Posts tagged ‘Evian Thonon Gaillard’

Salut les vivants,

Nous continuons le tour des anciens clubs de nos recrues estivales avec l’Evian de celui qu’il faut maintenant appeler Khalifa. J’espère qu’il aura depuis les tribunes – il n’est pas encore remis de sa mésaventure à Bakayoko-Lanta – le même impact qu’Imbula sur le terrain la semaine dernière.

Sans transition, le match.

-2e Cette ombre de grue sur le stade Vélodrome, c’est un peu le symbole de l’éternelle reconstruction marseillaise.

1e À peine une minute de jeu et déjà une action construite. Je ne sais pas ce qu’on a fait à mon club pendant l’été, mais je n’aime pas cela du tout !

7e Pour ne pas subir les évolutions de la règle du hors-jeu, Gignac reste fidèle à lui-même et persiste à ne pas l’apprendre.

12e Superbe interception de Romao dans les pieds d’Imbula pour lancer le contre de Thonon-Gaillard qui débouche sur un bel arrêt de Mandanda. Sûrement une sombre histoire de primes entre coéquipiers.

16e Les mots me manquent… Gignac marque un but superbe suite à un contrôle parfait et un crochet subtil terminé par une frappe précise du gauche. Même moi je ne crois pas ce que j’écris ! 1-0

17e Je me demande si la Ligue va compter une passe décisive à Fanni sur ce but…

18e La semaine dernière, la rumeur Gomis a poussé Gignac à ouvrir le score. Aujourd’hui, la rumeur Aliadière lui a, à nouveau, mis la pression. Comment ferons-nous à la fin du mercato ?

19e Le sponsor “Quick” sur la cuisse gauche porte enfin ses fruits : il a permis à Gignac de s’apercevoir qu’il a un second pied.

21e Sur son premier coup-franc, Valbuena veut tester le nouveau toit du stade. Le ballon reste dans l’enceinte, c’est une réussite.

22e Dimitri Payet n’a toujours pas marqué, Vincent Labrune s’empresse de demander un geste commercial au LOSC, genre Thauvin.

24e La Ligue est quand même sympa avec Morel : il a droit à une pause toutes les 20 minutes pour reprendre son souffle.

26e Surprise pour Morel qui, sur son premier centre, trouve Payet dans la surface alors que Gignac avait bien pris soin de s’éloigner. J’espère qu’il ne va pas y prendre goût et recommencer.

28e Magnifique enchainement coude / genou de Romao. Je ne vois pas ce que Barton pourrait nous apporter de plus…

36e Imbula considère qu’il a fait son match et demande à être remplacé. Elie Baup jette un oeil vers Cheyrou et hésite : avec cette chaleur, ça ne serait pas très raisonnable pour Benoit.

38e Mauvaise appréciation de Nkoulou sur un ballon aérien. Heureusement que Bérigaud frappe au-dessus. Se faire oublier des recruteurs, d’accord, mais le mois d’août est encore long…

43e La relance de Morel est à l’image de celle du gouvernement Ayrault. Elle sert d’abord les intérêts du groupe Danone.

Mi-temps. J’espère que la blessure d’Imbula n’est pas trop grave, car même sur une jambe, ce duo Imbula-Payet a illuminé notre jeu.

46e Avec 45 minutes de retard, la défense de Thonon-Gaillard nous fait une spéciale Guingamp. Surpris, Gignac manque l’occasion de doubler le score.

49e Bolt vient de faire 19’66 en relâchant à 190 mètres. Je suis sûr que Morel peut faire pareil. Courir 190 mètres j’entends, hein.

55e L’homme le plus dangereux de l’OM depuis le retour des vestiaires est Souleymane Diawara. Et à mon grand désarroi, je ne parle pas des chevilles adverses, mais bien de tirs au but.

58e Nouvelle position de hors-jeu de Gignac qui pense que l’ombre de la grue est le révélateur de Canal+.

62e Sortie de Bertoglio qui portait un maillot floqué “Bertogiol”. C’est un peu le risque avec les buteurs argentins, c’est plus souvent une contrefaçon que le nouveau Batigol.

63e Je ne voudrais pas nous jeter le mauvais œil, mais cette rentrée de Sougou m’inquiète un peu.

65e Vous l’attendiez tous, la voilà : la reprise de volée de Cheyrou largement au-dessus.

66e En tout cas, le coût de la construction du toit va rapidement être amorti avec les économies faites sur les ballons perdus.

67e Encore plus dangereux qu’un tacle de Diawara : un dribble de Payet. J’en ai mal pour les reins de Mensah. 2-0

Après son duel face à Payet, Mensah va donner du travail à son kiné

Après son duel face à Payet, Mensah va donner du travail à son kiné

68e Seconde pause boisson. Diawara commande un Long Island.

71e Fanni a tellement l’habitude de voir Sougou courir devant lui qu’il est surpris et le laisse passer dans son dos. Mandanda garde les yeux grands ouverts et stoppe son tir.

73e Superbe jeu en triangle Gignac-Diawara-Morel, les Égyptiens recommencent à croire en l’avenir.

79e Perspicace, José remarque que le 20 de Savoie n’est pas mauvais. Diawara confirme.

80e Le tir le plus dangereux du match pour Mandanda aura donc été un extérieur de Nkoulou.

81e André marque un troisième but pour l’OM. C’en est trop pour l’arbitre qui refuse le but et avertit le Ghanéen.

82e Le ballon campe côté savoyard. Pendant ce temps-là, Nkoulou et Nsikulu tchatchent, tchatchent.

84e En acceptant de jouer un ballon, Foued Kadir vient de perdre toute chance de gagner le challenge Foued Kadir sur ce match.

90e+5 Déjà cinq buts marqués en championnat. Comme le temps passe, je ne m’étais pas rendu compte que nous étions déjà à la cinquième journée.

90e+7 Non José, Danic comme talisman pour la semaine prochaine, ça ne sera pas possible, Lyon l’a déjà pris.

90e+8 Ou alors il faudra aligner Kadir. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

La semaine dernière, nous avions relancé la machine nancéienne qui restait sur huit défaites contre l’OM et 21 matchs en encaissant au moins un but.

Nouveau challenge de taille pour les hommes de Baup cette semaine : Evian n’a plus connu la victoire depuis la dix-septième journée.

Sans transition, le match.

-3e Diawara fait un malaise devant tant de publicité pour de l’eau minérale. Il est finalement sur le banc.

2e Sur une belle ouverture de Kadir, Valbuena manque de peu de coiffer Laquait. Il était pourtant bien servi.

6e On annonçait de la neige aujourd’hui sur Annecy, mais nous avons finalement droit à une piste verte.

7e Kadir rate son face-à-face et ne fait donc pas fructifier le premier centre bien exécuté par Abdallah cette saison.

11e Seulement une dizaine de minutes de jeu, et déjà un triplé pour Gignac. De hors-jeu.

14e Placements aléatoires, relances hasardeuses… Betao me semble manquer d’intelligence de jeu.

16e Finalement le pied gauche de Fanni n’est pas pire que le droit. Enfin, il est aussi mauvais.

19e Première course de Gignac, qui se fait faucher. Il Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

22e Baup a trouvé la parade pour relancer Cheyrou : il lui a mis des chaussures de la même couleur que le ballon.

23e Et ça marche : Cheyrou récupère à l’instant son premier ballon de la saison.

25e Gignac attaque ses ballons comme s’il avait le physique d’un enfant de cinq ans. Vis ma vie de Valbuena.

26e Valbuena, lui, attaque ses ballons comme s’il avait le physique de Gignac.

29e Nkoulou, c’est vraiment la classe : alors qu’il n’a que deux adversaires sur le dos et que Valbuena est en position idéale à à peine 60 mètres de lui, il fait jouer Mandanda pour le faire participer.

30e Sauvetage de Gignac au premier poteau, comme contre Nancy. Si ça se trouve, c’est ça son vrai poste.

36e Mandanda capte le ballon sur un corner et double ainsi sa prime de match.

40e Frappe lointaine de Romao. Kaboré est mort de rire : vraiment une frappe de poussin, elle n’est même pas sortie du stade.

45e Vexé, Romao réplique avec une faute bête aux 25 mètres dans l’axe.

Le révélateur est formel sur cette nouvelle action de Jordan

Le révélateur est formel sur cette nouvelle action de Jordan

Mi-temps Comme d’habitude quand il y a un remake, Un gars une fille c’était mieux avant.

47e Baup demande plus de tirs et veut que ses attaquants canardent Laquait.

50e Suite à une bon une-deux avec Valbuena, Gignac voit que Laquait a ouvert la porte de son premier poteau. 0-1

52e Il faut dire ce qui est : cette équipe d’Evian est assez plate, ça manque de pétillant.

59e Quand je demandais la semaine dernière de concéder des pénalties, pour voir, c’était pour le bon mot, hein… 1-1

60e C’est Amalfitano qui doit laisser sa place pour faire entrer Diawara. Gignac lui rend hommage dans la minute en prenant un jaune très orangé.

66e Tiens, je remarque seulement maintenant que l’équipementier Kappa sera donc passé de la Juve à Evian. Sans doute le plus déprimant des clins d’oeil au Traité de Turin.

67e Mandanda sort un arrêt de grande classe, il doit penser que nous sommes en train de perdre.

71e Evian égalise également au taux d’alcoolémie : entrée de Govou.

72e Rentrée de Jordan pour Valbuena qui quitte une nouvelle fois le terrain dépité.

73e Je le sens bien Jordan. Une minute de jeu, une faute, un carton.

74e La première expulsion de Barton la semaine dernière nous a décomplexés. Deuxième minute de jeu, deuxième faute et deuxième jaune pour Jordan.

79e Bonne percée de Diawara qui résiste à trois plaquages pour libérer son ballon dans le camp adverse. Mais il ne trouve pas Cheyrou pour le drop.

81e Les Savoyards fondent sur le but marseillais avec abondance de joueurs. Mais l’efficacité c’est pas leur beaufort.

90e Sournois, les Savoyards font tout pour obtenir un dernier corner.

90e+5 Nous avons tout fait pour les aider, mais Evian n’a toujours pas gagné en championnat en 2013.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Après le retournement de situation du match d’Europa League en Turquie, la séquence émotion du jour est pour notre mascotte Elinton Andrade qui fait ses adieux au monde du football. Reconnaissant, l’OM l’autorise à donner le coup d’envoi du match. Sans doute sa meilleure passe.

Toujours à propos de choses inutiles, il parait que nos adversaires jouent avec des chaussettes de l’OM. Je me demande s’il y a moyen de récupérer quelque chose s’ils font un résultat ce soir.

-5e Andrade tente un dernier coup de poker et propose d’être payé en tickets restaurant.

-3e Je suis sur que tout le monde va parler de la performance du PSG, mais l’info d’hier, c’est quand même qu’Ahamada, le gardien toulousain, est devant Rémy au classement des buteurs.

-1e Andrade annonce qu’il prend aussi les chèques vacances.

3e Fanni profite de l’absence de Mbia pour se placer au challenge coup du sombrero. Mais seul Mbia peut le faire sur penalty.

7e Andrade prend aussi les chèques emploi service.

10e Nkoulou écoeure les attaquants adverses. C’est une vrai tour de contrôle, Kaboré étant la parabole.

14e Après Sagbo qui se fait plaisir et piétine la cheville de Valbuena, Koné descend Cheyrou. Barton tweete que le championnat de France est fait pour lui.

18e Abdallah se prépare à prendre la relève de Leyti Ndiaye. 20 minutes de match tous les trois mois, un score à faire pâlir d’envie Rodriguez.

20e Andrade fait un communiqué, il prend même les chèques en bois.

21e Tiens, en parlant de Tchèque en bois, quelqu’un a de nouvelles de Vachousek ?

22e Non pas toi Elinton.

25e 7 fautes à 1 pour Evian. Barton et Anigo sont furieux.

30e Des fois, je me demande comment on aurait fait la saison dernière sans Nkoulou… Après je m’évanouis.

31e Gignac vient de se faire Angouler. Bon coup-franc pour l’OM.

32e Valbuena tire le coup franc, Gignac raffûte Koné, Amalfitano ajuste sa tête à deux mètres. 1-0. Le match est fini, non ?

37e Amalfitano qui prend des ballons de la tête, Gignac qui tente des lobs. Nous sommes entrés dans la quatrième dimension. Si quelqu’un pouvait y récupérer Kachkar en partant.

42e Douzième faute des joueurs d’Evian qui ont trop écouté la Lame de Haute-Savoie.

44e Sagbo ne voit pas le jour, c’est un Sagbo de nuit.

Le peuple marseillais reconnaissant

Salut, l'artiste


Mi temps : J’espère que Labrune va penser à récupérer les chaussettes à la fin du match. Ou qu’il a demandé un dépôt de garantie.

47e Djé Djadja, euh… Dja Djadjé… euh non, rien.

52e Entrée de Govou, Dupraz demande de jouer sobre.

54e Barbosa prend la barre du navire évianais et sert idéalement Govou. Ca, c’est un capitaine de soirée.

60e Andrade met à jour son statut Facebook, il accepte maintenant les chèques cadeau.

64e Depuis le retour du vestiaire, l‘ETG récite ses gammes. C’est assez mélodieux les accords d’Evian.

65e Mandanda décide de s’activer un peu et sort dans les pieds de Govou. Sagbo et Barbosa en ratent le cadre derrière.

70e Kaboré réussit une triple Mbia piquée, l’arbitre lui donne le coup-franc.

71e Un Kalifa sur la pelouse, je suis vraiment ému…

74e Cheyrou est conscient que sa place est en jeu, il met une belle semelle sur Jarolim. Barton en est ému, c’est comme quand un chiot se met sur deux pattes: c’est pas très bien fait mais c’est touchant.

80e Mandanda sort une balle de sa lucarne. Les joueurs d’Evian ne comprennent pas, d’habitude les rebonds c’est cadeau…

86e Bon débordement de Remy, la goutte d’eau qui fait déborder le Wass.

90e En fait Rémy croit qu’il suffit d’une coiffure afro pour se transformer en Nkoulou. Le problème c’est qu’il a plutôt viré Leyti Ndiaye.

90e+2 Andrade tente une dernière offre. Il sera payé au pourcentage sur les maillots vendus à son nom.

90e+5 Aux thermes de ce match, une nouvelle victoire 1-0 qui coule de source.

90e+6 4 victoires de suite pour la Juventus et le Bayern, 5 victoires de suite pour le Barça : qui dit mieux ? Raspentino.

Les meilleurs partent toujours en premiers

Les meilleurs partent toujours en premiers

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Aujourd’hui, nous jouons notre match reporté de la 23e journée contre Evian Thonon-Gaillard. Et si leur pelouse n’est plus gelée, nos espoirs de podium pourraient l’être définitivement en cas de contre-performance. Il va falloir une équipe avec un peu de bouteille. Diawara est très motivé.

Le Mad Professor a lui aussi découvert les effets d’Evian sur son organisme.

Sans transition le film du match.

-10e Vu d’ici, Morel a l’air particulièrement heureux de jouer ce match en retard. Il se prépare depuis longtemps à coups de placements en retard, tacles en retard, passes en retard.

-5e Abdullah, Osei, Gadi, Traoré ou encore Andrade : alors c’est ça, la profonde peur du banc?

-2e Avec Bracigliano, Mbia, Sabo, Valbuena, Gignac, Rémy et Omrani à l’infirmerie, il ne nous manque plus qu’un défenseur central, un latéral droit et deux milieux défensifs pour avoir la plus belle équipe de blessés de France.

2e Ca y est, on vient de réussir plus de gestes techniques que contre Toulouse.

6e De volée au point de pénalty, Cheyrou frappe en force et… Et il faut vraiment que je vous décrive la fin de l’action?

12e On m’avait annoncé un bon gardien à l’ETG, mais il n’a pas l’air très rassurant depuis le début du match. Si je devais lui donner une note, je dirais que Andersen c’est F.

14e Morel déboule dans son couloir, dédouble avec Ayew et enchaîne d’une frappe lourde dans le petit filet extérieur. On n’était pas loin du miracle.

15e Pas loin, c’était donc une minute. Pour son premier match depuis quatre mois, Leroy célèbre son retour d’un lob aussi subtil que parfait sous la barre de Mandanda. 1-0.

Passe moi mes tongs.

16e Il est grand temps que le club régule le comportement déviant de ses anciens joueurs.

22e Sur une reprise de Leroy repoussée par Mandanda, Diarra rend hommage au penseur de Rodin et laisse cette enflure reprendre dans le but déserté par notre gardien à terre. 2-0

25e Ne pas sanctionner les hors-jeux de douze mètres sur les vieux comme Leroy pour leur laisser de l’avance : on voit bien que Sarkozy choye son électorat.

33e Faute sur Kaboré à quarante mètres des buts de Thonon-Gaillard. Au jaune que Deschamps réclama, Correa crie.

40e En prévision de son discours, Deschamps demande discrètement un mégaphone, 25 fouets avec lanière de rechange et les feuilles d’imposition des joueurs d’Evian.

Mi-temps 2 occasions, 4 tirs, 3 cadrés, 2 buts. C’est con, on aurait pu reposer Mandanda.

52e Deschamps demande à Stephan s’il sait où trouver de la drogue. De la forte.

53e Stephan : “Dans la gourde de Diarra?” Deschamps :”Euh c’est à dire que je ne l’ai jamais rencontré”

58e J’ai compris: la fin du monde approchant, nous sommes revenus en septembre 2011. Encore un an avant la fin. Par contre nous sommes condamnés à revivre ça ad vitam aeternam.

60e Les joueurs sont épuisés, ils ont sûrement passé la nuit à faire le mur pour planquer leur pognon en Suisse en attendant l’élection de Hollande.

61e Ce n’est pas moi qui vais leur jeter la pierre.

73e Je viens d’assommer Jean Ferrat.

75e Le gardien qui ne dit pas qu’il a détourné le ballon en corner quand l’arbitre lui demande. Le capitaine qui n’avoue pas que c’est lui qui a commis la faute. Finalement c’est Saint-Pierre qui va les jeter.

77e Didier Deschamps commence à manger ses semelles orthopédiques.

80e Didier Deschamps demande où se trouve le local des produits d’entretien, Stephan le stoppe de justesse.

81e William Sorlin dégage en catastrophe et la remet jusqu’à Souley dans la boite.

82e Je vous préviens, si Govou rentre, je me casse.

84e Deschamps demande à Correa s’il lui reste du béton, pour se faire des pantoufles.

92e Supporter une équipe qui s’appelle Evian-Thonon-Gaillard jouant à Annecy, et se permettre de chanter “Et ils sont où ?”, c’est du sacré foutage de gueule.

95e Bon, bah y’a plus qu’à aller se faire exploser chez les Corses ce week-end.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Evian c’est beaucoup de souvenirs. D’abord Casoni, c’est quand même le seul mec présent ce soir que j’ai vu jouer en bleu et blanc. A Evian j’ai aussi perdu 15 kilos en cure et une rolex au Casino.
Le match à 19h, par contre, ce n’est pas une décision de la ligue, c’est juste une demande de Diawara et Govou, qui ont à faire, après.

Si vous voulez quand même voir des notes, vous pouvez aller consulter de ma part chez le docteur Mad.

Sans transition, le film du match

1ere A force de lui répéter que ce match est aussi important qu’en LDC, Fanni démarre par une faute au bout de 25 secondes.

4e Oh putain, la percée plein axe de Diawara qui se termine en étalage aux 16 mètres adverses ! J’ai cru qu’on avait repris Bakayoko.

6e Sur le bord du terrain on voit des pubs “Parmigiani”. Soit disant pour l’horloger officiel de l’OM. Alors qu’on sait bien que c’est un message de Pintus pour retravailler les méthodes de préparation physique.

8e Rien à faire, Alou Diarra est toujours aussi invisible sur le terrain.

11e Enchaînement appel en profondeur / contrôle / crochet / centre quasi-parfait de Luch.. euh, de Ben Arf… attendez, de… Drog… oh la la, c’est Kaboré, nom de D… oups pardon j’ai pas le droit de dire ça.

17e André Ayew commence à trouver ses marques dans son rôle de Benoit Cheyrou. Sa belle frappe passe donc à coté du poteau.

24e C’est quand même dommage que Diarra ne soit pas sur le terrain, pour une fois qu’il avait un adversaire au même rythme que lui. Govou doit s’ennuyer.

26e Rémy s’éloigne de plus en plus de Thierry Henry en marquant un nouveau but de la tête, sur un coup franc de Valbuena. 1-0

29e Nouvelle occasion pour Ayew, qui crochète et frappe. Parade d’Andersen pour garder le score à 1-0. C’est qu’il préfère les bons comptes, Andersen.

38e Amalfitano fait le coup du ciseau morbihanais à Adnane. Carton jaune pour le Marseillais.

44e Expulsion de Rippert, il fallait bien payer un jour ou l’autre pour Premiers baisers.

Mi-temps : Lucho-Amalfitano, c’est un peu Bayrou-Borloo : ça dit que ça joue au centre, mais ça penche bien à droite quand même.

49e Rémy, Ayew et N’Koulou passent au travers sur une offrande de Valbuena. Fort heureusement, Amalfitano avait fait une faute totalement inutile à quinze mètres de là.

55e 256e coup de pied arrêté de Valbuena, sur Diawara dont la tête va vers le but vide. Vous y avez tous cru. J’avoue, c’est moi qui me suis amusé à envoyer le ballon sur le poteau au dernier moment.

60e Amalfitano frappe. Rebond devant le gardien qui capte le ballon sans problème. Comme quoi, ce qui marche à l’entraînement avec Mandanda ne marche pas toujours en match.

68e Sur un énième corner de Valbuena, Diawara se voit refuser un but du talon pour hors-jeu. C’est vraiment dommage, pour une fois qu’il était heureux sans briser de cheville.

70e Constatant que la meilleure rampe de lancement de ses attaquants reste le milieu adverse, Deschamps fait rentrer Diarra.

75e Un jour sans fin épisode 2, passe décisive de Valbuena sur coup de pied arrêté, but de la tête de Rémy. 2-0

83e Non contents de relancer notre attaque, Evian essaye aussi de relancer Mandanda qui capte une frappe après rebonds.

90e C’est la treizième fois qu’un attaquant se présente seul devant le gardien adverse, treize fois qu’ils lui tirent dessus. Peu de chance qu’il fasse carrière comme assistant d’un lanceur de couteaux.

90+3 Pardon, quatorze grâce à Jordan.

90+4 ON EST QUINZIEMES ! QUINZIEMES !!!! Tremble Nicollin !

Bob Loulou