Ni buts ni soumises » Dix-septième journée de D1 2016-2017 – Bordeaux laisser passer une occasion

« L’axe franco-allemand

Dix-huitième journée de D1 2016-2017 - Le PSG se saborde »

Dix-septième journée de D1 2016-2017 – Bordeaux laisser passer une occasion

Les deux clubs européens ont assuré les affaires courantes entre deux rendez-vous allemands, imités par le reste du quatuor de tête, qu’il soit classique avec Juvisy ou nouveau avec Marseille.

C’est du dernier match de la journée qui opposait les deux relégables qu’est venue la surprise. Metz a ajouté encore plus de piment dans la lutte pour le maintien. Pas tellement pour son compte qui semble définitivement dans le rouge mais en entravant la course poursuite de Bordeaux derrière Albi.

Lyon et le PSG devaient assurer en prenant les points contre Rodez et Soyaux alors qu’ils avaient certainement la tête au match retour européen qui se profile mercredi pour lesquels rien n’est encore définitivement joué.

Côté lyonnais, Gérard Prêcheur avait choisi d’utiliser pleinement la richesse de son effectif. En dehors de Sarah Bouhaddi, aucune des joueuses qui avaient joué plus d’une mi-temps jeudi n’était titulaire dimanche. Et par le jeu des remplacements, seule Pauline Bremer1 aura joué plus de 90 minutes au total lors de ces deux matchs (précisément 113 minutes) ; Caroline Seger et Ada Hegerberg qui avaient joué une mi-temps jeudi n’ont aussi joué que la première période contre Rodez.

Pas de quoi rassurer les Ruthénoises toutefois : quinze des seize joueuses alignées sur la feuille de match lyonnaise étaient des internationales A et la seizième, Mylaine Tarrieu a trouvé le moyen de marquer un doublé. Ada Hegerberg avait fait de même en première mi-temps et le match se finissait sur le score de 8-0.

Pour Rodez, c’était un mauvais moment à passer entre une victoire à Soyaux la semaine dernière et la réception de Metz la semaine prochaine, deux matchs nettement plus à la portée des Rafettes dans leur lutte pour le maintien.

L’effectif parisien est nettement moins étoffé ce qui limite les possibilités de rotation. Irene Paredes était toutefois laissée au repos tandis que Katarzyna Kiedrzynek, Ève Périsset, Grace Geyoro et Marie-Laure Delie débutaient sur le banc au profit de Loes Geurts, Aminata Diallo ou Nataša Andonova. Assez tôt dans le match, lancée par Cristiane, Perle Morroni venait tromper la gardienne sojaldicienne Romane Munich. Mais les coéquipières de Shirley Cruz ne parvenaient pas à se mettre à l’abri. Pire, la capitaine parisienne était expulsée peu avant l’heure de jeu pour une faute sur Laura Bourgouin.

Perle Morroni

Perle Morroni

Soyaux pouvait reprendre espoir mais il est souvent difficile à une équipe qui a prévu de subir de prendre le jeu à son compte. Les Charentaises prenaient le contrôle du ballon mais sans vraiment réussi à inquiéter Loes Geurts.

Sur un débordement d’Ève Périsset, Annissa Lahmari (elle aussi entrée en jeu) doublait même le score d’une belle frappe lobée peu avant la fin du match. L’essentiel était fait pour le PSG qui peut préparer sereinement sa remontada au Parc des Princes mercredi.

Un quatuor à cinq

Montpellier se déplaçait à Albi pour rester en embuscade derrière le PSG dans la lutte pour l’Europe. Mais il fallait un pénalty de Janice Cayman à l’heure de jeu pour briser la résistance albigeoise. Montpellier est désormais mathématiquement assuré de finir dans le quatuor de tête et peut assurer sa place sur le podium dès la semaine prochaine contre Marseille.

Les Marseillaises ont quant à elles assuré un maintien qui ne faisait plus de doute en battant Guingamp 2-0 grâce à des buts de Kelly Gadea et Charlotte Lozé sur deux passes de Viviane Asseyi. Les trois anciennes Montpélliéraines2 tenteront la semaine prochaine d’accrocher un troisième nom à leur tableau de chasse pour essayer de conserver la quatrième place.

Avec ce résultat, Guingamp perd sa cinquième place mais la manière permet plus d’espoirs que ce qui avait été récemment vu lors du nul à Metz ou de la victoire à Bordeaux.

C’est désormais Juvisy qui pointe à la cinquième place avec la perspective de rattraper les six points de retard sur Marseille à la faveur d’une contre performance des Provençales par exemple la semaine prochaine et de leur réception pour le dernier match de la saison.

Les Juvisiennes ont déjà commencé à se venger de leurs déboires de la saison en débutant par Saint-Étienne. Victorieuses 2-0 à l’aller, les Vertes ont été défaites 3-0 à Bondoufle. Il a fallu une mi-temps à Théa Gréboval et à ses partenaires pour trouver la faille, mais après un but de la latérale gauche, c’est la capitaine Gaëtane Thiney puis Kadidiatou Diani qui ont corsé le score. Les résultats ne sont pas encore significativement différents mais Juvisy fait bien meilleure impression depuis quelques semaines et devrait finalement bien se mêler à la lutte pour la quatrième place.

Shirley Cruz (PSG) et Justine Deschamps (Soyaux)

Shirley Cruz (PSG) et Justine Deschamps (Soyaux)

Les cinq premiers ayant gagné – et même si Guingamp était en fait cinquième avant cette journée – cela signifie que cinq des sept autres ont perdu et restent sur leurs positions. Guingamp et Soyaux perdent donc un peu de terrain sur Juvisy mais sans trop d’inquiétude : les Sojaldiciennes comptent neuf points d’avance sur la zone rouge alors qu’il n’en reste que quinze à distribuer (et que les équipes qui jouent le maintien n’en ont pas pris tellement plus jusque là).

Metz enfin en réussite

Rodez, Saint-Étienne (qui compte deux matchs de retard) et Albi ont donc fait du surplace. C’était l’occasion pour Bordeaux qui recevait Metz de faire une bonne opération en doublant Albi et en rejoignant Saint-Étienne.

Après une première mi-temps plutôt dominé par les Girondines, c’est Metz qui ouvrait le score grâce à sa seule Nord-Américaine encore présente Carleigh Williams qui venait d’entrer en jeu. C’était la troisième journée d’affilée que Metz marquait le premier but, pour deux défaites 3-1 lors des matchs précédents, ce qui laissait des espoirs à Bordeaux. Effectivement, Émelyne Laurent qui avait remplacé Éva Sumo peu avant égalisait un quart d’heure plus tard.

Émelyne Laurent

Émelyne Laurent

Lors de ses précédents duels avec ses adversaires directes d’Albi et de Bordeaux, Metz avait perdu en encaissant des buts en contre3 en toute fin de match. Cette fois, c’est Bordeaux qui poussait et sur un corner de la Girondine Sarah Cambot, Meryll Wenger (entrée à l’heure de jeu) profitait du dégagement de sa défense pour avancer aux 40m et lober Élisa Launay.

Cette victoire arrive sans doute trop tard pour Metz qui compte sept points de retard sur la 10e place occupée actuellement par Albi. L’opposition entre Bordelaises et Albigeoises lors de la prochaine journée fera monter cette place d’au-moins un cran. Elle sera alors occupée soit par Bordeaux en cas de victoire girondine, soit par Saint-Étienne en cas de nul ou de victoire tarnaise4.

La meilleure situation pour les Lorraines serait la victoire de Bordeaux qui des trois concurrentes est la plus facile à devancer au total des confrontations directes, critère qui permet de départager les équipes comptant le même nombre de points. Bordeaux et Metz ont remporté chacune une victoire 1-0 (sur la pelouse adverse) et seraient donc départagées à la différence de buts générale, actuellement favorable de cinq buts aux Girondines, situation qui pourrait évoluer avec la conjonction de victoires messines et de défaites bordelaises nécessaires à ramener les deux équipes au même nombre de points.

Contre Albi, Metz compte deux défaites et si le match retour contre Saint-Étienne le 30 avril, il faudra remonter le 3-0 de l’aller ce qui ne sera pas une mince affaire pour une équipe qui n’a marqué que 7 buts en 16 matchs.

Carleigh Williams

Carleigh Williams

Tous calculs faits, il faudra donc au moins huit points à Metz pour se maintenir et sans doute neuf. Tout cela en comptant qu’aucune des deux équipes à (au moins) quatorze points n’ira en marquer un ou deux de plus lors des quatre dernière journées.

Il resterait donc à Metz dans le meilleur des cas à prendre huit ou neuf points lors de ses six derniers matchs. Mais le calendrier propose aux Lorraines quatre déplacements pour seulement deux réceptions, celles du PSG et celle de Lyon. Et l’un des matchs à l’extérieur sera sur la pelouse de Montpellier. Autant dire qu’il ne restera que trois matchs (Saint-Étienne, Soyaux et Guingamp) à Metz pour prendre les neuf points nécessaires.

S’il sera donc sans doute inutile pour Metz, ce résultat est lourd de conséquence pour Bordeaux qui manque pour la deuxième semaine de suite une bonne occasion de sortir de la zone rouge. Après avoir échoué à battre une équipe stéphanoise réduite à dix, les Girondines n’ont pas été en mesure de vaincre les Messines et n’ont même pas réussi à conserver le point du match nul5.

La semaine prochaine, Bordeaux reçoit Albi. L’équipe victorieuse aura fait un grand pas vers le maintien et l’équipe vaincue aura bien du mal à se maintenir. Ce sera un peu tôt pour être définitif mais ce match ressemblera à un barrage de maintien.

Résultats

Albi-Montpellier 0-1 : Cayman 63′

Bordeaux-Metz 1-2 : Laurent 76′ ; Williams 63′, Wenger 87′

Juvisy-Saint-Étienne 3-0 : Greboval 47′, Thiney 63′, Diani 82′

Lyon-Rodez 8-0 : Hegerberg 37′, 44′, Lavogez 43′, Tarrieu 45′, 48′, Mbock 62′, Petit 76′, Bremer 80′

Marseille-Guingamp 2-0 : Gadea 8′, Lozé 65′

PSG-Soyaux 2-0 : Morroni 18′, Lahmari 85′

Les Parisiennes ont marqué deux buts à (Romane) Munich. À rééditer mercredi.

Les Parisiennes ont marqué deux buts à (Romane) Munich. À rééditer mercredi.

Classement (en relief)

Rang Club [victoires / nuls / défaites / diff. de buts] Pts
1 Lyon [16/0/1/75] 48
    47
    46
    45
    44
    43
    42
2 PSG [14/0/3/35] 41
3 Montpellier [13/1/3/30] 40
    39
    38
    37
    36
    35
    34
    33
    32
    31
    30
4 Marseille [9/2/6/-3] 29
    28
    27
    26
    25
    24
5 Juvisy [7/2/8/15] 23
6 Guingamp [6/4/7/-11] 22
    21
7 Soyaux [5/5/6/-9] 20
    19
    18
    17
8 Rodez [4/4/9/-31] 16
    15
9 Saint-Étienne [3/5/7/-11] 14
10 Albi [4/1/12/-29] 13
    12
11 Bordeaux [2/5/10/-28] 11
    10
    9
    8
    7
12 Metz [1/3/12/-33] 6


Répondre