Ni buts ni soumises » 13e journée de D1 : La victoire ou la mort

« C’est qui la meilleure ?

Le point sur les forces en présence »

13e journée de D1 : La victoire ou la mort

Lyon bat Montpellier et reste en embuscade derrière Juvisy. Mais l’événement le plus important de cette journée de reprise pourrait bien s’être déroulé en Charente.

Bien sûr, le match au sommet de la 13e journée se déroulait à la Plaine des Jeux de Gerland et opposait Lyon (2e) à Montpellier (3e). Face au rythme effréné de Juvisy, l’équipe perdante risquait de se trouver en difficulté dans la course au titre. Les Lyonnaise ont eu le brin de réussite qui leur a manqué lors des matchs aller, et un but de Rosana en tout début de match leur a permis de s’imposer.

Juvisy l’a emporté assez largement (5-2) face à une équipe d’Hénin-Beaumont qui semble malgré tout mieux partie qu’il y a trois mois. Laetitia Tonazzi a doublé son total de but en inscrivant un triplé ce qui rappelle que Juvisy est actuellement en tête sans avoir vraiment pu compter sur sa buteuse. Ce qui peut lui laisser de grands espoirs pour la suite de la saison.

Le PSG a battu Muret 3-0 avec des buts d’Ella Masar, de Nora Coton-Pélagie et de Jessica Houara. Ce score permet aux Parisiennes de ne pas décrocher plus du duo de tête.

Enfin, tandis que le match Rodez-Guingamp était remis, Saint-Etienne n’a pas pu suivre le rythme du quatuor de tête en s’inclinant finalement 4-2 à Yzeure. Les Auvergnates confirment qu’elles se feront moins de frayeurs cette saison.

Soyaux prend l’accent anglais

Mais l’événement marquant a donc eu lieu à Soyaux qui a perdu 2-1 contre Vendenheim. En soi, ce n’est pas un résultat très étonnant : les filles de Corinne Diacre n’ont remporté que deux matchs cette saison et ont perdu tous leurs matchs à domicile.

Mais ce résultat intervient après une trêve qui a été agitée à Soyaux : devant les manques constatés et la blessure de longue durée de la gardienne Marine Lafon, le club a décidé de casser sa tirelire et de recruter.

Depuis l’échec du recrutement de Laetitia Tonazzi par Lyon (et la réussite par Montpellier de celui de Claire Lavogez qui avait eu la présence d’esprit de ne pas jouer avec Hénin-Beaumont), on sait qu’un club de D1 ne peut pas recruter de joueuse ayant déjà joué en D1. Il faut donc se tourner soit vers la D2 soit vers l’étranger.

La première solution a été mise à profit par Guingamp pour recruter la buteuse camerounaise Michèle Ngono Mani. L’échec de négociations avec quelques joueuses a poussé Soyaux à se tourner vers la seconde solution, et pas dans la demi mesure.

La première recrue a été l’américaine Kathleen Smith, défenseuse qui jouait jusque là à Reykjavik. La seconde est Fiona O’Sullivan, avant centre de l’équipe d’Irlande qui avait fait forte impression malgré la défaite de sa sélection contre les Bleues en septembre dernier. Et la troisième est la gardienne remplaçante d’Arsenal Rebecca Spencer qui est également internationale anglaise des moins de 20 ans.

www.asjsoyauxcharente.com

Photo : www.asjsoyauxcharente.com

Ce « mercato » en cours de saison n’est pas vraiment une première en D1 : cette saison, le PSG a recruté les Américaines Ella Masar et Alexandra Long et Lyon la Brésilienne Rosana. Mais ce qui est nouveau, c’est qu’il s’agit de Soyaux, un club féminin qui n’est pas adossé à une structure professionnelle. Le risque est important : le club a dû « gratter les fonds de tiroir » selon les mots de son président Denis Bodi, pour pouvoir financer ces recrutements.

Certes la situation était critique, mais en cas d’échec et de retour en D2, c’est la survie même du club qui serait en jeu. Souhaitons que l’opération maintien réussisse pour éviter que le club de Corinne Diacre et Bernadette Constantin ne subisse le sort de celui de Marinette Pichon, Gaëtane Thiney et Élise Bussaglia : le club de Saint-Memmie a flirté plusieurs années avec la D2 et ne s’est pas remis de sa descente : après une première saison finie à la première place de son groupe et en position de montée après les barrages, le club a dû refuser la montée pour des raisons financières avant de vivre une saison en enfer en D2 (2 nuls et 20 défaites) puis de tomber en DH après la suppression de la D3.

Saint-Maur et Saint-Memmie sont en DH, Reims et Etroeungt n’existent plus, il serait dommage que Soyaux ne s’en tire pas.

Ce qui n’est évidemment pas du tout l’avis des joueuses de Muret, Hénin-Beaumont, Rodez ou Guingamp.

La semaine prochaine, Soyaux aura fort à faire pour se rattraper en jouant contre le PSG. Lyon jouera le derby contre Saint-Étienne mais on s’intéressera surtout à l’opposition entre Montpellier et Juvisy.



13 commentaires pour “13e journée de D1 : La victoire ou la mort”

  1. bruno bini étant aux plaine de jeux, espérons qu’il a daigné remarquer l’énorme travail fourni par amandine henry: après un premier mi-temps où elle a couru un peu dans le vide malgré ses appels à mon avis au moins aussi interessants que ceux de rosana, lotta ou eugénie, elle avait toujours les poumons après la pause pour montrer son habituel volume de jeu en milieu de terrain : récupératrice infatigable, passeuse lucide et encore la frite en fin de partie pour s’offrir une belle incursion devant laëtitia philippe. comment peut-on penser que l’équipe de france peut se passer d’elle?

  2. bruno bini étant aux plaine de jeux, espérons qu’il a daigné remarquer l’énorme travail fourni par amandine henry: après un premier mi-temps où elle a couru un peu dans le vide malgré ses appels à mon avis au moins aussi interessants que ceux de rosana, lotta ou eugénie, elle avait toujours les poumons après la pause pour montrer son habituel volume de jeu en milieu de terrain : récupératrice infatigable, passeuse lucide et encore la frite en fin de partie pour s’offrir une belle incursion devant laëtitia philippe. comment peut-on penser que l’équipe de france puisse se passer d’elle?

  3. Je sens que cette deuxième partie du championnat sera beaucoup plus sérrée que la première !!

    PS : Ce n’est pas Bini mais Thiney qui l’a expulsé de l’EDF ( je me rappelle des commentaires de France 4 résumant le duel entre Thiney et Henry qui aurait pu vite partir en baston ! )

  4. C’est vrai que c’est a cause de thiney qu’amandine henry n’est plus en EDF comment le sait tu ?

  5. Le JDD a enflammé quelque peu le football féminin en avançant des choses qui ont été démenties par Juvisy, Bini ou encore Thiney.

    Sauf que le problème c’est qu’au bord du terrain et vu que le football féminin français est un milieu où tout le monde se connait, certaines langues se délient …

  6. J’avait lu l’article a propos de bini le gourou je sait que mamie soub n’aime pas bouhaddi, mais en ce qui concerne thiney et amandine j’en avait pas entendu parler dans le jdd tu as plus d’infos a propos a me donner ? par mail si tu veut pas le dire ici lol mugen85@hotmail.fr

  7. Je ne peux pas trop en parler , ce sont juste quelques bruits de vestiaires qui indiquaient que l’entente n’était pas “si formidable” que ça dans le groupe France et que certaines joueuses étaient mises à l’écart mais je n’ai pas envie de pourrir le football féminin, j’indique juste parfois dans mon blog perso quelques idées et quelques remarques.

    Tout n’est pas rose et c’est ce que je trouve normal personnellement mais malheuresement j’ai bien peur qu’un jour tout pête et que l’EDF ne fasse pas un super tournoi au JO …

  8. ok charle moi aussi j’avait entendu certaine chose pendant la coupe du monde, tout n’est pas rose effectivement seul les naif pense que c’est le monde des bisounours dans le foot féminin heureusement d’ailleurs.

    Après je ne le sent pas trop ce tournoi a londre surtout si c’est la même équipe et qu’il y a encore les même problème sa risque d’exploser pour le moment je ne voit pas la France gagner quoique ce soit a Londre…

  9. Quand j’entends des gens dire la même chose que moi !

    Oui comme je l’ai dit dans mon article sur les médias, on essaye de nous le vendre comme un vrai monde de bisounours où tout est rose !

    Je pense qu’il y a un vrai problème tactique surtout ! Pour moi on a vraiment besoin d’une attaquant de pivot pour pouvoir utiliser enfin nos ailières convenablement !

    Bref, bonne journée à tous et bonne continuation à ce blog qui permet à certains de découvrir le football féminin !

  10. si ce n’est que thiney à l’origine de l’exil d’henry, c’est toujours un pb BB, car pour moi le choix serait vite fait… tatane, dégage!

    charles, le pb c’est que sans tonazzi, que BB n’a pas l’air non plus d’apprécier, personne n’est apte au rôle… je vois bien eugénie s’y adapter, elle est hargneuse, mais dans ce cas elle ne serait pas à droit, et le jeu de thomis à mon avis se limite purement aux débordements vitesse: dans un dispo avec pivot elle ne sert à rien.

  11. … Thomis est survendue ! Je suis entièrement d’accord, je ne la trouve pas assez intelligente dans ces déplacement et elle offre toujours le même spectacle …

    Je ne dégagerais pas Thiney ( même si je ne la supporte pas ) car intraséquement parlant elle n’est pas mauvaise. Le problème de Thiney c’est son déchet technique ( en EDF combien de fois elle perd des ballons ) et son inactivité ( on ne s’apelle pas Messi qui veut ), Bini devrait la bouger un peu parfois !

    Je suis assez fan d’Eugenie qui pour moi devrait simplement être une titulaire indiscutable. Tonazzi n’est pas malheuresement dans les petits papiers de Bini or pour moi elle représente vraiment la pièce manquante du système.

    Je compte d’ailleurs faire un article sur le début de saison Juvisy et mettre en exergue Toto qui, malgré son total de but moindre que l’année dernière, effectue un travail incroyable en attaque ! Je l’ai vu joeur quelques fois ( dont contre le PSG … dont je suis supporter je ne vais pas le cacher ) et je comprends pourquoi l’OL la voulait (on parlait d’elle aussi au PSG avant le début de saison … )

  12. thiney est même excellent! mais avec nécib, bussaglia, voire abily capable de jouer dans un registre similaire, on en a moins besoin. qui arrive à la cheville d’amandine makalele? bien sûr le mieux serait de ne pas devoir choisir mais…

    c’est clair que thiney claque des buts. mais cela soulève l’autre problème: MLD, ELS et la trackstar, on tourne en rond. brétigny, c’est le passé. quelle autre sélection, tous ages et sexes, n’a que 3 attaquant(e)s susceptible à être convoqués ? si la meilleure solution que trouve bini est de mettre un milieu offensive en point, l’heure est grave.

  13. Vous avez tous perdus…Vouus hibernez depuis le 11 janvier?Y a rien à dire ,tout le monde est soumis?!