Lyon – PSG (1-0): l’oeil de Paul Le Guen

26/05/2008 – 8:12

A la suite de la défaite de ses joueurs face à l’Olympique Lyonnais, l’entraineur parisien a accepté de répondre à nos questions.

 

guen.jpg

 

Paul Le Guen, on imagine que ce soir la déception est grande?

Pas du tout! J’ai beaucoup apprécié la prestation de mes joueurs, que je trouve extrêmement encourageante pour la suite.

Certes, mais c’est le résultat dont on se souviendra…

Vous autres journalistes, oui, peut-être… Moi c’est la manière qui m’intéresse.

Enfin, c’est quand même un titre important qui vous échappe!

Important, important, n’exagérons rien… Je ne dis pas qu’il n’aurait pas été mieux de le gagner, ce Trophée des Champions, mais le perdre ne change pas grand chose… Pour moi, il constituait surtout la dernière touche de préparation avant le championnat, dans la lignée de matchs amicaux convaincants face à Auxerre, Toulouse, Saint-Etienne et Sochaux. Nous montons en puissance, c’est indéniable, et nous sommes maintenant prêts à aborder la saison avec sérénité et optimisme.

Bien sûr, vous, journalistes, allez vous focaliser sur l’issue du match et noircir des pages en ce sens… Mais les vrais spécialistes ont vu autre chose ce soir : ils ont vu que l’équipe est en place, qu’elle a un projet de jeu cohérent, qu’il y a d’ores et déjà un onze titulaire qui s’est dégagé… Ils ont vu le leadership moral des anciens, de ces Pauleta, Yepes ou Alonzo qui s’apprêtent à faire une dernière saison flamboyante sous les couleurs du PSG et ainsi à permettre l’éclosion des jeunes talents dont le club ne manque pas - comme Raymond Domenech en équipe de France, je suis un partisan de la transition en douceur, du passage de témoin maîtrisé plutôt que d’un improbable électrochoc.

Alors oui, bien sûr, les esprits chagrins vont déjà entonner le couplet défaitiste habituel mais moi, au vu de ce match, j’ai l’esprit parfaitement tranquille. Pour vous faire une confidence, je serais même beaucoup plus inquiet si j’étais l’entraineur de Lyon ! J’ai trouvé la prestation de l’OL très décevante, alarmante même pour un sextuple champion de France… Leur 4-4-2 n’est pas en place, la défense manque de complémentarité, Juninho tire manifestement la langue, les attaquants jouent des partitions individuelles plutôt que de se mettre au service du collectif… C’est vraiment très faiblard et il y aura beaucoup de travail pour remettre les choses en place.

Et puis dans l’envie, dans la force morale, vous avez vu la différence? Cette grinta de nos joueurs quand les Lyonnais semblaient à peine concernés, mous et sans ambitions? C’est sur cet état d’esprit conquérant qu’on forge les saisons triomphales, et sans tomber dans l’optimisme outrancier, s’il fallait mettre une petite pièce à l’orée de la saison qui s’annonce, je la mettrais plutôt sur nous que sur des Lyonnais qui me paraissent sérieusement en fin de cycle…

Non, vraiment, plus j’y pense, plus ce Trophée des Champions me semble d’excellent augure pour la suite.

  1. 2 591 réponses to “Lyon – PSG (1-0): l’oeil de Paul Le Guen”

  2. … évidemment, même sur Paris Sonne le Glas, on ne sort pas indemne d’une saison pareille. Soyez assurés de notre compassion.

    Vos délires restent pas mal quand même.

    De la menace chantôme le 26/05/2008

Pas de commentaire à faire sur ce sujet, merci de contacter M. Martinon.