Ni buts ni soumises » 10e journée de D1 : Veillées d’armes

« La tournée du patron

Juvisy et Lyon, des amis de 20 ans »

10e journée de D1 : Veillées d’armes

Pas de surprise pour la 10e journée du championnat. Les équipes de têtes affûtent leurs armes avant les chocs du week-end prochain.

Quand les trois derniers affrontent trois des quatre équipes de têtes, l’addition se monte à 20-0. Au jeu des cartons, c’est comme d’habitude l’OL qui l’emporte en battant Soyaux 8-01 avec les deux premiers buts de Rosana. Mais Montpellier a fait subir le même sort à Muret. Le PSG n’en a fait que la moitié face Hénin-Beaumont, stoppé après deux victoires mais c’était prévisible.

C’est finalement le leader Juvisien qui aura eu le plus de mal ce dimanche, contre un adversaire sans doute plus consistant : Yzeure avait jusque là un bilan équilibré (3 victoires, 3 nuls, 3 défaites). Laetitia Tonazzi et Gaëtane Thiney ont permis à Juivsy de l’emporter 2-1.

William Morice/Le Moustic Production

Photos d'archive : William Morice/Le Moustic Production

Saint-Etienne avait l’occasion de rester au contact du quatuor de tête avant de tenter de s’y immiscer à la faveur du match en retard de la première journée qui aura lieu ce mercredi. Mais les Stéphanoises ont été tenues en échec 1-1 par Guingamp. Le but des bretonnes a été marqué par Michèle Ngono Mani, ancienne Stéphanoise et recrue de fraîche date de Guingamp, puisqu’elle est arrivée la semaine dernière de Monteux où elle jouait en D2 depuis le début de la saison2. La verte Bleue Camille Catala a égalisé sur pénalty.

Dans le dernier match, Vendenheim a pris de précieux points pour le maintien contre un concurrent direct en battant Rodez 2-1.

Cette journée n’était de toute façon qu’une journée de transition pour permettre aux internationales de se remettre en jambes en attendant la prochaine journée qui verra les quatre équipes de têtes se rencontrer : Lyon recevra Juvisy le samedi à 18h45 en direct sur France 4 puis le PSG recevra Montpellier le dimanche à 15h. Toutes sauf le PSG peuvent être désignées à cette occasion championnes d’automne.



6 commentaires pour “10e journée de D1 : Veillées d’armes”

  1. Merci pour l’article :-)

    Une petite répétition dans la deuxième note : “Comme quoi les transferts en cours de saison sont possibles en cours de saison.”

    Sinon, Juvisy a-t-il une chance samedi contre Lyon ? (j’espère)

  2. Lyon va manger Juvisy qui montre ses limites physiques, techniques et tactiques tout simplement. Ce n’est pas pour être ” méchant ” ou de ” mauvaise foie ” mais physiquement elles ne tiennent pas la route ( malgré leur victoire contre le PSG, elle n’avait tenu que 60 minutes au niveau physique), ça permettra aussi à la présidente de fermer son clapet, merci à elle .

  3. Pour les transferts en cours de saison, c’est possible sauf si la joueuse a déjà joué des matchs de D1 dans une autre équipe. Le cas s’est posé cette saison pour Laeticia Tonazzi, qui n’a pas pu signer à l’OL parce qu’elle avait déjà joué avec Juvisy en début de saison. Mais il n’y a pas de soucis pour des joueuses qui viennent d’une autre division ou d’un championnat étranger.

  4. En effet Cyäegha a raison, c’est pourquoi Levogez est parti à Montpeliier par exemple car elle n’a jamais joué à Henin cette saison ou Pons au PSG ( je prends l’exemple de joueuses françaises ici pour confirmer la chose )

  5. Non mais j’avais bien compris le règlement des transferts. C’est juste que je ne suis pas encore remis de l’échec du transfert de Laetitia Tonazzi. Plus encore que du départ de Jérémy Toulalan.

  6. Sandrine Brétigny en DH, ça a dû leur faire quand le grand de troisième débarque au milieu du match des ptits 6èmes et garde le ballon pour lui tout seul, dribblant même ses coéquipiers.
    Et sinon je pense que c’est moins classe mais plus correct de dire “septuplé”.