Posts tagged ‘Ligue 1’

Salut les vivants,

Après cette fin de saison qui nous a vu finir entre Evian et Nancy tout en étant maintenu, j’ai bien cru ne plus jamais écrire cette phrase.
Mais une saison qui commence par un tour préliminaire d’Europa League, ce ne pouvait que me rappeler de glorieux souvenirs. Mes orteils ne tenant plus en place dans mes tongs, je me suis donc décidé à revenir.

Il faut dire qu’ils m’ont cherché, tous, là, avec leur intersaison; même moi je n’avais jamais osé des trucs comme ça.
Et histoire de bien lancer cette grande saison qui s’annonce, un déplacement à Reims qui fête son retour en Ligue 1. Et gâcher les fêtes, ça nous connaît.

2e Deux vieilles gloires du championnat de France qui vont lutter toute la saison contre la relégation, ça me fait quelque chose.

3e D’ailleurs en parlant de vieilles gloires, je promets pas de ne pas zapper pour voir les Spice Girls à Londres.

4e Et en parlant de Londres, quand je regarde notre banc de touche j’ai l’impression qu’on monte un piège pour Arsène Wenger.

5e Mais c’est quoi ce sport ? Des passes à une touche de balle, vers l’avant, et une frappe de Kaboré cadrée… Moi qui pensais avoir tout vu avec le pentathlon moderne…

8e Morel prend son premier vent de la saison par un attaquant de Ligue 2, nous sommes partis sur de bonnes bases.

9e Non mais Baup, la casquette et le jogging, c’est pour faire plaisir à Anigo ?

13e C’est pas possible, les Rémois ont dû visionner les vidéos de 2010-2011 pour nous respecter autant.

15e Youpi, un arrêt de Mandanda sur une frappe qui rebondit !

20e Jordan gène le gardien qui veut se dégager. Je vous jure, ces jeunes à crête…

27e Nouvelle frappe lointaine de Kaboré. Mais il a parié un truc avec Mbia ou quoi ?

35e En tout cas, Mandanda a dû parier qu’il arrêterait tout, sans les mains, sur une frappe d’un Rémois tout seul au point de pénalty.

40e Les Marseillais jouent leurs corners à la rémoise. J’exige que les Rémois tirent leurs corners à hauteur de hanche.

Mi-Temps Hahaha, Ghilas qui avoue vouloir casser le jeu marseillais, il doit être bien feinté maintenant. Je pense que les joueurs n’ont pas envie de trop se mettre en valeur de peur de se faire vendre par Labrune. Mais pour le moment nous tenons le rythme du PSG.

Les grands clubs sont éternels. Surtout après avoir survécu à ça

Les grands clubs sont éternels. Surtout après avoir survécu à ça

46e Je viens de voir Fauvergue sur le banc rémois, ça m’aide à relativiser le nôtre.

47e Gignac s’échappe côté gauche et tente la frappe dans un angle très fermé. C’est repoussé par Agassa.

51e Apparemment, les Rémois ont mis la main sur les cassettes de l’année dernière, ils nous marchent dessus maintenant. Ils feront moins les malins en Coupe de la Ligue.

56e Encore une énorme occasion pour les Rémois. Déjà dans l’Eurostar, Azpilicueta laisse Courtet dans son dos. La tête passe de peu à côté.

59e Morel enrhumé, mais Nkoulou contre le centre. L’année dernière, ça finissait au fond. Je la sens bien cette saison.

64e Tout seul à six mètres, André Ayew essaye de reprendre le ballon de la tête. A 20 centimètres du sol. Je sais pas ce qu’il a fait de ses vacances, mais je pense que Cheyrou a pris des cours de vaudou.

65e Sur cette parade d’Agassa, Margotton s’enflamme : “Le chat est là”. Mais laissez-le où il est ce putain de chat !

67e Tacalfred, c’est Thiago Motta avec la coupe de prédator.

72e Je sais bien que Valbuena n’a jamais eu besoin de personne pour tomber mais là, ça se voit un peu.

74e Gignac vient de se rappeler qu’il était avant-centre, il voit sa frappe détournée en corner par Agassa. Sur le corner qui suit, sa tête est trop décroisée.

78e Qu’est ce que je vous disais ? Improbable transversale de Kaboré, volée surpuissante de Cheyrou, Agassa se couche mais ne peut que l’accompagner au fond. 0-1. Pendant ce temps, le QSI prépare une offre de 40 M€.

79e Ca y est, Fauvergue rentre. Baup, lui, n’a toujours pas osé se retourner vers son banc.

80e Remis de mon émotion, une angoisse m’étreint. Et si nous avions vécu le plus beau moment de la saison ?

86e André, c’est bien avant qu’il fallait le descendre leur gardien là.

90e+2 J’espère que tous les joueurs sont équipés de couches pour adultes, parce qu’avec la pression qu’ils subissent, ce n’est pas le moment d’avoir un accident.

90e+3 Début d’échauffourée entre Toudic et Jordan. Les deux joueurs sont avertis. Le Rémois va s’excuser auprès d’André.

90e+4 C’est fini !!! Champions !!! On peut déboucher le Champagne.

90e+5 Ils sont où les Parisiens hein ? HEIN ???  Zlatan, Nene et Lavezzi n’auraient aucune chance contre Morel. Et nous, on a même pas fait jouer notre recrue star !

90e+6 Dans les tribunes, Labrune est dégoûté, il va devoir payer la prime de victoire. Il va falloir vendre un titulaire de plus.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Je suis désolé si je me suis fait attendre, mais je me suis saoulé à mort pour fêter mon centième billet ici.

J’avais cru comprendre que nous étions éliminés de la Ligue des Champions, mais manifestement Olic devait encore être dopé et le Bayern sanctionné, car l’OM semble avoir gagné la compétition. Comment expliquer autrement sa participation à la Coupe du Monde des Clubs? Méfions-nous toutefois de cette petite équipe qatarie.

Le Mad Professor vous livre son autopsie ici.

5e Duel Nene-Valbuena qui se termine les nez dans la pelouse. Ce match est donc sponsorisé par le Capitaine Obvious.

6e Menez trompe Mandanda. Comme un symbole. De quoi? Je n’en sais fichtre rien, je sais juste que ce doit être un putain de symbole à la con. 1-0

10e Sissoko déboite l’épaule de la cheville d’Ayew.

12e Valbuena tente l’opération orthopédique sur Jallet. Raté, il se relève.

15e En tout cas, Marylin, qui n’avait pas envie de voir du foot ce soir, est servie.

24e On est un peu mieux maintenant, je vous assure, je viens de voir qu’on arrive presque à centrer.

28e Amalfitano continue à jouer avec nos petits cœurs, il place une frappe à deux mètres du poteau de Sirigu. Tu sais que tu es supporter marseillais lorsque tu continues à croire que ton équipe va marquer en jouant bien.

29e Menez gâche un contre en faisant n’importe quoi. Sur sa tête c’est peut-être la Crète, mais dans sa tête c’est la Grèce.

35e Maintenant, j’ai une technique. Pendant un match de l’OM, je regarde en simultané un documentaire sur les enfants de Tchernobyl. Ca me permet de relativiser et de mieux comprendre le jeu de Valbuena.

38e Sissoko fait tout son possible pour se faire exclure. Il veut sûrement être frais pour la petite sauterie de S.Diawara

42e Diarra manque d’égaliser de peu d’une reprise taclée dans la surface. Oui, vous avez bien lu.

45e MBia rate sa troisième tête offensive. Son melon pourrait nous être tellement utile dans les duels aériens, c’est dommage qu’il ne sache pas s’en servir…

Mi-temps On dirait qu’on essaie de battre le record de fin de saison de Bordeaux en 2009, mais à l’envers.

50e Il y a Borrelli qui me chambre en me disant: “Si vous voulez on peut vous refiler Sylvain Armand”. Je m’effondre en larmes en réalisant qu’on en aurait bien besoin.

Jérémy Morel ? L'an prochain, je le fume.

Jérémy Morel ? L'an prochain, je le fume.

60e Remise de la tête de Rémy pour Ayew qui s’impose face à Sirigu. L’OM égalise et revient à la vie. C’est la façon qu’a le patron de fêter Pâques. 1-1

61e Sur corner, Alex prouve qu’il sait mieux se servir de sa tête que Diarra. Le PSG reprend l’avantage. Après tout, même le fils du patron n’a pas tenu plus que trois jours. 2-1

62e Un coup d’eau froide, un coup d’eau glacée, c’est la douche marseillaise.

67e Bodmer remplace Pastore, c’est moche de chambrer comme ça.

74e Entrée de Gignac. Un instant j’ai craint que le Parc nous le démoralise définitivement en l’accueillant d’un gigantesque éclat de rire.

81e L’instant Brandao©: Brandao, coupe un corner mais sa tête est en plein sur Sirigu.

82e L’instant Cheyrou©: à trois mètres, Benoit expédie une mine du droit au dessus de la transversale. Il n’y a pas de doute, c’est bien lui le plus régulier de l’équipe.

86e Sissoko veut prouver sa régularité aussi et obtient enfin ce carton rouge tant convoité. André Ayew et Rod Fanni sont verts de jalousie.

90e Cette année, Pâques ressemble à la Toussaint.

90+4 Le dernier truc qui pourrait me faire rire, ce serait d’interrompre la série d’invincibilité de Bordeaux à domicile contre nous. C’est vous dire à quel point n’importe quoi me ferait rire.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Je ne vous cache pas qu’il m’est de plus en plus difficile de regarder nos matches de championnat. Le mythe de l’éternel recommencement a trouvé son illustration la plus désespérante. Un jour, je vous ferai un compte-rendu d’un match d’Evian-Thonon-Gaillard, histoire de passer de meilleurs moments.

Le Mad Professor en a marre, lui aussi.

Sans transition le film du match.

4e Reprise de Kakuta à l’entrée de la surface. Ça fait bizarre, en L1, de voir une action adverse qui ne rentre pas au fond.

5e Intervention Sensor Excel de la doublette Diarra Mbia sur Bauthéac puis Corgnet. Le poil ne repousse pas.

11e Rémy est tellement précis de la tête qu’il touche la main de Meité sur un duel gagné. Penalty. Rémy la met au fond 1-0.

17e Faute de Paulle sur Valbuena. En fait c’est un boucher pas un boulanger.

19e Amalfitano à l’air décidé à se prendre un rouge. Il se les fait un par un, sauf le gardien qui joue en jaune.

21e Diawara n’a jamais paru très technique mais depuis qu’il est à côté d’N’Koulou, l’impression est encore pire. On dirait un couple de filles en boite, avec une bombe qui rend sa copine encore plus moche.

24e Pour équilibrer avec la quatrième minute, Dijon égalise sur une non-occasion de but. 1-1

Brandao a peut-être un peu trop fêté la qualif à San Siro

Brandao a peut-être un peu trop fêté la qualif à San Siro.

26e Les joueurs doivent être vachement fatigués du match de mardi, tous les centres sont à ras de terre.

29e Ah tiens, finalement Amalfitano a bien pris un jaune. Il râle et on peut le comprendre: il n’était qu’a trente centimètres de la surface.

34e Vous vous souvenez de la purge qu’étaient les derniers matchs? Bah là c’est pareil, mais avec des tétraplégiques arthritiques.

41e Série de sept fautes non sifflée, l’arbitre explique qu’il pratique un arbitrage Ligue des champions. Pourtant on dirait un match d’Intertoto.

44e Il faut vraiment que Deschamps fasse travailler les cafouillages au sol, on n’en gagne pas un seul.

Mi-temps Bonne première période de Morel regonflé depuis le forfait d’Abidal pour l’Euro.

47e Intervention décisive de Morel devant Kakuta dans sa surface… Vous n’imaginez pas à quel point ça me fait bizarre de l’écrire.

52e Belle occasion de Brandao un peu trop court pour battre Reynet. C’est dommage il ne lui avait fallu que dix secondes pour faire vingt mètres.

60e comme d’habitude, Amalfitano rentre à peine des vestiaires. Il doit être préférer être seul pour se changer.

77e Après les défaites minables, on enchaîne les défaites avec expulsions. N’Koulou se rend solidaire de Mandanda et arrête Koné qui filait au but. Penalty.

79e Duel Kakuta-Mandanda. Il parait qu’en Swahili, ça veut dire “profite de la vie”. Pourquoi pas, mais ils sont en train de me ruiner ma mort. 1-2

83e En tout cas Mbia mène désormais 3 coups de coude à zéro.

86e Je vais aller ranger un peu, je pense que Ranieri ne va pas tarder à rappliquer par ici.

90e+4 Si Deschamps pouvait faire un peu de turnover, je pourrais au moins essayer de trouver des nouvelles vannes. Mon inspiration pour vous faire rire de nos joueurs est aussi essorée qu’eux.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Aujourd’hui, je regarde le match avec Gérard Rinaldi. Malheureusement, nos gars ont rendu hommage à sa troupe au travers de leur prestation collective. Il a quand même fallu que je lui explique que ce n’était pas la peine de marquer Sophie.
Le Mad Professor est une troupe à lui tout seul.

Sans transition le film du match.

-5e Valbuena, Rémy et Mbia sont blessés, Gignac est en reprise, N’koulou est au repos et Morel est titulaire. Malgré tout, je suis serein. On devrait faire match nul au terme d’un match crispant et terne. Comme tous les ans.

2e Deux minutes de jeu et le ballon n’a touché que trois fois le sol. Le match s’annonce sympa.

4e L’arbitre siffle beaucoup de fautes en ce début de match. Sans doute celles du match à Brest.

5e Jouer Toulouse en alignant aussi peu de joueurs techniques, je ne peux m’empêcher d’y voir un hommage.

13e Capoue remonte tout le terrain balle au pied comme Messi pour finir par foirer son plat du pied au point de pénalty comme Brandao.

14e On arrive à jouer en contre contre une équipe qui joue en contre.

16e Deuxième frappe complètement ratée d’Amalfitano. Il a bien repris le rôle de Lucho.

20e Sur un duel aérien, Diawara rend hommage à Civelli et rebaptise son adversaire du soir Franck T’as mal où?

23e Tabanou perd le ballon en même temps que son sang-froid et touche légèrement Azpi en faisant un geste d’humeur. La mise à tabac c’est tabou, l’arbitre met un jaune à Tabanou.

Plein d'autorité, Steve Mandanda s'impose sur le corner tiré par Didot

Plein d'autorité, Mandanda s'impose sur le corner tiré par Didot

25e Morel attend trop longtemps pour dégager un ballon et concède le corner le plus con de l’année. Je sais qu’il était gratuit mais normalement les cadeaux de la grand-mère vont directement au vide ordures, on les laisse pas dans le salon pendant des mois.

32e Brandao vient de réussir un petit pont. Je vois le patron s’apprêter à faire pleuvoir des grenouilles.

33e Les Toulousains n’ont pas encore cadré une frappe mais ils sont parvenus à déboîter l’épaule d’André Ayew. Chacun son truc.

35e Morel et Brandao jouent dans le couloir situé le long de Ganay. Je me demande si Vinci les défraie pour leur contribution aux travaux de démolition.

45e Ayew dribble Congré, seul dans son couloir. Ses coéquipiers ne viennent pas l’aider, Congré.

Mi-temp Six frappes, une seule cadrée et une épaule déboîtée. Même en kick-boxing, ce ne serait pas un grand match.

54e Pour la première fois de sa carrière, Mandanda vient bousculer un adversaire. Il faut reconnaître que rien que pour sa coupe de cheveux, Regattin mérite bien une petite claque.

60e Bel esprit d’équipe de Jordan, qui pour ne mettre aucune pression sur Gignac au moment de son entrée, n’a rien fait de bon de tout le match.

63e Merde ! On a oublié Amalfitano dans les vestiaires au retour de la mi-temps !

66e Tiens, Mandanda a travaillé ses sorties avec Lloris à Clairefontaine. Corner, glissade et Abdennour. 0-1.

78e Il faut m’excuser pour la qualité de ce compte-rendu mais franchement, il n’y a pas de quoi rire.

80e Dans ces moments-là je me demande pourquoi je n’ai pas investi dans le curling.

82e Pendant toute la semaine, Gignac a répété qu’il était pressé de revenir et qu’il avait faim. C’est donc confirmé, Il ne parlait pas de football.

85e La qualité des coups de pied arrêtés de Valbuena nous manque terriblement ce soir. Vous allez voir que dans quelques années, on va s’apercevoir que la vivacité de Gignac nous fera défaut quand il sera suspendu.

89e Au moins, grâce à ce match, je peux vous confirmer qu’on peut toujours ressentir de la souffrance quand on est mort.

90e+1 En fait Morel est bien fondu dans le collectif aujourd’hui. Toute l’équipe s’est mise à son niveau.

90e+3 On demande au seul mec de l’équipe qui a une entorse au poignet de jouer une touche longue sur notre dernier ballon. Bien vu.

90e+5 La bonne nouvelle, c’est qu’on arrête de frapper sur les poteaux.

90e+6 La mauvaise c’est qu’au rythme où on va, on va bientôt y cogner nos têtes.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Ah, aller passer un 26 février à Brest, qui n’en a jamais rêvé? On a beau posséder trois voitures, et être plus riche que les cinquante ouvriers qui les ont construites, la vie de footballeur oblige à quelques concessions auxquelles je me suis rarement plié. Vous avez déjà regardé un match depuis votre chalet à Gstaadt? C’est génial, surtout en visio avec Davos pour discuter du prix de la tonne de cuivre avec Lula.

Sans transition le film du match.

1e Brandao se fait faucher par Martial, façon moissonneuse-batteuse. En même temps, le mec joue à Francis le Blé, il s’adapte. L’arbitre apprécie le professionnalisme et ne siffle rien.

3e Quel est le point commun entre Sneijder et Lesoimier? Ils viennent tous les deux de rencontrer douloureusement César – Veni, Vidi, Viens par ici – Azpilicueta.

8e Jordan réussit un vrai tacle : c’est à dire qu’il récupère le ballon plutôt qu’un carton jaune.

11e Khaled a l’air meilleur en football qu’en chanson. Bonne frappe du numéro 34 brestois, bien captée par Mandanda. Cheb, c’est bien.

17e Comme Mandanda arrive maintenant à détourner les frappes qui rebondissent, les défenseurs laissent seul Baysse sur le corner qui suit pour voir quel autre miracle Steve va pouvoir inventer. 1-0.

32e Je sais pas si c’est l’équivalent brésilien du challenge Téléfoot, mais depuis son retour, Brandao est particulièrement adroit quand il s’agit de frapper un ballon de la tête sur le poteau droit.

33e Découpage non sifflé sur Valbuena, corner pas accordé, l’arbitre veut vraiment pouvoir revenir en vacances à Brest cet été ? Mais qu’on lui explique. Il aura de la place, personne ne part en vacances à Brest!

36e Match interrompu, il y a deux ballons sur le terrain. Jordan et Valbuena trouvaient qu’il s’agissait pourtant d’une bonne idée.

Baysse surgit au milieu de la défense marseillaise et place une tête hors de portée de Mandanda.

Baysse surgit au milieu de la défense marseillaise et place une tête hors de portée de Mandanda.

42e Freddy Buquet est l’arbitre qui a distribué le plus de cartons cette saison en L1. Probablement après le match, en cadeau aux gamins du coin, parce qu’il semblerait qu’il ne siffle jamais faute.

Mi-temps José Anigo se prend à rêver de ses hommages posthumes, en constatant que Brest joue au stade Francis le Belge.

46e Gignac part s’échauffer avec deux Brestois. C’est bien, on a commencé à lui faire passer le message.

50e Non mais sérieusement, qui nous a inscrits à la Coupe du monde des SDF?

54e Troisième miracle de la journée pour Mandanda. Les lépreux commencent à faire la file à la sortie du stade.

55e Contrairement aux apparences, les lépreux ne sont pas les 11 gars en blanc sur la pelouse.

58e Nouveau centre de Morel, pas plus efficace que celui d’Hervé Morin.

60e Question miracles, Steeve en fait deux fois plus que Steve. Suite à un enchaînement contrôle, jongle et volée en pivot de Fanni, Elana se permet de détourner le ballon sur son poteau pour claquer une autre parade sur la reprise cadrée de Cheyrou.

66e Sortie de Khaled, snobé par DD. DD ? DD, oh oh, DD.

69e J’espère que les gars n’attendent pas la 93e pour marquer.

72e Gignac remplace Amalfitano. Ils attendent donc le week-end prochain.

75e Encore un DAF qui vient nous ennuyer.

80e Pendant sa convalescence, Gignac a regardé le jeu de Rooney et il essaie maintenant de s’en inspirer. Valbuena, qui court toujours derrière sa transversale, lui crie d’arrêter.

85e On a encore largement le temps de revenir. A Marseille.

87e Heureusement que j’y connais rien en foot sinon je dirais que c’est vraiment un match pourri.

89e Morel récupère un ballon  à quarante mètres des buts brestois en position de dernier défenseur. Quelques secondes plus tard, Azpilicueta stoppe le contre et sauve le corner.

90e Elana capte une bonne frappe de Cheyrou.

90e+1 Elana claque en corner une tête de Dédé Ayew.

90e+2 Elana se fait suppléer par Ben Basat qui sauve sur sa ligne.

90e+3 La série des Martine, c’était mieux avant.

90e+5 Beaucoup d’actions vendangés, un jeu moche, Ewolo le résultat. On s’est bien fait baysser.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Rien ne vaut un bon petit match contre Valenciennes avant un match de coupe d’Europe contre Milan. Personnellement cela ne me rappelle que des bons souvenirs, ça m’a fait une belle ristourne.
A voir la composition d’équipe avec Traoré, Kaboré et Fanni, je crois que Deschamps veut se faire éliminer du championnat pour jouer les coupes à fond.

Pour creuser un peu plus, allez voir dans le jardin du Mad Professor.

Sans transition le film du match.

-3e Minute de silence, hommage à un disparu. Le gars en question doit être très fâché, ils ont pris sa photo la plus moche. Ah, attendez, je le vois arriver… Ouh là, non, en fait la photo est très bien.

2e Attaque nordiste qui se termine par un centre-tir dévissé qui rebondit dans le petit filet. Très concentré, Mandanda se jette quand même en imitant flipper le dauphin, lui même une imitation d’Andrade.

7e Tête trop molle de Jordan Ayew bien captée par Penneteau. Avec la tignasse qu’il a sur la tronche c’est normal que ça soit aussi mou.

10e Tout en continuant d’expliquer la théorie des cordes à Diawara, Nkoulou stoppe une attaque adverse et relance au milieu de trois joueurs au pressing. Sans se décoiffer

12e Accélération d’Amalfitano. Son adversaire ne peut que l’accrocher pour rester debout. En même temps il s’agit de Sanchez, donc il n’a pas vraiment le choix.

14e Fanni Alves fait son petit numéro dans son couloir droit et adresse un excellent centre pour Diarra qui catapulte la balle au premier poteau. Je vous l’avais dit, sans les cheveux ça part mieux. 1-0

28e Beau mouvement de Jordan entre trois Valenciennois qui voit sa frappe déviée s’écraser sur la barre. J’ai vu une dizaine de Syriens sursauter ici.

Fabrication artisanale, avec des vrais morceaux récupérés après chaque match sous les crampons de Diawara


34e Traoré passe la ligne médiane. Pour aller chercher à boire.

40e Sauvetage de Nkoulou en couverture de Traoré, tranquillement crocheté par Kadir. Être en couverture de Traoré c’est quand même un coup à mourir jeune.

43e Bonne combinaison entre Valbuena et Jordan Ayew qui se conclut par une frappe à droite des cages. Il a du pot, Penneteau. Valbuena en profite pour se recoiffer.

45e La défense de Valenciennes est tellement amorphe que Valbuena vient de prendre une balle de la tête.

Mi-temps Un bon centre de Fanni et un but de Diarra, l’Inter Milan doit trembler.

51e Cheyrou vient de battre son record personnel à pinball : un Brandao, un Camara et un Gil. Malheureusement ça termine dans nos filets. 1-1

57e Belle frappe de Danic que Mandanda détourne en corner. Le portier marseillais invoque sa défense et Danic, sa mère.
Oreilles toujours, Danic boume, Mandanda détourne en corner.

62e Brandao remplace Jordan en pointe. Qu’on ne vienne plus jamais me dire que ce club est riche.

66e Carton jaune pour Sanchez qui casse le rythme du match, pourtant je pensais Sanchez musical. Valbuena rend hommage à Lucho en rendant la balle directement à Penneteau.

69e Deschamps sait que c’est le moment du coaching gagnant. Il fait sortir Traoré pour Morel. Et fond en larmes.

71e Talonnade de Cheyrou pour André Ayew qui tire à côté pour lui montrer toute son admiration pour sa technique.

79e Didier Deschamps est furieux, Il vient de se faire humilier au jeu du dernier changement. Mamadou Samassa rentre sur la pelouse.

83e Soucieux de se rattraper de son erreur sur le but valenciennois, Cheyrou se jette bien dans les pieds de l’attaquant : Brandao. C’est bête, c’était la première passe d’André Ayew depuis la mi-temps.

84e Gros tacle de Diawara sur Samassa pour dégager la balle en corner. La WWF et Greenpeace lancent un programme de préservation des girafons et portent immédiatement plainte.

90e Brandao s’arrache pour placer sa tête au devant de son défenseur. Poteau. Six buts en sept matchs, ca aurait fini par attirer l’oeil des juges.

Bob-Loulou


Salut les vivants,

Lucho a marqué pour son premier match avec Porto d’une frappe de 25 mètres enroulée pleine lucarne. Du gauche. C’est forcément un signe du destin. Faudrait que je demande au patron ce qu’il serait capable de faire de Gignac. J’ai vu Chelsea se faire remonter trois buts par Manchester United. Drôle, c’est pas à nous que ça arriverait en ce moment.

Le Mad Professor est plein d’espoir, lui.

Sans transition le film du match.

1e Débordement du Morel Express. Bien vu, d’avoir caché qu’il était bon depuis le début de la saison pour faire la surprise aujourd’hui.

8e Action un peu chaude dans la surface marseillaise, Cheyrou tente à deux reprises de dégager le ballon mais frappe à côté à chaque fois. Le vin chaud, c’est vrai que ça réchauffe, mais fallait pas trop forcer Benoît.

10e Centre de Bastos que va chercher Bernard Lamandanda. Le ballon reste collé à ses gants.

12e Une relance dans les pieds adverses, un tacle de cow-boy lancé à 100km/h, pas de doute: Souleymane Diawara est revenu. Et il vient de dédicacer la cheville de Lisandro pour l’offrir à Cristiano Ronaldo. On se réchauffe comme on peut.

14e Le schéma de jeu est simple, on balance sur Brandao qui tombe.

16e Kaboré n’a pas que des oreilles, il a aussi du nez. Demi-volte et passe Luchesque pour Brandao qui fait lui même une déviation Brandaesque pour Cheyrou qui marque. 1-0

17e Très gros plan sur Valbuena qui est assis en tribune. Ah non, pas du tout, en fait il est débout.

25e Belle répartition des rôles dans la défense lyonnaise: Réveillère à le même âge que les deux défenseurs centraux. Cumulés.

Brandao s'appuie toujours un peu sur son adversaire lors des corners.

Brandao s'appuie toujours un peu sur son adversaire lors des corners.

34e Lucho balance une mine de 25 mètres du gauche, Brandao plante en finesse du droit 2-0 Avec un peu de chance François Hollande va avoir une idée.

36e N’Koulou parti montrer son cul à Aulas en tribunes, Gomis est seul pour allumer Mandanda. 2-1

38e Remy vient de raconté à Koné ce qui s’est passé la dernière fois, avec l’autre Koné. La bataille psychologique est gagnée, il va tout faire pour se faire sortir.

40e Si Lyon avait ciblé Camara au lieu d’Armand, on aurait pu avoir une belle charnière Umtiti-Camara.

45e Diawara tient à montrer à N’Koulou que lui aussi a du sang froid et de la technique. Joli csc. 2-2

Mi-temps Mandanda hurle à la mort et arrache ses vêtements en courant en cercle. ça lui arrive de temps en temps quand Ronald Zubar se rappelle à lui.

55e Je me demande si c’est légal, de faire onze changements à la mi-temps. Lyon a toujours été borderline avec la loi.

62e Diarra a vu Brandao marquer du droit et se dit pourquoi pas lui, il balance une mine du gauche en demi-volée. Sur une touche longue réussie d’Azpilicueta, tant qu’on y est. Lloris évite ce qui aurait pu causer l’apocalypse.

65e Kaboré, sauvage, tente un rush à la André Ayew. Joli, mais il s’est fait très mal.

69e Deschamps sait briser la routine. Pour mettre un peu de piment, Fanni remplace Diawara.

75e C’était beaucoup plus drôle quand tout le monde faisait n’importe quoi. Et oui, je sais, ça s’applique aussi aux années où je dirigeais le club.

80e Morel fact: Jérémy Morel se fait prendre par une accélération de Réveillère.

81e Puel fact : Entrée de Djimi Traoré.

90e Gourcuff a fini son échauffement, il retourne s’asseoir sur le banc avec le sentiment du devoir accompli.

91e Lisandro fait rétrécir de trois tailles les slips de toute la tribune sud d’une reprise à bout portant. Mandanda évite le pire.

91+ 2 Rester invaincus avec cette équipe, c’est peut-être le plus bel exploit du championnat, toutes formations confondues.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Par les couilles de Vermaelen, de tous les sacrifices que j’ai faits pour l’OM, celui de me taper le match contre Bordeaux pendant que tout le monde regarde Madrid-Barcelone n’est pas des moindres!
C’est la sixième fois cette saison que nous ne marquons aucun but à domicile. Plus j’y pense, plus je me dis que ce toit sera un voile pudique pour nous autres simples immortels.

Allez voir si le Mad Professor a, comme toujours, quelque chose d’intéressant à dire.

Sans transition le film du match:

1e Première d’une longue litanie de frappes au dessus de Cheyrou.

11e Djimi Traoré découvre qu’il est titulaire.

16e 76% de possession de balle, le Clasico est lancé.

17e Diawara se lance dans une gracieuse percée plein axe. L’action Caterpillar prend 6 points.

20e Sombrero de Nkoulou qui obtient la faute. Mbia semble très ému sur son banc.

21e Djimi Traoré découvre que le match a commencé.

22e Ayew laisse passer la balle pour… personne. Avec Lucho c’était plus facile pour lire les déplacements.

25e Carton jaune pour Henrique pour un pied qui termine sur le genou de Valbuena, ce dernier explique qu’il n’a pourtant pas levé le pied du sol.

30e Au cri, Amalfitano obtient un CF.


33e Cheyrou place une belle reprise de volée de l’entrée de la surface. Sentant venir le coup, Ayew se jette en dehors du cadre pour la redresser.

34e Djimi Traoré prend son couloir

36e Djimi Traoré arrive aux abords de la surface adverse

40e Le thème de la soirée, c’est “Joue-là comme Cheyrou”, la frappe d’Amalfitano passe de nouveau au-dessus.

Mi-temps. Si vous saviez comme j’ai envie de vous planter là pour aller regarder l’autre match.

46e Bordeaux revient bien, Nkoulou trouve Bellion indomptable.

49e Rémy ouvre le crâne d’Henrique d’un maître coup de tête. Discrètement, il lui glisse à l’oreille “Souviens-toi de la finale de la Coupe de la ligue en 2007”.

50e Bordeaux ferait vraiment n’importe quoi pour attirer des Qataris ou des Saoudiens. Soigné pour une blessure à la tête, Henrique revient voilé comme une fatma.

51e En fait non, ça lui donne l’air d’un spermatozoïde. Arsène Wenger est venu se renseigner.

53e Bon c’est quand le corner de Valbuena pour la tête de Rémy?

59e Gouffran reste au sol et se tient la jambe. Ayew se propose de lui remettre la jambe en place. Gouffran se relève rapidement.

61e Heureusement que je suis déjà mort, parce que c’est ennuyeux à en crever, cette fin de match.

65e Ça parait incroyable, mais il y a sur la pelouse un ancien joueur du Bayern et un ancien joueur de Manchester United.

68e Entre les frappes molles de Gignac dans les bras du gardien et les pétards du jour à vingt mètres des cages, mon coeur balance.

70e Socrates vient de passer et m’a demandé pourquoi le maillot du Barça était aussi moche. Puis il est parti dans la pièce d’à côté avec les autres pour voir le Clasico. Mort de merde.

78e Entrée de Modeste, Mbia demande à rentrer aussi.

79e Petit pont de Kaboré, qui s’écroule d’émotion quelques mètres plus tard.

81e Entrée de transparent.

90e+125 Je crois que je me suis endormi. Rassurez-moi, on a fini par marquer un but à la dernière minute?

Bob Loulou.

Salut les vivants,

Alors je suis désolé, mais jouer une équipe qui aligne un duo Bulot-Nabab en attaque, je n’arriverai pas à prendre ce match avec le sérieux qui me caractérise habituellement. Et Pierre-Alain Frau.
Après une semaine passée sur un petit nuage – au sens figuré cette fois – j’espérais beaucoup de notre solidité et de notre agressivité retrouvées. Et Djimi Traoré.

Sans transition le film du match:

-2e Stéphane Mbia va féliciter chaleureusement Frank Dumas, son prédécesseur au poste de comique de la défense centrale de l’OM.

-1e Huit grands blacks dans l’équipe de départ. Didier Deschamps n’a pas envie que ses joueurs perdent leur temps en sélection.

2e Azpi intercepte une passe de Seube. C’est bien.

3e N’Koulou réveille Mandanda d’une passe en retrait trop molle. Steve crochète devant Frau et explique à son défenseur que ses poches sous les yeux n’ont rien à voir avec la fatigue.

8e Chauve mais poilue, rondouillarde, la tête de Dumas ressemble de plus en plus à une couille.

12e Horrible tacle de Proment qui tente de transformer Amalfitano en Amalfi et Tano

16e Mbia se prend pour Cheyrou et lance parfaitement Amalfitano sur la droite. Il tente d’interrompre le match pour demander une augmentation mais l’arbitre lui fait signe de rester sur le terrain.

19e Amalfitano se prend pour Messi et élimine Raineau d’un double contact. André Ayew reprend le tir contré dans le but vide. 1-0

20e N’Koulou relance n’importe comment sur Hamouma, son tir est repoussé par Mandanda dans les pieds de Nabab. Steve va y chercher le ballon mais provoque un penalty. 1-1

25e Carton jaune pour Mbia qui réagit comme si on venait de l’accuser de crime contre l’humanité, ou de travailler dans une banque.

29e N’Koulou est tellement mal aligné depuis le début du match que notre défense ressemble à une mauvaise partie de Tetris. Les Caennais se régalent en contre.

41e D’ici je vois des pubs “Frankie Garage sur la pelouse”. Il est si mal payé que ça Dumas?

Mi-temps J’apprends que notre maillot a été dessiné par des supporters. Ils sont plus doués en design qu’en gestion des abonnements, ces nigauds.

52e Diawara relance de la tête, fait un appel de 80 mètres sur la droite et centre en une touche pour un but de Jordan. 2-1. Les South Winners ayant fait le déplacement entonnent l’Allelulia de l’oratorio Le Messie, d’Haendel.

53e Depuis le temps qu’on attendait que Diawara fasse quelque chose de vaguement ressemblant à son but à Paris avec Bordeaux.

58e Mbia sort sur une entorse de la cheville. C’est pourtant son muscle le plus développé. Et pourquoi pas un traumatisme crânien, tant qu’il y est?

60e Hamouma s’échappe sur la droite et Traoré prend un grand pont de Normandie.

65e À 18 mètres, sans adversaire à portée de vue, Cheyrou tire loin au dessus. Avant qu’il arme sa frappe, Thébaux était déjà en train de s’allumer une clope.

73e Entrée de Niang. Bouhouhouhouhouuuu.

77e Gignac rentre sous les sifflets caennais. Tu m’étonnes, quelqu’un qui mange à sa faim, c’est une vraie provocation pour ces peuplades.

79e Explication musclée entre Ayew et Valbuena. D’ici j’ai lu sur les lèvres d’Ayew “Mais t’as fini de tirer les corners à hauteur de mes couilles? J’ai une dynastie à faire perdurer moi!”. Valbuena conteste et fait d’André l’accusé.

87e Amalfitano croque le troisième but avec un crochet de trop et une talonnade prétentieuse. Je me demande si Ben Arfa a toujours le numéro de portable de Dassier.

90e Gignac perd un ballon et s’écroule. Il est évacué du terrain. Il faudra que je me renseigne si Deschamps n’a pas des pouvoirs de chosen one ou un truc comme ça. C’est quand même très mauvais pour le karma de s’engueuler avec lui.

90+2 Plus veinard qu’un gagnant à l’Euromillions (ou que mes héritiers), Lucho réintègre l’équipe dans le même état qu’avant mais on gagne. On dirait Thomas Deruda.

90+4 Un groupe de supporters allume un barbecue et regarde la dépouille de Gignac avec envie.

Bob Loulou.

Salut les vivants,

Mes aïeux, quelle gueule de bois. Souvenez vous de la dernière fête des morts. On a tout fait ici pour que le match n’ait pas lieu mais la pelouse a absorbé tout ce qu’on a envoyé. Sachant tout ce qu’on a enterrés dessous, ça ne m’étonne qu’a moitié.
Le coup d’envoi est quand même donné à l’heure mais malheureusement pour les Niçois venus avec Abriel, Civelli et Meriem, le SAV est fermé le dimanche, ça ne servait à rien de ramener les produits défectueux.

Sans transition, le film du match :

-1e C’est le déluge et Nice joue sans Noé Pamarot. C’est nul.

3e Tête ratée de Nkoulou sur Mouloungui qui envoie un ballon crever les nuages. 17 mètres cubes supplémentaires tombent sur la pelouse.

6e Centre de Morel, Gignac et Rémy trouvent plus marrant de laisser Valbuena perdre son duel de la tête contre le seul élément plus petit que lui sur le terrain: le ballon.

17e Mouloungui s’amuse côté droit et centre en retrait pour Abriel qui, seul à six mètres, trouve la barre. Non monsieur Roy, ça ne sert à rien d’insister, on ne vous l’échangera pas avec Rémy.

21e Sur un corner, Gignac reprend le ballon au premier poteau et allume Gégé, rang 13 siège H, qui l’avait beaucoup sifflé en début de saison.

23e Il est presque 17h30, Gignac décide de prendre un jaune.

30e Sur un corner de Mounier, Mouloungi trouve la barre de Mandanda qui a du mal à sauter avec ses bottes cirées. Il emprunte le geste fétiche d’Andrade: l’arrêt des yeux.

La solution était simple: donner un ballon à chacun des frères Ayew.

32e Avec son crane rasé et son regard un peu fou, Mounier commence à ressembler à Jérôme Leroy. Vous ne le savez pas encore mais il va venir remplacer André Ayew sur notre côté gauche pendant la CAN.

41e D’habitude je bois de la bière en regardant les matches. Depuis dix minutes c’est tellement mou du genou que j’ai envie de prendre un thé et des speculoos.

Mi temps Mince, Mouloungui fait un bon match. C’est un coup à ce qu’on l’achète ça.

46e Maurice, siège 45 rang F est lui aussi victime du retour d’André-Pierre.

53e Gignac ne se dépense pas trop sur terrain gras. Il a beaucoup appris à Merano.

55e Morel se fait ouvrir l’arcade, même pas par Monzon. Pffff.

56e Traditionnel trou d’air de Nkoulou, bien rattrapé par Mouloungui.

59e Petite balle piquée de Cheyrou pour Remy qui allume la tribune. L’intendant signale à Deschamps qu’il ne reste plus que 30 ballons et lui demande de faire sortir Gignac si Remy s’y met aussi.

65e 15ème retour défensif d’André Ayew, le côté gauche du terrain est presque sec. Même si Morel prend l’eau.

73e Jordan profite d’un énorme travail de Remy pour marquer de la tête. Gignac ne comprend pas pourquoi il n’a pas tenté un retourné. 1-0

76e Lucho touche un ballon.

79e Le ballon touche Lucho.

84e Fin de match sous haute tension, tête de Civelli sur corner: Renato affole la cage.

85e Concours de tacles, Clerc gagne haut le pied sur Jordan. En expert, André vient le féliciter.

87e Nkoulou se retrouve seul face à trois niçois, une fois la balle mise hors de danger il ne masque pas sa colère: que font les 8 autres?

89e Pelouse gorgée d’eau et défoncée, stade en morceaux, ballons balancés n’importe comment. Bienvenue en D2 anglaise.

90e J’ai quand même de la peine pour les niçois, belle équipe de peintres. L’avantage c’est qu’avec les inondations, ils vont avoir du travail. Rien qu’à Draguignan je connais quelques garages à repeindre.

94e L’arbitre ne veut pas retrouver bobonne à la maison. Penalty à la dernière minute, à retirer pour tenir encore quelques secondes. 2-0

95+1 Rien de tel que de la mettre deux fois au fond dans un bon petit 5 à 7 bien humide en fin de semaine pour avoir la banane. En revanche normalement ça ne se fait pas en public. C’est un peu dégueulasse.

95+2 Si les immigrés, les fonctionnaires et les Grecs ne suffisent plus à détourner le ressentiment des foules, il restera toujours Gignac.

Bob Loulou