Posts tagged ‘Troyes’

Salut les vivants.

La semaine a été mouvementée à Marseille mais au final, tout le monde a eu ce qu’il voulait. Nous avons un nouvel entraîneur qui n’est pas Frédéric Antonetti, Margarita a récupéré 17 millions et même les coiffeurs marseillais ont surmonté la perte de Thauvin avec le prêt de Cabella.

En allant un peu plus loin, je dirais même que l’arrivée à la tête de l’équipe du mec qui mettait la main au paquet de Valderrama a pu être prise comme un hommage par certains.

-35e Avec Diarra titulaire à la place de Romao, Michel respecte l’héritage Bielsa en alignant quelqu’un qui n’a pas joué depuis un an.

-11e Brice Dja DjéDjé quitte l’entraînement en boitant. Il est tellement imprévisible que je suis incapable de dire si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle.

-2e On m’avait vendu un entraîneur élégant, mais cette veste bleue, là, j’ai pas vu pire depuis les petits pois de Messi.

Coup d’envoi. Jusqu’ici tout va bien, nous tenons le match nul.

1ère Les Troyens ont une occasion d’entrée de jeu mais ne marquent pas. Et si Dja DjéDjé était sorti en emportant le chat noir ?

3e Ha, non : Lemina sauve Troyes en contrant une frappe de Barrada. C’est super, Mario.

5e Alessandrini a enfin trouvé le moyen de ne pas rater un centre : il déborde mais laisse sortir le ballon en six mètres.

7e Et le voilà qui enchaîne avec une frappe non cadrée. La concurrence avec Ocampos est décidément terrible.

18e Mendy parvient à centrer entre 2 Troyens pour la tête de Batshuayi qui ne trouve que la barre. Heureusement, le ballon retombe sur le petit Barraka qui n’a plus qu’à le pousser au fond. 1-0

19e C’est bizarre, d’habitude, ces buts, c’est Mandanda qui les prend.

24e Nkoulou remet de la tête plein axe sur un Troyen. Normalement, ça finit au fond mais Darbion manque le cadre. Sur le banc, Ocampos apprécie.

30e Le match a commencé depuis une demi-heure et aucun hors-jeu pour Batshuayi. Quelqu’un connaît le numéro d’alerte-enlèvements ?

32e Je veux bien faire des efforts, mais avec cette veste bleue et le retour du spectacle sur le terrain, ça va être tentant de l’appeler Michou…

37e À la conclusion d’une superbe action collective, Barrada enlève le ballon de la tête de Batshuayi. Mais il faut dire que Michy bien placé et pas hors-jeu, personne ne s’y attendait.

38e Sur le banc, Doria enrage : après ce geste de grande classe, Barrada vient de lui passer devant dans la hiérarchie des défenseurs centraux.

Mi-temps. Une première mi-temps agréable face à un adversaire niveau L2. Rien de mieux que la Coupe de la Ligue pour relancer une saison.


Sérieusement, vous avez même réussi à faire une blague sur moi ?

Sérieusement, vous avez même réussi à faire une blague sur moi ?

46e Un corner tiré intelligemment, une mine d’un milieu défensif qui finit en lucarne… Mais il a fait quoi à mon OM ce Michel ? 2-0

47e Avec un but comme ça, je pense que la réussite va nous fuir pour un bon bout de temps.

48e Des tribunes, Romao dépose une réserve pour concurrence déloyale.

51e Après deux matches passés hors-jeu, Batshuayi passe son temps à glisser ce soir. Je me demande ce qu’il va inventer la semaine prochaine pour nous faire rire.

56e Batshuayi réalise qu’en partant de sa propre moitié de terrain il ne peut pas être hors-jeu. Puis qu’aller tout droit est aussi efficace que d’essayer de dribbler. 3-0

58e Sanction immédiate après ces 2 buts en 10 minutes : Barrada sort sur blessure, remplacé par Ocampos.

59e Furlan s’ajuste à la rentrée d’Ocampos : il sort un défenseur central pour un milieu offensif.

63e But de… Lucas Ocampos… Sur un ciseau acrobatique… Sur un centre d’Alessandrini… 4-0

64e Qu’est ce qu’on va ramasser sur les 35 prochains matches…

65e Rentrée de Sparagnagna… Sparadra… Sparapa… Enfin, sortie de Diarra, quoi.

72e Si quelqu’un avait encore un doute, ce match bascule officiellement dans l’irrationnel : Mandanda détourne la traditionnelle frappe lointaine qui prenait le chemin de la lucarne.

75e J’imagine bien le discours de Michel avant la rentrée de Sarr : “Bon, Bouna, si tu veux flamber, c’est maintenant.

76e J’imagine également le déchirement à choisir entre Sarr et Nkoudou…

79e Troyes essaye de revenir dans le match mais paye les approximations de Pi.

88e Batshuayi et Alessandrini inventent le jeu à 3 à 2, sans une passe, qui termine dans les buts. 5-0

89e Pauvre Franck Passi quand même, à un match près.

90e Pas le temps de respirer que Michy plante le 6-0. Si on commence à nous accepter les buts hors-jeu du genou sur une passe d’Alessandrini, on pourrait faire mal.

90e+1 Par contre, il reste encore 35 journées hein. Plus les coupes. Ça serait une bonne idée d’en garder un peu sous le coude.

Fin du match. Après un tel festival, j’ai un peu peur du retour de bâton qui va équilibrer tout ça. Parce que pour compenser cette seconde mi-temps, il va au moins falloir la signature de Bielsa à Lyon.

90e+4 Avec Doria dans ses bagages.

90e+10 Conférence de Michel : “Vivement dimanche prochain.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Après deux défaites consécutives contre le PSG, rien de mieux que la réception du vingtième, et plus mauvaise équipe à l’extérieur pour se relancer. Mais cette saison, avec cet OM, il faut s’attendre à tout. Ce derby de l’Estaque promet donc beaucoup.

Sans transition, le match.

-1e Phocée contre Troie, le vrai Classiquo, c’est maintenant. Pâris, Pâris, on t’encule.

5e Bon début de match des Olympiens qui, s’il ne font pas les andouilles, doivent manger Troyes.

10e Marcos vs Mendes : on pourra enfin lire un compte-rendu de match dans Politis.

12e Tous les Marseillais ont un maillot siglé InterSport. Sauf Morel qui en a un AlterSport.

13e Ce dégagement en touche confirme ce que j’ai toujours pensé : ce Colin est un sacré bourrin.

16e Communiqué de Pape Diouf : s’il était président, l’OM mènerait déjà par trois buts d’écart.

17e Bernard Tapie en off : s’il était président, l’OM mènerait déjà par trois buts d’écart et le stade serait fini.

18e Décidément André a un jeu de tête phénoménal. Même si c’est moins drôle quand c’est pour contrer les frappes de ses coéquipiers.

20e Valbuena part de plus en plus bas. À ce rythme là, il va finir par creuser des galeries.

24e Jordan est à un cheveu d’ouvrir la marque. Dommage qu’ils soient tous collés sur sa tête.

29e Gignac n’a tellement plus l’habitude de toucher un ballon en position d’avant centre qu’il roule dessus à deux mètres du but.

30e En revanche, pour faire sa tête de ragondin sous Prozac quand il est hors-jeu, il est toujours au point.

35e La Chute de Valbuena, Camus est songeur.

42e Sortie d’Othon qui rumine en rejoignant son banc. Mais Colin reste, probablement une nouvelle directive de l’Union européenne, très à cheval sur les normes.

Mi-temps D’ailleurs j’y pense, le cheval de Troie, sommes-nous certains que c’était vraiment un cheval ?

Grâce à leur cheval de Troyes, les Marseillais ont réussi à prendre le forteresse adverse.

Grâce à leur cheval de Troyes, les Marseillais ont réussi à prendre la forteresse adverse.

55e On pourrait croire que je me suis endormi. Et je préférerais quand je vois ce que je vois.

60e Nous avons réglé nos problèmes sur les corners défensifs, c’est déjà ça. Par contre, si Valbuena continue de les tirer pour nous, nous ne marquerons jamais.

65e Satisfait du rendement de son équipe, Baup hésite à faire des remplacements.

69e Bêle et bet, toi aussi parie sur le nombre de supporters qui traiteront Gignac de cochon après cette tête vendangée.

70e Lancé le long de la touche, l’ange Marcos passe à travers Nkoulou et va délivrer les siens. 0-1

71e L’OM est donc quatrième du championnat de France avec une différence de buts nulle.

74e Nous avons un gros problème de rythme. Vivement que l’on passe à la semaine de quatre matchs et demi en septembre 2013.

79e Elle aussi curieuse d’enfin voir Sougou à l’oeuvre, la défense troyenne le laisse se présenter seul face à Thuram qui, mal placé, ne peut éviter de repousser la balle.

81e Sougou ne se décourage pas et insiste côté droit. Pour récompenser ses efforts, Jarjat dévie la reprise de Nkoulou dans son but. 1-1

82e Jamais deux sans Troyes, Valbuena et Sougou retentent le coup côté droit. Au centre, Gignac veut passer le ballon à son pote en virage mais le but s’interpose. 2-1

84e Deux minutes d’ivresse, c’est le moment idéal pour faire rentrer Diawara.

90e+5 Ce fut dur mais le cargo marseillais bat le Petit Bateau troyen et maintient le cap à cinq points du paquebot parisien.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Alors que le PSG reçoit la capitale du champagne, nous nous déplaçons à Troyes pour visiter les fonds de cuve. Et en plus nous n’avons toujours pas récupéré Diawara qui est quand même le spécialiste pour rester concentré jusqu’à l’aube, au moins en alcool.

Avec le commandant Marcos et le capitaine Colin, l’ESTAC est une vrai armée mexicaine. Mais j’ai toute confiance en Valbuena pour devenir notre poney de Troyes.

1e Dreyer, le numéro un de Troyes, commence sur le banc.

2e Cheyrou se prépare à tirer un coup franc, la tribune Champagne ne fait pas la fière.

8e Fabien Camus est en sang, il vient de prendre le coude de Cheyrou dans la face. La direction du club avait pourtant été très claire, pas de crête!

9e Camus, qui n’est pourtant pas l’étranger pour les Justes Marseillais, est traité comme s’il avait la peste.

10e Heureusement que l’on a laissé Barton à domicile, tout ce sang, ça a tendance à l’exciter.

Loin d'une Promenade à l'ESTAC, c'est Troyes qui Braque l'OM.

16e Baup demande à Gignac de retourner dans la surface, depuis, il attend son susucre en levant la patte.

23e Finalement ce sera une fracture du pied et l’entrée de Rémy.

24e Gros tacle sur Amalfitano. Il lui met une boite, Othon. Encore un tacle comme ça et il retourne sur le banc.

33e Entre Colin et Othon  je me demande bien où l’ESTAC va pêcher ses joueurs.

35e André Ayew grimace, il vient de prendre un gros coup et il est inquiet pour son genou.

36e Ah non, c’est bon, on vient de retrouver le genou d’André dans la tête de Thuram.

38e Gignac part à l’hôpital en ambulance. Kaboré, le trouve d’une belle ouverture, il faudra penser à faire un constat.

40e Jar-Jat Brinks est aussi serein qu’un convoyeur de fonds.

45e Camus est un homme révolté après la chute qu’il vient de faire. Il compte bien faire l’état de siège du but de Mandanda, jusqu’à l’été s’il le faut.

Mi-Temps Vu la première période, je suis aux anges -et je sais de quoi je parle- d’avoir entre les mains le grand bouquin des Cahiers. Il est vraiment super, je vous le conseille pour l’anniversaire du fils du patron et en plus on y parle de moi!

49e Gros choc tête contre tête entre Saunier et Colin. Il vient de lui faire une tête au carré, on dirait un poisson pané.

60e C’est moche, la Gignac-dépendance. Finalement la junk-food c’est pas si mal.

67e Montée de Colin qui se fait prendre dans les filets de la défense marseillaise, c’est marée haute.

72e Alors qu’il est pris en sandwich, Othon s’inquiète du regard pétillant de Gignac.

75e Alors que 3 marseillais son démarqués, Morel tente un centre: énorme réflexe du gardien troyen qui manque de se le prendre dans la tronche.

77e Gros tacle d’André Ayew devant Morel qui lui demande directement un autographe et son maillot.

79e Carton jaune pour Nkoulou, pour l’ensemble de son oeuvre. Des contrôles pareils en pleine course c’est interdit.

80e Double dribble raté de Rémy, il ne réussit même pas à avoir le péno. Quand rien ne va….

86e Nivet c’est un mix de Kool shen et de Jean-Claude Dusse sans la moustache.

88e Othon pour moi, but de Nivet. Mandanda prend la tête du classement des passeurs. 1-0

90e But hors-jeu de Rémy qui essaie ainsi de reprendre sa place à Menez en Équipe de France.

90e+3 Ce soir, c’était football-Champomy.

90e + 4 Naufrage de l’OM qui s’est cru assez bon pour ne pas faire le bulot et que la mayonnaise prenne.

90e+5 Quatre-vingt dix minutes de souffrance, pas de fond de jeu, un péno oublié pour se faire punir sur coup de pied arrêté… Deschamps démission!

90e+6 Finalement ce résultat était prévisible, Cheyrou tient plus d’Achille Zavatta que d’Achille le guerrier.

Bob-Loulou