Posts tagged ‘Thauvin’

Salut les vivants,

À l’exception de Njie, sûrement sanctionné après son but de la semaine dernière, Passi reconduit la même équipe que face à Nantes. Donc oui, mesdames et messieurs, à la demande générale, nous allons revoir Rod Fanni !

Nous l’avons peut-être fait revenir pour lui offrir une tournée d’adieu, un peu à la manière d’un Kobe Bryant en NBA… Ils sont forts ces Américains, il n’y a pas à dire, mais quitte à la jouer cirque Pinder, ils n’auraient pas pu faire revenir Drogba ? Ou Pedretti, si c’était une question d’argent…

-2e Angers en noir et blanc contre l’OM en blanc et bleu… C’est bon, un moratoire sur les maillots third a enfin été adopté ?

Coup d’envoi. Bon, on a dit “pas les mères”, mais ce coup d’envoi fictif donné par des MILF, c’était quoi ?

1er Premier dribble en trop de Sarr, premier hors-jeu de Gomis, notre attaque est déjà rodée.

2e Pour maintenir Fanni loin du ballon, nous avons décidé de prendre le jeu à notre compte. Alors c’est maladroit, certes, mais ça fait plaisir.

3e “Maladroit”, ça doit être la traduction de Sakai.

6e Cabella en est déjà à une passe en touche et une à un adversaire. Il s’entraîne avec qui, pendant la semaine ?

8e Et même quand il revient défendre, le pauvre rend la balle à Angers… Life is a bitch.

10e En parlant de bitch, Zambo Anguissa réussit un grand pont et est immédiatement sanctionné d’une faute. Difficile de sortir de sa case en Ligue 1…

11e Bitch, toujours : Sarr réussit un superbe débordement et joue simple avec un centre en retrait parfait. Mais pour personne.

19e Anguissa tente une passe entre toutes les lignes, directement sur un défenseur angevin. La contre-attaque aurait pu être fatale si Pepe n’avait pas décidé de mettre en coup de pubis dans les fesses de Bedimo au lieu de reprendre le ballon.

20e Sarr passe à deux doigts de l’avertissement, mais même quand il tacle, il fait un passement de jambes avant.

23e À chaque frappe à ras du sol, même molle, j’ai peur que Pelé n’arrive pas à se coucher assez vite.

24e Les Angevins ont bien compris que Thauvin pouvait marcher sur le match. Alors ils ont décidé de marcher sur Thauvin.

25e Bedimo tente un sombrero sur Diedhiou, mais ses sombreros aussi, il les fait au ralenti.

29e Toutes voiles dehors, Santamaria revient sur Sarr et concède le premier corner du match.

30e Toujours invisible, Gomis attend patiemment l’heure du penalty.

31e Manceau qui joue avec les Angevins, c’est réglementaire ça ?

36e OK, donc cette saison, Gomis ne marquera que sur penalty ou hors-jeu, c’est ça ?

37e Coup de coude puis de fesses pour stopper la contre-attaque adverse, Gomis est prêt pour la jouer comme Rooney.

38e Jouer milieu de terrain hein, pas disparaître.

40e Mais oui Rod Fanni, on dégage son camp sous la pression d’un extérieur de demi-volée.

44e Belle tête de Dieudhiou, juste au-dessus de Pelé. Mais au-dessus de Pelé, c’est au-dessus du but.

45e Anguissa est un joueur box-to-box : dans la même action il réussit à s’empaler sur chacun des blocs adverses.

Mi-temps. En progrès, Cabella n’a pas été invisible pendant 45 minutes, il s’est juste caché dans la zone d’ombre sur le côté gauche du terrain. 0-0

46e À la mi-temps, Cabella a demandé à être remplacé. Passi lui a dit d’aller plutôt jouer sur l’autre aile.

47e Santamaria, Dieudhiou… Les références sont un peu Lourdes.

48e Et encore, ils ne jouent pas avec la croix sur le maillot…

Restez couverts jusqu'à la petite mort

Restez couverts jusqu'à la petite mort

51e Ce n’est pas toujours académique, mais Pelé a une certaine baraka : les Angevins allument son poteau à bout portant.

55e Sur ce qu’on voit cet après-midi, Gomis peut prétendre à la place de Gignac en Bleu. En tout cas, il traîne la même caravane.

64e Références ou pas, je crois que le patron a choisi son camp. Contrôle improbable entre deux adversaires, frappe contrée, Thauvin ouvre le score. 0-1

65e Par contre, il faudrait voir à garder du mojo hein, la saison est encore longue.

66e Notons que sur le but, Sarr s’était mis en position pour réclamer une passe. Hors jeu.

70e Superbe zub-relance de Pelé. Il faut un miracle pour qu’Angers n’égalise pas.

76e Avec Sarr d’un côté et Machach de l’autre, j’espère que Gomis ne s’attend pas à avoir beaucoup de ballons lors de ce dernier quart d’heure.

80e Que les Angevins ciblent Anguissa à la relance, c’est de bonne guerre, mais nous n’avons pas un joueur de football pour sortir le ballon ?

82e Non Franck, pas Rolando.

85e Thauvin fait la différence avant de choisir la solution individuelle et manque le cadre. En expert, Sarr apprécie mais invite quand même son coéquipier à se replacer.

89e Ils le savent, les Angevins, que c’est criminel de rater une occasion comme celle-là ? Parce que c’est pas demain la veille que Bedimo servira un autre caviar du genre.

90e Ou alors Sunu a été déstabilisé par la défense Culbuto de Rolando devant lui…

90e+2 En tout cas, cette équipe trouve vite des automatismes : sur le débordement de Machach, aucun de ses coéquipiers n’a fait d’appel au centre.

90e+3 Ping-pong-show dans notre surface Doria qui remet le ballon sur Capelle hors jeu de quatre mètres, notre mojo aura tenu 93 minutes. 1-1

Fin de match. Oui, je sais, pas de hors-jeu sur une passe de l’adversaire. Mais si je ne peux plus être de mauvaise foi, il me reste quoi ? 1-1

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Deuxième match de la saison, et comme pour Lassana Diarra, peut être que ça sera le dernier. Mon seul motif d’espoir, c’est qu’il faudrait être sacrément idiot (ou breton) pour organiser son jubilé à Guingamp. Mais partir sous les huées du Vélodrome après une défaite contre Lorient, voilà qui pourrait faire une belle sortie pour notre capitaine.

-15e Par contre, j’ai vérifié dans les statuts de la Ligue, les autres devront rester toute la saison.

-14e 36 matchs à subir, 38 avec les coupes, cela va être long.

Coup d’envoi. Allez, on ne sait jamais, ne soyons pas défaitistes, l’équipe va réagir et nous…

1e …Et non, cela va être très très long. La défense réussit l’exploit d’être alignée sur quatre fuseaux horaires différents et Salibur la met au fond. 0-1

2e Un Japonais, un Slovaque, un Brésilien et un Néerlandais : ce n’est plus une défense, c’est une publicité Benetton.

3e “United Colors of Bande de glands”. Tout s’explique.

4e Vu son retard à l’allumage, je doute que Sakai vienne vraiment du pays du soleil levant.

5e Ou il est resté sur le même fuseau horaire et il fait nuit chez lui.

6e J’ai beau chercher, je ne trouve pas Diaby là-haut. Je reste pourtant convaincu qu’il s’agit de son cadavre sur le terrain.

7e Jusqu’ici tout va bien, nous limitons la casse.

11e Khaoui tente une frappe de loin mais beaucoup trop molle, sûrement la malnutrition. Quelle tristesse cette situation des migrants obligés de subir les pires outrages pour gagner leur pain quotidien.

14e L’Albatros nous évite l’ultime affront à savoir le traditionnel but de Jimmy Briand.

15e Pelé qui s’élève face à Briand, c’est la L1 qui replonge dans le passé. J’attends avec impatience l’interview de James Fanchone et de Daniel Cousin qui veulent relancer leur carrière à l’OM.

17e Bel enchaînement de l’attaque marseillaise entre Gomis, Khaoui et Sarr. Comme vous vous en doutez, cela ne donne rien.

21e Doria doit s’emmerder et décide de jouer à saute-mouton sur Privat. Ce n’est pas au goût de l’arbitre, carton jaune.

22e Certains enchaînent les clean-sheets, Doria est lui parti pour faire cartons plein sur la saison. Série à suivre.

25e Un doute m’habite : ce sont déjà les journées du patrimoine ? Parce que je ne vois pas d’autre explication pour cette opération portes ouvertes.

26e On a le patrimoine qu’on mérite.

29e Sarr réussit un dribble et un centre, pas étonnant que Gomis n’y ait pas cru et rate son geste.

33e Je crois que je suis dans une dimension parallèle : Hubočan fait une longue ouverture, Cabella contrôle parfaitement en extension et Khaoui tente la frappe. J’aurais dû me mouiller la nuque avant.

38e Retour à la normale : contre-attaque menée par Cabella qui prend approximativement vingt-sept minutes pour se décider et laisser le temps à Gomis et Khaoui de se mettre hors-jeu.

41e Jimmy Briand met notre défense au supplice. JIMMY BRIAND.

43e Fort heureusement, on peut compter sur Pelé.

Mi-temps. MANDANDA MANDANDA MANDANDA. Il parait que si tu répètes son nom trois fois devant ta glace, il apparaît. 1-0

46e Merde, cela ne fonctionne pas.

49e Penalty refusé à Sarr. Comme ça, parce qu’il moche. Et je ne peux pas en vouloir à l’arbitre.

50e Sur le côté droit, belle combinaison Ikoko-Coco.

51e Ikoko prend de vitesse Rekik, Doria et sa caravane avant de centrer en retrait pour Diallo qui tire au-dessus, pour la déconne.

55e Thauvin s’apprête à rentrer à la place de Khaoui. Il n’y a pas de raisons qu’il y réchappe.

58e L’OM Horror Show continue : Rekik se retrouve retrouve à deux contre un et Sorbon devance Hubočan pour placer sa reprise sous la barre de Pelé. 2-0

60e Maxime Lopez rentre à la place de Sarr mais il n’est pas plus beau.

63e Vous aimez les goélands ?

65e Venez, on arrête le match. Par pitié.

68e Diaby sort pour Leia, Leyay… Michy Jr quoi.

69e Sérieusement, il m’a fallu deux ans pour savoir écrire Batshuayi sans faute et nous recrutons son frère… qui ne porte pas le même nom.

72e Diallo sort sur une crampe. DSK jure qu’il n’y est pour rien.

77e Il s’agit seulement du deuxième hors-jeu de Gomis, nous sentons bien qu’il est en retard sur sa préparation.

79e Thauvin redonne l’espoir à des millions de supporters marseillais sur une belle frappe croisée. Salaud. 2-1

80e Et figurez-vous qu’Alessandrini est blessé.

82e Festival de crampes et blessures côté guingampais, sur le banc de touche Diaby est fier comme jamais.

83e Diaby qui durant le match n’a même pas réussi à marcher, je pense qu’il faut changer de sport et au moins proposer un contrat à Diniz.

85e Guingamp laisse désormais le ballon aux Marseillais, nous voilà bien embêtés…

88e Sur son banc, Passi se demande si la sardinade d’avant-match était vraiment une bonne idée.

90e Encore cinq minutes à subir,  je demande à l’OTAN d’intervenir !

90+1e Et c’est l’égalisation de Michy !

90e+3 L’OM est officiellement la seule équipe pour laquelle un corner offensif est une action dangereuse contre elle.

Fin du match. Si cela continue, moi aussi je vais demander la démission de Margarita. 2-1

Bob-Loulou.

Jamais à l’abri d’une bonne idée, Vincent Labrune a donc réussi à éclairer notre mercato hivernal avec le prêt de Florian Thauvin dont Newcastle se sera lassé en moins de six mois. L’opération est belle, mais le retour de celui qui a illuminé notre saison 2014-2015 aurait pu être parfait si nous avions cédé aux demandes anglaises de “vrai” transfert (le fameux humour anglais). Cette direction a encore une belle marge de progression, tout espoir est permis pour l’avenir.

Et l’avenir proche, c’est la mise en place d’une opération commando “Objectif Ligue de Champions” pour conclure ce mercato en feu d’artifice en faisant revenir au bercail 11 anciennes gloires locales.

  • Gardien : Steve Mandanda, parce qu’il est temps qu’il comprenne qu’il finira sa carrière à l’OM. Mais si un Stoke se décide à lâcher 35 millions, Elinton Andrade fera parfaitement l’affaire. Le karma, ça ne s’achète pas.
  • Défenseurs :
    • Manuel Dos Santos, au moins avec lui le couloir était bien cimenté.
    • Marcel Desailly, pour montrer à Laurent Blanc et Zinédine Zidane ce qu’est un véritable challenge sportif.
    • Stefano Torrisi, parce qu’aligner Paolo de Ceglie manque de panache.
    • Juan Ángel Krupoviesa, pour perpétuer le mythe du flop argentin.
  • Milieux de terrain :
    • Alou Diarra : le nom de Lassana, l’abattage et presque le prénom de Diaby. Le remplaçant idéal de Romao.
    • Charles Kaboré, parce que.
    • Florian Thauvin, parce que Mauricio Isla est trop sobre et fait trop de passes. Et puis il est déjà revenu…
    • Jérôme Leroy, pour redonner l’envie de se battre aux milieux de terrain.
  • Attaquants : Patrick Bosso et Robert Pirès, car seul un duo Bob l’épongesque pourra remplacer Michy.

Remplaçants : Jean-Pierre Papin, Bixente Lizarazu, Habib Beye, Christophe Dugarry, Reynald Peydros, Franck Sauzée et Franck Leboeuf. Non seulement, on ne les entendra plus dans les médias, mais en plus, leurs anciens collègues seront peut-être indulgents avec nous. Ou éviteront de nous diffuser en prime time pour ne pas en dire du mal.

Entraîneur : Bernard Tapie, le seul entraîneur français à avoir gagné la Ligue des Champions.

Ils n’ont pas passé le cut : Cédric Carrasso, Stéphane Trévisan, Mehdi Benatia, Renato Civelli, Carlos Mozer, Ronald Zubar, José Delfim, Pascal Johansen, Mathieu Valbuena, Ibrahima Bakayoko, Didier Drogba, Mario Jardel, Mamadou Niang, Cyrille Pouget, Fabrizio Ravanelli, José Anigo, Abel Braga, Rolland Courbis, Pape Diouf, …

Ils seraient bien venus mais ils sont trop occupés : Basile Boli et Manu Amoros.