Salut les zombies,

M’en voulez pas si j’ai la gueule de bois, mais hier soir j’étais à l’OM, et on a fait une teuf d’enfer. On célébrait la victoire contre le Spartak. Avec deux semaines de retard, ouais. Il m’a expliqué, José : « Margarita vient tout juste d’apprendre qu’on était au tour suivant de la Coupe des clubs champions. Bon, elle comprend pas pourquoi on a refait un match amical contre Chelsea, hier soir. On lui a dit que ça renflouait les caisses du club. “J’aime ce qui rend flou”, qu’elle a répondu. Elle a dû hériter ça de RLD. »

Allez, stop, on est pas sur le blog « Marseille vu du ciel », hein. Je vais quand même pas leur piquer toutes leurs blagues ! Déjà, là, y en a trois, ça leur fait trois semaines sans rire. Vraiment désolé, les gars.

Je me précipite vers Fred Godard, les yeux encore palpitant de sa réalisation des matches de la Coupe de la Ligue – palpitant, au sens propre : ça faisait comme un décollement rétinien dans un super-8.

Bref.
Donc, j’étais à l’OM. Et devinez sur qui je tombe : Fred Godard en personne. Enfin, moi, je l’avais pas reconnu, étant donné que je l’avais jamais vu. C’est ma copine Roselyne Bachelot qui me l’a dit. Elle avait un tailleur fuchsia, comme d’habitude. Fred Godard s’en servait pour calibrer ses écrans télé.

Du coup, vous devinez mon excitation, rapport à la campagne que je veux lancer « Plutôt Fred Godard que Tony Chapron », et à l’arbitrage vidéo qu’il va révolutionner.
Je me précipite vers lui, les yeux encore palpitant de sa réalisation des matches de la Coupe de la Ligue – palpitant, au sens propre : ça faisait comme un décollement rétinien dans un super-8.

« Eh, salut Fred Godard, je te sers quoi ? Un whisky-ecstasy ? Un Martini-Poppers ?
— Euh, non, je vais prendre une Évian. Sans rondelle de citron.
— Ah bon. Et pour manger (repris-je malgré tout d’un air enjoué), je te prépare un sandwich chèvre-Wasabi ? Fraise-Tabasco-tofu ? Ou alors, un plat bizarre, comme celui d’Éric Besson (dont je regardais l’assiette. Comme plat, le ministre de l’Industrie avait en effet des œufs de fouine.)
— Non, je vais prendre un bout de pizza. Margarita. Vapeur, les tomates. »

Je vous dis pas, j’en suis resté flagada. Fred Godard ! Il me demandait de l’Évian avec un bout de tomate, pareil que Victoria Silvstedt ou sa sœur Grstdlflskqö. Ah, Grstdlflskqö Silvstedt, tu lui demandais son nom, tu savais tout de suite ce qu’elle avait mangé.
Et dire que je me suis battu pour que ce type entre à la FFF, à la direction de l’arbitrage vidéo. Mais c’est pas à Téléfoot que ça aurait ressemblé, c’est à un thema d’Arte !

À la naissance, j’étais tellement recroquevillé qu’on aurait dit Jean-Claude Dassier réfléchissant à la répartition des droits télé.

À peine je le quittais, que je croise, devinez qui ? Tony Chapron. Lui non plus, je l’avais jamais vu, à part à la télé, bien sûr – mon pote Jean-Michel Aulas me prête parfois des snuff movies qu’il réalise lui-même, avec des poupées Ken dont il ronge le dessus de la tête. Tony, il vient vers moi, direct, et commence à me causer :

« Ah, Pierre Minus, il faut que je vous dise : j’adore ce que vous faites.
— Ah bon ??
— Oui. J’ai même appelé mon fils Pierre, en hommage à votre talent. Bon, j’allais pas l’appeler Minus, vu qu’il mesurait 70 centimètres à la naissance, mais quand même. Bravo. »
Là, j’avoue, j’ai eu le cœur qu’a fait des loopings. Moi aussi, à la naissance, je mesurais 70 centimètres. J’étais tellement recroquevillé qu’on aurait dit Jean-Claude Dassier réfléchissant à la répartition des droits télé.
« Ouais », qu’il poursuit. « Et j’avais des cheveux, je ressemblais à Denis Balbir qu’aurait été chanteur à la Motown. Sans gel, quoi. »
Je te raconte pas mes palpitations : moi aussi, à la naissance, j’étais couvert de poils. Tu vois qui c’est José Saez, à Valenciennes ? Ben c’était pareil, sauf qu’on aurait dit que j’avais arraché le pubis de ma mère en passant. Finalement, j’ai juste gardé ceux que j’avais dans la main et j’ai envoyé un CV à L’Équipe.

Bref. Et là, j’ai fondu en larmes et j’ai serré Tony très fort dans mes bras.
Je me suis soudain senti très seul.
Je vivais un peu la solitude du coureur de fond. Eh, j’avais jamais vu que c’était une contrepèterie, « la solitude du coureur de fond » ! La solide hutte. Ah, ça doit faire marrer les architectes.
Je suis vraiment désolé, Tony, pour tout le mal que j’ai dit.
Et pardon à tous ceux qui croivent que ce que je dis, c’est pour de vrai.

Allez, à la semaine prochaine, les zombies.
Et oubliez pas de causer de moi, c’est quand même le plus important.

32 commentaires

  1. Berdoll Marc dit :

    Même dans la mise en ligne, c’est pas Top.
    Chelski c’est ce soir

  2. Louis Fernandel dit :

    Vous voyez ce qu’est-ce que j’vous avais dit la semaine d’avant ? Pierre Minus, il sait, lui. Inversement à vous !

    Parce que… malgré qu’il est plein de relationnel… l’information… se distille que quand c’est l’important. Alors euh… à tous ces médiseurs euh… qui ont refourgué Pierre Minus dans le texte, ils ont qu’à prendre le temps à penser leur critique.

  3. Pauleta c'est moi dit :

    Ce titre, ah ce titre !

  4. Non mais dit :

    Non mais celui la c’est le plus drole. Bravo!
    Avec surtout: “Eh, j’avais jamais vu que c’était une contrepèterie, « la solitude du coureur de fond » ! La solide hutte. Ah, ça doit faire marrer les architectes.” Et bien d’autres
    Pierre Minus c’est Philippe Bouvard qui a mange Guy Montagne

  5. ff dit :

    Euh…hormis ses potes, ça fait rire quelqu’un?

    J’ai beau essayé, je trouve ça toujours aussi ininteressant et je n’ai meme pas souris une seule fois.

    Pierre Minus passera t il le mercato ou sera t il transféré à Kavala?

  6. Maow dit :

    “je n’ai meme pas “souris”"
    => t’as raison, y’en a “rat” le bol…

  7. hervé arsène dit :

    Non ça ne peut faire rire personne. Ses textes sont aussi fins qu’une relance de Talal El Karkouri.

  8. pjanic tamer dit :

    Je me sens comme le mec qui regarde une série à chier parce qu’il a rien de mieux à faire à l’heure ou ça passe et qui à force de matter chaque épisode finit par s’attacher aux personnages et à s’intéresser à l’intrigue, ou comme le lycéen qui lit un roman de Zola parce qu’on l’y oblige et qui s’est enfin farci les 300 pages d’intro. On se dit qu’on a pas fait tout ça pour rien, qu’on a flairé un potentiel et que ça fait plaisir qu’il arrive à maturité. Comme c’est bon de retourner sa veste !

  9. ici et maintenant dit :

    Continue Pierre, c’est super ce que tu fais !

    en fait non, mais les 2 785 694 skyblogs sont aussi nuls que le tien et personne n’est obligé de les lire non plus…

    Allez, salut tocard, et t’inquiète pas, je continue à parler de toi autour de moi pour qu’enfin tu arrives à vivre de ta passion…Stéphane Collaro en a bien fait son métier !

  10. N.LDP dit :

    +1 hervé

  11. Tutévuquantabu dit :

    J’ai lu les deux premiers opus et j’ai compris.
    Maintenant, je me rue sur les commentaires sans lire l’article.
    C’est hachetement plus fun.

  12. Fugazi dit :

    “Grstdlflskqö Silvstedt, tu lui demandais son nom, tu savais tout de suite ce qu’elle avait mangé”

    Rien que pour celle là je regrette pas d’être venu. Il y a un coté Instant Norvégien des Robins des Bois. Reste à savoir si P Minus va faire une carrière à la Jean-Paul Rouve ou à la Pascal Vincent.

  13. Mange Hemdani dit :

    Continue comme ça Pierre !

  14. Jacques Cachequart dit :

    Hum… La valeur de ce blog commence sensiblement à augmenter.

    Je passe par les Caïmans, et je danse sur la table.

  15. Zimdine Zimdane dit :

    Kamoulox!

  16. Ange Démont dit :

    J’avoue, il y a de l’amélioration. Mais la fin reste mauvaise. Jusqu’aux dialogues, je me disais que c’était excellent, mais les dialogues sont tout sauf drôles … Finalement, ça reste moyen, mais en progression.

  17. drew gooden dit :

    tin j’avais pas encore donné mon avis, mais là c’est vraiment nul, j’espere que Pierre Minus ne lit pas les commentaires sinon il doit déprimer.

  18. Perceprout dit :

    “mon pote Jean-Michel Aulas me prête parfois des snuff movies qu’il réalise lui-même, avec des poupées Ken dont il ronge le dessus de la tête”… trop fort le dernier détail ! je visualise bien la scène…

    Avec ton ton beauf et vachard, tes anecdotes loufoques et people, je pense qu’il faut desormais que tu t’essaye à écrire un bouquin, minus. Bien sûr ça sera un gros bide, mais au moins, on aura pas à revenir chaque semaine

    Bon, du coup, à la semaine prochaine, et oublie pas d’être persuadé qu’on cause de toi, c’est quand même le plus important pour l’amour propre d’un blogger

  19. Tony Warmuz dit :

    Mon dieu, le nouveau Jean-michel pasdechute et Jean-michel jracontemal on fusionnaient pour donner Pierre Minus.

  20. Manuel dit :

    polynomials@belvidere.provision” rel=”nofollow”>.…

    сэнкс за инфу!…

  21. benjamin dit :

    gases@shoes.clarifying” rel=”nofollow”>.…

    tnx!…

  22. kent dit :

    bunched@unending.unsaturated” rel=”nofollow”>.…

    tnx for info!!…

  23. fred dit :

    camellias@banbury.paraxial” rel=”nofollow”>.…

    сэнкс за инфу!!…

  24. ricky dit :

    fluidity@picnicked.hurt” rel=”nofollow”>.…

    спс….

  25. Edward dit :

    acceleration@corder.erwin” rel=”nofollow”>.…

    hello….

  26. Wade dit :

    bonding@breather.seagoville” rel=”nofollow”>.…

    thanks for information!!…

  27. Jay dit :

    uninjured@truman.plight” rel=”nofollow”>.…

    спс!!…

  28. Eugene dit :

    meltzer@navigable.taxied” rel=”nofollow”>.…

    благодарен!…

  29. Mathew dit :

    movers@slacks.bread” rel=”nofollow”>.…

    спс!!…

  30. Donnie dit :

    asymmetry@companies.castros” rel=”nofollow”>.…

    благодарствую!…

  31. Hector dit :

    sick@aroused.kimbolton” rel=”nofollow”>.…

    thanks!…

  32. barry dit :

    algebraic@maudes.trading” rel=”nofollow”>.…

    good info!…