Poissons, Salades et Groupama

10/11/2008 – 17:04

Je suis vraiment désolée de vous avoir délaissées si longtemps, mes chéries. J’avais besoin de faire un break. Mais là il est 15h40, 10 novembre, il fait moche, et je suis en train de lire vos idioties sur notre forum préféré, et je me dis que vous avez besoin de moi ("vive les moches", non mais vous pensez quoi les filles, en disant ça ? Ben pour ce qui me concerne, j’ai plus vingt ans, mais je me trouve quand même encore assez giuly, pour une quasi quadra). Alors je me suis dit que si je ne vous faisais pas un petit article pour l’heure du thé, je ne répondrais plus de vos divagations. Ca tombe bien, j’ai tellement de choses à vous dire, et j’ai ma petite idée pour me faire pardonner : si on parlait cuisine ?

Vous vous souvenez de l’orgie de sardines que j’avais préparée l’autre dimanche ? Le proverbe dit que l’appétit vient en mangeant, c’est parfois vrai. Mon homme avait les yeux plus gros que le ventre après ça, il se mettait à rêver de toutes les spécialités de France et d’Europe. Je l’aurais écouté, il serait aujourd’hui gros comme ce cochon d’Alain. Oui, le gros mari à la Piclioné. Au lieu de quoi je lui ai fait des menus de régime sur mesure, comme on avait si bien pris l’habitude ces deux dernières années. Tellement qu’il avait failli y passer deux fois, le pauvre. Et là je m’étais dit que ça m’aurait quand même fait bizarre, de plus le voir. Je me suis même demandé une fois ou deux si je m’étais pas un peu attachée à lui avec toutes ces années. L’angoisse. Ca vous est jamais arrivé, à vous, de vous dire des trucs vraiment angoissants comme ça ?

C’est la grand-mère de Paul qui m’a appris à préparer les sardines

Enfin voilà, depuis les sardines, régime : des salades toute la journée, et puis quelques extras, qui n’en sont pas : un soir à la maison j’annonce un repas du Sud Ouest. Vous l’auriez vu, un vrai gosse : tout de suite il s’imagine des beaux jambons, une bonne grosse andouille bien arrosée. J’étais pas mécontente de voir sa tête quand je lui ai servi une minuscule saucisse de Toulouse, pas très fraîche en plus. Bien sûr il a fait semblant de pas comprendre que c’était une discrète allusion à ses prestations dans un autre domaine… On se comprend. Et puis de toute façon, en fait de gastronomie du Sud-Ouest, il peut se débrouiller : du lard, il en a assez sur lui en permanence, et du cochon, je lui fais confiance pour en trouver sans moi.

Avant la cuisson de votre saucisse de Toulouse, pensez à la percer pour qu’elle n’éclate pas.

 

Une autre fois il voulait absolument une soirée dans un restaurant méditerranéen. Le pauvre, sans doute qu’il rêvait encore de ses sardines. Il a été déçu : petite portion de salade niçoise pour tout le monde. Là il a vraiment râlé ; à la maison il ose plus, alors il se rattrape au restaurant. Moi bien sûr j’ai dit que je le trouvais un peu dur, (pour une fois ! Dommage que ce n’était pas le moment…) et qu’elle était pas si mal, leur salade. En fait, c’était infect, bien sûr.

Mais là, je crois qu’il a compris, et comme il a presque retrouvé sa ligne, on s’est offert une petite portion de frites hier soir. Oh, rien de bien folichon. Pour faire diététique on a mangé ça avec un poireau, comme d’habitude, et en plus une asperge cette fois-ci. Surprenante, l’asperge. Mais c’est bon les frites. En plus depuis le film de Dany Boon, plus personne peut dire du mal des frites, mais on peut toujours les manger. Si on fait ça gentiment, avec du sel et sans banderole.

Micka, ma fidèle passoire, n’a pas laissé passer les frites.

Bientôt, on s’est prévu une soirée quenelles à la maison. Pour l’apéro, on n’aura qu’à demander à Claude de nous découper quelques tranches de rosette. D’ailleurs il faudra qu’on pense à mettre quelque chose au Fred pour arroser tout ça. Au fait, dites-le moi sincèrement, les filles, manger onze quenelles, c’est ce qu’on appelle un excès ? Si c’est avec le poireau, ça ira, non ? Promis, on fera régime après. Pendant les fêtes. Si, si, promis.

 

C’est mou et sans saveur, mais le succès ne se dément pas : les quenelles.

Ou alors, juste une cerise. Ben oui, ça fait une éternité que j’ai pas mangé de cerise. Une bonne petite cerise de novembre, notre petite spécialité parisienne. Oui, les filles, vous allez me dire que ça sert surtout à nourrir les canards… Mais cette année on l’annonce bien goûteuse et charnue. Moi ça me fait envie, et je sais que lui aussi, au fond de lui, même s’il jure le contraire, il n’attend que ça, sa petite cerise de novembre. Je le connais. Tous les jours il achète son journal pour voir si elle est sortie. D’ailleurs, s’il me dit encore qu’il n’attend pas la cerise de Novembre, je sais ce que je lui réponds : "Ah oui, tu préfèrerais prendre celle de Groupama, hein ?" Evidemment il ne saura pas quoi répondre, comme d’habitude. Il s’imagine naïvement que je suis jalouse. Comme s’il y avait de quoi. Je vois d’ici le tableau : lui, avec sa petite brioche et sa gueule enfarinée, et elle par dessus ; ce serait la cerise sur le gâteau, et puis c’est tout.

 

Se refaire la Cerise : la méthode de JéRo

Allez, trêve de bavardage, les filles, qu’est-ce que vous choisiriez à ma place ? La cerise ou les quenelles ?

  1. 2 628 réponses to “Poissons, Salades et Groupama”

  2. Ouf ! quatre jours sans glas nouveau, j’ai cru que vous vous étiez beurré… Malheureusement pour ton ptit chéri adepte de cerise, ce sont plutot les verts micelles qui prennent le bouillon en ce moment

    De linguini le 10/11/2008

  3. Tu m’avais manqué, Secret Girl ! L’appétit vient en mangeant: commence par une bonne quiche mercredi, sois sage en Normandie et tu pourras te gaver de quenelles à ton retour !

    De Takinho le 10/11/2008

  4. J’attendais avec impatience que cette rubrique soit mise à jour, c’est juste grandiose. Bon, bien sûr, hors de question de manger des quenelles dans deux semaines, mais bon, ne dit-on pas qu’il suffit d’imaginer un repas pour croire qu’on le mange ?

    De MatteOL le 10/11/2008

  5. Excellente légende sur l’OL ^^
    Et excellent commentaire de linguini ;)

    Effectivement, elle manquait, Secret Girl ^^

    De Le Madrilène le 11/11/2008

  6. Bravo miss, on t’aime. Moi je te conseille la cerise. Il manque plus que le retour du journal de Clément.

    De Marius le 11/11/2008

  7. Que du bonheur, comme d’hab. Vous savez tout faire !

    De Pat le 12/11/2008

  8. Entre nous, la deuxième lucarne, celle avec la grande saucisse, elle est juste énorme.

    De Weedo le 14/11/2008

  9. +1.

    pour chipoter (sur la chipolata), à l’époque de cette image Carasso-la-grande-saucisse était encore à marseille.

    Sinon article sympa, on en veut d’autres !

    De Téf téf le 14/11/2008

  10. Alors ces quenelles d’hier, Girl ? Fais-nous une bonne paella jeudi soir et de bonnes galettes de sarrasin dimanche… Economique et consistant, agréable et permettant de varier les plaisirs avant la “malbouffe” qui nous attend en décembre (Manchester, Valenciennes, Twente: que du lourd et du gras…) !

    De Takinho le 23/11/2008

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.