Partis Sans Gloire – Reinaldo

14/11/2008 – 12:24

A "Paris Sonne le Glas", nous savons être magnanimes.

Alors, si vous faites partie des cohortes bêlantes de téléspectateurs du Droit de Savoir en quête de mise à jour des activités de votre role-model préféré, si vous avez vécu en Papouasie Nouvelle Guinée ces 15 dernières années, si vous pensez qu’un logo "Renault Trucks" est très acceptable comme look footballistique idéal, si vous portez des chaussettes dans vos sandales : nous vous proposons de sauver vos âmes en vous présentant les joueurs mythiques du PSG.
Carrément.

 

Reinaldo (né le 14/03/1979 à Itaguaï)

La girafe (Giraffa camelopardalis) est une espèce de mammifère ongulé artiodactyle et ruminant, originaire des savanes africaines et répandue du Tchad jusqu’en Afrique du Sud. Le mot girafe vient de l’arabe zarāfah signifiant charmante.

Au terme de millions d’années d’évolution, la girafe a acquis une anatomie unique lui permettant notamment de brouter la cime des arbres.

Les Grecs pensaient que la girafe résultait de l’union du chameau et du léopard. (d’où le terme de camelopardalis).

Accessoirement, on peut trouver des girafes au Brésil, où elles se distinguent par un pelage plus uni et noir, un manque total de prédispositions naturelles pour les transports en commun, et une capacité unique à se faire oublier.

Footballistiquement, il est peu recommandé de faire cohabiter une girafe et un putois, car il s’ensuit immanquablement des chamailleries autour d’un point de penalty. Surtout que du coup tu passes pour un sconse. Sportivement c’est inefficace et en outre ça risque d’inspirer Patrick Bouchitey. Et ça, on ne le souhaite à personne.

 

 

Faille spatio-temporelle : Cette équipe adverse n’a jamais existé

Retrouve toutes les fiches des Partis Sans Gloire ici

  1. 2,699 réponses to “Partis Sans Gloire – Reinaldo”

  2. Je l’aimais beaucoup ce mec (mais je dois pas être le seul), et j’ai jamais compris pourquoi on l’appelait la girafe au juste. Il ne mesurait que 1,80m ou un peu plus, et n’avait pourtant rien de pataud.

    Du coup, ben j’avoue, là je reste sur ma faim. Mais c’est sympa de l’avoir évoqué au moins, ça rappelle de bons souvenirs. Et de moins bons aussi: le coup du penalty, j’étais au stade juste en face, et jusqu’à maintenant, ça vaut bien une percée de Traoré pour les Bordelais.

    (Gueugnon? Purée, ça remonte!)

    De la menace chantôme le 14/11/2008

  3. quelle déception Le Glas ! vous m’aviez habitué à mieux, et j’attendais davantage de loquacité de votre part, notamment autour du but qu’il avait marqué face à Bordeaux (les plus avertis s’en rappelleront) … dommage

    De Jean-Paul Robigneaud le 14/11/2008

  4. Cette belle photo ne date pas d’un match contre Brive la gaillarde ? (juste par curiosité)
    Sinon, Reinaldo fera toujours partie de ces joueurs, à mes yeux, qui ne méritait pas sa place ici. Il a fait son job. Il n’est pas arrivé comme un “messi”, a marqué quelques buts et s’en est allé. Selon ces critères, vous n’êtes pas couché… 😉

    De Susic le 14/11/2008

  5. Non, tu n’es pas le seul à avoir aimé Reinaldo, moi aussi je l’ai apprécié et j’ai jamais trop compris l’acharnement dont il a été l’objet.

    De Aste le 15/11/2008

  6. Susic, non, cette photo n’a pas été prise lors du match contre Brive :

    http://minilien.com/?4Rwmwa70gK

    (tout en bas)

    De domi néné ba gagnier le 18/11/2008

  7. Il me semble que c’est bien Geugnon en face puisque je crois reconnaitre en jaune Sylvain Distin, acheté à prix d’or à cette même équipe.

    De Diji le 18/11/2008

  8. Reinaldo ayant rejoint Paris en 2003 alors que Distin a quitté Gueugnon en 2000, ça me semble peu probable. Mais ça n’exclue pas que ce soit Gueugnon, ceci dit.

    De domi néné ba gagnier le 18/11/2008

  9. un Gueugnon aux TAB en coupe moustache, non?

    De MonPotoDucrocq le 19/11/2008

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.