Paris truqué

29/09/2008 – 14:00


A la suite du livre événement « Comment truquer un match de football » du journaliste canadien Declan Hill mettant en lumière l’impact des paris clandestins sur les résultats des matchs tout autour de la planète, la cellule « Infiltration et canard laqué » de Paris Sonne le Glas s’est intéressée à ce phénomène dans notre belle capitale. Au terme d’une enquête comportant des risques insensés, parmi lesquels la consommation de plusieurs litres d’alcool de riz, nous avons pu recueillir le témoignage d’un homme particulièrement bien introduit dans le milieu interlope du XIIIe arrondissement – attention, propos décapants.

 

Monsieur Deng (le nom a évidemment été changé pour garantir la sécurité de notre source), pourquoi avez-vous accepté de nous parler?

 

Bouddha n’a-t-il pas dit: « ne contemple pas tes actions sous le seul soleil du matin, mais aussi lorsque le crépuscule les nappe d’ombre? » Trop longtemps, je n’ai pensé qu’à mon intérêt; aujourd’hui, j’ai la conscience alourdie de remords: combien d’amateurs sincères de football ai-je contribué à flouer? ne puis-je me racheter au moins un peu en leur révélant la triste vérité?

 

C’est donc par scrupule moral que vous vous décidez à rompre la loi du silence entourant les activités de la Triade dite des Hâches Virevoltantes dont vous étiez l’un des hommes de main les plus redoutés?

 

Tout à fait. Bien sûr, a pu également jouer dans ma décision le fait que les Hâches Virevoltantes, me croyant de mèche avec les Poignards Agiles dans l’affaire nous opposant aux Dragons Multicolores, ait récemment découpé en dix-huit morceaux ma jeune épouse et notre fils de huit mois… Néanmoins, je répugne à croire que je n’ai été mu que par ce mobile égoïste: je pense que c’était surtout pour rejoindre la voie droite que décrit Lao Tseu.

 

Certainement, certainement… Mais venons-en au coeur des révélations que vous souhaitez nous faire: vous soutenez que le championnat de France n’est pas épargné par la corruption liée aux paris clandestins?

 

Pas épargné, c’est un euphémisme… C’est un des plus gravement touchés!

 

Avez-vous des preuves de ce que vous avancez?

 

Il y en aurait plusieurs, mais allons tout de suite à la plus convaincante: le Paris Saint-Germain.

 

Le Paris Saint-Germain?

 

Eh oui… Dites, franchement, vous suivez le football depuis longtemps?

 

Euh, vingt-cinq ans, pourquoi?

 

Vingt-cinq ans… Un supporter aguerri, donc… Et pourtant, vous êtes capable de prévoir quelque chose aux résultats du Paris Saint-Germain?

 

Euh… ben c’est que… euh… ben non.

 

Et c’est normal! Le PSG est l’équipe la plus touchée par la fièvre des paris.

 

Comment ça marche?

 

C’est simple: il faut que le résultat soit le plus inattendu possible, pour que les parieurs avertis de la magouille empochent un maximum. Pour cela, il faut qu’une équipe censée jouer les premières places se retrouve à se battre pour le maintien… Que, lors d’un match capital à Caen, elle prenne complètement l’eau et s’incline 3-0… Que, menant 2-1 à quelques minutes du terme face à Nice, elle ramasse deux buts à la suite… Que, du coup, tout le monde la croyant condamnée, elle se ressaisisse et se sauve sur le fil… Et, bien sûr, qu’elle fasse un bon parcours en coupes, fût-ce avec des juniors, pour brouiller encore un peu plus les cartes.

 

D’accord, mais ça c’était la saison dernière… Et cette année?

 

Battre Bordeaux et perdre face à Grenoble, vous avez besoin d’un dessin? Je dirais même que le bon début de saison n’était qu’une feinte pour regonfler le potentiel de surprise des échecs qui vont suivre…

 

Ah oui, effectivement, vu sous cet angle… Mais alors, dites-nous… quels joueurs se laissent acheter?

 

Potentiellement, tous sont achetables… Il faut juste alterner pour ne pas que ce soit trop gros… Par exemple, on a beaucoup eu recours à Landreau et Ceara l’an passé, il faut les laisser reposer un peu… Ils risqueraient de devenir trop prévisibles, ou pire, de ne plus être titulaires – s’il faut aussi acheter l’entraineur, ça commence à faire cher.

truc.jpg

 

Et donc, en ce moment, quelle est la cible favorite?

 

Oh! Je vais vous laisser chercher un peu… Mais bon, je serais vous, je me poserais une question: les règles du football sont les mêmes en Ligue 1 et en Ligue 2, non?

 

Euh… Oui.

 

Aucune chance que les buts soient deux fois plus grands en L2 ou que les gardiens n’aient pas le droit d’utiliser leurs mains?

 

Bien sûr que non!

 

Alors peut-être qu’il faut examiner le cas du garçon qui empilait but sur but en Ligue 2 il y a quelques mois et qui maintenant semble surtout apte à dégommer les pigeons… Mais bon, moi je dis ça, je dis rien, hein… Qui sait? Peut-être n’y a-t-il aucune raison de crier Hoareau sur le baudet?

  1. 2,031 réponses to “Paris truqué”

  2. Tout s’explique ! 🙂

    Bravo aux investigateurs qui ont pris des risques insensés pour faire éclater la vérité !

    De Derek le 29/09/2008

  3. La vérité était donc ailleurs… Merci a Mr Deng de soulager nos pauvres âmes de suporters avec ses révélations , et ainsi regonfler notre morale .
    Et vive Paris Sonne le Glas !

    De Badaob le 29/09/2008

  4. Devant cette vérité, je tangue mon frère: On chantait “oooh, aaah Cantona!” dans les travées d’old trafford, “Oooh, ah? rhôoooo” au Parc…

    De Andrzej le 30/09/2008

  5. Toujours excellent. Des qu’on s’imagine que tout a ete dit sur le PSG, quelqu’un ouvre une autre boite de conserve, et tout plein de vers rouges, blancs et bleus en sortent.

    Bravo et continuez

    De Nico le 30/09/2008

  6. Je vous soupçonne d’abuser de substances illicites… Mais ça vous réussi vachement bien! J’adore.

    (mdr lol pr se kon pa konpri)

    De C. Moa le 2/10/2008

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.