Posts tagged ‘mercato’

Jamais à l’abri d’une bonne idée, Vincent Labrune a donc réussi à éclairer notre mercato hivernal avec le prêt de Florian Thauvin dont Newcastle se sera lassé en moins de six mois. L’opération est belle, mais le retour de celui qui a illuminé notre saison 2014-2015 aurait pu être parfait si nous avions cédé aux demandes anglaises de “vrai” transfert (le fameux humour anglais). Cette direction a encore une belle marge de progression, tout espoir est permis pour l’avenir.

Et l’avenir proche, c’est la mise en place d’une opération commando “Objectif Ligue de Champions” pour conclure ce mercato en feu d’artifice en faisant revenir au bercail 11 anciennes gloires locales.

  • Gardien : Steve Mandanda, parce qu’il est temps qu’il comprenne qu’il finira sa carrière à l’OM. Mais si un Stoke se décide à lâcher 35 millions, Elinton Andrade fera parfaitement l’affaire. Le karma, ça ne s’achète pas.
  • Défenseurs :
    • Manuel Dos Santos, au moins avec lui le couloir était bien cimenté.
    • Marcel Desailly, pour montrer à Laurent Blanc et Zinédine Zidane ce qu’est un véritable challenge sportif.
    • Stefano Torrisi, parce qu’aligner Paolo de Ceglie manque de panache.
    • Juan Ángel Krupoviesa, pour perpétuer le mythe du flop argentin.
  • Milieux de terrain :
    • Alou Diarra : le nom de Lassana, l’abattage et presque le prénom de Diaby. Le remplaçant idéal de Romao.
    • Charles Kaboré, parce que.
    • Florian Thauvin, parce que Mauricio Isla est trop sobre et fait trop de passes. Et puis il est déjà revenu…
    • Jérôme Leroy, pour redonner l’envie de se battre aux milieux de terrain.
  • Attaquants : Patrick Bosso et Robert Pirès, car seul un duo Bob l’épongesque pourra remplacer Michy.

Remplaçants : Jean-Pierre Papin, Bixente Lizarazu, Habib Beye, Christophe Dugarry, Reynald Peydros, Franck Sauzée et Franck Leboeuf. Non seulement, on ne les entendra plus dans les médias, mais en plus, leurs anciens collègues seront peut-être indulgents avec nous. Ou éviteront de nous diffuser en prime time pour ne pas en dire du mal.

Entraîneur : Bernard Tapie, le seul entraîneur français à avoir gagné la Ligue des Champions.

Ils n’ont pas passé le cut : Cédric Carrasso, Stéphane Trévisan, Mehdi Benatia, Renato Civelli, Carlos Mozer, Ronald Zubar, José Delfim, Pascal Johansen, Mathieu Valbuena, Ibrahima Bakayoko, Didier Drogba, Mario Jardel, Mamadou Niang, Cyrille Pouget, Fabrizio Ravanelli, José Anigo, Abel Braga, Rolland Courbis, Pape Diouf, …

Ils seraient bien venus mais ils sont trop occupés : Basile Boli et Manu Amoros.

L’autre jour, j’étais en train de relire le contrat de Marc-Vivien Foé quand Aragon, oui Aragon, frappa à ma porte :

– Salut Bob, dit-il en me tendant un papier. Tiens, c’est un truc que j’ai écrit en pensant à toi.

– À moi ?

– Oui, car tu ne le sais pas mais tu m’as toujours été très sympathique. Faut aussi dire que Margarita me rappelle Elsa… Russes toutes les deux et toujours à tout refaire… Certes, Elsa refaisait le monde et Margarita, c’est son corps qu’elle a refait… Mais, bon, la démarche est la même, c’est juste le contexte historique qui a changé.

– Ce n’est pas faux… D’ailleurs, je me rappelle qu’elle a un peu pris Les yeux d’Elsa au pied de la lettre quand elle a décidé d’aller chez le toubib.

– Ah bon… Pourtant, quand je disais vouloir construire un homme nouveau ou une femme nouvelle, ce n’est pas exactement à ça que je pensais… Mais, bon, il faut bien un début à tout… On en reparlera cependant plus tard car je dois te laisser maintenant : il y a Terek Grozny-Anzhi Makhachkala, le derby caucase, à la télé, et Joseph est chaud bouillant. Il parle même de déporter à nouveau ces enfoirés de Tchétchènes. Avec Maurice, il va encore falloir qu’on le calme. À bientôt, Bob.

l’OM, un club crypto-communiste ?

Les faux cils et le manteau : l’OM, un club crypto-communiste ?

Aragon reparti, je lus son papier dont, bon prince, je vous ai recopié le texte:

Rien n’est jamais acquis à l’OM Ni son Taiwo

Ni son Heinze ni son Lucho Et quand il croit

Ouvrir ses bras son ombre est celle de Drogba

Et quand il croit serrer son idole il le broie

Sa vie est un étrange et douloureux mercato

Il n’y a pas de mercato heureux

Sa vie Elle ressemble à ces attaquants

Qu’on avait recrutés pour un autre destin

À quoi peut leur servir de s’entraîner matin

Eux qu’on retrouve au soir transférés certains

Dites ces mots Mes amis Et retenez vos chants

Il n’y a pas de mercato heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure

Je te porte dans moi comme un Rodriguez blessé

Et celui-là sans savoir nous regarde passer

Répétant après moi les mots que j’ai tressés

Et qui pour toi, DD, tout aussitôt moururent

Il n’y a pas de mercato heureux

Le temps d’apprendre à gagner il est déjà trop tard

Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l’unisson

Ce qu’il faut de joueurs pour la moindre chanson

Ce qu’il faut d’avocats pour payer un frisson

Ce qu’il faut de cash pour une victoire

Il n’y a pas de mercato heureux

Il n’y a pas de mercato qui ne soit à douleur

Il n’y a pas de mercato dont on ne soit meurtri

Il n’y a pas de mercato dont on ne soit flétri

Et pas plus que de toi l’amour du grisbi

Il n’y a pas de mercato qui ne vive de pleurs


Aragon suspendu deux matchs par le Comité National de l’Éthique pour une banderole injurieuse visant le Paris-Saint-Germain.

Banderole anti-PSG, Aragon bientôt convoqué par le Conseil national de l'éthique.

Bob-Loulou.