrit pas pareil.

    De Paris Bambelle le 19/01/2009

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.