Gwen Ha Di

9/01/2009 – 11:12

Aussi animées qu’un match de coupe de France dans la Creuse par moins dix degrés, les conférences de presse de Paul Le Guen font grincer bien des dents. Il suffit pourtant de lire entre les lignes pour y dénicher des trésors de communication. Décryptage avec Paris Sonne le Glas*.

« C’est bien » Félicite le groupe pour une victoire exceptionnelle à l’extérieur face à un adversaire supposé bien plus fort

 

Variantes

Zinedine Zidane « C’est bieng »

Pape Diouf « Nonobstant les conditions atmosphériques particulièrement difficultueuses et la qualité de nos comparses d’un soir, il ne semble en tout cas pas tout fait sot d’envisager de brandir à l’attention de la foule des vautours nauséabonds que vous êtes, le petit v de victoire. »

Francis Gillot « On n’est pas mort, et les vautours qui ont voulu nous enterrer trop vite qui se reconnaîtront devraient apprendre à se taire. Enfin je me comprends »

« C’est encourageant » Félicite le groupe pour une série de trois matchs sans défaite et une place au pied du podium

 

Variantes

Zinedine Zidane « C’est bieng »

Jean-Michel Aulas «L’OL s’étonne que la presse sportive nationale ne relève pas davantage l’incroyable série en cours, la seule en France, de l’équipe pourtant malmenée par des décisions partiales et partisanes de la Fédération, ainsi que par des décisions d’arbitres dont l’honnêteté n’a pas encore été prouvée.»

Antoine Kombouaré
« Les trompettes, tu sais où tu peux te les fourrer, Pascal »

Mathieu Valbuena « C’est encourageant qu’on devient courageux »

« Je suis un peu déçu » Explose sous le coup de la colère suite à une défaite honteuse

 

Variantes

Zinedine Zidane « C’est pas bieng »

Laurent Roussey « Deux mois après avoir qualifié mon club pour la Coupe UEFA, j’ai été lâché par mes joueurs, j’ai été lâché par mes dirigeants, j’ai été lâché par les supporters, j’ai été lynché par les médias. Je suis un peu déçu »

Laurent Blanc « Depuis le temps que je vous dis qu’il manque du talent à Bordeaux… A partir de là, je crois qu’on peut dire que c’est un match à la hauteur des ambitions du club ».

« C’est embêtant » •Exprime son désarroi au groupe face à un risque élevé de relégation en Ligue 2

 

Variantes

Paul Le Guen « C’est embêtant, je n’ai plus que du beurre doux »

Paul Le Guen « C’est embêtant, cette crise mondiale »

Jean-Michel Larqué  «Le PSG en Ligue 2, ô quel pied, ô quel pied … si ça arrivait, je crois que je pourrais  mourrir tranquille »

« On n’a aucune marge » • Le budget alloué aux transferts par Colony Capital est proche de zéro, le PSG sort de deux années pathétiques, une dizaine d’équipes peuvent encore prétendre au podium, il fait froid, alors n’allez pas lui demander de faire trois pas de danse comme l’autre simplet parce que Paris a battu une très valeureuse équipe de Montluçon.

 

Variantes

Alain Roche « Lorsqu’on revend un joueur, on ne se fait jamais de marge »

Sébastien Bazin « Les cahiers avec marge Super Conquérant sont hors de prix, Alain. Ces quelques feuilles blanches feront très bien l’affaire pour ton projet PSG 2012 ».

Ludovic « Hier au Blue Lagoon, avec Claude, on s’est pris une énorme marge »

Claude Makélélé  « En sortant du Blue Lagoon hier, Ludo avait la voix de Marge Simpson»


« Nous manquons un peu de réalisme » Manifeste un petit signe d’agacement suite à une bonne dizaine d’occasions franches non concrétisées par ses joueurs

 

Variantes

Sébastien Bazin « On va recruter Giuly et Makélélé »

Yannick Boli « J’ai dit que je voulais devenir realiste. On m’a envoyé au Havre. C’est irréel. »

Luis Fernandez  « Je suis quelqu’un de réaliste »

« Il ne sera pas possible d’aligner deux fois la même équipe » Préviens les supporters qu’il est tout à fait  inutile de faire le déplacement à Gelsenkirchen

 

Variantes

Jérôme Rothen « On peut pas aligner deux fois la même équipe. Sinon, ça fait match nul. »

Luis Fernandez  « Aligner deux fois la même équipe, cela a bien dû m’arriver. Mais au PSGzee, ça reste rare »

Ronald Zubar « Comme je le soulignais sur mon blog, on n’arrive déjà pas à aligner une fois notre défense, alors l’équipe entière, ce n’est pas envisageable, malgré mes bonnes prestations d’ensemble  ».

« Je laisse parler » Variante polie du « je vous emmerde »

 

Variantes

Frédéric Antonetti  « Je vous emmerde »

Antoine Kombouaré
« Je vous emmerde »

Charles Villeneuve « Il laisse parler. Je parle pour deux »

Alain Cayzac « Parler est magique »

Jérôme Rothen « Mais pourquoi m’a-t-on laissé parler ? »


« La compétition de base reste le championnat » Rappelle que le PSG aimerait une plus grosse part du gâteau des droits TV

 

Variantes

Laurent Blanc « Avec Paul, on forme un peu la bande à base ligue »

Mateja Kezman « Je jure que je suis joueur de foot à la base »

Nicolas S., supporter « Moi, je me contrefous de la base ».

 

* Pour ceux qui l’auraient raté, n’oubliez pas de lire le dictionnaire du PSG.

  1. 2 592 réponses to “Gwen Ha Di”

  2. Gros, gros éclat de rire sur Mathieu Valbuena

    De Rage against Lev Yashin le 9/01/2009

  3. Je cite Soldat Louis (oui, c’est dingue) qui dit en parlant des Bretons
    “Et même quand chaque jour est une guerre
    Qui n’se lit que sur les visages
    Ici on n’parle pas d’sa misère
    Et encore moins de son courage”

    Voilà, quoi. Lisez sur son visage.

    (Très joli titre, au fait)

    De Lucarelli le 9/01/2009

  4. C’est bieng cet article…

    De Zidane le 9/01/2009

  5. Effectivement, Valbuena, Rothen n°1 et Antonetti sont à mourir de rire.

    Excellentissime article. J’ai eu l’impression de voir chacun des personnages défiler devant moi pour réciter son texte.

    De la menace chantôme le 9/01/2009

  6. j’adore

    De ça c'est ronald le 11/01/2009

  7. I’m lovin’ it !

    De achech75 le 12/01/2009

  8. De retour de vacances, je lis tout les Paris Sonne le Glas que j’ai perdu, puis après la chronique historique, zen, comme si de rien n’était je clique sur ce lien étrange “Gwen Ha Di”…

    Explosé de rire chez le client!
    Ça le fait pas du tout. Je vous hais.
    Le pire c’est que ça va crescendo! A partir de Valbuena, j’arrivais plus à m’arrêter…!
    Salauds!

    De Le Madrilène le 13/01/2009

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.