Le kikonjou de la semaine : Le Football Club Nantes Atlantique

14/09/2008 – 13:10

Aussi incroyable que cela puisse paraître, certaines peuplades parviennent encore de nos jours à survivre au-delà du périphérique. Parfois même à des lunes et des lunes de marche. On les appelle les kikonjoux. Afin de mieux connaître leurs coutumes et de promouvoir un tourisme parisien responsable, prenons notre Hummer Diesel et partons à leur rencontre.

Le kikonjou de la semaine : Le Football Club Nantes Atlantique

Nantes se trouve dans la banlieue de Carquefou, lieu de villégiature des ventres à crêpes, des ventres à choux et des ventres à sardines.

Le climat y est plutôt tempéré, la tradition assez mesurée et les gens complètement quelconques. La topographie est sans relief, elle non plus. Les rares Nantaises à échapper à cette inéluctable platitude sont les galettes calzone. Et Lu Lu, une blonde comaque, vu qu’elle a double ration de petits gâteaux secs.

Aux confluents de l’Erdre, de la Loire, de la Sèvre et du crachin, les autochtones s’arrosent de gros plant, seul espoir d’enracinement dans cette boue molle où ils pataugent. Plus rarement, ils s’en extirpent, telle Lady de Nantes, lassée de bouffer de l’ostie et qui voulait gagner sa croûte. Une vraie protestante. Aussi, notre bon roi la bouta jusqu’à Montaigu, l’addict du culte. Et pour apprendre à ces sauvages qui c’est Henri, il leur claqua une belle gabelle sans faire pissette. Depuis, ces rustres se vengent en mettant du sel dans leur beurre, sur leurs plaies, et dans plus ou moins tout ce qu’ils breizhent.

kita

Waldemar Kita ne manque décidément pas de toupet.

La région tire sa fierté de petits blancs secs à forte teneur en melon, tels le Muscadet ou le Jean-Claude Suaudeau. Tous deux imbuvables.

De terribles monstres sanguinaires protègent Nantes, et quiconque ose s’en approcher est aussitôt saisi d’effroi par la stridence de leur cri de combat, promesse d’une douleur sans pareille. Piou piou. Périodiquement, les canaris – puisque c’est là leur redoutable nom – se volent eux-mêmes dans les plumes et se bouffent le bec. On dit alors qu’ils ont atteint le Stade de la Mangeoire.

Durant la période mercatoque, les rumeurs vont bon train. Elles sont souvent « Eto’o : Nantes ? ». Parfois même carrément « Deco : Nantes ? ». Mais à la fin, c’est toujours Da Rocha qui prolonge.

Qu’attendiez-vous d’une bourgade qui héberge Pascal Praud et Tri Yan, entre deux festivals Juste Pour Rire, franchement ?

  1. 5,400 réponses to “Le kikonjou de la semaine : Le Football Club Nantes Atlantique”

  2. J’y crois pas : même quand vous vous foutez de ma gueule, vous êtes marrants ^^

    De Sokoben le 14/09/2008

  3. Vous avez oublié de mentionner les terribles Nantes Religieuses!

    De Jérém le 14/09/2008

  4. tout est vrai !!!
    surtout pascal praud… snif

    De Anne de B' le 14/09/2008

  5. Excellentissime, jusqu’à l’image et sa légende. 🙂

    Je me permettrai quand même de rétorquer : Pourisiens à têtes de chiens, nananère.

    De sansai le 14/09/2008

  6. Bravo vous avez vraiment l’art et la maniere de croquer les modestes provin… euh pardon gueux que nous sommes. Sinon une seule faute mais elle est dans le titre: le FC Nantes n’est plus “Atlantique”, rendons à Kita le seul mérite que je lui reconnaisse.

    De Loko en el Coco le 15/09/2008

  7. Je plussune avec Loko en el Coco, et j’ajoute meme qu’on ne redeviendra pas FC Nantes Atlantique tant que vous ne serez pas Paris Saint Germain-Boulogne-Sarcelles. Avis aux amateurs.
    Sinon la caricature est jolie, et la vignette encore mieux.
    Un petit merci, donc, qui contraste avec un merde pour hier soir (si si, j’insiste).
    On s’reverra a la Mangeoire !!!

    De Gael Moldovan le 15/09/2008

  8. merci j’ai bien ri!

    De pef le 15/09/2008

  9. “Mais à la fin, c’est toujours Da Rocha qui prolonge”. Trop fort.

    De Flo le 15/09/2008

  10. Excellent. J’attends vraiment avec impatience un kikonjou sur le Stade Brestois 29, on sait jamais, en Coupe.

    De Lucarelli le 15/09/2008

  11. bof, m’a pas fait rire celui-ci

    De micka le 15/09/2008

  12. Terrible!!! Je me les attendais vraiment avec impatience les kikonjous, ca tombe bien il y a bientot le Grenoble Football 38 : au choix deux péages et une rocade sur la route de nos contrées sport-hivernale ou… des desserts chocolatés, non??

    “petits blancs secs à forte teneur en melon”, celle là aussi est top est vraiment top

    De JeSouffre Mulumbu le 15/09/2008

  13. Très bon cru sur les cui-cuits.

    Dites, vous voudriez pas venir au club ? Remplacer un Praud par un Pro de la comm’, le FCN y serait gagnant.

    De Toni Turek le 16/09/2008

  14. Litteulceeeeeddddd où es-tu ?

    De MeMyselfI le 16/09/2008

  15. Boulala, c’est pas serieux tout ca, j’en ai les larmes aux yeux!

    De Holybinch le 17/09/2008

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.