Dimanche 11 janvier : l’homélie du Père Saint Guen (bonus : Gourcuff en slip !)

13/01/2009 – 8:00


L’homélie du Père Saint-Guen, curé de la Paroisse Saint Germain, pour le dimanche 11 janvier 2009, année liturgique B, fête du baptême du Seigneur.

 


Mes bien chers frères,


ce dimanche, nous avons entendu l’Evangile du baptême du Seigneur : le Messie est baptisé par Jean le Baptiste, au chapitre 1 de l’Evangile de Marc. De quoi nous parle ce texte ? De Messi et de Batistuta ? Oui, sans doute, mais avant tout il nous parle de nous-mêmes. Mes frères, ce texte nous parle de notre rôle prophétique, à nous, membres du PSG, aujourd’hui même, en ce début janvier 2009. Nous sommes les prophètes du Messie Yoann. En effet, si nos résultats récents nous avaient portés aux sommets, nous ne devons pas oublier quelle est notre place. 4-0, que Dieu nous ait en sa pitié, et qu’il nous donne l’humilité. Ne nous plaignons pas contre l’injustice des hommes et la rigueur du destin, car Dieu prévoit tout et sait mieux que nous ce qui convient. Comme Jean-Baptiste, nous sommes là avant tout pour faire briller les autres, pas toujours pour briller nous-mêmes.


Que lisons-nous ? Jean baptise le Christ dans l’eau du Jourdain, et une voix s’élève qui dit "Celui-ci est mon fils bien-aimé, celui qu’il m’a plu de choisir", tandis qu’une colombe descend du Ciel. Nous aussi, nous devons baptiser le Messie. Et qui est pour nous le Messie ? C’est Yoann, bien entendu. Alors nous aussi nous nous effaçons pour laisser la place au Maître. La colombe qui descend du Ciel, c’est le scapulaire blanc sur le maillot des Girondins. Et, à notre tour, nous entendons la céleste voix proclamer : "Celui-ci est mon fils bien-aimé, celui qu’il m’a plu de choisir". Est-ce la voix de Christian ? Est-ce la voix de Laurent ? Est-ce la voix de Zinedine ? Est-ce le titre de L’Equipe ? C’est peut-être Dieu le Père lui-même qui vient consacrer Gourcuff. Inclinons-nous, mes frères, devant lui, Yoann, le nouveau Messie. Nous ne sommes même pas dignes d’essuyer ses crampons, de même que le Baptiste affirmait n’être pas digne de délier la courroie des sandales du Seigneur.

Yoann à l'entraînement

Entraînement habituel au Haillan : sur l’eau et avec un ballon invisible, Yohann exécute l’enchaînement roulette double contact. Sous l’eau, on distingue Sylvain le mérou, Sammy la murène, et Marcos le poisson-clown.

Prenons donc exemple sur Jean le Baptiste, et disons comme lui : "Oportet illum crescere, me autem minui" (Jn 3, 30). En français : "il faut qu’il grandisse, et que moi je diminue". Oui mes frères, il faut nous effacer pour le laisser grandir. C’est pourquoi, comme Jean revêtu de poils de chameau, nous avons délaissé notre habit de lumière pour une pauvre tunique grise, marquée d’une bande rouge vif qui symbolise notre martyre à venir. Alors mes très chers frères, Mamadou, Sylvain, Sammy, Claude, tous, écartez-vous, laissez-le passer, car on lit dans Isaïe : "Préparez les chemins du Seigneur, aplanissez sa route" (Is 40, 3). Nous sommes ses prophètes, nous le faisons briller. Grâce à nous, à notre abnégation, à notre humilité, le nom de Gourcuff sera connu et vénéré dans les siècles des siècles. Amen.

 

 

Le baiser de Judas

 

Le sauveur

Rejetant la pierre du tombeau, le sauveur se débarrasse de son linceul et savoure le retour à la vie

  1. 2,584 réponses to “Dimanche 11 janvier : l’homélie du Père Saint Guen (bonus : Gourcuff en slip !)”

  2. Vous avez complètement pêté un plomb, mais le résultat est tout simplement divin !

    De kuro le 14/01/2009

  3. En tant qu’ex-fan de wapiti et de la hulotte (ça existe toujours ça d’ailleurs? c’était génial!), je dois vous dire que vos comparaisons animalières sont un délice. Et pour rester dans le domaine piscicole, savez-vous comment nous autres, les vils kikonjoux, surnommons la lotte (y’a deux écoles)?

    De bancabrelle le 14/01/2009

  4. Alors je me répond, oui la hulotte existe toujours! Si vous ne connaissez pas foncez sur leur site, c’est fin, c’est beau, c’est drôle et c’est pas cher!

    De bancabrelle le 14/01/2009

  5. Si Gourcuff est en slip, là c’est tout de même toi qui portes la hulotte.

    De Slow Guy le 14/01/2009

  6. La maladie de Jeanroucas a désormais un nom : quand on prend pour marotte un joueur de Hull, c’est une hulotte.

    De Slow Guy le 14/01/2009

  7. Mais je suis pas malade. En plus Dieu là, c’est Pieds d’Or en fait. J’en suis sûr. J’en ai parlé ce matin avec ma camisole.

    De Jeanroucas le 14/01/2009

  8. Bon, du coup, le tag sur gourcuff en slip, ça vous a fait gagner combien de visite en plus?

    De Saintétiennois fort et vert le 14/01/2009

  9. prochaine article : gourcuff sans hulotte ?

    De brando de morue le 14/01/2009

  10. Je vois pas ce que les filles lui trouvent, il a des poignées d’amour.

    Sinon joli texte.

    De newuser le 14/01/2009

  11. Bravo pour votre foi… Juste pour vous dire que chez les scapus, Dieu, c’est et ça reste Cavenaghi car vu le nombre de fois où il nous a sauvé…

    De Actarus26 le 14/01/2009

  12. Paris sonne le glas a-t-il une équipe de choc avec un spécialiste par thème ou bien un seul et même auteur tellement intelligent qu’il ferait passer Einstein pour un benêt à l’oeil aussi vif qu’un joueur de lig-hein devant sa psp?

    En tout cas, quel que soit le sujet abordé (finance, échecs, religion catholique etc…), la poilade très rigolotte dissimule habilement une redoutable connaissance du sujet abordé. Comme il est dit dans un film culte rediffusé une centaine de fois à la télévision:
    “C’est fin, c’est très fin, ça se mange sans faim”.

    De Sa fete à Suzy le 15/01/2009

  13. Exact. Dès que ça s’attaque à un sujet costaud, comme ici, ça joue juste, sans erreur ni approximation, quel que soit le terrain et l’adversaire. Il doit y avoir une belle équipe derrière tout ça. Mais pourront-ils tenir ce rythme longtemps ? J’en doute, mais ça dépend aussi de la profondeur du banc…

    De lioné le 15/01/2009

  14. Pourtant ces allégations sont erronée. Vous confondez Dieu le Yoann avec son fils, San Fernando Cavenaghi, qui pour le coup a la tête de l’emploi.

    De tsu le 15/01/2009

  15. Excellent article…
    Les Scapulaires, générateurs de messies et prophètes approuvés par le Comité Théologique du Foot.

    De QSS le 16/01/2009

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.