Posts tagged ‘OM’

Salut les (sur)vivants,

Ce soir, c’est notre match bi-annuel de Ligue des Champions. Ce n’est pas que je n’y crois pas mais je ne vois pas comment Michel va guider son troupeau vers un résultat positif. Surtout vu nos derniers résultats en Ligue des Champions.

-30e Au moins, les nouvelles de l’avant match sont bonnes : Ocampos est toujours blessé, Thauvin déjà suspendu et Diarra est de retour. C’est presque trop…

-29e Le PSG à l’échauffement, nous n’avions pas vu autant de foot depuis bien longtemps. Et ce ne sont que des touches.

-1e Avant de rentrer sur le terrain, Manquillo demande son maillot à Di Maria. Il en profite de le croiser maintenant, il ne va pas le voir pendant les 90 prochaines minutes.

Coup d’envoi

2e Même pas le temps de dire trois conneries qu’on s’en prend déjà un. 0-1

3e Ce qui est sympa avec cet OM, c’est qu’il nous épargne les faux espoirs.

5e C’est un peu malsain ce genre de match, autant regarder le pensionnat de Chavagne présenté par Emile Louis.

6e Heureusement que le rocker m’a refilé son ensemble complet en cuir.

8e Notre ligne d’à peu près récupération est à 30 mètres de notre but. Nous sommes biens.

9e Diarra est le Marseillais qui a le plus tenu le ballon : 10 secondes depuis le début du match.

10e Grosse occasion pour Batshuayi qui ne peut reprendre un centre de Nkoudou. Oui oui, un centre, pas un tir contré ou raté. Je sais, ça surprend.

11e Par contre Michy a l’habitude de presque reprendre. Presque.

12e Di Maria ne connaît manifestement par les traditions d’humiliation OM-PSG et décide, miséricordieux, de frapper à coté du but de Mandanda.

15e Occasion pour Cabella qui tire sur Trapp. Ho ça va hein, je suis bien obligé de trouver quoi vous mettre !

17e Vous savez quoi ? Je vais plutôt commenter le Superbowl moi ce soir.

18e La consigne de Michel est claire : on donne la balle à Georges-Kevin pour qu’il se fasse voir des recruteurs anglais. #ProjetBrondby

20e Dja Djédjé rate son centre : frappe détournée en corner par Trapp.

22e A six mètres du but, Barrada tire au dessus. Ball-Trapp.

23e C’est officiel : je suis pour la déchéance de nationalité de Barrada. De toutes ses nationalités.

24e Alors qu’à l’OM, la déchéance, c’est déjà fait depuis un moment

26e On dirait que Cabella connaît les bons plans du bois de Boulogne : il la glisse entre les jambes d’un Brésilien avant de la mettre au fond. 1-1

27e Nous n’aurons pas tout perdu ce soir. Avec ce but, nous allons lever l’option d’achat de Cabella à 9 millions et le revendre 18 à Newcastle.

28e Penser à mettre une clause dans le contrat pour ne pas se le faire refiler en janvier 2017.

29e Newcastle nous a devancé et propose 18 pence pour Cabella.

30e Michel s’énerve sur son banc pour donner l’impression d’avoir eu un rôle dans l’égalisation.

31e Grosse occasion pour Lucas qui tente le contre son camp de Rolando. N’est pas Morel qui veut.

36e Coup franc intéressant pour Barrada aux vingt mètres. Trois passes plus tard, Mandanda peut dégager.

39e Fin de l’alerte enlèvement : le petit Michy Batshuayi à été retrouvé. Hors-jeu, bien entendu.

41e Nous sommes passés à 20 centimètres de la fin du monde, du retour de l’Antéchrist et d’un but de Batshuayi.

42e On lui a fait quoi à Maxwell, dans une vie antérieure ? C’est un descendant d’Alexandre Ier ?

44e A force de jouer avec Batshuayi, même ses coéquipiers oublient la règle du hors-jeu. Belle performance de Dja Djédjé qui bat le record avec 5,48 mètres.

45e Dja Djédjé hors-jeu ? Biesla est de retour et on ne m’a rien dit ???

Mi-temps. Egalité après les quarante-cinq premières minutes, tout se passe trop bien. Du coup, je vois bien Michel faire rentrer Romao, Lucas Silva et Rekik.

... mais envoyez quand même vos dons...

... mais envoyez quand même vos dons...

46e Déjà une minute de jeu et nous tenons toujours le score, il ne peut plus rien nous arriver !

48e Diarra effectue une roulette entre deux Parisiens. Laurent Blanc dépose une réserve technique.

49e Heureusement que nous avons Batshuayi et Barrada pour rassurer Laurent. Coup-franc de l’un qui tape l’autre sans être rentré dans la surface.

51e Trois passes réussies et ça s’enflamme : Dja Djédjé tente sa chance des trente mètres.

53e L’ONU annonce la reprise des bombardements en Syrie.

54e Même pas peur, de toutes façons le ballon n’est jamais arrivé jusqu’à Zlatan.

58e Mandanda montre à Trapp comment on arrête une frappe molle des 25 mètres vaguement déviée. A Trapp-touriste.

60e Déconcentré par une air intervention de Rolando, Zlatan rate sa reprise. En fait, il est prenable, le Suédois : il suffit de le faire rire.

61e Si ce loupé n’est pas la preuve de l’accord entre Thiriez et le PSG pour maintenir le suspens autour de la sixième place, je n’y connais rien.

63e Alessandrini part s’échauffer, Zlatan a intérêt à faire attention à lui.

66e Ce Buquet là, même au KFC je le prends pas.

68e Rentrée de Cavani. Alessandrini accélère son échauffement.

69e Di Maria reçoit de l’eau en tirant le corner et il râle. Il faut penser à s’hydrater, c’est bon pour la santé, ingrat !

71e Di Maria efface deux Marseillais dans l’axe pour mettre un petit plat du pied sur lequel Mandanda ne peut rien faire. Quel est le con qui lui a lancé de l’eau ? 1-2

74e David Luiz sent venir le deuxième but et décide de rester au sol, les jambes serrées.

75e Marquinhos va rentrer, enfin si David Luiz le permet.

76e Non, finalement, David Luiz décide de rester. L’arbitre s’excuse d’avoir été obligé de le laisser rentrer au mauvais endroit.

79e Sortie de Batshuayi remplacé par Fletcher. On sors l’artillerie lourde. Enfin le lourd surtout.

84e Bonne nouvelle, Michel n’a toujours pas fait rentrer De Ceglie pour tenir le 1-2.

88e Par contre il fait rentrer Bouna Sarr, dont l’utilité reste à déterminer.

90e Nkoudou a perdu le mojo, ses frappes ne sont plus contrées. Du coup c’est plus difficile de marquer.

90e+2 Diarra cavale encore comme un lapin. Et je veux dire par là que les joueurs du PSG veulent se le faire.

Fin du match. Victoire du PSG. La routine, quoi.

90e+5 Borelli n’arrête pas de passer devant moi. C’est déjà chiant, mais là il est à poil.

Bob-Loulou.

Jamais à l’abri d’une bonne idée, Vincent Labrune a donc réussi à éclairer notre mercato hivernal avec le prêt de Florian Thauvin dont Newcastle se sera lassé en moins de six mois. L’opération est belle, mais le retour de celui qui a illuminé notre saison 2014-2015 aurait pu être parfait si nous avions cédé aux demandes anglaises de “vrai” transfert (le fameux humour anglais). Cette direction a encore une belle marge de progression, tout espoir est permis pour l’avenir.

Et l’avenir proche, c’est la mise en place d’une opération commando “Objectif Ligue de Champions” pour conclure ce mercato en feu d’artifice en faisant revenir au bercail 11 anciennes gloires locales.

  • Gardien : Steve Mandanda, parce qu’il est temps qu’il comprenne qu’il finira sa carrière à l’OM. Mais si un Stoke se décide à lâcher 35 millions, Elinton Andrade fera parfaitement l’affaire. Le karma, ça ne s’achète pas.
  • Défenseurs :
    • Manuel Dos Santos, au moins avec lui le couloir était bien cimenté.
    • Marcel Desailly, pour montrer à Laurent Blanc et Zinédine Zidane ce qu’est un véritable challenge sportif.
    • Stefano Torrisi, parce qu’aligner Paolo de Ceglie manque de panache.
    • Juan Ángel Krupoviesa, pour perpétuer le mythe du flop argentin.
  • Milieux de terrain :
    • Alou Diarra : le nom de Lassana, l’abattage et presque le prénom de Diaby. Le remplaçant idéal de Romao.
    • Charles Kaboré, parce que.
    • Florian Thauvin, parce que Mauricio Isla est trop sobre et fait trop de passes. Et puis il est déjà revenu…
    • Jérôme Leroy, pour redonner l’envie de se battre aux milieux de terrain.
  • Attaquants : Patrick Bosso et Robert Pirès, car seul un duo Bob l’épongesque pourra remplacer Michy.

Remplaçants : Jean-Pierre Papin, Bixente Lizarazu, Habib Beye, Christophe Dugarry, Reynald Peydros, Franck Sauzée et Franck Leboeuf. Non seulement, on ne les entendra plus dans les médias, mais en plus, leurs anciens collègues seront peut-être indulgents avec nous. Ou éviteront de nous diffuser en prime time pour ne pas en dire du mal.

Entraîneur : Bernard Tapie, le seul entraîneur français à avoir gagné la Ligue des Champions.

Ils n’ont pas passé le cut : Cédric Carrasso, Stéphane Trévisan, Mehdi Benatia, Renato Civelli, Carlos Mozer, Ronald Zubar, José Delfim, Pascal Johansen, Mathieu Valbuena, Ibrahima Bakayoko, Didier Drogba, Mario Jardel, Mamadou Niang, Cyrille Pouget, Fabrizio Ravanelli, José Anigo, Abel Braga, Rolland Courbis, Pape Diouf, …

Ils seraient bien venus mais ils sont trop occupés : Basile Boli et Manu Amoros.

Salut les vivants,

J’ai appris pendant les fêtes que Margarita attendait des jumelles. Je veux bien être balèze, mais avoir des gosses depuis là-haut, ça ne s’était plus vu depuis le Patron lui-même. Et je ne voudrais pas lui faire de l’ombre ni le vexer après qu’il ait envoyé Alessandrini tenir compagnie à Diaby à l’infirmerie. Si le prochain sur sa liste est Diarra, ce n’est plus une Sainte-Trinité qu’il nous faudra pour multiplier les miracles.

-15e Romao est aligné, il ne faut pas déconner quand même : nous aimons perdre avec classe.

-13e Info Mercato : un club aurait fait une offre pour Romao. CONTRE DE L’ARGENT ! De leur part à eux !!!

-7e Quand je vois le monde en tribunes, je suis de plus en plus tranquille. On va faire les choses bien comme il faut.

Coup d’envoi.

3e Ocampos est bien là, lui aussi. Avec toutes ses capacités… Enfin, avec ses cheveux quoi.

4e Quatre minutes de jeu et Nkoudou en a déjà plus fait qu’Ocampos en un mois. Plus habitué, Batshuayi ne cadre pas sa tête.

7e Doublé d’Ocampos qui tire (non cadré) au lieu de passer.

9e Combinaison à trois bandes sur un corner. En progrès, nous échouons à deux.

12e Penalty pour Guingamp ! L’arbitre ne le siffle pas, il faut encore tenir le public 80 minutes.

15e Nous avons beau être à 4 derrière plus 3 milieux défensifs, nous nous faisons transpercer. Il faudrait que les 3 de devant reviennent défendre.

16e Sauf Ocampos, en fait…

17e Batshuayi touche tous ses ballons dans notre moitié de terrain. Ça me paraît un peu extrême comme solution contre le hors-jeu.

18e Et ça ne manque pas : hors-jeu sur son premier ballon au-delà de la ligne médiane. Et en plus il va voir l’arbitre. Pour se faire expliquer la règle, sans doute. Michel pleure.

20e C’est triste ce Vélodrome qui sonne creux… On se croirait dans la tête de Romao.

23e Breaking news : Ocampos a réalisé une action positive pour l’OM. Ou plutôt, il s’est fait faucher avant de faire une connerie.

25e Nkoulou bouscule Coco en protégeant la balle. J’espère que ses noix vont bien.

29e Coco reste sous le feu des projecteurs en se faisant maintenant déboîter par Romao. C’est Coco channel.

32e Bonne nouvelle : nous n’allons plus voir Ocampos sur un terrain pour un moment, il est salement blessé.

33e Mauvaise nouvelle : c’est foutu pour le revendre, nous allons donc continuer à le voir dans l’effectif.

37e Rentrée d’Anguissa, qui tient plus du Romao que du Diarra : première minute, première faute.

42e Manquillo récupère la balle mais panique et tombe sur un Lössl. Ouf, j’ai failli devoir tout réécrire.

45e Ocampos est transporté à l’hôpital.

Mi-temps. Labrune demande à Michel de qui il a besoin, sachant qu’il ne pourra avoir qu’une seule recrue. Michel répond “Bielsa”.

46e J’apprends qu’Ocampos vient de manquer l’entrée de l’hôpital. Trois fois.

47e Pincez-moi : j’ai bien vu Romao faire un slalom dans la défense ? Et j’ai cru qu’il allait marquer ? Le Patron se fout vraiment de ma gueule.

48e Corner et coup de tête de Rolando. C’est pas mal il l’a mis sur la barre.

50e Coco passe devant tout le monde, c’est qu’il est pas facile à ouvrir Coco.

52e Michel voit Paganelli courir le long de la ligne de touche. Il lui demande s’il a toujours une licence.

54e Par solidarité avec Gourvennec qui a titularisé le fils Giresse, Michel a titularisé le père de Barrada.

55e A moins que ce ne soit son grand-père.

57e Rolando, ce n’est pas Briand. Carton jaune.

60e Seul motif de satisfaction de ce match : il n’y aura pas de prolongations.

62e Batshuayi réussit l’exploit de prendre un carton plus stupidement que Romao.

64e CORNER POUR L’OM !!!

65e Fausse alerte, désolé.

66e Encore un corner pour nous. Le match s’emballe !!!

67e Et il a dépassé le premier poteau !!! CE MATCH DEVIENT FOU !!!

70e L’instant OPTA : le ramasseur de balles secteur 8 a touché plus de ballons que Barrada.

71e Entrée de machin chose qui vient tout droit de nulle part. Si on ne gagne pas avec ça…

72e Et encore un corner !!! Le stade est en fusion !!!

73e FAUTE ! CORNER OUVERT !!! C’EST INTENABLE !!!

74e Gourvennec rend coup pour coup à Michel et fait rentrer à son tour un joueur de CFA. Et ça fait plaisir de revoir Erding, donc.

75e Michel est emmerdé, il n’a plus de combinaisons en stock.

79e Je me suis endormi, UN COUP FRANC !!!!!

85e J’espère que Michel va nous faire un joli photomontage !

86e Faute sur Nkoudou ! Coup franc ! Les Guingampais sont acculés sur leur but !!!

87e Tête cadrée !!! Je répète : tête cadrée !!!

89e Interception de Diarra dans le rond central ! Il n’a plus que la moitié du terrain à remonter et 12 adversaires à éliminer !!!

90e Merci Mevlut, hein…

Fin du match.

A jamais les premiers !

A jamais les premiers !

90e+12 Ocampos sort du bloc. Le chirurgien n’a pas su dire quel était le pied blessé.

90e+30 Bon, je vous laisse le Patron nous a prévenu qu’un extraterrestre allait donner un petit concert ce lundi.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Oui, je sais, il y avait match jeudi. Mais on dirait que les résultats sont toujours meilleurs quand je ne regarde pas. J’ignore si c’est parce que je suis un chat noir ou parce que nous jouons des équipes de CFA, mais dans le doute, j’ai préféré m’abstenir. Et vous devriez me remercier d’être toujours en course en UEFA plutôt que de râler.

-30e Et le premier qui me demande de m’abstenir aussi le dimanche, je le fais réincarner en supporter bordelais.

-10e En quelques semaines, le petit Nkoudou est parvenu à se rendre indispensable. Mais on ne va pas s’enflammer, il peut aussi bien finir en Franck Ribéry qu’en Camel Meriem.

-5e La minute de silence est un peu gâchée mais on ne peut pas lui en vouloir, c’est quand même son huitième verre. Sacré Moké.

Coup d’envoi.

1e Démarrage en fanfare avec une fausse touche de Dja Djédjé. J’ai cru entendre un “Dje Dje! Carajo!“. Snif…

5e Ce n’est pas pour rien que Rekik porte des gants en fait… Il ne reste plus qu’à lui trouver un ring, maintenant.

9e Premier hors-jeu de Batshuayi. Je commençais à m’inquiéter.

10e Il ne manque plus qu’un tir d’Alessandrini dans les nuages et mon bingo OM sera rempli. En moins d’un quart d’heure, ils ont traîné aujourd’hui.

12e Tiens, il n’était pas prévu celui là : après un cafouillage dans la surface, le ballon revient sur Alessandrini qui reprend de volée. Subasic ne peut que le ralentir. 1-0

13e Batshuayi veut participer à la fête mais frappe sur le gardien. Il ne faut pas abuser non plus…

17e Nkoudou s’y reprend à trois fois pour faire une faute. N’est pas Rekik qui veut.

19e La confiance retrouvée, c’est aussi deux Monégasques oubliés dans la surface sur coup de pied arrêté. C’est fair-play de leur rendre un but. 1-1

20e Relances manquées, passes à 4 mètres, tacles à côté des joueurs, air-centre, … Les deux équipes rivalisent pour offrir un spectacle digne d’un dimanche soir d’hiver.

24e Mon dieu que c’est long…

25e Non, je ne parlais pas de vous Patron.

26e Non, enfin, si, vous êtes long, je ne dis pas le contraire.

27e Le stade arrête de respirer : Batshuayi est au sol. Et pas hors-jeu. Et il n’y a pas penalty non plus.

30e Le problème de Diarra, c’est qu’il ne peut pas jouer avec lui-même. Du coup, ses une-deux fonctionnent rarement.

34e Michel a dû emmener l’équipe voir le dernier Star Wars en avant-première, ils tentent tous des passes au travers de leurs adversaires… Sauf Alessandrini, qui demande où est Jar-Jar Binks.

36e Voilà que Diarra s’y met aussi. En même temps, il est cerné par le coté obscur de le farce.

38e Batshuayi parvient à frapper au milieu de trois Monégasques mais trouve le poteau. Et ça fait marrer le Patron.

40e Action d’école : dégagement de Mandanda sur Touré, qui s’en va marquer. De son camp. Alors que nous sommes placés. 1-2

41e On nous avait prévenu : Rekik a tout d’un grand défenseur. On avait par contre oublié de préciser qu’il s’agissait de la défense de Boateng face à Messi.

42e Bon Patron, je suis désolé. Vraiment désolé. Promis, la semaine prochaine, je suis de corvée de linge !

43e Belle intelligence tactique de Brice “Caramba” Dja Djédjé qui vient faire faute alors que son adversaire avait laissé filer le ballon en touche. Pour nous, la touche.

Le trio arbitral quitte la pelouse du Vélodrome avec la satisfaction du devoir accompli

Le trio arbitral quitte la pelouse du Vélodrome avec la satisfaction du devoir accompli

Mi-temps. Marcelo, si tu reviens, j’annule tout.

47e Marcelo n’est pas revenu. Contrairement aux 22 acteurs de cette rencontre.

48e Ah mais Isla joue ?!?!

51e Corner et nouveau cafouillage dans la surface monégasque. Batshuayi la pousse au fond. En position de hors-jeu. 2-2

52e Déjà qu’il l’était beaucoup, si en plus on se met à accorder ce genre de buts à Batshuayi, on a pas fini de voir des drapeaux levés. #jepavoise

53e Que ce soit pour les droits télé ou pour l’espoir de voir du beau football, il faut espérer que les gens s’en tiennent aux scores et statistiques.

56e Superbe écran de Rekik sur le gardien qui permet une reprise qui frôle le poteau. Le même sur Subasic, et ça sera parfait.

60e Nkoudou se faufile devant son défenseur et tombe. Le challenge Heinze est particulièrement relevé cette année.

64e Les Monégasques vendangent énormément. Le Patron a peut être retourné sa veste…

66e Roulette de Cabella au milieu de terrain. Le voilà le nouveau nouveau Zidane !!!

67e Dja Djédjé lui répond en inventant le feinte de glissade pour éliminer deux adversaires. Ce n’est plus un match de Ligue 1, c’est le trophée Andros.

72e En tout cas, ce n’est clairement plus du foot. Ou alors le foot en folie. A 4 face à 8 plots, les Monégasques reprennent l’avantage grâce à Coentrao qui contre le ballon du dos en voulant l’éviter. 2-3

73e Déjà sur la touche sur le but de Coentrao, Rekik officialise sa sortie. Il faut dire qu’entre ses lentilles et ses saucisses, il était vraiment trop lourd ce soir.

76e Entrée en jeu d’Ocampos à la place d’Alessandrini. Mon calvaire ne prendra donc jamais fin ?

82e Lancé en profondeur, Ocampos rate sa frappe, comme prévu. Mais le nouveau messie du Vélodrome transforme aussi le plomb en or. 3-3

83e Et oubliez Leo, le nouveau messie s’appelle bien Georges-Kévin.

84e Réussir à s’emmerder autant devant un 3-3… Suis-je devenu un vieil aigri ?

88e Il nous reste encore assez de temps pour perdre ce match comme des otaries bourrées.

89e Et j’aime beaucoup les otaries.

90e+1 Même quand il perd la balle, Diarra parvient à déstabiliser ses adversaires. A 4 contre 3, ils n’obtiennent que le corner.

90e+2 A la conclusion d’une belle action collective, Diarra dévisse sa frappe des 25 mètres comme un vulgaire Ocampos. Pourquoi les virus sont-ils toujours plus contagieux que le talent ?

90e+4 Sur la dernière action, Ocampos se sacrifie et contre la grosse frappe de Lucas Silva. La. Grosse. Frappe. DE LUCAS SILVA !!!!

Fin du match. Clément Turpin signe la feuille de match “Said Enjimi” et s’éloigne discrètement…

90e+30 Je n’arrive toujours pas à m’en remettre : les premiers points apportés par Ocampos cette saison auront été au profit de l’AS Monaco.

Bob-Loulou

Salut les vivants, coucou les autres.

Chacun sa façon de réagir après les évènements de la semaine dernière. Certains organisent des minutes de silence, moi j’ai passé des heures à gueuler dans le bureau du patron pour lui faire savoir ce que je pensais de tout ça.
Et puis il a menacé de me couper l’image, et je n’allais pas ajouter à mon traumatisme celui de regarder un match sur Canal +. Surtout un match entre 2 équipes qui comptent plus de supporters morts que vivants.

-30e J’ai reçu pas mal de monde ces derniers jours. Certains sont un peu troués, mais ils sont tous très sympathiques. Un peu comme Dja Djédjé, quoi.

-20e Moké est là aussi. Autant vous dire qu’il ne reste plus beaucoup de vierges au Paradis.

-18e On n’est pas aussi bien que chez Jawad, mais on a quand même une belle vue.

-5e Un match sans Alessandrini, ça me rend triste par avance. J’ai tout simplement envie de retourner picoler en écoutant du rock avec les nouveaux.

Coup d’envoi. Les joueurs entourent le rond central pour une minute de silence. Il est arrivé quelque chose à Alou Diarra ?

2e Tous les Stéphanois arborent une tour Eiffel sur leur maillot. Au moins, c’est clair comme lettre de motivation.

5e Diarra a raté une passe avant qu’Ocampos n’ait raté une occasion, nous sommes foutus ! Salauds de Daech, ils ont bousillé tout ce qui faisait le bonheur des Français.

9e Le problème de Roux, c’est que le temps qu’il ait réussi son contrôle, ses partenaires se sont déjà replacés.

13e Solidaires des supporters marseillais qui n’ont pas pu se déplacer, les joueurs ne sont pas encore rentrés sur la pelouse.

15e Sauf Diarra qui envoie une grosse mine du gauche, détournée par Ruffier sur sa barre. Il devrait faire attention, Lassana, un barbu musulman qui tire de loin, c’est pas très Charlie.

16e Surtout quand c’est sur un CRS.

18e Ocampos ne cesse de se renouveler dans sa manière de louper des occasions. Sa créativité ne cessera de m’impressionner.

22e Nos joueurs doivent se trainer une sacrée gueule de bois pour rater autant de passes.

23e C’est au moins rassurant sur leur capacité à écouter les consignes. Dommage que ce soit celles d’inconnus les invitant à boire des canons en terrasse toute la semaine et pas celles de Michel.

24e Je préfère encore me dire ça que de savoir qu’ils sèchent les entrainements pour aller chez le coiffeur.

30e C’est ce qu’on appelle le coup d’oeil : Mandanda ne se retourne même pas sur une frappe de Monnet-Paquet. Par contre on voit bien sur l’image un joli pli dans sa raie.

36e Lassana Diarra est admirable. Touché par les attentats, il trouve quand même le temps de faire le bonheur de jeunes handicapés argentins.

37e Et ivoiriens.

38e Et hollandais.

39e Et camerounais

40e En fait l’OM, c’est Handicap International.

41e Un centre fort les yeux fermés, une reprise à l’opposé qui part loin du but, et Michy qui passe par là pour recadrer tout le monde. C’est plutôt simple, le football. 0-1

42e Pour fêter ça, Moké reprend une vierge.

#UneBièrePourMoké

#UnVerrePourMoké

Mi-temps. Après cette démonstration, est-ce bien raisonnable de jouer une seconde période ?

46e Ocampos manque maintenant une tête à bout portant. Prochaine étape, un penalty. Sans gardien.

48e Au cas où vous en doutiez, impies personnages, Lassana Diarra prouve qu’il est le meilleur joueur de l’OM, toutes sections confondues : magnifique mise en échec sur Corgnet.

50e Nkoudou a raison de ne pas se fatiguer à cadrer une frappe. Il ferme les yeux et tire très fort : soit ça fait passe décisive, soit c’est contré et finit au fond. 0-2

51e Après tout, ils sont quelques-uns à avoir bâti une carrière d’avant-centre comme ça à l’OM.

55e Il n’arrête pas ce Moké, c’est pas possible ! Même si j’avoue que ça fait plaisir de voir un Marseillais la mettre au fond sans rebonds.

60e Sur un contre, Ruffier se retrouve seul face à 3 Marseillais et obtient le 6 mètres. Au loin, Ocampos est vert de jalousie.

65e Depuis l’arrivée de Lassana, Vincent Labrune songe à effacer le nom d’Alou Diarra de l’historique de l’OM.

66e Il ne restera plus qu’à retirer celui d’Ocampos des feuilles de match.

70e Diarra ne respecte plus personne : il se met a breakdancer avant de dribbler 3 joueurs stéphanois.

72e Hamouma tente à son tour le breakdance, mais ne récolte qu’un carton jaune. Confirmation de l’adage : les blancs ne savent pas danser.

78e Diarra a récupéré 22 ballons ce soir. Tu m’étonnes, jouer derrière Ocampos, ça lui en fait du boulot.

84e Sortie de Cabella pour Barrada. Casper remplace donc l’Homme invisible.

87e Seul face à Ruffier, Barrada rate son contrôle. Il faut le comprendre, il était encore froid.

90e+1 Diarra dribble de nouveau 4 adversaires et, d’une pichenette, décale Ocampos qui perd la balle tout seul. Il faut être mentalement costaud pour vivre ça tous les week-ends.

90e+2 Sans compter les entrainements.

Fin du match. Vue la seconde période, je ne me sens pas trop sale. Pas trop…

90e+10 Maintenant qu’il a fini son ex-vierge, j’en profite pour adresser mes hommages à Moké, le Mad Professor, Francis van Machin,… Je vais me marrer ici mais ta place était réservée pour bien plus tard. Je pense que tu vas leur manquer, en bas.

90e+11 La bise à horsjeu.net et à tout ceux qui te connaissaient.

90e+12 C’est malin, il fait l’hélicoptère avec sa bite maintenant.

Bob-Loulou.

BobSalut les vivants,

Jeudi, à 21h05 pétantes, je jette un oeil du côté du Vélodrome pour m’infli… pardon, regarder le match contre Braga. Et que vois-je ? Le décrassage de Rolando ! Bon, ça ne va pas plus vite qu’en match, mais il n’y avait pas Lassana Diarra devant pour éclairer ma soirée. Ils pourraient quand même prévenir, l’UEFA, de leurs horaires fantaisistes pour les matches de Coupe d’Europe. À être si peu rigoureux et transparents, ils risquent d’avoir des problèmes.

-30e Le Marchand, Baysse, Pied… Je n’ai même plus à me fatiguer pour chercher des calembours boiteux, il me suffit de lire la feuille de match niçoise.

-15e Rolando est une nouvelle fois sur le banc. C’était ça ou le gouvernement russe décidait de rapatrier ses touristes par le train.

-2e Y a-t-il une autre corporation que les arbitres de football à compter autant de chauves ?

Coup d’envoi. Les supporters niçois sont interdits de Vélodrome car, selon le Préfet, nous serions à deux doigts de l’incident.

1ere Les Niçois jouent à la passe à dix au milieu du terrain. C’est vrai que sans Diarra qui va aller leur prendre la balle ?

2e Je veux dire, sans faire faute Alaixys.

3e Orphelin d’Alessandrini, Manquillo prend ses responsabilités et perd lui-même le ballon.

7e Coup franc pour l’OM, bien dégagé par Sparara… Spapagna… ouais enfin il nous l’enlève quoi !

10e Taclé, il se relève sans protester. Je parie qu’il est sain, Germain.

16e En plus, il a un oeil de lynx. Germain ouvre le score d’une belle frappe de l’entrée de la surface. 0-1

17e La passivité et la lenteur de notre charnière sur ce but m’a fait songer avec effroi au duo Torrisi-Dimas.

21e Mandanda a fini de se coucher suite au but de Germain.

24e Juste à temps, Steeve se relève avant de dégager. En touche.

27e Surpris de la belle talonnade d’Ocampos dans sa course, Manquillo s’auto-crochette. Tout aussi surpris, l’arbitre lui accorde un coup-franc.

30e Mandanda n’était pas en retard sur le but, il était seulement en avance pour capter cette frappe de Ben Arfa.

36e Marseille joue les corners à la rémoise. Mais le Reims d’aujourd’hui.

37e Remarquez, le juge de touche était particulièrement bien démarqué.

40e Le médecin de l’OM déguise Manquillo en oeuf de Pâques. Une résurrection, il n’y a vraiment plus que ça qui peut sauver cette première mi-temps.

Mi-temps. Alessandrini descend dans les vestiaires pour encourager ses coéquipiers. Pendant ce temps, Nkoulou téléphone à son agent. Ou se commande une pizza.

Visiblement, la réputation des chandelles de Rolando traverse les frontières.

Visiblement, la réputation des chandelles de Rolando traverse les frontières.

49e Romao passe à deux doigts de me faire ravaler tout ce que je dis sur lui depuis son arrivée. Heureusement pour moi, sa frappe s’envole dans les nuages.

52e Diarra et Diaby sont assis côte à côte en tribunes. J’espère qu’il s’agissait d’autre chose quand on parlait de les voir alignés ensemble au Vélodrome.

54e Quand il déborde comme ça, Ocampos me fait penser à un poulet sans tête. Du coup, ça expliquerait ses centres au troisième poteau.

60e Le chemin de croix de Manquillo continue, il sort sur saignement.

61e Quitte à emballer Manquillo, ne pourrait-on pas le réexpédier ?

66e Seul contre 4 défenseurs, Germain obtient la faute. C’est beau l’intelligence collective.

67e Ben Arfa tire un coup franc de Twente mètres mais Mandanda se couche, cette fois-ci.

70e Avec son bandeau, Manquillo ne peut ni lever la tête ni respirer. Et en plus, il lui bouche les oreilles. Vis ma vie d’Alessandrini.

78e Nouvelle parade de Mandanda sur une frappe lointaine. Du coup, ce but, c’était quoi ? Une tentative de responsabiliser ses coéquipiers ?

79e À chacune de ses interventions, Romao se retourne vers l’arbitre pour contester son coup de sifflet. Ce serait bien qu’il soit autant réactif quand nous perdons le ballon.

84e Pourquoi nous sommes-nous séparés de Ben Arfa, déjà ?

85e Mendy écrase le pied de Pied.

89e Ocampos multiplie les jongles dans la surface niçoise. Malheureusement, il a déjà épuisé tout son quota “buts incroyables” contre Troyes.

90e+3 Isla tente aussi sa chance mais sa frappe est si molle qu’elle n’aurait pu tromper que Mandanda.

Fin du match. On s’excite pour trois victoires mais on se rend compte que l’OM est en difficulté dès que l’adversaire sait faire des passes.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Il y a quelques décennies, les Nantes-Marseille étaient des matches de football champagne. Il y a quelques années, les Nantes-Marseille tendaient vers le football de rue. Je crois qu’aujourd’hui, nous ne pouvons pas espérer beaucoup mieux que du football gaélique.

-12e Huit ans que Nantes n’a pas enchaîné quatre victoires en L1. Cela fait doucement rire Romao pour qui cela fait vingt ans qu’il n’a pas réussi trois passes d’affiliée.

-3e Rolando est remplaçant : Michel négocierait-il une prime de Noël avec Doyen Sports ?

Coup d’envoi.

5e Je sais, cela fait plusieurs fois que je fais des blagues sur les coupes de cheveux. Mais là, Bammou s’est littéralement greffé un balai sur le haut du crane !

15e Non, Romain. On n’est pas au quartier, tu ne peux pas mettre des balayettes dans la surface en toute impunité. But refusé malgré ce très beau geste technique.

17e Alessandrini commence à avoir les gestes d’énervement de Valbuena. Coïncidence ou pas, j’ai envers lui les mêmes gestes d’énervement que j’avais contre Valbuena.

20e Beau tacle de Nkoulou dans la surface, je crois bien qu’il détourne la balle avec la bite. Ce qui va peut-être desserrer le frein à main avec lequel il joue depuis le début de saison.

22e ALERTE ENLÈVEMENT : Nicolas Nkoulou a été aperçu dans les environs de Nantes. Les recherches avaient débuté en août.

24e Nkoudou a parfaitement compris la consigne “Prends le ballon et cours le long de la ligne de touche”. Il faudrait maintenant lui apprendre quoi faire lorsqu’il y a un adversaire sur le chemin.

26e La prime d’Alessandrini pour chaque frappe molle, elle fonctionne aussi avec les frappes non cadrées ?

28e Sur un beau duel, Sala mit Manquillo et Nkoulou en sandwich.

30e En regardant le match de Cabella, je me dis que Thauvin était peut-être un poulet sans tête, mais au moins avait-il des jambes.

33e Avec une frappe excentrée, Alessandrini attrape de justesse l’arrière du petit-filet. Après tout, il n’y avait que trois coéquipiers au point de penalty.

40e Belle passe de Lucas Deaux dans le dos de Lucas Silva.

42e Juste retour des choses : cette tête à claque d’Alessandrini s’est claqué.

43e Nouvelle faute sur Batshuayi de Cana. Bis repetita.

45e Statistique : l’OM a 82% de passes réussies sur la première mi-temps. Énorme volume de jeu de Cabella, qui représente donc 18% des passes de son équipe.

Mi-temps. En programmant ce match sur Canal+, Bolloré donne un indice décisif : en fait, il travaille pour Bein Sport.

L’OM oeuvre pour la réduction du trou de la Sécu en se plaçant sur le marché des somnifères.

L’OM oeuvre pour la réduction du trou de la Sécu en se plaçant sur le marché des somnifères.

46e Barrada remplace Alessandrini. Michel préfère donc les passes molles au frappes molles.

47e Il faut dire que Michel s’y connaît, en balles molles. Demandez à Valderrama.

49e Gigantesques fumigènes derrière le but de Mandanda : les ultras n’en peuvent plus et ne veulent plus voir le match.

50e Ou alors ils ont retrouvé le matos que Barthez avait laissé en partant.

52e Meilleur buteur du championnat en ne touchant qu’un seul ballon par match, Batshuayi a décidé que le challenge devait être corsé et tente de rester meilleur buteur en ne touchant plus aucun ballon.

53e Il a eu raison de tirer des vingt mètres : nous n’approcherons jamais le but de Riou de plus près. 0-1

54e Sur sa frappe, Nkoudou a laissé la bouche du gardien canari bée.

57e Le remplacement d’Alessandrini a vite porté ses fruits.

58e Logiquement, le but de Cana ne devrait plus tarder.

61e Cana, Sala… Ça va les dyslexiques ?

62e Justement : coup de genou dans le dos de Sabaly. Il aime ça, Lass.

63e L’impact physique de Cabella sur un terrain de sport, c’est un espoir pour toutes les personnes atteintes d’ostéoporose.

67e Tactiquement, il semblerait que nous ayons préféré garder l’héritage de Thauvin que celui de Bielsa.

71e Je pense que le short de Cabella a plus souvent touché la pelouse que ses crampons.

74e Remplacement de Johan Audel, qui s’est lentement éteint. Il y a six ans.

80e Michel regarde Michel Der Zakarian et lance Romao pour Lucas Silva : ça doit être ça, l’arrogance espagnole.

81e En tribune, Basile Boli, ambassadeur de l’OM, se dit qu’il serait plus simple de vendre des vacances en Égypte à des Russes que de faire de la publicité pour cette équipe.

83e Superbe tête sur sa ligne de but de Barrada-Baraka (j’ai cru que jamais je ne pourrai la placer).

86e En remplaçant Nkoudou par Sparagna, Michel affiche ses ambitions : quatre défenseurs et trois milieux défensifs pour finir le match.

87e Sans compter les deux milieux inoffensifs.

88e Batshuayi, Cabella, Barrada et Mendy concluent un quatre contre deux par une touche pour Nantes.

Fin du match. Michel a trouvé le truc. Plutôt que d’être meilleur que l’adversaire, il suffit d’attendre d’en trouver un plus nul que l’OM.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Après cette défaite à Braga, notre bilan commence à faire tâche : série en cours de 7 matches sans victoire, seulement 2 rencontres de remportées (oui, je ne compte pas jusqu’à Troyes)… J’en suis même étonné de ne pas avoir encore entendu de rumeur sur le remplacement de Michel. Et comme Ajaccio se met à gagner, nous serions inspirés de nous remettre en ordre de marche, surtout face à un adversaire direct du ventre (très) mou.

-60e Je préfère vous prévenir tout de suite : si le match est au niveau de nos dernières sorties, je ne m’interdis pas d’aller traîner mon mojo du côté de Londres.

-59e Et quand je vois la composition mijotée par Michel, je me dis que ça pourrait être plus rapide que prévu.

-58e Ca sera en tout cas plus rapide que notre défense, parce que, Rolando, c’est bien parce qu’ils alignent Nolan Roux en face, mais à un moment, il va falloir arrêter.

-57e Comment ça, ils ont vendu Nolan Roux ???

Coup d’envoi. Il faudra avoir des yeux partout pendant ce match : entre Renard et Michel, sur le bord du terrain, c’est un peu l’élection de Mister Cap d’Agde 1994.

1ère Première impression visuelle : l’équipe a réagi suite à la désillusion lorientaise. Dommage que ça se traduise sur les cheveux de Benjamin Mendy.

2e Avec cette coupe de cheveux, j’ai l’impression de revoir Ibrahim Ba sur une pelouse. Avoir un modèle quelque part entre Taiwo et Ba, c’est quand même un coup à mal finir…

3e La grosse différence entre Nkoudou et Barrada, c’est la vitesse de course. Dommage que leur principal point commun soit les centres au troisième poteau.

7e Je ne sais pas si ce côté gauche Mendy - Nkoudou sera très performant, mais pour le Trophée Jean-Louis David, nous avons déjà écrasé toute concurrence.

9e Je rêve ou les Lillois veulent nous faire le coup de Lassana Diarra avec Marvin Martin ? Marvin Martin !!!

11e Rolando devrait continuer à faire des passes en retrait, en fait. Au moins, elles arrivent dans des pieds marseillais.

12e Jusqu’ici, j’ai choisi le bon stade, les Argentins sont en train de dérouiller.

16e Ce bon vieux Renato, il m’avait manqué.

19e Le mec qui nous avait vendu Lucas Silva comme un super tireur de coup-franc, il avait fumé quoi ? Parce que s’il lui en reste, j’en veux bien.

22e Benzia est trop rapide pour Rolando mais sur sa remise, Bouffal s’élimine lui-même. Ce duo va faire des dégâts, reste à savoir qui en sera victime.

32e Excusez-moi, je m’étais assoupi. J’ai raté quelque chose ?

33e Deux frappes coup sur coup de Batshuayi qui n’a toujours pas été signalé hors-jeu. Comme quoi, rien n’est jamais perdu.

36e Nous avons été à deux doigts de marquer le but de l’année à base de Louchas Silva et Alessandrini. Je me contente quand même de l’ouverture du score d’une praline à bout portant de Batshuayi. 0-1

37e De plus en plus minimalistes, les Marseillais ne choisissent plus leurs matchs, ils choisissent leur minute.

39e Rolando a pris de vitesse un Lillois. Je répète, Rolando a pris de vitesse un Lillois.

40e Malheureusement, il n’avait plus assez d’oxygène pour assurer la passe derrière.

42e Cabella invente un nouveau geste technique : la temporisation sur contre-attaque en supériorité. Pas de doute, il y a du Valbuena chez ce gamin !

Mi-temps. Une équipe recroquevillée dans sa moitié de terrain, une ouverture du score sur un malentendu. C’est officiel, nous jouons le maintien.

De passage dans le Nord, les joueurs marseillais en ont profité pour se signaler auprès des recruteurs de Premier League.

De passage dans le Nord, les joueurs marseillais en ont profité pour se signaler auprès des recruteurs de Premier League.

47e À l’entrée de la surface, Cabella joue la simulation alors qu’il avait éliminé Civelli. Cela fait plaisir de voir à quel point il s’applique à prendre la succession de Valbuena.

51e C’est maintenant Alessandrini qui s’effondre devant Civelli. Au moins, de mon temps, les adversaires ne se relevaient pas devant le dogue argentin.

52e Ça y est, notre charnière est complémentaire. Malheureusement, c’est Rolando qui a servi de maître-étalon pour Nkoulou, averti suite à un vilain tacle par derrière sur Benzia.

56e C’est surprenant de voir une aussi belle combinaison de l’OM sans que Diarra ne touche la balle. Encore plus quand elle se conclut d’une superbe frappe pleine lucarne d’Alessandrini. 0-2

58e Lille n’a mis que 5 buts depuis le début du championnat. Ne pas gagner ce match est un défi à la hauteur de nos ambitions.

61e Diarra lance superbement Nkoudou qui préfère tirer sur Enyama plutôt que de chercher Cabella seul au second poteau. C’est agréable de retrouver sa zone de confort.

66e Nkoudou fait tout pour maintenir les Lillois dans le match. Je ne sais pas s’il va pouvoir continuer longtemps à ce niveau.

67e Remarquez, il y a toujours Ocampos sur le banc, au cas où…

69e Il va falloir trouver un nouvel adjectif pour qualifier Lucas Silva : même un joueur lent ne se fait pas prendre de vitesse par un débordement de Mavuba.

71e Bon, nous avons évité le but de Civelli. Par contre, nous avons pris un nouveau but de merde. 1-2

73e Si besoin est, Civelli rappelle qu’il a été à bonne école avec une air relance digne du roi Zubar. La formation marseillaise, un gage de qualité.

79e Tout se passait trop bien jusqu’à présent. Michel fait rentrer Romao.

84e Diarra est averti à son tour. Nous jouerons donc contre Nice sans Diarra, Nkoulou ni Cabella. Je vais peut être me prévoir autre chose ce soir-là moi.

85e Ou alors c’est juste un coup tactique. Après tout, les Aiglons en ont bien pris trois contre l’ogre ajaccien hier…

90e Quatre minutes de temps additionnel, ça va être long si nous continuons à balancer les ballons plus haut que loin.

90e+2 Même Diarra balance directement en touche… Vivement qu’elle se termine, cette Coupe du monde de rugby.

90e+4 Michel pousse une gueulante magistrale sur Batshuayi qui joue trop vite une remise en jeu. Je vais finir par l’apprécier !

Fin du match. À 2-0, j’ai eu peur de m’ennuyer devant une fin de match pépère. Heureusement, cette équipe est imprévisible et j’ai du serrer les dents jusqu’à la fin.

90e+10 Olivier Giroud et Jordan Ayew qui marquent un but, Ajaccio et l’OM qui gagnent un match, … Je ne sais pas ce qu’avait fait le Patron vendredi soir, mais il avait dû s’en coller une sévère.

90e+15 La mauvaise nouvelle de la soirée c’est que si Mendy est superstitieux, il va croire que sa coupe de cheveux porte bonheur à l’OM.

90e+16 Heureusement, nous ne rejouons que dans une semaine.

90e+63 Sous le coup de l’émotion de la victoire, je ne l’avais même pas souligné, mais Michy n’a pas été signalé une seule fois hors-jeu ce soir. CHAMPAGNE ! DOUBLE PRIME !!!

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Les têtes tombent à la FIFA plus vite que l’indice UEFA de la France. Et à tout prendre au premier degré, j’ai cru qu’il était arrivé un truc à Platini et que j’allais devoir l’accueillir ici haut. Bon, l’avantage, c’est qu’il aurait enfin pu m’expliquer pourquoi ces coups d’envoi à 21h05.

-5e C’est peut être simplement parce que l’UEFA juge inhumain d’enchaîner une purge de Monaco avec une bouillie de l’OM sans avoir 10 minutes de répit. Mais qui est assez masochiste pour s’infliger ça ?

-4e J’avais beau être prévenu, ce stade est quand même déroutant. Côté mer, on a l’impression que ce sont les supporters qui gèrent eux même le budget du club. Et côté forêt, on dirait que nous sommes déjà passés par là avec Taiwo.

-3e C’est d’ailleurs dommage que Rolando soit sur le banc : avec les parpaings qu’il balance, il aurait fini ce stade en un quart d’heure.

Coup d’envoi. Notre adversaire dispute cette rencontre avec un maillot sans sponsor. C’est parce que tout le PIB local a été investi dans le transfert d’Imbula, ou c’est parce que les sponsors portugais refusent d’être associés à cet OM ?

1e Nous sommes déguisés en Chelsea et Braga en Arsenal. Alors, déjà, Halloween, c’est dans 10 jours, et puis c’est surtout incroyablement présomptueux : il n’y avait plus de maillots de Blackburn et de Hull ?

3e Le premier duel de la soirée a lieu sur le bord de la touche avec un concours de bogossitude entre les deux entraîneurs.

4e Et vu sa mine sombre, je crois que Michel a compris qu’il allait perdre. Son homologue va rafler toutes les ménagères… Un comble.

6e Un duo d’attaque composé d’un mec qui s’appelle Fonte et du fils caché de Ramzy et Mido, soutenu par le sosie de Mickaël Tacalfred… Comment voulez-vous prendre cette équipe au sérieux ?

8e Pour son premier débordement, Dja Djédjé est un peu court. Son short aussi.

13e Ce Djavan n°16, là, c’est vraiment la dernière mise à jour ? #legeekcestchic

18e Sur son côté, Alessandrini multiplie les bonnes actions… défensives. Maintenant qu’il a trouvé un poste où il brille, il va pouvoir préparer son transfert sereinement.

22eQuand le virage, se met à chan…” Non, rien.

23e Le premier hors-jeu du match est pour Isla. C’est bien, il commence à s’intégrer.

26e Sparara, Spapagna, Sapara… Oh puis hein, encore une faute comme ça, et il ne sera plus sur le terrain, alors pourquoi se fatiguer à essayer de prononcer son nom ?

30e Belle combinaison Mauro - Silva. Le label Braga, c’est le Brésil !

32e Rafa multiplie les courses et les bonnes montées. Devant son écran, Lionel Chamoulaud se sent tout chose.

34e Alessandrini réussit un débordement. Son agent est immédiatement contacté par Sheffield Wednesday.

38e Diarra a raté plus de gestes techniques en 30 minutes que lors des cinq dernières années. Réalisant que ses partenaires ne se hisseraient jamais à son niveau, il a décidé de descendre au leur.

42e Les joueurs de Braga veulent bien plonger, mais avec classe. Boly refuse donc le bonnet de bain qu’on veut lui poser de force.

45e La performance est suffisamment rare pour être soulignée : ce soir, Batshuayi a cadré une frappe avant d’être signalé hors-jeu.

45e+2 Ça fait peut être vieux réactionnaire de dire ça mais l’animation sur les côtés, c’était mieux Djavan.

Mi-temps. Cette falaise, c’est ça qu’on appelle la Roche tarpéienne ?

Supporter l'OM, c'est un peu regarder le néant en face

Supporter l'OM, c'est un peu regarder le néant en face

48e Alessandrini effectue une belle touche. Derby County décroche son téléphone.

49e Batshuayi pense débloquer son compteur mais il commet une faute avant de pouvoir être signalé hors jeu.

52e Le Chilien joue à l’économie, c’est vraiment la Isla mínima.

53e Après, nous n’avions pas les moyens pour nous payer Isla máxima.

60e Depuis qu’il s’est séparé d’Éric, il n’a rien fait, du coup quand il marque, Hassan pleure. 1-0

61e Au lendemain du 21 octobre 2015, ce but est un joli clin d’oeil d’Hassan 20. Décidément sympa ce remake de Retour vers le futur au Royaume du Maroc.

65e Aveuglé par son bonnet de bain, Boly a le regard Thorpe.

67e D’accord, il parait qu’ils ont travaillé le hors-jeu cette semaine, mais POURQUOI C’EST MICHY QUI LEUR A EXPLIQUÉ LA RÈGLE ?!?

70e Sur une demi-volée, Alessandrini tire seulement à un mètre au-dessus du but. Bournemouth est chaud bouillant.

74e La phrase “Lucas Silva voit sa frappe finir dans les nuages” prend tout son sens dans ce stade. J’espère qu’il n’y a pas d’espèces protégées dans le coin.

76e Des bouteilles de Sagres sont jetées depuis le virage. Ils ne sont peut être pas protégés, mais ils sont rancuniers, les goélands.

77e Contre-attaque éclair des Portugais. C’est Braga sonique. 2-0

82e Seul face au gardien, Alessandrini rate son contrôle et voit le ballon lui échapper. Aston Villa affichant complet, il prolonge finalement son contrat à l’OM.

83e Diarra demande le changement. De club.

84e Réalisant qu’il allait rester à l’OM deux ans de plus, Alessandrini cadre son premier coup franc de la saison. 2-1

85e Michel a tort : les joueurs marseillais ne choisissent pas leurs matchs. Ils ont choisi un match. Mais pourquoi Troyes ?

86e Le football est un sport ingrat : Diarra sort à 2-0, Ocampos rentre, et 3 minutes plus tard, nous remontons à 2-2

87e C’est un coup à avoir l’Argentin titulaire jusqu’à la fin de l’année ça.

88e Non mais c’est une blague, ce but de Blackalfred ??? 3-2

90e Quel ascenseur émotionnel ces dernières minutes… Un ascenseur… C’est exactement ce qu’il a manqué à Mandanda sur sa dernière sortie.

90e+2 Quand on termine troisième de son groupe d’Europa League, on est reversé en quoi ? En Intertoto ?

Fin du match. Nous y avons cru deux minutes, mais le Braguage à la portugaise n’aura pas lieu.

90e+10 Vivement les 32e de finale de Coupe de France. Sur un malentendu, nous pouvons éliminer Menton. Aux tirs au but.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Ça me fait tout drôle d’être aussi serein avant un match de l’OM. Quoi qu’il arrive cet après-midi (ces matchs à 14 heures, je ne m’y fais vraiment pas…), notre performance passera en effet inaperçue. L’exploit du week-end a déjà été pris par les volleyeurs français et nous n’arriverons jamais à faire pire que ce que j’ai pu voir du côté de Cardiff. Non, Michel, ce n’est pas une mise au défi.

-120e Tant qu’on en est à parler “Actualités”, je tenais à m’inscrire en faux sur ces rumeurs d’achat de la Coupe du Monde (TM) 2006 auxquelles mon nom est mêlé. Un rapide coup d’œil aux transferts de l’OM sous ma présidence suffit pourtant à me disculper : si je savais dépenser mon argent à bon escient, cela se saurait.

-55e Rolando est encore titulaire à la place de Rekik. Je me demande bien ce que Michel peut reprocher au Néerlandais. De ne pas avoir décapité Valbuena contre Lyon ?

-54e Imaginez un peu, si c’était arrivé, jamais nous n’aurions eu vent de cette histoire de sex-tape !

-53e Parce que bon, Cissé soupçonné de chantage sur Valbuena, c’est quand même la meilleure combinaison offensive de l’OM de la saison.

Coup d’envoi.

2e Le match commence à peine, et nous avons déjà perdu la bataille capillaire face à Ndong. Une coupe de cheveux comme ça, je pensais même que ça avait été interdit depuis Taribo West.

7e But d’Alessandrini suite à un coup franc de Batshuayi repoussé sur sa barre par Lecomte. Hors jeu. C’est bien, nous avons travaillé nos points forts pendant la trêve.

11e Mendy dépose encore 3 joueurs sur un débordement. Usain Bolt demande un test anti-dopage. Ocampos, le même moteur.

13e Ocampos récupère le ballon côté gauche et centre au quatrième poteau pour trouver une bonne touche. Occupation du terrain, capacité à jouer au large, gros jeu au pied, et si c’était lui le sauveur du XV de France ?

19e Magnifique transversale pour Alessandrini qui centre vers Ocampos. Le contrôle peu orthodoxe de l’Argentin surprend Bellugou qui détourne le ballon de la main. Penalty !

20e Batshuayi transforme en force. Comme quoi, nous aussi nous pouvons mettre des penalties quand nous voulons. 1-0

24e Encore une combinaison originale sur corner avortée par un hors-jeu. Ha non, un bloc de Mendy, pardon, il y a des habitudes tenaces.

25e Cela fait longtemps que nous n’avions pas vu un Français réussir un plaquage.

27e Récupération splendide de Diarra qui enchaîne avec une ouverture superbe pour Batshuayi. Hors-jeu. Claude François me fait un clin d’œil.

31e Diarra s’ennuie un peu au milieu de terrain et décide de ressusciter Vidéo Gag avec un subtil crochet-râteau immobile qui envoie Jouffre au sol. C’en est presque mesquin.

36e Le long de la ligne de touche, dans ses 30 mètres, Bellugou semble dégager le ballon n’importe comment d’une demi-volée désespérée. Sauf que, à la retombée, Moukandjo dévore Nkoulou et va tromper Mandanda. 1-1

37e Dommage que Moukandjo n’ait pas mangé Rolando sur cette action, il aurait été bien moins rapide.

38e Quoi que, avec les matchs que sort Nkoulou en ce moment, il va surement choper une intoxication alimentaire.

44e Grosse séquence d’approximations, de contrôles ratés et de chandelles. Au moins, on sait comment les joueurs ont préparé le match hier.

Mi-temps. Une domination quasi-totale, une seule frappe cadrée subie, et 1-1 après 45 minutes. C’est bien, la trêve internationale n’a pas cassé notre belle dynamique.

Parfois, Lassana Diarra se sent un peu à poil au milieu de ses coéquipiers

Parfois, Lassana Diarra se sent un peu à poil au milieu de ses coéquipiers

48e Je me souviens m’être dit en voyant le premier match de Diarra que c’était incroyable d’avoir enfin un vrai 6. Ce qui est dommage, c’est que maintenant, il n’y a plus que ça.

52e Ah non, pardon, nous avons également un latéral gauche.

58e Lassana Diarra a raté une passe. Je répète : Lassana Diarra a raté une passe.

59e Et nous n’avons même pas perdu la balle.

60e C’est l’heure de jeu. Je me suis moqué d’Alessandrini, Rolando et Ocampos, Nkoulou s’est effondré sur le but, Batshuayi a marqué et Diarra et Mendy ont voulu jouer au football. Tenir le match nul à 8 contre 11, c’est une sacrée performance.

63e C’est autorisé, ça, d’aligner Romao et Rolando en même temps sur un terrain de football ?

67e Diarra, Batshuayi, Claude. On ne change pas une équipe qui marque. Dommage que ça ne compte pas.

72e Quand je regarde jouer Romao et Diarra, je me demande vraiment s’ils font le même métier.

75e Je ne sais plus ce qu’il faut faire pour que Michy apprenne cette règle du hors-jeu, mais il faut trouver. Vite.

76e À moins que cela soit l’indice d’une révélation : Michy est un femme.

77e Plutôt que d’acheter des joueurs, il nous faut investir dans la recherche. Si nous trouvons une solution pour le clonage, nous serons champions jusqu’à la fin des temps.

78e Enfin si nous clonons Diarra hein. Si nous faisons n’importe quoi à base de Rolando et Alessandrini…

82e La blague est éculée, et l’opération comptable qui se dessine ne l’est pas pour nous, mais ce Lecomte est bon.

83e Diarra évolue donc avec Sarr, Nkoudou, Romao et Rolando. Si nous parvenons à le conserver en janvier, Labrune est un génie.

89e Rolando a beaucoup de défauts, mais au moins, quand un ballon file vers lui, on sait comment ça va finir : soit il va faire une passe en retrait, soit il va faire faute.

90e+2 Diarra tente une dernière fois de sauver l’OM : il récupère le ballon à l’entrée de la surface, élimine un adversaire mais réalise sa seule erreur du match en offrant un décalage parfait pour… Rolando qui n’est pas plus rapide pour se replier que pour aller marquer.

Fin du match. Après 45 bonnes premières minutes, les joueurs marseillais se sont mis au niveau des tribunes : ils ont disparu.

90e+10 J’aimerais bien que Jürgen Klopp m’explique ce que Liverpool a de plus que nous. Nous aussi, les matchs nuls pourris contre des équipes moyennes, nous savons faire !

90e+11 Et non, je ne dis pas ça parce que, maintenant, le seul entraîneur disponible quand Michel en aura marre sera ce bon vieux José.

90e+12 Si je voulais positiver, je dirais que cette équipe de Lorient nous en avait passé 5 l’an passé. Nous sommes peut être sur la bonne voie, tout compte fait.

Bob-Loulou.