Ni buts ni soumises » Treizième journée de D1 2016-2017 – Albi en profite

« Douzième journée de D1 2016-2017 – Le poids des recrues

Quatorzième journée de D1 2016-2017 – La révolte des promus »

Treizième journée de D1 2016-2017 – Albi en profite

Après Lyon et le PSG, c’est cette fois Montpellier qui a abandonné des points. La lutte pour l’Europe sinon pour le titre reste plus indécise que jamais. À l’autre bout du tableau, Albi a profité de la tempête à Bordeaux et de la venue de Metz pour sortir très provisoirement de la zone rouge.

Dans le haut du classement, chaque journée apporte son lot de rebondissement. Montpellier comptait sur la réception de ses adversaires directs pour revenir dans la course au titre. Mais après avoir battu le PSG, le club héraultais s’est heurté à une équipe de Juvisy très imprévisible cette saison.

La semaine avait mal commencé avec la blessure de Sofia Jakobsson. L’actuelle meilleure buteuse du championnat devrait manquer toute la fin de saison. Malgré les arrivées de Janice Cayman et de Stina Blackstenius, c’est un gros coup dur.

Pour Juvisy, la saison en dents de scies continue. Les Essonniennes ne peuvent plus guère viser que la quatrième place loin du podium et donc de réussir quelques coups dans des matchs au sommet. Ça tombe bien les deux prochains matchs seront contre Lyon.

Avant ces deux confrontations, les Lyonnaises profitent des points perdus par leurs adversaires pour garder la tête du classement malgré un match de plus à jouer. Le match face à Marseille était présenté comme une affiche et la tribune de Décines étaient copieusement garnie mais bien que l’équipe de Christophe Parra soit quatrième, aucune incertitude n’était au programme. Un pénalty de Saki Kumagai et un coup-franc de Camille Abily permettaient aux locales d’atteindre la pause avec un avantage de deux buts. Les remplacements à la pause de Caroline Seger et Alex Morgan par Dzsenifer Marozsán et Eugénie Le Sommer donneront ensuite plus d’allant à Lyon ce qui se traduira par deux buts de plus.

Eugénie Le Sommer devance Kelly Gadea

Eugénie Le Sommer devance Kelly Gadea

La série de victoire marseillaise reste donc à cinq mais c’était prévu et les prochains matchs contre Albi et Metz peuvent définitivement assurer le maintien aux coéquipières de Kelly Gadea et leur permettre de se mettre sereinement à la poursuite de la quatrième place qu’elles occupent pour le moment mais avec un match de plus que Juvisy et Soyaux et deux de plus que Guingamp et Saint-Étienne.

Le PSG se déplaçait à Rodez et a mis une mi-temps pour parvenir à tromper Julie Niphon. C’est la recrue hivernale Amandine Henry qui a trouvé la faille la première à la reprise, imitée ensuite par Irene Paredes et Cristiane. Ce n’est bien sûr pas contre cet adversaire que le RAF comptait prendre les point nécessaires pour le maintien et le constat traditionnel de l’équipe qui a bien résisté une mi-temps est de mise mais on sait que ce n’est pas toujours un gage de bonnes performances ultérieures. Pour l’instant, Rodez a su battre les trois derniers du classement ce qui est suffisant pour le maintien.

Ce résultat permet à l’équipe parisienne de repasser devant Montpellier et de rester en course pour le titre même sans récupérer les points perdus sur tapis vert.

Albi enfonce Metz

Mais si le PSG pourra peut-être s’en passer, ils pourraient manquer finalement à Bordeaux. Ou plutôt, les points attribués à Albi pourraient faire le malheur des Girondines.

La tempête sévissant sur le sud-ouest de la France a provoqué le report des matchs Bordeaux-Guingamp et Soyaux-Saint-Étienne. Mais le duel de relégables entre Albi et Metz a bien eu lieu. Et il s’est terminé de la même manière qu’à l’aller : les Albigeoises ont marqué le seul but de la rencontre en toute fin de match. Cette fois, Tatiana Solanet étant partie à Dijon, c’est Pilar Khoury qui a marqué dans les arrêts de jeu, bien servie par Laurie Saulnier.

Ce résultat permet donc à Albi de dépasser Bordeaux et de sortir de la zone de relégation. Mais la situation reste précaire : les Girondines comptent donc un match de moins et un tiers des points albigeois est soumis à un appel du PSG.

Le cas de Metz est par contre définitivement réglé. Il l’était à vrai dire déjà avant le match. Malgré deux matchs en retard, les Grenates ne prendront pas lors des onze prochains matchs les dix points (au moins) qui leur manquent alors qu’elles n’en ont pris qu’un seul lors des onze premiers. L’objectif le plus raisonnable sera déjà d’essayer de faire mieux que Muret qui en 2014 n’avait obtenu qu’un match nul, encaissant 109 buts mais en rendant huit. Pour l’instant, Metz a déjà réussi un nul, n’a encaissé que 31 buts (moins que Bordeaux et Rodez et à peine plus qu’Albi) mais n’a marqué que l’égalisation de Simone Jatoba contre Soyaux.

Les prochaines semaines vaudront surtout pour les duels de haut de tableau. Les deux prochaines journées (et un match en retard) verront l’aller-retour entre Lyon et Juvisy, un Juvisy-PSG et un Montpellier-Lyon. Autant dire qu’il peut se passer beaucoup de choses d’ici à la fin du mois.

Résultats

8e journée

Albi-Soyaux 1-4 : Barbe 12′ ; Bourgouin 17′, 77′, Clerac 47′, Nakkach 71′

9e journée

Albi-Marseille 0-1 : Coton-Pelagie 58′

Saint-Étienne-PSG 0-6 : Cristiane 11′, 38′, Delie 24′, 58′, Boquete 64′, 77′

13e journée

Albi-Metz 1-0 : Khoury 92′

Bordeaux-Guingamp : reporté

Lyon-Marseille 4-0 : Kumagai 28′, Abily 37′, Le Sommer 55′, Hegerberg 84′

Montpellier-Juvisy 0-0

Rodez-PSG 0-3 : Henry 48′, Paredes 59′, Cristiane 62′

Soyaux-Saint-Étienne : reporté

Classement

Rang Club [victoires / nuls / défaites / diff. de buts] Pts
1 Lyon [11/0/1/55] 33
2 PSG [11/0/2/30] 32
3 Montpellier [10/1/2/29] 31
    30
    29
    28
    27
    26
    25
    24
    23
    22
    21
    20
    19
    18
4 Marseille [5/2/6/-11]
Juvisy [5/2/5/15]
17
6 Soyaux [4/4/4/-7] 16
7 Guingamp [4/3/4/-8] 15
    14
8 Saint-Étienne [3/4/4/-3] 13
9 Rodez [3/3/7/-23] 12
    11
10 Albi [3/1/9/-22] 10
11 Bordeaux [2/3/7/-25] 9
    8
    7
    6
    5
    4
    3
    2
12 Metz [0/1/10/-30] 1


Répondre