Archive for the ‘Les notes de Robert’ Category

Salut les (sur)vivants.

Malgré l’ambiance une nouvelle fois houleuse pour un déplacement en Corse, je suis quand même content de retrouver Bastia. Bastia est, rappelons-le, la seule équipe de Ligue 1 à avoir été battue par l’OM de Michel en championnat. Avec Troyes. Et vu nos meilleurs résultats à l’extérieur, on devrait leur mettre une sacrée pile.

-30e Abou Diaby est annoncé titulaire. Avec Mandanda et Diarra, ça va faire 3 footballeurs sur la pelouse côté olympien, ça faisait bien longtemps.

-29e Ha mince, Michel nous a concocté une charnière Rekik - Rolando, du coup ça fait -1.

-10e En apercevant Djibril Cissé sur le bord du terrain, je me dis qu’il est un peu au look vestimentaire ce que Alessandrini est au look capillaire. Même quand il pique quelque chose chez un autre, Alessandrini fait le mauvais choix.

-3e Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de la trisomie. Si c’est pas un signe que c’est notre journée.

-2e Mes excuses à tous les trisomiques qui ne méritaient pas ça.

-1e Le coup d’envoi fictif est donc donné par un jeune trisomique. Pas fou, il évite de passer la balle à Brandao.

Coup d’envoi.

1e Premier ballon et Thauvin est déjà par terre. Tout seul.

3e C’est maintenant au tour de Djadjédjé de finir au sol, sauf que lui a été aidé. Si les Marseillais continuent de jouer, les Corses, moins bêtes, arrêtent le ballon.

4e La lumière est idéale pour se faire tirer le portrait. Michel cherche les photographes pour renouveler un peu son book.

9e Marseille commence à retrouver son rythme à base de passes à 3 mètres et à contre pied.

11e Fletcher essaye d’arracher la main de Leca. Un manchot contre des culs de jatte, on va en prendre plein les mirettes.

13e Le match de Rolando… je ne trouve pas les mots… Peut être gnadoipu. Oui, gnadoipu. Je sais, ça n’existe pas, mais le match de Rolando non plus.

15e Un quart d’heure de jeu et Diaby est toujours sur la pelouse. Le livre des records l’a noté ?

21e Corner pour les Marseillais et Diarra doit se sacrifier sur la contre attaque pour éviter la catastrophe. Un classique Michel.

25e Nkoudou fait un truc pas très très catholique (ou musulman, ou juif hein, c’est vous qui choisissez) à Peybernes. Athée, Squillacci sauve de justesse derrière.

29e Main de Brandao, comme à la belle époque. Que de souvenirs…

35e Pardon, j’étais parti pleurer en repensant à Taye Taiwo et Charles Kaboré.

37e Il faut le dire, on s’ennuie ferme jusqu’ici. Cahuzac décide de montrer à Nkoudou comment faire tomber un mec.

40e Cahuzac dégomme une nouvelle fois Nkoudou. L’arbitre l’appelle. Cahuzac demande des nouvelles de sa famille avant de repartir en sifflotant.

41e Le duel Rolando - Brandao, c’est quelque chose. Par contre, je ne sais pas si c’est quelque chose que je veux voir.

43e Michel est vraiment déçu de cette première période. Mais pourquoi n’a-t-il pas pris ses lunettes de soleil ?

45e Abou Diaby vient de finir ses 45 premières minutes de Ligue 1 depuis 10 ans. Et sur ses deux jambes ! Il se demande juste pourquoi avoir attendu aussi longtemps. Même blessé, il aurait pu faire illusion.

Mi-temps. Cahuzac demande à l’arbitre si ses enfants travaillent bien à l’école. Celle qui est 3 rue des marronniers. C’est important de bien travailler à l’école, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Mandanda, capitaine courage regarde au loin. Très loin. Le plus loin possible.

Mandanda, capitaine courage regarde au loin. Très loin. Le plus loin possible.

46e Rekik est peut être un défenseur d’avenir, mais alors dans un sport où le hors-jeu n’existe pas. Tant pis pour le foot. 1-0

47e Remarque, au moins, lui il cadre. Et il marque.

48e Palmieri tacle Nkoudou les 2 pieds décollés. L’arbitre a failli siffler faute contre le Marseillais mais son assistant lui explique que c’est l’inverse.

49e De toutes façons, tant que Thauvin tirera dans le mur, les défenseurs bastiais peuvent continuer à se faire plaisir.

54e Mandanda se décide lui aussi à exister sur la feuille de match. Penalty et carton jaune.

55e La détresse de Mandanda est terrible. Il n’a même pas réussi à se faire expulser et va devoir finir le match avec ses chèvres de coéquipiers. 2-0

56e Diaby laisse sa place à Batshuayi. Il n’est pas blessé, Michel est très déçu.

60e Sûrement vexé qu’on remette en cause ses qualités de coach, Michel décide d’innover tactiquement. Mais faire rentrer Lucas Silva à la place de Dja Djedje, je ne sais pas si le monde est prêt.

62e Sentant que tout ça va mal finir, Diarra fait semblant de se blesser pour sortir lui aussi.

63e Je ne l’avais pas reconnu sans sa coupe de cheveux ridicule heu originale, pardon, mais c’est Alessandrini qui le remplace. Une demi-heure d’Alessandrini… L’après-midi avait pourtant si bien commencé.

65e Entre Rolando qui tacle à tout va, Lucas Silva grognon d’avoir été dérangé dans sa sieste, Batshuayi qui se cache derrière son défenseur ou Alessandrini qui court comme un poulet sans tête, ça va envoyer du rêve façon Harlem Globe Trotter.

66e Ou plutôt à la façon de leurs adversaires, qui perdent tout le temps et dont personne ne se souvient jamais.

67e Et ça ne rate pas, le banc marseillais est en pleurs devant ce spectacle.

68e Une bonne nouvelle dans cet océan de tristesse : Ocampos ne viendra pas s’ajouter à nos malheurs, pas aujourd’hui.

76e Au bout de 15 tentatives, Batshuayi se débarrasse de 4 Bastiais pour aller marquer. Enfin une non-action bien construite. 2-1

77e Coup-franc bien placé pour l’OM. Romain Alessandrini montre qu’il a largement le niveau de Thauvin. Largement au dessus.

79e Hors-jeu de Batshuayi. Après avoir marqué, ça fait bizarre dans cet ordre.

81e MAIS ARRÊTEZ DE LAISSER ALESSANDRINI TIRER LES COUP-FRANCS !!!!

82e Au temps pour moi, celle là était cadrée. En plein milieu et sur le gardien, mais cadrée. Il va continuer jusqu’à la fin de saison…

84e Mais c’était le mauvais geste de trop pour l’arbitre qui l’expulse. Des coup-francs tirés comme ça, monsieur Alessandrini, on ne veut plus en voir.

86e Le ton est monté entre les deux équipes, Modesto et Cahuzac étant jaloux d’Alessandrini qui voit son match atroce récompensé, lui.

90e+1 Notre défense est tellement sereine que même en attaquant à 3, Bastia obtient un corner.

90e+3 Batshuayi s’écroule dans la surface, on ne sait jamais…

90e+4 Fletcher prend enfin un ballon de la tête. Ah non, faute.

Fin du match.

90e+10 Vraiment, on ne peut pas demander une dérogation pour repartir de Ligue 2 ?

90e+11 Ces bons à rien le sont tellement qu’ils seraient fichus de louper aussi la relégation.

90e+30 On rigole, on rigole, mais Michel est toujours l’entraîneur de l’Olympique de Marseille. Le mec a pris des cours de morpion avec José Anigo ou quoi ?

Bob-Loulou

Salut les (sur)vivants.

Deux jours après avoir vu Bayern - Juve, je me dis qu’il faut que je me lave un peu de tout ce football et de toutes ces émotions. Et quoi de mieux que la visite de l’autre grand loser du football français pour ça ? Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ce match va être une grosse régalade. Ou un vieux nul tout pourri, comme d’habitude.

-20e Michel se lave les dents une dernière fois. Ce soir, nous sommes d’attaque.

-15e Il y a vachement de places en virage, en fait. Limite je pourrais y être.

-10e Mais qui est ce grand black tout maigre qui s’échauffe avec les autres ?

-8e C’est lui le Dembélé qu’on aurait pu avoir ? Il aurait du venir chez nous, au moins, on lui aurait donné à manger.

-2e Michel se recoiffe devant la glace. Cette fois, si nous ne gagnons pas, c’est à n’y rien comprendre.

-1e Une bonne entrée sous les sifflets, ça me rappelle le bon vieux temps et les tribunes si accueillantes du Vélodrome

Coup d’envoi

1e Voilà un premier duel de Dja Djédjé. Raté mais c’est de la Baal.

3e En fait, les supporters ne font pas grève ce soir, ils sont sur la pelouse. J’espère en tout cas que notre défense a apprécié le poteau de Gourcuff et la parade de Mandanda avant l’ouverture du score. 0-1

4e Gourcuff, quoi. Je suis toujours mort et ces cons continuent de ressusciter tout et n’importe quoi.

5e Sauf nos espoirs.

8e 0-2 après moins de dix minutes de jeu. Soit Michel a vu le match du Bayern, soit nous sommes vraiment mal.

9e Remarque, si Michel essaye de faire la même chose que le Bayern aussi, nous sommes mal.

11e Michel a d’ailleurs intérêt à vite faire sortir nos défenseurs. Je veux dire, pour leur propre sécurité, parce que si ça continue, Mandanda va en prendre un pour taper sur les autres.

13e Et de 3 ! Le fils du Patron à bien subi des stigmates mais là, même lui a de la peine pour nous. 0-3

14e Je vois que les supporters commencent à rentrer. C’est bon, le match va pouvoir commencer ?

15e Rentrer dans le stade à ce moment là et rester. Nous avons quand même un public formidable.

18e Jean-Michel, 52ème rang sur la gauche de Labrune lui fait passer son CV. Labrune a l’air intéressé.

20e Malheureusement, Vincent n’a qu’un Mars à lui proposer.

21e But de Thauvin. Le calice jusqu’à la lie. 1-3

22e Quitte à ne marquer qu’un but par match, nous pourrions être plus judicieux dans le choix du buteur. Et dans le timing.

26e Un peu de sérieux quand même, en face, ils ont Sylvain Armand. SYLVAIN ARMAND !

28e Cabella part dans un raid solitaire et se retrouve face à Costil. Dans un flash, il revoit un selfie de Michel. A coté.

30 Note pour plus tard : il n’est pas nécessaire d’en prendre 3 pour commencer à jouer, c’est déjà trop tard.

32e Rennes déjoue complètement. C’est vrai que ce doit être dur de garder son sérieux face à de tels clowns.

36e Bel arrêt de Costil qui avait pourtant une main attachée dans le dos.

40e Magnifique hommage à Michel, cette corrida est de toute beauté. Les supporters proposent de couper les oreilles et la queue eux-mêmes.

42e Le calme avant la tempête. Je sens que cette bronca va être fantastique. Mais je suis un peu jaloux, je ne serai jamais plus que le second.

45e Magnifique, en effet. Ca valait presque le coup de s’infliger ces 45 minutes.

Mi-temps. Merci qui? Merci Courbis et Michel !

Le ressusciter lui aussi, voilà le prochain défi de l’OM.

Le ressusciter lui aussi, voilà le prochain défi de l’OM.

46e Michel regagne le banc. On ne peut pas le changer en cours de match, lui aussi ?

48e J’espère que tous les flics étaient à Bruxelles pour Salah Abdeslam.

50e Je vois Ruffier et ses potes devant la tribune, je suis rassuré.

51e But de Ronaldo d’un magnifique plat du pied juste avant que le gardien ne prenne la balle. Enfin presque. 2-3

52e Salauds de Rennais, ils vont nous y faire croire.

53e Quel naïveté de Costil sur ce coup là, quand même. Limite, en se trouant comme ça, il vient de rajouter un zéro sur la proposition qu’il va recevoir.

55e Non mais, sérieux, je commence à y croire. A ce niveau là, c’est de la torture psychologique.

56e Allez l’OM, un autre match nul est possible !

60e Histoire de mettre Costil à l’aise, Mandanda fait lui une horrible faute de main. 2-4

64e Michel présente sa démission avec panache : Alessandrini rentre pour Dja Djédjé

66e Le Vélodrome est bien silencieux, on entend même les joueurs rennais ricaner.

71e Alors oui, Alessandrini ne nous a pas couté cher, mais pourquoi l’avoir pris sans cerveau ?

72e Même celui d’Aurier lui aurait été utile. De toutes façons, il ne s’en sert pas.

75e Dembélé ne s’est pas contenté d’enrhumer Nkoulou : il lui a carrément filé Ebola avant de laisser Sio crucifier Mandanda. 2-5

77e Diaby rentre sur la pelouse. Dans un match où Gourcuff a mis un doublé, c’est vrai que ça se tente.

80e J’espère qu’aucun mineur ne regarde ça, parce que là, ça devient vraiment un spectacle pour sadiques.

85e J’ai beau essayer, je ne peux pas re-mourir.

86e Ou alors je suis enfin arrivé en enfer. Déjà que le purgatoire, c’était pas joli-joli, la suite promet.

Fin du match. Avec autant de peintres dans cette équipe, il est temps d’ouvrir une branche bâtiment.

90e+10 Quand je parlais de régalade, je ne pensais pas forcément à ça, par contre. Le Patron peut être taquin, quand il veut.

90e+45 La bonne nouvelle, c’est que José Anigo n’est pas encore l’entraîneur de l’Olympique de Marseille.

90e+46 La mauvaise, c’est que Michel l’est toujours.

90e+60 Toujours, vraiment ? Personne ne veut vraiment prendre ce poste ?

Bob-Loulou.

Salut les (sur)vivants.

Nous vivons une triste époque, obligés que nous sommes d’évoluer en première partie du gala des nouveaux riches. J’espère pour eux, et pour l’indice UEFA de la France, qu’ils seront moins drôles que nous.

-15e Un malheur n’arrivant jamais seul, Lassana Diarra a finalement fait le burn out attendu et demandé son transfert anticipé à Bournemouth. Du coup il est forfait pour ce match.

-10e Mais les plus malheureux, ça sera sûrement les mecs qui zapperont en espérant voir un match de Ligue des Champions et qui tomberont sur… ça.

-9e Remarquez, avec un peu de chance, il y aura dans le tas un riche mécène mordu d’art moderne qui décidera de s’offrir cette troupe de performers hors du temps et des modes.

-3e Minute de silence. En mémoire de l’intérêt de la Ligue 1, sûrement.

Coup d’envoi, malgré les protestations de Michel, heureux de tenir le point du match nul.

7e En voyant les mouvements marseillais, le gardien corse dégage en touche. Fair-play.

8e Il est par contre surpris de ne voir aucun des 11 blessés quitter la pelouse.

11e Les Marseillais peinent à trouver l’étincelle qui ferait exploser la défense du Gaz’.

12e De là à dire que nos attaquants sont tout pétés…

13e Pourtant en situation idéale, Filippi croise trop sa tête. Ça devient humiliant, ces adversaires qui refusent de marquer par pitié.

14e Je n’arrive pas à savoir quel est le dessin sur le terrain. Attendons qu’ils grattent encore un peu.

16e Petit pont de Mendy, qui a donc terminé son match.

17e Nkoudou continue de tenter sa chance, mais comme sa frappe n’est pas contrée, elle ne donne rien, pas même une touche.

20e Cette passe de Cabella est tellement moche que je viens de perdre un dixième à chaque oeil. Il ne faudra pas m’en vouloir si je n’arrive plus à distinguer les joueurs après ça.

21e Surtout les noirs.

22e Sauf s’il est hors-jeu. Je saurai que c’est Batshuayi.

24e Ajaccio possède quand même le seul stade où les tribunes sont plus belles que le terrain.

25e Et pourtant les tribunes sont moches. Mais ça reste un bel effort pour un match de DH. Ce doit être ça, le charme de la Coupe de France.

27e Nkoudou a décidé de rater tous ses face à face pour rassurer Batshuayi. C’est beau, la solidarité.

28e En parlant du loup, lorsqu’il n’est pas hors-jeu, il panique et tire.

29e Non, je ne parlais pas de Brandao, pervers !

31e C’est dans ce genre de matchs que Kaboré me manque le plus.

32e D’accord, j’avoue, en fait Kaboré me manque tout le temps.

33e Carton jaune pour Lemoigne. Je ne connais pas son boulot à côté mais si il avait été jardinier, c’était le rouge.

34e Air-tête de Batshuayi. C’est con, pour une fois qu’il cadrait.

41e Je ne comprends pas, pour un jubilé, Mandanda ne devrait pas être dans l’équipe All-stars ?

42e C’est petit, de demander c’est laquelle, l’équipe All-stars.

43e La pression du Gaz’ se fait sentir.

Mi-temps. Michel annonce qu’il est prêt à prendre en main la Roja. Et qu’il peut aller jusqu’à l’UFOLEP ou le cécifoot si nécessaire.

Coûte que coûte, Mandanda tient bon.

Coûte que coûte, Mandanda tient bon.

46e Contre Toulouse, la bonne mi-temps, c’était la première. Je tremble.

47e L’avantage du stade champêtre, c’est qu’on entend même les insultes des mecs de l’autre côté de la main courante.

50e Sur le banc, Barrada prend un rouge. Je déconne mais c’est pas passé loin.

53e Je ne sais pas où donnent les fenêtres qui bordent le stade, mais j’espère que ce sont des toilettes.

56e C’est intéressant de voir la réserve tenir contre des professionnels. Après, aux tirs au but, ça sera la loterie.

57e Et la loterie, il n’y a que ça pour nous faire gagner un match.

59e S’il nous reste un peu d’argent, c’est le moment de payer un soutien psychologique pour Mandanda. Il ressemble de plus en plus à Gérard Houiller, même la couleur.

60e Fletcher demande à relire son contrat. Il est obligé de jouer avec ces mecs ?

63e Carton jaune pour Cabella qui s’écroule dans la surface adverse. Ils n’étaient que deux à faire faute, il aurait du rester debout.

64e M. Lannoy en profite, Cabella est le seul Corse à qui il a le droit de mettre un carton.

68e Une fois, juste une fois hein, pour voir, est-ce qu’on pourrait mettre un coup-franc ou un corner dans le paquet ?

74e Thauvin n’a pas eu le temps de toucher un ballon qu’il entre sous les sifflets. Voilà un public de connaisseurs.

79e Au hasard d’une faille dans l’espace-temps, Batshuayi se souvient qu’il n’est pas obligé de croquer les actions tout seul. Il sert Cabella qui dribble quatre joueurs avant de marquer. 0-1

81e Ducourtioux rate le cadre sans personne à cinq mètres de lui. Vincent Labrune lui prépare un contrat.

83e Vous me reconnaissez ? Mais si, c’est moi ! Quand tu crois que tu vas enfin gagner, je viens piétiner tous tes espoirs ! Super Chat Noir, ah oui c’est moi ! 1-1

85e C’est quand même fort le profilage marketing : il y a quelques semaines, je recevais des pubs pour du Viagra, aujourd’hui je reçois des échantillons de Xanax.

90e A ce niveau de dévouement, Mandanda fait même pleurer le fils du Patron. Et pourtant, il en a vu des trucs moches.

90e+1 Ha, visiblement, il n’avait pas encore vu Alessandrini.

90e+2 C’est à ça qu’on voit qu’il n’a pas du nous voir souvent jouer cette saison. Des larmes, il ne m’en reste plus aucune depuis la première journée.

Fin du match. Il n’y a donc plus qu’à supporter le PSG pour sauver notre fin de saison. Avec un peu de chance, s’ils vont jusqu’en finale de la Ligue des Champions, ils oublieront celle de la Coupe de France.

90e+6 Comment ça, il nous faut encore gagner un match avant d’y être ?

90e+10 La règle est pourtant connue dans toutes les cours de récréation : pas les mères, pas les habits. Si certains avaient encore des doutes, voilà donc la preuve que tous les supporters ajacciens n’ont pas été à l’école.

90e+11 Alors que, bon, il y avait quand même pas mal à dire pour se foutre de la gueule de Mendy en restant pertinent.

Bob-Loulou

Salut les (sur)vivants.

11 matchs de rang sans victoire au Vélodrome, je ne sais pas si nous avons déjà fait pire, même dans mes meilleures années. Et avec un adversaire en perdition qui se présente face à nous, cette rencontre a tout du match parfait pour prolonger la série et continuer à distribuer les cadeaux.

-10e Pascal Dupraz, le nouvel entraîneur du TFC, a fait un malaise cardiaque et ne sera donc pas parmi nous aujourd’hui. Le match avait fuité sur internet et il a voulu le regarder mais son coeur n’a pas tenu ?

-2e Le coup d’envoi fictif va être donné par Satya Oblette et Boubou, 2 ans, récemment opéré grâce à Mécénat Chirurgie Cardiaque. Un mec pour chambrer la coupe d’Alessandrini, un autre pour chambrer Dupraz : le coup d’envoi est à peine donné que ça frappe déjà sous la ceinture, style années 90.

-1e Le dit Boubou qui, au moment de faire face à Etienne Didot a pris peur et n’a pu taper dans le ballon. C’est bien la première fois de la saison que les Toulousains font fait peur à quelqu’un d’autre que leurs supporters.

Coup d’envoi.

2e Ben Yedder prouve qu’il a déjà bien assimilé le schéma de jeu de l’OM. Hors jeu.

5e La première action de l’OM est une passe à contre pied de Benjamin Mendy. Je sens que je vais me régaler.

10e Le karma est une chose curieuse parfois : Fletcher sort se faire soigner, touché au ventre par Somalia.

13e A l’OM, on est peut être pas très doué avec le ballon, mais on est poli : Isla s’excuse auprès de ses coéquipiers après un ballon perdu.

14e Le problème, c’est que si tout le monde l’imite, on a pas fini d’en entendre certains.

21e L’OM commence à pousser, mais s’en remet aux têtes de Rekik et Cabella pour se sortir de l’impasse. Et pourquoi pas Alessandrini ?

30e C’est une bonne idée d’aligner un second joueur en pointe avec Batshuayi, ça lui permet de mieux se situer et d’éviter les hors-jeux. Par contre, ça serait gentil que Lafont y mette du sien et arrête de tout sortir.

33e Très discret jusque là, Lassana Diarra se distingue enfin en faisant une offrande plein axe aux Toulousains. Mais comme avec ses coéquipiers, c’est donner de la confiture aux cochons.

42e Isla prend tout le monde de vitesse en coupant un centre de Cabella mais Lafont détourne. Être gardien du TFC, ça permet vraiment de s’attendre à tout.

44e Même quand il rate ses parades, Lafont sauve son équipe. Il va être pénible, ce match.

Mi-temps. Je ne sais pas si c’est l’effet sieste ou quoi, mais je trouve ce match vraiment plaisant. Nous allons le perdre 1-0 sur un vieux contre moisi, mais au moins, on s’amuse.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

46e Mécontent du rythme de son équipe, Michel fait sortir Diarra au profit de Barrada. Sur son banc, Mickaël Debève apprécie le geste.

50e Bonne nouvelle : Fletcher a travaillé ses frappes devant le but cette semaine. Mauvaise nouvelle, c’était avec Barrada.

55e Mais il arrive beaucoup trop tôt le but en contre les gars ! C’est un coup à nous enflammer le Vélodrome. Au sens propre. 0-1

56e Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal : être mené 1-0 ou cette non célébration de Ben Yedder qui s’excuse presque en adressant un coeur avec les doigts aux virages du Vélodrome.

63e Rolando est remplacé par Alessandrini. Albert est revenu aux affaires et personne ne me l’a dit ?

66e Nous savons maintenant pourquoi Barrada prend tout son temps lorsqu’il veut frapper au but : si il essaye spontanément, il rate le ballon.

75e Quand je vois cette égalisation de Fletcher, je me dis que, qui que ce soit qui ait marabouté le Vélodrome, il n’en veut pas à l’OM. Il en veut juste au football. 1-1

76e L’histoire de l’Afrique illustrée par le football : il s’agit en fait d’un contre son camp de Somalia.

81e On ne le dira jamais assez : profitons de Steve Mandanda avant qu’il ne signe dans un club qui le mérite vraiment.

85e L’OM obtient un coup franc sur la ligne de sortie de but. Alessandrini se prend pour le héros de la nation et le frappe direct. Visiblement, sa coupe de cheveux ne brille pas encore assez pour lui éclairer le jeu.

86e Capilarité et football, toujours. Brathwaite rate la balle de match en envoyant un parpaing dans les tribunes. Avec une touffe comme ça, tu m’étonnes que ça doit pas être facile de trouver un bon équilibre de frappe.

87e Rentrée de Pantxi Sirieix. PANTXI SIRIEIX !!! Mais ils ont inventé la machine qui rend immortel à Toulouse ou quoi ?

88e Peut être pas en fait, sinon ça serait assez ironique de ne pas réussir à aligner 3 footballeurs sur la pelouse.

89e Sous la pression de Nkoudou, Lafont panique et remet le ballon sur Batshuayi. Les deux Olympiens hésitent mais Nkoudou, hors jeu, a la lucidité de laisser son coéquipier rater la balle de match.

90e Il aura fallu 29 journées pour leur faire assimiler la règle du hors-jeu, mais le travail semble porter ses fruits.

90e+1 Vivement 2018 pour l’efficacité devant le but.

Fin du match. Et de 12 matchs à la suite sans victoire au Vélodrome ! A ce rythme là, les spectateurs ayant tenu le coup toute l’année pourront prétendre à l’Olympe.

90e+10 Il va falloir qu’il fasse attention, ce jeune Alban Lafont. La dernière fois qu’un gardien toulousain a tant flambé face à nous, il signait dans la foulée. Et je ne suis pas sur que ce soit une si bonne idée que ça.

90e+11 Oui, je sais, signer un joueur cet été, ça ne risque pas de nous arriver.

90e+12 Ou alors il ne jouera pas au football.

Bob-Loulou

Salut les (sur)vivants,

Nous l’avons bien vu la semaine dernière, nous ne sommes pas encore prêts pour le niveau Ligue des Champions ; il serait donc de bon ton de rester éloignés du podium. Et ça tombe bien, avec un entraîneur qui nous déteste et un fils d’ancien qui a l’habitude de nous faire des misères, ce match à Nice est le match idéal pour ne pas rebondir.

-8e J’ai bien regardé et malgré une fin de mercato agitée, Jean-Vincent Placé n’a pas réussi à obtenir une place dans le staff de l’OM.

Coup d’envoi.

2e Quoi, le match est déjà fini ? Je me suis endormi ou pour une fois, le temps ne s’est pas figé ?

3e Ha non, il est juste est arrêté : l’arbitre ne peut plus voir Mandanda dans le brouillard niçois.

4e C’est bon, je le vois, il sourit.

8e M. Millot est quand même bien tatillon. Ce brouillard est moins opaque que notre projet de jeu, et nous ne nous sommes jamais arrêtés pour autant.

11e … 9, 10 et 11 Niçois. Mandanda, Diarra. C’est bon, tous les joueurs sont là.

12e Le jeu peut reprendre. Dommage, nous tenions un bon point.

13e Instant nostalgie avec Alessandrini qui ne parvient pas à lever un coup-franc plus haut que le short de Batshuayi. Pendant une minute, j’ai vu Valbuena essayer de jouer pour Baky Koné.

17e Depuis quelques minutes nous faisons l’étalage de toute notre panoplie offensive : grigri de Batshuayi qui ne lâche pas la balle, frappe hors cadre de Cabella, centre raté de Nkoudou, …

18e Reste le débordement en touche d’Alessandrini et nous pourrons passer à la défense.

19e Au temps pour moi, il faut aussi la frappe contrée de Nkoudou

21e A ce que je vois, les Niçois aussi ont besoin de travailler : cette frappe me laisse sans voix.

24e Je vais quand même attendre qu’elle retombe avant de me faire un avis définitif.

25e Il devient agaçant Rolando à bien défendre. De qui je peux me moquer maintenant ?

26e Ah ah les cons : ils auraient pu la mettre direct mais ils passent par un type hors-jeu.

27e C’est pas avec Batshuayi que nous ferions cette erreur. Une passe ? Et puis quoi encore?

28e Quel manque total de fair-play de la part des Niçois : ces salauds jouent au foot ! Michel dépose une réserve.

31e Sur ce contrôle de Batshuayi, c’est l’UNFP qui porte plainte.

35e Et Mauricio finit le boulot au second poteau de ce corner. Zorro est chilien ce soir. 0-1

39e Les gars n’ont pas l’air au courant que si reculer n’est pas forcement mal, quand on arrive à la ligne de sortie de but, c’est trop tard.

45e Neuf minutes d’arrêts de jeu ? Je croyais pourtant que la double peine avait été supprimée.

45e+2 Bon, nous, on pionce, mais on gagne !

45e+5 J’ai mal pour eux tellement nous sommes bons. Dix passes réussies à la suite, ce doit être un record, non ?

45e+7 En fait la minute de Batshuayi c’est celle là : enchaînement contrôle - frappe enroulée que le gardien parvient tout juste à dévier. 7 minutes d’arrêt de jeu, ça se mérite.

45+9 Ha merde, c’était littéralement sa minute : comment peut-il rater ce face à face alors que ses camarades ont fait tout le boulot ?

il s’en est fallu de peu mais l’auteur du but marseillais était bien couvert.

Le révélateur est formel : il s’en est fallu de peu mais l’auteur du but marseillais était bien couvert.

Mi-temps. Ça fait beaucoup jaser jusqu’ici, mais Serge Aurier a au moins le soutien de Jean Amadou qui n’arrête pas de répéter qu’il ne parlait que nature dans sa vidéo. Bah quoi, la faune et la fiotte, ce n’est pas l’ensemble des espèces animales et végétales, peut être ?

46e C’est reparti avec les Niçois à l’attaque. Du coup, nous controns. Enfin, nous fonçons tout droit.

47e D’ailleurs où est Thauvin ?

49e C’est rigolo ce truc des Niçois de se passer la balle de la tête dans notre surface. Enfin gaffe à ne pas trop chauffer Rolando, il pourrait vite en décapiter un.

50e Un qui a du se faire décapiter à l’entraînement, c’est Cabella qui continue de s’empaler sur la défense centrale adverse.

51e Centre-tir de Nkoudou, contré. Évidement. Mais pas but. Hélas.

56e La guerre de position bat son plein entre des Marseillais qui foncent tout droit et des Niçois qui marchent en crabe.

57e Pour prendre la défense de notre arrière garde, comment auraient-ils pu savoir que Koziello allait centrer pour Germain ? 1-1

62e Entrée de Thauvin. Enfin, tout peut arriver. Surtout un but de Nice.

64e Et c’est parti pour 25 minutes d’abdo-fessiers à bien serrer tout ce qu’il est possible de serrer.

66e Dja Djédjé n’en peut plus et s’assoit par terre. A trop serrer les fesses, il a du se faire un claquage.

67e Entrée de Romao. Ce match me plaît de plus en plus.

69e Bodmer aurait bien fait comme Dja Djédjé mais il n’est pas sûr de pouvoir se relever.

71e Il peut se gausser, mais Cardinale marque des points en s’interposant devant Nkoudou puis à deux reprises face à Batshuayi.

72e Batshuayi a donc récupéré le mojo d’Ocampos qui lui permet de rater dans toutes les positions.

74e Cette fois, Thauvin se contente d’appliquer les consignes. Mais partir de ses six mètres pour le tout droit, c’est quand même osé.

75e Terrible bataille entre les milieux niçois et marseillais. Pas étonnant que ça finisse en balles perdues.

76e Nous réinventons le football sans aucun marquage. Ce doit être le génie tactique. Enfin j’espère.

81e Oh Michel tu attends un signe du Patron pour faire rentrer Fletcher ?

82e Encore une occasion manquée pour Michy Batshayoko. A quand la bicyclette loupée ?

83e Mais ne soyons pas trop gourmands, ce sera pour la prochaine fois. Fletcher rentre enfin !

84e Et il se signale d’entrée par une faute. Je ne sais pas qui se trouve entre lui et Romao, mais il ne doit pas être serein.

86e Innovation, toujours : un centre de Nkoudou a passé son adversaire direct. Et sans le toucher ! Il a même passé le mec au premier. Et celui au centre ! Bon, le problème c’est qu’il a aussi passé le mec au second, le panneau de pub et la tribune.

87e En fait, nous n’avons rien inventé du tout, nous avons juste fait revenir Bernard Mendy.

90e Nkoulou teste un marquage, pour voir, et se fait avertir. Promis, il ne recommencera plus.

Fin du match. Ce match nul est vraiment frustrant. Non, pas au niveau du classement, un peu de sérieux, c’est surtout que “Et Isla bat Nizza” aurait fait un super titre.

Bob-Loulou.

Salut les (sur)vivants,

Ce soir, c’est notre match bi-annuel de Ligue des Champions. Ce n’est pas que je n’y crois pas mais je ne vois pas comment Michel va guider son troupeau vers un résultat positif. Surtout vu nos derniers résultats en Ligue des Champions.

-30e Au moins, les nouvelles de l’avant match sont bonnes : Ocampos est toujours blessé, Thauvin déjà suspendu et Diarra est de retour. C’est presque trop…

-29e Le PSG à l’échauffement, nous n’avions pas vu autant de foot depuis bien longtemps. Et ce ne sont que des touches.

-1e Avant de rentrer sur le terrain, Manquillo demande son maillot à Di Maria. Il en profite de le croiser maintenant, il ne va pas le voir pendant les 90 prochaines minutes.

Coup d’envoi

2e Même pas le temps de dire trois conneries qu’on s’en prend déjà un. 0-1

3e Ce qui est sympa avec cet OM, c’est qu’il nous épargne les faux espoirs.

5e C’est un peu malsain ce genre de match, autant regarder le pensionnat de Chavagne présenté par Emile Louis.

6e Heureusement que le rocker m’a refilé son ensemble complet en cuir.

8e Notre ligne d’à peu près récupération est à 30 mètres de notre but. Nous sommes biens.

9e Diarra est le Marseillais qui a le plus tenu le ballon : 10 secondes depuis le début du match.

10e Grosse occasion pour Batshuayi qui ne peut reprendre un centre de Nkoudou. Oui oui, un centre, pas un tir contré ou raté. Je sais, ça surprend.

11e Par contre Michy a l’habitude de presque reprendre. Presque.

12e Di Maria ne connaît manifestement par les traditions d’humiliation OM-PSG et décide, miséricordieux, de frapper à coté du but de Mandanda.

15e Occasion pour Cabella qui tire sur Trapp. Ho ça va hein, je suis bien obligé de trouver quoi vous mettre !

17e Vous savez quoi ? Je vais plutôt commenter le Superbowl moi ce soir.

18e La consigne de Michel est claire : on donne la balle à Georges-Kevin pour qu’il se fasse voir des recruteurs anglais. #ProjetBrondby

20e Dja Djédjé rate son centre : frappe détournée en corner par Trapp.

22e A six mètres du but, Barrada tire au dessus. Ball-Trapp.

23e C’est officiel : je suis pour la déchéance de nationalité de Barrada. De toutes ses nationalités.

24e Alors qu’à l’OM, la déchéance, c’est déjà fait depuis un moment

26e On dirait que Cabella connaît les bons plans du bois de Boulogne : il la glisse entre les jambes d’un Brésilien avant de la mettre au fond. 1-1

27e Nous n’aurons pas tout perdu ce soir. Avec ce but, nous allons lever l’option d’achat de Cabella à 9 millions et le revendre 18 à Newcastle.

28e Penser à mettre une clause dans le contrat pour ne pas se le faire refiler en janvier 2017.

29e Newcastle nous a devancé et propose 18 pence pour Cabella.

30e Michel s’énerve sur son banc pour donner l’impression d’avoir eu un rôle dans l’égalisation.

31e Grosse occasion pour Lucas qui tente le contre son camp de Rolando. N’est pas Morel qui veut.

36e Coup franc intéressant pour Barrada aux vingt mètres. Trois passes plus tard, Mandanda peut dégager.

39e Fin de l’alerte enlèvement : le petit Michy Batshuayi à été retrouvé. Hors-jeu, bien entendu.

41e Nous sommes passés à 20 centimètres de la fin du monde, du retour de l’Antéchrist et d’un but de Batshuayi.

42e On lui a fait quoi à Maxwell, dans une vie antérieure ? C’est un descendant d’Alexandre Ier ?

44e A force de jouer avec Batshuayi, même ses coéquipiers oublient la règle du hors-jeu. Belle performance de Dja Djédjé qui bat le record avec 5,48 mètres.

45e Dja Djédjé hors-jeu ? Biesla est de retour et on ne m’a rien dit ???

Mi-temps. Egalité après les quarante-cinq premières minutes, tout se passe trop bien. Du coup, je vois bien Michel faire rentrer Romao, Lucas Silva et Rekik.

... mais envoyez quand même vos dons...

... mais envoyez quand même vos dons...

46e Déjà une minute de jeu et nous tenons toujours le score, il ne peut plus rien nous arriver !

48e Diarra effectue une roulette entre deux Parisiens. Laurent Blanc dépose une réserve technique.

49e Heureusement que nous avons Batshuayi et Barrada pour rassurer Laurent. Coup-franc de l’un qui tape l’autre sans être rentré dans la surface.

51e Trois passes réussies et ça s’enflamme : Dja Djédjé tente sa chance des trente mètres.

53e L’ONU annonce la reprise des bombardements en Syrie.

54e Même pas peur, de toutes façons le ballon n’est jamais arrivé jusqu’à Zlatan.

58e Mandanda montre à Trapp comment on arrête une frappe molle des 25 mètres vaguement déviée. A Trapp-touriste.

60e Déconcentré par une air intervention de Rolando, Zlatan rate sa reprise. En fait, il est prenable, le Suédois : il suffit de le faire rire.

61e Si ce loupé n’est pas la preuve de l’accord entre Thiriez et le PSG pour maintenir le suspens autour de la sixième place, je n’y connais rien.

63e Alessandrini part s’échauffer, Zlatan a intérêt à faire attention à lui.

66e Ce Buquet là, même au KFC je le prends pas.

68e Rentrée de Cavani. Alessandrini accélère son échauffement.

69e Di Maria reçoit de l’eau en tirant le corner et il râle. Il faut penser à s’hydrater, c’est bon pour la santé, ingrat !

71e Di Maria efface deux Marseillais dans l’axe pour mettre un petit plat du pied sur lequel Mandanda ne peut rien faire. Quel est le con qui lui a lancé de l’eau ? 1-2

74e David Luiz sent venir le deuxième but et décide de rester au sol, les jambes serrées.

75e Marquinhos va rentrer, enfin si David Luiz le permet.

76e Non, finalement, David Luiz décide de rester. L’arbitre s’excuse d’avoir été obligé de le laisser rentrer au mauvais endroit.

79e Sortie de Batshuayi remplacé par Fletcher. On sors l’artillerie lourde. Enfin le lourd surtout.

84e Bonne nouvelle, Michel n’a toujours pas fait rentrer De Ceglie pour tenir le 1-2.

88e Par contre il fait rentrer Bouna Sarr, dont l’utilité reste à déterminer.

90e Nkoudou a perdu le mojo, ses frappes ne sont plus contrées. Du coup c’est plus difficile de marquer.

90e+2 Diarra cavale encore comme un lapin. Et je veux dire par là que les joueurs du PSG veulent se le faire.

Fin du match. Victoire du PSG. La routine, quoi.

90e+5 Borelli n’arrête pas de passer devant moi. C’est déjà chiant, mais là il est à poil.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

J’ai appris pendant les fêtes que Margarita attendait des jumelles. Je veux bien être balèze, mais avoir des gosses depuis là-haut, ça ne s’était plus vu depuis le Patron lui-même. Et je ne voudrais pas lui faire de l’ombre ni le vexer après qu’il ait envoyé Alessandrini tenir compagnie à Diaby à l’infirmerie. Si le prochain sur sa liste est Diarra, ce n’est plus une Sainte-Trinité qu’il nous faudra pour multiplier les miracles.

-15e Romao est aligné, il ne faut pas déconner quand même : nous aimons perdre avec classe.

-13e Info Mercato : un club aurait fait une offre pour Romao. CONTRE DE L’ARGENT ! De leur part à eux !!!

-7e Quand je vois le monde en tribunes, je suis de plus en plus tranquille. On va faire les choses bien comme il faut.

Coup d’envoi.

3e Ocampos est bien là, lui aussi. Avec toutes ses capacités… Enfin, avec ses cheveux quoi.

4e Quatre minutes de jeu et Nkoudou en a déjà plus fait qu’Ocampos en un mois. Plus habitué, Batshuayi ne cadre pas sa tête.

7e Doublé d’Ocampos qui tire (non cadré) au lieu de passer.

9e Combinaison à trois bandes sur un corner. En progrès, nous échouons à deux.

12e Penalty pour Guingamp ! L’arbitre ne le siffle pas, il faut encore tenir le public 80 minutes.

15e Nous avons beau être à 4 derrière plus 3 milieux défensifs, nous nous faisons transpercer. Il faudrait que les 3 de devant reviennent défendre.

16e Sauf Ocampos, en fait…

17e Batshuayi touche tous ses ballons dans notre moitié de terrain. Ça me paraît un peu extrême comme solution contre le hors-jeu.

18e Et ça ne manque pas : hors-jeu sur son premier ballon au-delà de la ligne médiane. Et en plus il va voir l’arbitre. Pour se faire expliquer la règle, sans doute. Michel pleure.

20e C’est triste ce Vélodrome qui sonne creux… On se croirait dans la tête de Romao.

23e Breaking news : Ocampos a réalisé une action positive pour l’OM. Ou plutôt, il s’est fait faucher avant de faire une connerie.

25e Nkoulou bouscule Coco en protégeant la balle. J’espère que ses noix vont bien.

29e Coco reste sous le feu des projecteurs en se faisant maintenant déboîter par Romao. C’est Coco channel.

32e Bonne nouvelle : nous n’allons plus voir Ocampos sur un terrain pour un moment, il est salement blessé.

33e Mauvaise nouvelle : c’est foutu pour le revendre, nous allons donc continuer à le voir dans l’effectif.

37e Rentrée d’Anguissa, qui tient plus du Romao que du Diarra : première minute, première faute.

42e Manquillo récupère la balle mais panique et tombe sur un Lössl. Ouf, j’ai failli devoir tout réécrire.

45e Ocampos est transporté à l’hôpital.

Mi-temps. Labrune demande à Michel de qui il a besoin, sachant qu’il ne pourra avoir qu’une seule recrue. Michel répond “Bielsa”.

46e J’apprends qu’Ocampos vient de manquer l’entrée de l’hôpital. Trois fois.

47e Pincez-moi : j’ai bien vu Romao faire un slalom dans la défense ? Et j’ai cru qu’il allait marquer ? Le Patron se fout vraiment de ma gueule.

48e Corner et coup de tête de Rolando. C’est pas mal il l’a mis sur la barre.

50e Coco passe devant tout le monde, c’est qu’il est pas facile à ouvrir Coco.

52e Michel voit Paganelli courir le long de la ligne de touche. Il lui demande s’il a toujours une licence.

54e Par solidarité avec Gourvennec qui a titularisé le fils Giresse, Michel a titularisé le père de Barrada.

55e A moins que ce ne soit son grand-père.

57e Rolando, ce n’est pas Briand. Carton jaune.

60e Seul motif de satisfaction de ce match : il n’y aura pas de prolongations.

62e Batshuayi réussit l’exploit de prendre un carton plus stupidement que Romao.

64e CORNER POUR L’OM !!!

65e Fausse alerte, désolé.

66e Encore un corner pour nous. Le match s’emballe !!!

67e Et il a dépassé le premier poteau !!! CE MATCH DEVIENT FOU !!!

70e L’instant OPTA : le ramasseur de balles secteur 8 a touché plus de ballons que Barrada.

71e Entrée de machin chose qui vient tout droit de nulle part. Si on ne gagne pas avec ça…

72e Et encore un corner !!! Le stade est en fusion !!!

73e FAUTE ! CORNER OUVERT !!! C’EST INTENABLE !!!

74e Gourvennec rend coup pour coup à Michel et fait rentrer à son tour un joueur de CFA. Et ça fait plaisir de revoir Erding, donc.

75e Michel est emmerdé, il n’a plus de combinaisons en stock.

79e Je me suis endormi, UN COUP FRANC !!!!!

85e J’espère que Michel va nous faire un joli photomontage !

86e Faute sur Nkoudou ! Coup franc ! Les Guingampais sont acculés sur leur but !!!

87e Tête cadrée !!! Je répète : tête cadrée !!!

89e Interception de Diarra dans le rond central ! Il n’a plus que la moitié du terrain à remonter et 12 adversaires à éliminer !!!

90e Merci Mevlut, hein…

Fin du match.

A jamais les premiers !

A jamais les premiers !

90e+12 Ocampos sort du bloc. Le chirurgien n’a pas su dire quel était le pied blessé.

90e+30 Bon, je vous laisse le Patron nous a prévenu qu’un extraterrestre allait donner un petit concert ce lundi.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Je reviens pour ce dernier match de la saison. Avant, il y avait la Coupe de la Ligue et un match de L2, j’ai fait l’impasse. Mais ce soir, pour ce premier match dans le stade Matmut-Atlantique, il faut que j’assure.

Sans transition, le match.

-30e Dernier match avant le mercato : coup de gueule des contrôleurs aériens de Marignane, qui n’auront pas de congés avant fin janvier.

-20e Bordeaux n’avance pas et est en 16e position à trois points du premier reléguable : nous n’avons donc aucune chance.

-10e C’est le dernier match de L1 de l’année, courage.

- 5e Ounas et Kahzri, le pauvre Crivelli ne va pas avoir beaucoup de ballon…

Coup d’envoi.

5e Romao n’a toujours pas pris de carton, record battu.

7e Par contre, Diarra se met au niveau de son compère du mileu. 2015, quelle année de merde…

8e Michy est hors-jeu. Ouf.

9e Ce soir, l’ambition tactique de l’OM consiste à balancer de longs ballons vers les meilleurs éléments. Du coup, chaque ballon va en six mètres.

11e Un jaune pour Nkoulou. Quitte à prendre un carton à Bordeaux, autant en prendre un de rouge.

12e Sauf pour Barrada, c’est haram.

13e Comme Poko.

14e Sarr est taclé par derrière par le latéral bordelais. L’arbitre ne siffle pas, Michel n’est pas Contento.

19e Contre favorable de Cabella qui déboule sur le côté, Michy parvient de justesse à se cacher derrière son défenseur.

22e La COP21 a prévu quelque chose contre le déchet technique ?

23e Diarra glisse, vraiment malencontreusement, sur Plasil qui était vilement venu se mettre là. Heureusement que les arbitres ont l’oeil.

25e Crivelli m’évoque le souvenir ému de la saison des Traiwo, Zrubar, Crana, Pragis, Mraoulida, Nriang…

30e L’OM est enfin régulier cette saison : aussi nul à l’extérieur qu’à domicile.

33e Enfin, cela pourrait être pire, heureusement qu’Alessandrini est toujours blessé.

36e Michy est bien trouvé par Barrada, plein axe, plein Carrasso.

37e Sur un dégagement de Mandanda, le plus beau contrôle du match est réussi, sur la touche, par Michel.

38e On va avoir le droit à un tweet avec un horrible montage…

39e Contento n’en peut plus, on dirait qu’il simule un endormissement. Moi, je ne simule pas.

40e Les Bordelais placent Contento en PLS, dans une superbe imitation des supporteurs de l’OM.

41e Position latérale de sécurité ? Mendy devrait s’en inspirer.

45e Superbe centre de Mendy, qui arrive au point de penalty. Du Stade Chaban-Delmas.

Mi-temps. Tu sais quand ton club a plongé quand tu te surprends à regarder la durée d’indisponibilité de Nkoudou.

46e Ispice di Ounas. Mandanda la sort en corner.

49e Aux buts virtuels, il y a 1-1. Je pense que je vais faire comme ça, nous nous ennuierons moins…

52e Manquillo-Mandanda-Manquillo : premier une-deux réussi du match. Par contre, ce n’est pas cool pour Paganelli.

53e Moi c’est Spapara, Srapagna, Sparara… Enfin, je n’y arrive pas…

54e Lol. Romao. 0-1

55e LOL. Khazri. 1-1


56e Sympa, cet atelier de balles au centre.

57e Le gros problème du but de Romao, c’est que la défense bordelaise va réussir à faire croire à Barrada qu’il sait tirer les corners.

58e Maintenant que Khazri, Marseille pleure.

59e Gros tacle de Mendy sur le milieu bordelais. Dis moi si tu aimes ça, Ounas !

62e Concours de transversales dans la défense marseillaise. Le gagnant est Bordeaux.

63e Cabella est lancé dans la profondeur mais son ballon est coupé par Carrasso qui retourne se replacer tranquillement alors que Michy dribble 6 joueurs pour tirer au dessus.

65e Changement, c’est l’heure des retournés foireux.

69e Nos constructions sont tellement lentes que Barrada est impliqué deux fois dans une même action.

71e Qu’est-ce qui fait 999 fois “Tic” et 1 fois “Toc” ?

72e Un mille pattes avec une jambe de bois !

75e Avec l’état d’urgence, il n’ y avait pas moyen d’assigner Ocampos à résidence ? En Argentine.

76e La rentrée de Vada donne des idées à Michy, qui contrôle de la main.

79e Dans notre malheur, nous pouvons nous dire que chaque ballon qui n’arrive pas jusqu’à Michy, c’est une occasion de moins de le voir louper son contrôle.

81e Le dernier contrôle réussi par Michy, c’était un ctrl alt suppr.

82e Kahzri a un problème de dent. On peut vous prêter Rolando pour lui enlever le reste ?

85e Michel remplit son obligation contractuelle et offre une nouvelle apparition à Lucas Silva.

89e L’arbitre refuse a Romao le droit de prendre son rouge. À Bordeaux, c’est moche.

90e+2 Rolan frappe sur la transversale malgré la charge de Rolando dans son dos.

Fin du match. L’arbitre siffle la fin du match. Si c’est pour se taper des purges pareilles, je suis favorable à ce qu’on soit forfait contre Bordeaux dorénavant.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Bienvenus à ce troisième match en une semaine, sans coupe, qu’elle soit européenne ou domestique. C’est sympa de la part de la Ligue d’ajuster le calendrier pour garder le PSG en forme, mais tout le monde n’ayant pas les moyens de se payer 2 équipes, il ne faudra pas se plaindre d’avoir Romao, Ocampos et Rolando titulaires.

-15e 1 sur 3, comme le ratio de passes réussies d’Alessandrini.

-14e Alessandrini, par ailleurs en tribunes. Sûrement pour éviter de trop nous pénaliser de l’absence de Diarra.

Coup d’envoi.

1e Nkoudou déborde et obtient la faute. Il fatigue, à Rennes il avait eu le carton.

2e Romao doit avoir eu comme consigne de faire du Diarra. Je ne vois pas d’autres explications à cette tentative d’aile de pigeon dans la surface.

3e Surpris de la lenteur du repli de Barrada, Williams Rémy lui remet le ballon plein axe. Sur un pas, Barrada envoie Batshuayi au duel. Raté.

4e Comme il joue au bowling, Batshuayi a récupéré les chaussures de Mandanda. Mais c’est comme pour le hors jeu, il n’a pas compris qu’il ne fallait pas tirer à côté des quilles.

6e Je confirme, Romao a la consigne de faire du Diarra. Bah c’est pas gagné…

10e Barrada tente une frappe de 25m. Plus que 23 m à gagner.

11e À 5 contre 1, les défenseurs olympiens parviennent quand même à se faire trouer. Encore surpris de cette passivité, l’arbitre oublie de siffler le penalty contre nous. Et le hors-jeu.

17e Je sais bien que c’est le Téléthon ce week-end, mais il commence à quelle heure, le match ?

18e D’ailleurs je vous invite à donner, on en a trop ici.

24e Beaucoup de balles perdues aujourd’hui, on se croirait au Bataclan.

25e Superbe tentative de roulette de Cabella dans la surface. Dommage que le seul joueur qu’il élimine soit lui même.

28e Normalement, avec ce que nous venons de manquer comme occasions, Montpellier ouvre le score dans les 3 minutes. De la main.

30e Pendant ce temps à Vera Cruz, Jourdren prépare le prochain rassemblement des Bleus.

31e Toujours 0-0. Étrange…

32e J’avais dit 3 minutes, pas 4 !!! Réserve technique !!! 0-1

33e Sur une passe de Boudebouz en plus. Si même les passeurs deviennent improbables, nous allons vraiment souffrir.

35e Romao revient à ce qu’il sait le mieux faire : amputations en tous genres.

37e La blague a assez duré : qui a planqué les restes d’un cimetière indien dans le nouveau toit du Vel ? Bernard ? José ?

38e Quand on voit cette reprise de Barrada, il ne faudra pas s’étonner du score du FN en PACA.

39e Et derrière Batshuayi n’arrive même pas à faire rentrer Hilton dans les cages.

43e Centre de Dja Djédjé, j’espère qu’aucun avion russe ne survolait notre territoire.

Mi-temps. Un boulgi boulga offensif pour un but de Casimir. What else ?

Le Montpellier Hérault Sporting Club vous remercie bien.

Le Montpellier Hérault Sporting Club vous remercie bien.

46e Luis Fernandez manager 2015 : Romao et Manquillo cèdent leurs places à Sarr et Mendy.

47e Les corners de Barrada, la meilleure raison de donner à la recherche contre la myopathie.

48e Centre de Sarr pour Barrada qui la remet vers Batshuayi qui roule sur le ballon qui lui passe dans le dos. Lancé, Cabella le bloque de la bite contre le cul de Batshuayi, puis frappe sur le gardien qui détourne dans son but. 1-1

49e Et nous connaissons donc enfin la chute de l’histoire de la bite qui poursuit un cul.

50e Ça fait quand même bizarre, cette égalisation avait une sacrée tronche de 0-2.

51e Je me dis depuis le début du match que ce Ninga me rappelle quelqu’un à la Paillade. Après cette vilaine faute sur Isla, j’ai trouvé, c’est Yanga-Mbiwa.

52e Et maintenant, avec cette composition Emon-esque, on fait comment pour tenir le ballon 40 minutes ?

56e Montpellier a bien bossé son match à la vidéo : Rekik tente une passe acrobatique en retrait pour Mandanda mais se loupe. A l’affût, Ninga signe un doublé. 1-2

60e C’est trop tard pour rajouter Lassana Diarra sur la feuille de match?

66e Pendant ce temps, sur le banc, le petit Spagnagna, Spapagna, Spagnara, … enfin un remplaçant reprend des moules.

71e Nkoudou s’arrache pour déborder et centre pour Bouna qui électrise le Vélodrome. 2-2

72e Je crois qu’au passage, Nkoudou a battu le record du monde du 60,01 mètres.

74e Je me dis devant ce match que le cours du Chavroux doit atteindre des sommets.

75e La défense montpelliéraine n’a toujours pas compris que sur un coup de pied arrêté de Barrada, le danger, c’est le second ballon.

76e Barrada qui pense sûrement que pour se faire aimer du public, il faut tirer les corners comme Valbuena.

80e Michel se dégonfle : Barrada cède sa place à Lucas Silva.

81e Comme un symbole, le premier corner non tiré par Barrada apporte le danger. Dommage que Rekik ne soit pas aussi décisif dans la surface adverse que dans la sienne !

84e Frappe de Cabella et, pour une fois ce n’est pas sur le gardien, mais 10 centimètres à côté. C’est bien, il progresse.

86e Chouette ! Un coup franc aux 25 mètres et Barrada est sorti.

89e Entre ce coup franc tiré n’importe comment et le contre montpelliérain bien mal géré, cette fin de match atteint des abysses.

90e+2 Elie Baup Manager 2015 : Boudebouz sort pour un défenseur.

90e+3 Premier bon dégagement de Rekik de la tête. Dans la surface montpelliéraine.

Fin du match. La prochaine fois on tente Rekik avant. Avant les autres.

90e+5 Ninga, pas encore chaud, va rester un peu pour faire des tours de terrains.

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

J’aime bien les jeudis. Bon, vous aurez remarqué que je n’y suis pas assidu, mais c’est toujours agréable de visiter des contrées exotiques pour rencontrer des équipes d’un niveau douteux. Et je ne parle pas d’un contrôle orienté dans la course de Rolando. Et je ne sais pas dans quel pays se trouve Roazhon Park, mais si c’est le dernier adversaire à passer avant le printemps européen, il ne faut pas traîner.

-10e Une équipe ambitieuse à domicile qui aligne un milieu comme seul attaquant, ce n’est pas la coupe d’Europe, c’est la Ligue 1 !!!

-9e Mais c’est de bonne guerre, nous alignons bien Alessandrini. Le problème, c’est qu’il est déjà passé par Rennes, l’effet de surprise ne prendra pas.

Coup d’envoi.

2e Ça joue depuis moins de 2 minutes et les Rennais ont déjà pris un avertissement et nous avons fait n’importe quoi sur le coup-franc. Le match est lancé.

3e Droit au mur.

6e Mandanda joue avec une tenue blanche immaculée. Les supporters rennais sont en transe : on croirait qu’Erminig a enlevé son maillot.

7e Perte de balle de Diarra dans ses 30 mètres qui se rattrape difficilement en faisant faute. Ça y est la contamination est achevée. Notre saison aussi.

10e Une faute sur Cabella nous offre un bon coup-franc. Je ne sais ce qui est le pire : voir les mini tatouages sur les cuisses de notre numéro 10 ou savoir que c’est Alessandrini qui va le tirer.

11e La future doublure de Mandanda sort le coup franc de l’OM. C’est donc bien Alessandrini.

15e Rekik qui enchaîne 8 passes consécutives avec Mandanda, c’est pour battre un record du monde idiot ?

16e Ou c’est le seul moyen que nous avons trouvé pour avoir quelqu’un d’autre que Diarra comme joueur le plus précis de l’équipe ?

21e Je suis désolé pour vous les Rennais, mais là, vous êtes mal. But de Cabella. De Cabella ! 0-1

22e C’est un coup à voir Rekik propre et décisif en défense.

31e Cabella réalise à nouveau une roulette zidanesque. Tony Chapron le sanctionne immédiatement pour excès de confiance.

35e Rekik réalise sa vingtième passe du match. Dont 18 pour Mandanda. Et 2 pour Gérard B., rang 6, bloc 16.

40e Mon amour pour Mendy me faisait passer sous silence ses dernières prestations, mais là, ce n’est plus possible. Qui l’a marabouté, nom du Patron ?

41e Mais non, je ne viens pas de blasphémer…

43e Par Saint Charles Kaboré (loué soit son nom), je m’excuse et je ne recommencerai plus.

Mi-temps. Cabella en Père Fouettard, un coup à vous gâcher les fêtes de fin d’année.

Décembre commence à peine mais à Rennes, le père Noël a déjà la gueule de bois.

Décembre commence à peine mais à Rennes, le père Noël a déjà la gueule de bois.

46e Diarra cède sa place à Romao. Pour ne pas en rajouter à la double peine, Alessandrini sort également. Ha, il est remplacé par Ocampos ? Misère…

47e C’est donc clair, Michel veut assurer le 1-1.

50e Lancé en profondeur, Ocampos se fait descendre. Ça lui aura pris du temps, mais Michel a enfin compris comment le faire jouer.

52e Je rêve où Batshuayi n’a toujours pas été signalé hors-jeu ?

58e En confiance, Ocampos tente un retourné. Et il le réussit ! 6 mètres.

60e En fait, Ocampos, il est comme un enfant : il joue à “Cap ou pas cap” et se met des défis débiles. Cette saison, il ne marquera que sur retourné ou bicyclette. Il n’y a plus qu’à espérer que Batshuayi maîtrise la règle du hors-jeu.

61e Le staff est autorisé à jouer maintenant ? Non, parce que Armand…

62e Remarquez, Basile Boli serait sans doute meilleur que Rekik, non ?

64e A priori, ils me lisent aussi à Rennes. Benjamin André fait l’otarie. Enfin il essaye.

65e Je vous ai dit que j’aimais bien les otaries ?

66e Six mètres de Costil directement en touche. C’est bon Benoît, pas de panique, nous avons bien reçu ta candidature, pas besoin de faire du zèle.

71e Barrada accélère son échauffement : il court sur place. Comme en match en fait.

72e Il devrait faire attention, d’ailleurs, ça serait dommage de rentrer déjà épuisé.

82e C’est vraiment une intervention décisive de Romao que je viens de voir ? Dites Patron, vous y êtes pour quelque chose ?

86e Batshuayi parvient à dribbler 3 adversaires mais comme il insiste tout seul, il finit par perdre le ballon. Le jour où il lèvera la tête, ce garçon sera incroyable.

87e Oui, le jour où il sera mieux entouré que par Ocampos et Barrada aussi.

88e Oui, le jour où il aura signé à Chelsea quoi.

89e Je lui avais bien dit qu’il serait fatigué… Courage Barrada, plus que 5 minutes à tenir.

90e+1 Alors qu’Ocampos est encore à contester sa faute, Quintero joue vite et va s’empaler sur Mendy. M. Chapron ne bronche pas : il préfère la bronca pour faute non sifflée que l’envahissement de terrain pour penalty manqué.

Fin du match. Les Rennais décident de rester un peu, histoire de voir s’ils peuvent en marquer au moins un.

90+10 Nous voilà donc à 5 points du podium. Après un début de saison comme le notre, il n’y aurait pas du Elie Baup chez Michel ?

90e+11 Nous voilà donc à 5 points du podium à l’envers. Après un début de saison comme le notre, il n’y aurait pas du Elie Baup chez Michel ?

90e+12 J’ai toujours préféré les casquettes aux joggings.

90e+30 Résignés, les Rennais vont se doucher.

Bob-Loulou.