Posts tagged ‘Montpellier’

Salut les vivants,

Bienvenus à ce troisième match en une semaine, sans coupe, qu’elle soit européenne ou domestique. C’est sympa de la part de la Ligue d’ajuster le calendrier pour garder le PSG en forme, mais tout le monde n’ayant pas les moyens de se payer 2 équipes, il ne faudra pas se plaindre d’avoir Romao, Ocampos et Rolando titulaires.

-15e 1 sur 3, comme le ratio de passes réussies d’Alessandrini.

-14e Alessandrini, par ailleurs en tribunes. Sûrement pour éviter de trop nous pénaliser de l’absence de Diarra.

Coup d’envoi.

1e Nkoudou déborde et obtient la faute. Il fatigue, à Rennes il avait eu le carton.

2e Romao doit avoir eu comme consigne de faire du Diarra. Je ne vois pas d’autres explications à cette tentative d’aile de pigeon dans la surface.

3e Surpris de la lenteur du repli de Barrada, Williams Rémy lui remet le ballon plein axe. Sur un pas, Barrada envoie Batshuayi au duel. Raté.

4e Comme il joue au bowling, Batshuayi a récupéré les chaussures de Mandanda. Mais c’est comme pour le hors jeu, il n’a pas compris qu’il ne fallait pas tirer à côté des quilles.

6e Je confirme, Romao a la consigne de faire du Diarra. Bah c’est pas gagné…

10e Barrada tente une frappe de 25m. Plus que 23 m à gagner.

11e À 5 contre 1, les défenseurs olympiens parviennent quand même à se faire trouer. Encore surpris de cette passivité, l’arbitre oublie de siffler le penalty contre nous. Et le hors-jeu.

17e Je sais bien que c’est le Téléthon ce week-end, mais il commence à quelle heure, le match ?

18e D’ailleurs je vous invite à donner, on en a trop ici.

24e Beaucoup de balles perdues aujourd’hui, on se croirait au Bataclan.

25e Superbe tentative de roulette de Cabella dans la surface. Dommage que le seul joueur qu’il élimine soit lui même.

28e Normalement, avec ce que nous venons de manquer comme occasions, Montpellier ouvre le score dans les 3 minutes. De la main.

30e Pendant ce temps à Vera Cruz, Jourdren prépare le prochain rassemblement des Bleus.

31e Toujours 0-0. Étrange…

32e J’avais dit 3 minutes, pas 4 !!! Réserve technique !!! 0-1

33e Sur une passe de Boudebouz en plus. Si même les passeurs deviennent improbables, nous allons vraiment souffrir.

35e Romao revient à ce qu’il sait le mieux faire : amputations en tous genres.

37e La blague a assez duré : qui a planqué les restes d’un cimetière indien dans le nouveau toit du Vel ? Bernard ? José ?

38e Quand on voit cette reprise de Barrada, il ne faudra pas s’étonner du score du FN en PACA.

39e Et derrière Batshuayi n’arrive même pas à faire rentrer Hilton dans les cages.

43e Centre de Dja Djédjé, j’espère qu’aucun avion russe ne survolait notre territoire.

Mi-temps. Un boulgi boulga offensif pour un but de Casimir. What else ?

Le Montpellier Hérault Sporting Club vous remercie bien.

Le Montpellier Hérault Sporting Club vous remercie bien.

46e Luis Fernandez manager 2015 : Romao et Manquillo cèdent leurs places à Sarr et Mendy.

47e Les corners de Barrada, la meilleure raison de donner à la recherche contre la myopathie.

48e Centre de Sarr pour Barrada qui la remet vers Batshuayi qui roule sur le ballon qui lui passe dans le dos. Lancé, Cabella le bloque de la bite contre le cul de Batshuayi, puis frappe sur le gardien qui détourne dans son but. 1-1

49e Et nous connaissons donc enfin la chute de l’histoire de la bite qui poursuit un cul.

50e Ça fait quand même bizarre, cette égalisation avait une sacrée tronche de 0-2.

51e Je me dis depuis le début du match que ce Ninga me rappelle quelqu’un à la Paillade. Après cette vilaine faute sur Isla, j’ai trouvé, c’est Yanga-Mbiwa.

52e Et maintenant, avec cette composition Emon-esque, on fait comment pour tenir le ballon 40 minutes ?

56e Montpellier a bien bossé son match à la vidéo : Rekik tente une passe acrobatique en retrait pour Mandanda mais se loupe. A l’affût, Ninga signe un doublé. 1-2

60e C’est trop tard pour rajouter Lassana Diarra sur la feuille de match?

66e Pendant ce temps, sur le banc, le petit Spagnagna, Spapagna, Spagnara, … enfin un remplaçant reprend des moules.

71e Nkoudou s’arrache pour déborder et centre pour Bouna qui électrise le Vélodrome. 2-2

72e Je crois qu’au passage, Nkoudou a battu le record du monde du 60,01 mètres.

74e Je me dis devant ce match que le cours du Chavroux doit atteindre des sommets.

75e La défense montpelliéraine n’a toujours pas compris que sur un coup de pied arrêté de Barrada, le danger, c’est le second ballon.

76e Barrada qui pense sûrement que pour se faire aimer du public, il faut tirer les corners comme Valbuena.

80e Michel se dégonfle : Barrada cède sa place à Lucas Silva.

81e Comme un symbole, le premier corner non tiré par Barrada apporte le danger. Dommage que Rekik ne soit pas aussi décisif dans la surface adverse que dans la sienne !

84e Frappe de Cabella et, pour une fois ce n’est pas sur le gardien, mais 10 centimètres à côté. C’est bien, il progresse.

86e Chouette ! Un coup franc aux 25 mètres et Barrada est sorti.

89e Entre ce coup franc tiré n’importe comment et le contre montpelliérain bien mal géré, cette fin de match atteint des abysses.

90e+2 Elie Baup Manager 2015 : Boudebouz sort pour un défenseur.

90e+3 Premier bon dégagement de Rekik de la tête. Dans la surface montpelliéraine.

Fin du match. La prochaine fois on tente Rekik avant. Avant les autres.

90e+5 Ninga, pas encore chaud, va rester un peu pour faire des tours de terrains.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Cette semaine, j’ai regardé les demi-finales de la Coupe de la Ligue, mais je n’ai pas bien compris avec quel maillot nous avons joué. Du coup, c’est bon, nous sommes en finale ? Du moins, j’imagine, puisque nous avons dû vendre Rémy pour financer le voyage jusqu’à Paris.

-46e But de Rémy ! Malheureusement pour nous, il est hors-jeu.

-10e En tout cas, les travaux de l’Étoile de la mort en Ganay avancent bien.

-5e Utaka, Camara, Pitau et Hilton sont alignés côté montpelliérain. C’est le jubilé de quelqu’un pour avoir autant de joueurs de la fin des années 90 ?

1e Les Marseillais jouent contre le vent durant cette première période. Sans doute celui que Sissoko a mis toute la semaine aux dirigeants de l’OM.

5e Barton croise le jeune Dabo cet après-midi. Un bon test pour voir si l’Anglais a vraiment changé.

12e Cheyrou s’élance pour faucher Cabella mais retient finalement son geste. Passer en trois jours du statut de Pirlo à De Rossi français, ça aurait fait mauvais genre.

14e Un débordement de Fanni, Jordan lucide pour une remise en retrait, et Barton qui centre parfaitement pour la tête d’André. Le Père Noël fait des heures supp’ cette année ? 1-0

17e Déçu de ce but entaché d’une position de hors-jeu, Nkoulou feint la déconcentration pour laisser Herrera égaliser. Gagner, oui, mais pas comme cela. 1-1

18e Sur cette action, Nkoulou montre qu’il a été indubitablement surévalué.

19e Première intervention sereine de Mandanda. Depuis le début de l’année.

23e Cheyrou a repris le poste de Gaby Heinze ce soir et marque l’arbitre à la culotte.

36e Jourdren prend un peu l’eau sur corner, heureusement qu’il a son maillot de Lorient.

37e Fanni vient de se faire prendre de vitesse… par Hilton.

38e Le Brésilien tient décidément bien la baraque. C’était pourtant un sacré pari, Hilton.

39e Une série de dribbles déroutants sur l’ouverture du score marseillaise, une roulette dans la surface montpelliéraine à l’instant : Fanni a visiblement envie de jouer en pointe maintenant que Rémy est parti.

42e En tout cas, l’efficacité est la même : sa tête passe largement au-dessus.

Mi-temps. Après l’hommage de Morel à Sochaux, les festivités continuent avec cette première période de Nkoulou. Ronald Zubar doit vraiment être fier.

46e Changement pour Montpellier. Deplagne entre en piste.

50e Nkoulou facts : quand Nkoulou fait une passe en retrait au gardien, il dribble d’abord trois adversaires.

51e Morel facts : quand Morel fait une passe en retrait au gardien, il la fait aux attaquants adverses.

52e Jordan Ayew facts : Jordan, lui, ne fait pas de passes.

Jordan qui ?

Jordan qui ?

56e Je suis sous le choc, encaisser un but de John Utaka en 2013, ça fait quand même drôle. Je ne m’étais pas senti aussi bête depuis un but de Dagui Bakari. 1-2

60e Bien que menant au score, la défense montpelliéraine joue haut, tel Hilton.

62e Nkoulou n’est que l’ombre de lui-même ce soir. Ou pire, celle de Morel. Diawara a dû l’emmener avec lui hier, je ne vois pas d’autre explication.

68e Il est vraiment pénible, ce match. Et dire qu’il reste encore 25 minutes à tenir.

69e Voire même cinq mois.

70e La police enquête à la Commanderie alors que, manifestement, c’est Jourdren qui a été recruté avec les fonds du Téléthon.

79e But de Jordan sur un centre d’André. Belle entame de CAN pour le Ghana. 2-2

80e Nous avions remonté quatre buts face au Montpellier de Bakayoko, cela aurait été malheureux de ne pas en remonter un à celui d’Utaka.

81e À condition de ne pas l’acheter derrière !

90e Congré tente une aile de pigeon devant Gignac. Ça tombe mal, Gignac adore ça, le pigeon. 3-2

90+1e Des années de KFC ont fini par payer !

90+3e Dire qu’il suffisait de vendre Rémy pour marquer trois buts… Satisfaits de leur génie stratégique, Labrune et Anigo sont en pleine discussion : qui vendre maintenant ?

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Aujourd’hui je suis content de voir qu’il nous reste encore onze joueurs à mettre sur la feuille de match. Par contre, je ne suis pas sûr que ça dure longtemps, entre ces rumeurs de transferts de Jordan et Mbia et celle de Barton qui viendrait faire le ménage dans l’effectif. Bon, avec lui, les supporters seraient contents. Enfin un joueur qui prend Aux armes et Ce soir on vous met le feu au premier degré….

-4e Puisque nous jouons sans latéraux depuis la vente d’Azpi, Girard décide d’aligner Congré dans l’axe et Mapou à droite. Il a beaucoup de défauts René, mais c’est un mec solidaire.

-2e Quel contraste entre Montpellier sur la Paillade et mon club qui va finir sur la paille!

-1e Kaboré aurait déclaré vouloir être le meilleur joueur du monde. C’est juste dommage qu’il n’ait pas précisé dans quel sport.

1e Superbe débordement de Utaka. Morel jaillit bien pour offrir le but sur un plateau à Herrera. Surpris, le Montpellierrain regarde passer le ballon.

2e Barton tweete qu’il rêve d’être ramasseur de balle pour l’OM.

7e Bon pressing de Morel qui récupère le ballon dans les 20 mètres adverses. Derrière, André veut racheter l’erreur de son coéquipier et décide donc de rater complètement son centre.

12e Superbe relance de Nkoulou, relais avec Valbuena qui lance Gignac sur la gauche. Il efface Mapou qui semble le faucher à l’entrée de la surface. Six mètres.

16e Tout seul au milieu, Valbuena envoie une nouvelle fois Gignac au casse pipe face à Hilton qui avance encore comme une Formule 1. Corner.

19e Ayew est tellement partout sur le terrain qu’il arrête même les frappes d’Amalfitano.

20e Je comprends que nos joueurs veuillent vite se retrouver dans la zone d’ombre devant le but de Jourdren. Mais il faudrait peut être éviter de balancer de longs ballons pour Gignac. Surtout si ce dernier a choisi de jouer ailier.

21e Barton tweete qu’il pourrait parfaitement jouer “the Brandao”.

22e En ultime hommage à Patrick Ricard, la pause fraîcheur est maintenant officielle. Si on avait joué à 14 heures comme prévu, il se serait passé quoi ?

31e On attend toujours la fin de la pause.

32e Rumeur mercato : les scouts des Harlem Globe Trotters seraient à la Mosson pour observer Mbia.

33e Ceux de la NASA seraient aussi là pour superviser Nkoulou.

34e Jérémy Morel, lui, serait juste là pour observer Mapou. Son poste d’observation est parfait.

37e Superbe action de Belhanda qui se retrouve seul face à Mandanda mais Belhanda lose et frappe la barre.

38e La défense marseillaise était pourtant en place : Cheyrou arrière gauche, André milieu défensif, Mbia deux mètres derrière tout le monde pour laisser Belhanda en jeu. Même l’arbitre de touche n’a pas cru à une telle faute de placement.

41e Alerte sponsors. Y a-t-il une couleur de l’arc-en-ciel absente du maillot olympien ?

42e Seul dans l’axe, entre trois adversaires, Kaboré tente l’auto-sombrero. Mbia peut partir sereinement, il a bien formé la relève.

Anigo a déjà fait passer son entretien d'embauche à Barton.

Anigo a déjà fait passer son entretien d'embauche à Barton

Mi-temps Mbia est drôlement calme pour son dernier match annoncé sous nos couleurs. Je crains le pire pour la seconde mi-temps.

47e En tout cas, Mapou est prêt à relever le défi. Il annonce qu’il marquera un but en seconde mi temps.

48e Énorme occasion d’occasion pour l’OM avec un joli débordement de Gignac qui, pour une fois ne tire pas. Le problème, c’est qu’il ne centre pas non plus pour Valbuena ou Ayew.

58e Non, rien, c’était juste pour signaler que je ne faisais pas la sieste, moi.

59e Barton tweete que le jeu de l’OM est passionnant.

62e À l’image d’Amalfitano, les Marseillais tiennent bien leurs adversaires.

65e Magnifique retour de Ayew qui tacle dans les pieds de Camara. Qu’il fasse gaffe André, c’est un coup à ce qu’on revende Morel pour le faire jouer à sa place.

66e Non, je déconne, on n’arrivera jamais à revendre Morel.

68e Seconde pause fraîcheur. Et plus que vingt minutes à Mbia pour laisser son empreinte sur son dernier match. Ou sur son adversaire.

69e Barton tweete qu’il trouve ça cool la Ligue 1 et ses matchs en quatre mi-temps : cela permet de faire la troisième mi-temps directement sur le terrain. Il prend une pinte à la santé des Marseillais.

75e Valbuena sort, remplacé par Jordan. Et il n’a pas l’air content, Valbuena. Limite grincheux.

77e Congré teste à son tour Mbia. Malheureusement pour lui, Amalfitano intercepte la relance hasardeuse et sert Gignac qui repique dans l’axe et frappe. 0-1

78e Pour fêter ça, Gérald Gignac, père de, déclenche un début de rixe en tribune.

88e Gignac, nouvel héros marseillais, cède sa place à Rémy. C’est qu’il va falloir le montrer si on veut le vendre à Newcastle.

90e Jordan élimine trois adversaires et préfère s’effondrer dans la surface. Le mec qui ne veut pas finir à Reading et qui fait tout pour être transparent : Burn before Reading.

90e+3 Baup fait son troisième changement. Je ne sais pas si c’est arrivé souvent, mais il faut le noter. Par contre, il préfère faire rentrer Abdullah plutôt que Raspetino. C’est classe de ne pas en rajouter.

90e+4 Énorme occasion pour Rémy. Parfaitement lancé dans le dos de la défense, sa frappe heurte l’extérieur du poteau. Sur la touche, Gignac chambre : “Dommage, Loïc”.

90e+5 Bon, maintenant, la question que tout le monde se pose, c’est de savoir si Vincent Labrune attendra la fin de la journée pour transférer Gignac à Kayserispor et Mbia à Swansea…

90e+6 Pendant ce temps, avant de zapper sur Plus belle la vie, Barton tweete “Marseille won again as well. Allez les Marseillais. Maybe I’ll see you all this week?” Mais je n’arrive pas à savoir si c’est une menace…

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Ces dernières semaines, l’OM s’est tellement enfoncé que j’ai de plus en plus de mal à le discerner de là où je suis. En fait, je vois surtout des petits points et je sais juste que le plus gros, c’est Gignac. Ah, et je reconnais aussi Traoré à sa gestuelle.

Le Mad Professor a une supervision, ce qui nous fait quand même quelque chose de super ce soir

-1e. Jordan prépare déjà son transfert en Angleterre. Si au niveau capillaire, la ressemblance avec Alexander Song est frappante, j’espère pour lui qu’on ne le verra pas trop balle au pied, la supercherie ne durerait pas.

4e. Utaka essaye de déborder Fanni. Ippon.

5e. Sur le coup franc, Traoré monte au contre devant Hilton. A ce rythme là, aux JO, l’équipe va cartonner.

6e. Main de Traoré dans sa surface. La vengeance est un whisky de treize ans d’âge.

6e. Belhanda transforme le pénalty sereinement. L’OM prend au sérieux son rôle d’arbitre du championnat. 0-1

7e. Bon, par contre, pour la coupe de Bocaly, je ne vois pas. Jar Jar Binks, peut être…

13e. Diarra veut bien lever le pied, mais le but sur percée plein axe de Souleymane Camara, faut pas pousser.

19e. Gignac tente une Gignac sur le coté gauche de la surface, mais réussit à peine une Moussilou.

25e. Montpellier semble nous attendre dans son camp pour placer des contres. Personne ne les a prévenu qu’ils risquaient d’attendre longtemps?

“Belhanda échappe à Djimi Traoré”

“Belhanda échappe à Djimi Traoré”

31e. Incroyable. Coup franc de Cheyrou, déviation de la tête de Brandao (de Brandao !!!) pour Mbia seul aux six mètres. 1-1

42e. Surpris d’être une nouvelle fois seul dans la surface adverse, Mbia rate sa tête.

Mi-temps. Je crois que notre sponsor essaye de faire passer un message avec ses pancartes “L’intelligence au service de la vitesse”. Mbia dit qu’il possède déjà ces deux qualités. Sauf la vitesse et l’intelligence.

48e. Cheyrou est accroché dans les 25 mètres adverses. Montpellier lance le contre côté droit. Encore occupé à réclamer la faute, Mbia oublie Giroud dans son dos. 1-2. Pas très fair-play les Héraultais… Déborder Djimi Traoré, c’est à peu près aussi difficile que d’obtenir un pénalty de Souleymane Diawara.

53e. Dans un style peu académique, Jordan élimine son adversaire direct et centre en retrait pour Gignac qui montre son soutien à Cheyrou en tirant sur Bocaly.

60e. Sortie de Gignac. “Merci pour les sifflets”.

61e. Sortie de Diarra. “Merci pour l’essoufflé”.

65e. Décidément le chat noir est venu avec toute sa famille. Faut dire que depuis la mise au régime de Gignac, il ne craint plus rien. Début de blessure pour Mandanda.

70e. Montpellier décide d’arrêter de faire mumuse et en trois passes transperce notre défense. Belhanda en profite pour nettoyer la lucarne de Mandanda d’une reprise acrobatique. 1-3

75e. Tiens, la frappe de Cheyrou à Paris vient de retomber.

82e. Ça y est: Deschamps boude. Mais ça ne change pas grand chose à sa tête habituelle.

84e. Mandanda ruine les efforts de sa défense pour améliorer le goal average de Montpellier en repoussant du pied une frappe de Utaka.

90e. Fin du match. Sous prétexte qu’on sort deux joueurs du centre de formation, on se prend pour l’AJ Auxerre…

90e+2. Quand je vois tous les malheurs qui s’abattent sur nous, sans parler de Jérémy Morel, je me demande s’il ne vaudrait pas mieux balancer cette finale de Coupe de la Ligue. Mais ces inconscients sont foutus de la gagner encore, juste pour faire chier.

90e+4. Perdre dix matchs sur onze pour pouvoir perdre le douzième sans que quiconque ne crie au scandale. C’est du génie.

90e+6. Je viens d’avoir une vision de Loulou Nicollin en short et tongs en train de fêter son titre. Heureusement que Sigmund est disponible, parce que ça va être dur d’effacer cette vision d’horreur.

Si vous avez raté le compte-rendu de PSG-OM, c’est ici

Bob-Loulou

Salut les vivants,

À jamais les premiers à conserver sa Coupe de la Ligue, ça ressemble tellement à l’OM que je vous ai légué. Pour fêter ça je vous ai fait un minute par minute.

M-8. Les joueurs s’échauffent en arborant un t-shirt “Libérez les otages”, ils doivent faire référence aux 80.000 pauvres spectateurs qui ont dû se taper l’avant-match.

M-7. Les pom-pom en mini-short dans un stade de foot, je n’ai jamais compris. Et pourquoi pas regarder du pole dancing sur DVD?

M-2. Je crois que Robert Hossein ne va pas tarder à me rejoindre s’il voit le niveau de la mise en scène du spectacle.

M-1. Le jour où Mapou Yanga-Mbiwa révèlera l’anagramme comprise dans son nom, les portes du purgatoire s’ouvriront. D’après Dan Brown.

2e. Première frayeur pour les soigneurs, ils ont cru qu’ils devraient porter Gignac.

5e. Lucho rate un contrôle. RAS.

6e. Mbia rate une nouvelle faute, mais pas ses adducteurs. En voyant Kaboré prêt à rentrer, il essaie d’expliquer qu’en fait, ça va.

7e. Qui d’autre qu’Mbia pouvait sortir sur blessure contre Montpellier sans être effleuré par un des onze bouchers d’en face?

15e. Alors qu’ils croyaient être tirés d’affaire, les quatre soigneurs doivent porter l’égo de Mbia dans les couloirs du stade. Une posture dans laquelle il ressemble définitivement à un dictateur africain.

17e. Superbe ouverture de Taiwo pour le fantôme de Niang. Six mètres.

19e. Premiere faute de Jeunechamp. Contre toute attente, Lucho a toujours l’usage de ses  jambes.

28e. Mbia s’est peut-être claqué, en tout cas il ne s’est jamais foulé.

31e : Poteau de Valbuena. Vexé, Cheyrou frappe à coté.

36e. Gignac grimace après un coup sur le genou. Didier Deschamps aussi en regardant son banc. Jordan Ayew et Rudi Garcia piaffent.

40e. Au milieu de trois adversaires, Kaboré enchaîne roulette, crochet, et frappe qui passe au dessus. Le ciel est zébré d’un éclair.

44e. Premier carton de la partie pour Diawara. Ah non. Gbagbo, Ben Ali et Khadafi demandent à être jugés par monsieur Gautier.

Mi temps. Eurosport tente d’acheter les droits des dix prochains Montpellier-Marseille pour remplacer l’UFC et le K1. Gignac demande quand-est-ce qu’on va au KFC.

47e. Cheyrou a tellement d’éclairs de génie qu’il pourrait ouvrir une pâtisserie.

51e. Cri de Deschamps sur la touche. Il vient de se rendre compte qu’en cas de blessure ou de suspension d’un défenseur central, il devra faire jouer Hilton.

54 : Gignac gagne un duel.

55e. Fanni tente un grand pont, le rate, Deschamps se liquéfie, mais Fanni finit par s’imposer au physique. Si Mbia a une greffe d’adducteurs a faire, il sait où trouver un donneur compatible.

58e. Tête d’Ayew qui rase le poteau sur un bon corner de Valbuena. Il a l’excuse de la surprise.

59e. Lucho gagne un duel.

61e. Lucho gagne un ballon.

64e. Montpellier n’ose toujours pas marquer, de peur de réveiller son adversaire.

66e. Heinze décide de prendre les choses en main et écarte pour Gignac qui tente sa frappe. Six mètres. Pourquoi n’a-t-il pas débordé?

69e. Deschamps demande à Lucho de jouer à terre, ce dernier s’assied.

70e. Proposition pour le président l’an prochain: remplacer la prime de victoire par une prime de passe vers l’avant.

79e : Bocaly prend un jaune pour une faute sur Valbuena. Même chez les Montpelliérains c’est le Marseillais qui prend un jaune en premier. Les clichés ont la vie dure.

81e. 1-0 Taiwo a peur de rater sa correspondance pour Milan si le match dure trop longtemps et décide de mettre un terme au suspense. Hors-jeu de Heinze, main de Diawara et but du droit de Taiwo, désolé.

83e. Gignac tente le débordement sur une ouverture en profondeur. Six mètres. Pourquoi n’a-t-il pas frappé?

85e. Fin du calvaire pour Lucho. Pour les 80.000 spectateurs, il continue: Abriel le remplace.

86e. Sur le banc de touche, Andrade enfile ses gants de lever de trophée.

89e. Jordan Ayew remplace Valbuena. En trois changements, Deschamps dit tout le bien qu’il pense de la Coupe de la Ligue.

93e. Fin du match.

94e. Microsoft envoie un patch sur Excel pour permettre d’afficher le palmarès de Deschamps sur une seule feuille.

98e. Taiwo reçoit le trophée d’homme du match, décerné par l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière. En trente secondes d’interview, il démontre que la recherche a encore besoin d’aide.

105e. L’action que vous n’avez pas vue du stade : la célébration marseillaise sur le “podium”, face aux journalistes, mais tournant le dos à la tribune de leurs supporters.

112e. L’action que vous n’avez pas vue à la télé: Mbia qui fait le tour d’honneur avec la coupe en courant.

115e. Niang en tribune avec Gerets, il ne manquait que Renato Civelli pour me faire fondre en larmes.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Pour ce Real-Barça à la française (c’est comme ça qu’on appelle les matches qu’on rejoue plusieurs fois à la suite), nous fûmes plus réalistes que le Real. Deux buts avec si peu d’occasions, j’ai entendu l’orgasme de Ricardo d’ici.

Pour manifester contre ce concept de play-offs récupéré aux Etats-Unis, les deux équipes ont cependant décidé de limiter le match aux trente dernières minutes. Je m’en suis douté en entendant sur Radio Purgatoire que 20000 personnes étaient frappées de narcolepsie à Montpellier.

Sans transition, voilà mes notes:

Mandanda. Guingamp? Milan? Nice? Il enfile un maillot pour donner des indices sur la future destination de Taiwo. Ou la sienne. 6/10

Fanni. S’est bien repris quand il a vu Kaboré s’échauffer. 4/10

Diawara. Sorti sur Giroud lors du but de Montpellier. Il avait pourtant promis que ses sorties n’influençaient pas ses prestations. 5/10

Heinze. Quand le gardien d’en face plonge, il marque moins facilement sur coup-franc. Coupet lui manque. 6/10

Taiwo. Le coeur qu’il tente de dessiner face caméra ressemble à une chatte. Pour symboliser notre parcours en championnat, ou pour demander de ressortir les maillots de Brandao? 7/7

Mbia. Annonce avant le match “Je ne suis pas un mercenaire”. Pas un milieu, pas un défenseur, pas un mercenaire. L’enquête suit son cours. 4/10 Remplacé par Kaboré. Un but encaissé la minute qui suit: finalement, c’était peut-être Mbia qui tenait la défense.

Lucho. Il tombe même sur les duels qu’il provoque. 3/10 Remplacé par Abriel, pour le montrer.

Cheyrou. Encore une magnifique ouverture, de quarante mètres cette fois. Et contrairement à Rémy la semaine dernière, Gignac a eu le bon goût de la concrétiser. Du mollet. 8/10

Valbuena. Papa Brandao et maman Lucho absents, il est orphelin sur son aile. 4/10 Remplacé par A.Ayew, pas du tout dans le rythme: un avertissement sur son premier ballon, et du mouvement par la suite.

Gignac. J’ai eu des mauvais attaquants qui marquaient beaucoup moins que lui. 6/10

Rémy. L’échec de l’école Heinze: se faire expulser pour contestation exprimée à l’occasion d’un penalty obtenu en sa faveur. 1/10

Deschamps. Il y a des équipes qui réalisent des hold-ups sur un match. Il s’apprête à en faire un sur le championnat.

L’adversaire. Pervers. Fait croire qu’il joue n’importe comment pendant une heure avant de marquer sur la première action où il essaie.

L’action du match. Récupération marseillaise, brique envoyée aux avants, faute de Montpellier.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Derrière chaque grand homme, il parait qu’il y a une femme. Je n’y ai jamais cru, en général derrière chaque grand homme il y a un autre homme qui le tient par les couilles. Mais il faut se rendre à l’évidence: la dernière fois que j’ai mis la pression aux joueurs, on a frôlé la Ligue 2. Ma femme le fait une fois, on va en huitièmes de C1 et on prend la tête du championnat. Mort de merde.
J’espère que la Ligue 1 dans son ensemble saura nous remercier, grâce à nous Nicollin ne pissera à la raie de personne.

Sans transition, et malgré la grossièreté de cette introduction, voici mes notes:

Mandanda: Pour briller il s’oblige à de superbes arrêts quand les attaquants sont hors-jeu. Auteur d’une glissade © Brian Joubert sous le nez de Giroud, comme ça, pour provoquer. Taquin 7/10

Azpilicueta: Un genou et puis s’en va, il a fait en sorte dans les 15 derniers jours qu’on le regrette pendant huit mois. Malin en fait, Ricky Martin. Dommage, ses touches longues vont me manquer. remplacé par Kaboré, qui a tout fait pour lui rendre hommage sur ce match, marquage à 7 mètres inclus. Appliqué 6/10

Diawara: Il a décidé de prendre un grand pont par équipe rencontrée. A mon avis, ça doit être un pari qu’il a fait avec MBia pour faire chier Deschamps. Joueur 5/10

Mbia: Soucieux de ne pas être en reste il insistera pour se prendre un petit pont de Dernis. Mais il a perdu son pari ce soir. Flambeur 5/10

Taiwo: Sochaux, Montpellier, le vent est son allié. Ses grands dégagements se transforment en passes décisives une fois par saison, et avec le mistral qu’il a entre les deux oreilles, ce n’est que justice. Voilà c’est fait, il ne faudra plus s’attendre à grand chose cette année. Veinard 6/10

Cissé: A récupéré quelques ballons, mais par souci d’équilibrer son karma il a multiplié les air-interceptions. Vaporeux 0/10

Lucho: Visiblement frustré de son match moscovite, il s’est appliqué pour montrer a Brandao comment réussir une volée. Puis il a montré à Valbuena comment se donne une passe décisive. Pédagogue 8/10

Cheyrou: On ne va pas s’étonner que le Chey fasse un match énorme le jour où il est arbitré par Castro. La prochaine fois il le tente en trois bandes, promis. Précis 10/10. Prime doublée.

Valbuena: Va toujours fêter ses buts tout seul, ça m’énerve. Égoïste 7/10

Brandao: Ce n’est pas un caviar que lui offre Valbuena en début de match, plutôt un dîner complet chez Bocuse avec Helena Christensen. Mais il refuse de marquer les buts lui même et préfère les offrir. A noter une entrée remarquée dans le concours de la frappe la plus molle du monde, c’est Cissé qui va être jaloux. Généreux 6/10. Remplacé par Rémy qui a oublié comment passer en un contre un, on dirait que son cerveau se débranche quand il a un dribble à réaliser, et que ses membres inférieurs ne répondent plus.

Ayew: Joue avec le même sous pull qui prend le poignet que Niang. Pour entretenir cette ressemblance avec Mamadou, il est allé jusqu’à refaire son match contre Valenciennes. Plagiaire 4/10


Deschamps: Dans le match “Wooooh” (banc marseillais) versus “Eeeeeeh” (banc montpelliérain), Wooooh a gagné. A part ça, il semble qu’il veuille vraiment relancer Abriel. Pourquoi? C’est un mystère.

L’adversaire: Tente une expérience OGM en faisant jouer un hybride de Gignac et Brandao. En terme d’efficacité offensive, il tient la comparaison. Il va par contre falloir songer à imposer un dress code au Vélodrome, parce qu’entre la casquette de Walemme et le bonnet de Girard, on ne risque pas de faire rêver l’Europe. Surtout quand Girard tente le total look de Guy Roux pour espérer un hold-up à l’auxerroise.

Bob-Loulou.