Ni buts ni soumises » Rien n’est joué

« Des surprises, pas de révolution

Place aux quarts »

Rien n’est joué

Trois équipes sur seize seulement savent déjà si elles joueront les quarts de finales. Pour les autres, la qualification reste possible avec plus ou moins de chances. Tour d’horizon des différents cas de figure.

Au bout de deux journées, tout reste encore possible pour les quarts de finales de l’Euro même si on ne s’achemine pas vers beaucoup de surprises. Deux équipes sont déjà éliminées, l’Italie et l’Islande et aucune n’est encore qualifiée même si certaines ont déjà fait un grand pas.

Un enseignement général de cet Euro est que les forces se resserrent. En dehors du carton de l’Angleterre contre l’Écosse, aucun score ne dépasse les deux buts d’écart et aucune équipe n’a marqué plus de deux buts dans un match. Toutefois même si quatorze équipes peuvent encore mathématiquement prétendre à la qualification, cela tient sans doute un peu à l’ordre des matchs pour les groupes B et D où la Russie, le Portugal et l’Écosse n’ont guère plus que les mathématiques pour espérer. Et sauf mauvaise surprise de la France, les équipes les plus attendues devraient être au rendez-vous des quarts.

Amandine Henry

Amandine Henry

Groupe A

Comme prévu, le groupe A est le plus serré. Toutes les équipes peuvent encore se qualifier ou être éliminées. La Norvège est pour l’instant la principale déception de l’Euro mais une victoire contre le Danemark par trois buts d’écarts1 associée à une victoire des Pays-Bas contre la Belgique soit un résultat plausible associé à un résultat probable enverrait la Norvège en quart de finale. Inversement, défaite néerlandais faces à la Belgique avec un écart de plus d’un but tandis que le Danemark battrait la Norvège éliminerait les Pays-Bas2.

La seule chose certaine est qu’une qualification de la Norvège qualifie les Pays-Bas et qu’une élimination néerlandaise scelle le sort des Norvégiennes.

Autre caractéristique de ce groupe, chaque équipe est menée par une star (deux pour la Norvège) qui ne convainc pas encore : Vivianne Miedema, Tessa Wullaert, Pernille Harder, Caroline Hansen et Ada Hegerberg ne comptent pour le moment ni buts ni passes décisives et n’ont montré leur talent que très parcimonieusement. Mais chacune peut encore changer l’histoire de ce groupe qui reste plus que jamais ouvert.

Résultats

Norvège-Belgique 0-2 : Van Gorp 59’, Cayman 67

Pays-Bas-Danemark 1-0 : Spitse 20’ pen.

Classement

Équipe Pts J G N P Bp Bc Dif
1 Pays-Bas 6 2 2 0 0 2 0 2
2 Danemark 3 2 1 0 1 1 1 0
3 Belgique 3 2 1 0 1 2 1 1
4 Norvège 0 2 0 0 2 0 3 -3

Enjeux

Les Pays-Bas seront qualifiés en cas de victoire ou de nul contre la Belgique, de défaite d’un but d’écart autre que 1-0, de défaite 1-0 ou plus lourde si le Danemark ne bat pas la Norvège. En cas de défaite 1-0 des Pays-Bas et de victoire du Danemark, c’est la différence de buts générale qui comptera suivie du nombre total de buts marqués, ce qui sera à l’avantage du Danemark sauf victoire 1-0 seulement contre la Norvège. Dans ce dernier cas, c’est le fair-play (en gros, le nombre de cartons pour l’instant nettement à l’avantage des visiteuses 7 contre 1) qui départagera les deux équipes, puis éventuellement le classement UEFA où le Danemark est situé juste au dessus des Pays-Bas. Bref sauf cas exceptionnel, une défaite 1-0 des Pays-Bas et une victoire du Danemark élimine les Pays-Bas.

Le Danemark sera qualifié en cas de victoire contre la Norvège sauf victoire belge d’un but contre les Pays-Bas autre que 1-0, ou victoire belge 1-0 et victoire danoise 1-0 et avalanche de carton danois (par exemple 7 jaunes de plus que les Néerlandaises, ou deux rouges et un jaune). Qualifié aussi en cas de nul si la Belgique ne gagne pas. La défaite est en revanche éliminatoire à coup sûr.

La Belgique sera qualifiée en cas de victoire contre les Pays-Bas, en cas de nul si le Danemark ne gagne pas contre la Norvège voire en cas de défaite si la Norvège bat le Danemark avec moins de trois buts d’écart.

La Norvège sera qualifiée en cas de victoire d’au moins trois buts contre le Danemark à condition que les Pays-Bas battent la Belgique.

Groupe B

Le match nul initial entre l’Allemagne et la Suède donne l’impression que le groupe est serré avec la Russie mais c’est seulement le temps que les deux favorites battent leurs adversaires. La confrontation entre la Suède et la Russie a bien montré qu’il y avait une classe ou deux d’écart. Paradoxalement, l’Italie a beaucoup mieux résisté à l’Allemagne mais se retrouve éliminée après deux courtes défaites.

Ce serait un véritable séisme si la Russie battait l’Allemagne et parvenait à se qualifier, même si cela n’éliminerait pas obligatoirement l’Allemagne en fonction du score d’Italie-Suède. Mais cela n’arrivera pas, la seule incertitude réelle est l’ordre de passage des qualifiées.

Résultats

Suède-Russie 2-0 : Schelin 22’, Blackstenius 51’

Allemagne-Italie 2-1 : Henning 19’, Peter 66’ pen. ; Mauro 29’

Classement

Équipe Pts J G N P Bp Bc Dif
1 Suède 4 2 1 1 0 2 0 2
2 Allemagne 4 2 1 1 0 2 1 1
3 Russie 3 2 1 0 1 2 3 -1
4 Italie 0 2 0 0 2 2 4 -2

Enjeux

La Suède sera qualifiée en cas de victoire ou de nul contre l’Italie, voire en cas de défaite si la Russie ne bat pas l’Allemagne moins lourdement qu’elle ne perd contre l’Italie. Précisément en cas de défaite conjointe de la Suède et de l’Allemagne, si les écarts sont identiques, la Suède se qualifiera à la différence de buts. Si les Suédoises perdent par deux buts de plus que les Allemandes, ce sont ces dernières qui iront en quart de finales et si la défaite suédoise est plus lourde d’un but seulement que l’allemande, c’est l’équipe des deux qui aura marqué le plus dans le dernier match qui sera qualifiée. Si les deux marquent autant, on aura recours au fair-play (où la Suède mène 1 cartons à 4) puis au coefficient UEFA où l’Allemagne devance la Suède.

L’Allemagne sera qualifiée en cas de victoire ou de nul contre la Russie voire en cas de défaite si l’Italie ne bat pas la Suède. Le cas de défaite conjointe de l’Allemagne et de la Suède est décrit plus haut.

La Russie sera qualifiée en cas de victoire contre l’Allemagne.

L’Italie est éliminée.

Groupe C

Sur le papier, la situation est la même que dans le groupe B : les deux vainqueurs d’une journée ont fait match nul lors de l’autre journée tandis que l’un des battus a pris les trois points face à l’autre. Mathématiquement les cas sont les mêmes mais si la probabilité d’une victoire suisse n’est que légèrement plus importante que celle d’une victoire russe ou italienne, l’Islande semble beaucoup mieux armée face à l’Autriche ce qui ouvre les possibilités. Les écarts vus sur le terrain semblent moins nets dans ce groupe.

L’obligation pour la Suisse de l’emporter sera sans doute une chance pour les Bleues qui feront sans doute face à une équipe moins regroupée.

Résultats

Islande-Suisse 1-2 : Friðriksdóttir 33’ ; Dickenmann 43’, Bachmann 52’

France-Autriche 1-1 : Henry 52’ ; Makas 27’

Classement

Équipe Pts J G N P Bp Bc Dif
1 France 4 2 1 1 0 2 1 1
2 Autriche 4 2 1 1 0 2 1 1
3 Suisse 3 2 1 0 1 2 2 0
4 Islande 0 2 0 0 2 1 3 -2

Enjeux

La France sera qualifiée en cas de victoire ou de nul contre la Suisse, voire en cas de défaite si l’Autriche perd au moins aussi lourdement contre l’Islande. En cas de défaite sur le même score pour la France et l’Autriche, c’est le fair-play qui interviendra où la France mène deux cartons à trois, puis le classement UEFA où la France est devant l’Autriche.

L’Autriche sera qualifiée en cas de victoire ou de nul contre l’Islande, voire en cas de défaite si la France ne perd pas contre la Suisse ou perd plus lourdement qu’elle.

La Suisse sera qualifiée en cas de victoire contre la France.

L’Islande est éliminée.

Groupe D

Rien n’est encore joué mais seulement parce que le calendrier a fait jouer le match des favoris avant la dernière journée. Il ne fait aucun doute que l’Angleterre et l’Espagne vont s’imposer lors du troisième match. Les Anglaises ont confirmé leur large victoire initiale en donnant une leçon de réalisme à l’Espagne. Le Portugal a créé une petite surprise en venant à bout d’un Écosse désormais privée de Jane Ross et à qui il ne reste plus beaucoup d’atouts.

Jodie Taylor fête son but.

Jodie Taylor fête son but.

Résultats

Écosse-Portugal 1-2 : Cuthbert 68’ ; Carolina Mendes 27’, Leite 72’

Angleterre-Espagne 2-0 : Kirby 2’, Taylor 85’

Classement

Équipe Pts J G N P Bp Bc Dif
1 Angleterre 6 2 2 0 0 8 0 8
2 Espagne 3 2 1 0 1 2 2 0
3 Portugal 3 2 1 0 1 2 3 -1
4 Écosse 0 2 0 0 2 1 8 -7

Enjeux

L’Angleterre sera qualifiée en cas de victoire, de nul, voire de défaite si l’Espagne ne bat pas l’Écosse. En cas de victoires conjointes de l’Espagne et du Portugal, l’Angleterre reste qualifiée si elle ne perd pas de plus de deux buts.

L’Espagne sera qualifiée en cas de victoire sur l’Écosse sauf victoire du Portugal sur l’Angleterre par deux buts d’écarts exactement. Si cette victoire est 2-0, l’Espagne reste qualifiée en l’emportant aussi 2-0 ou en marquant trois buts ou plus. En cas de victoire espagnole 2-1 (et écossaise 2-0), c’est le fair-play qui différenciera les Ibères (l’Espagne mène 2 cartons à 5) puis le classement UEFA où l’Espagne a l’avantage. Les Espagnoles seront qualifiées avec un match nul si le Portugal ne gagne pas, voire avec une défaite d’un but à condition que le Portugal perde. Toute défaite de plus d’un but d’écart est éliminatoire.

Le Portugal sera qualifié en cas de victoire sur l’Angleterre par deux buts d’écarts ou plus sauf 2-0. Le cas de la victoire 2-0 est décrit plus haut. Un match nul envoie le Portugal en quarts de finale si l’Espagne perd. La défaite est à coup sûr éliminatoire.

L’Écosse sera qualifiée en cas de victoire contre l’Espagne par deux buts d’écarts à condition que l’Angleterre batte le Portugal.

Élise Bussaglia

Élise Bussaglia



Répondre