Archive for mars, 2016

Salut les (sur)vivants.

Deux jours après avoir vu Bayern – Juve, je me dis qu’il faut que je me lave un peu de tout ce football et de toutes ces émotions. Et quoi de mieux que la visite de l’autre grand loser du football français pour ça ? Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ce match va être une grosse régalade. Ou un vieux nul tout pourri, comme d’habitude.

-20e Michel se lave les dents une dernière fois. Ce soir, nous sommes d’attaque.

-15e Il y a vachement de places en virage, en fait. Limite je pourrais y être.

-10e Mais qui est ce grand black tout maigre qui s’échauffe avec les autres ?

-8e C’est lui le Dembélé qu’on aurait pu avoir ? Il aurait du venir chez nous, au moins, on lui aurait donné à manger.

-2e Michel se recoiffe devant la glace. Cette fois, si nous ne gagnons pas, c’est à n’y rien comprendre.

-1e Une bonne entrée sous les sifflets, ça me rappelle le bon vieux temps et les tribunes si accueillantes du Vélodrome

Coup d’envoi

1e Voilà un premier duel de Dja Djédjé. Raté mais c’est de la Baal.

3e En fait, les supporters ne font pas grève ce soir, ils sont sur la pelouse. J’espère en tout cas que notre défense a apprécié le poteau de Gourcuff et la parade de Mandanda avant l’ouverture du score. 0-1

4e Gourcuff, quoi. Je suis toujours mort et ces cons continuent de ressusciter tout et n’importe quoi.

5e Sauf nos espoirs.

8e 0-2 après moins de dix minutes de jeu. Soit Michel a vu le match du Bayern, soit nous sommes vraiment mal.

9e Remarque, si Michel essaye de faire la même chose que le Bayern aussi, nous sommes mal.

11e Michel a d’ailleurs intérêt à vite faire sortir nos défenseurs. Je veux dire, pour leur propre sécurité, parce que si ça continue, Mandanda va en prendre un pour taper sur les autres.

13e Et de 3 ! Le fils du Patron à bien subi des stigmates mais là, même lui a de la peine pour nous. 0-3

14e Je vois que les supporters commencent à rentrer. C’est bon, le match va pouvoir commencer ?

15e Rentrer dans le stade à ce moment là et rester. Nous avons quand même un public formidable.

18e Jean-Michel, 52ème rang sur la gauche de Labrune lui fait passer son CV. Labrune a l’air intéressé.

20e Malheureusement, Vincent n’a qu’un Mars à lui proposer.

21e But de Thauvin. Le calice jusqu’à la lie. 1-3

22e Quitte à ne marquer qu’un but par match, nous pourrions être plus judicieux dans le choix du buteur. Et dans le timing.

26e Un peu de sérieux quand même, en face, ils ont Sylvain Armand. SYLVAIN ARMAND !

28e Cabella part dans un raid solitaire et se retrouve face à Costil. Dans un flash, il revoit un selfie de Michel. A coté.

30 Note pour plus tard : il n’est pas nécessaire d’en prendre 3 pour commencer à jouer, c’est déjà trop tard.

32e Rennes déjoue complètement. C’est vrai que ce doit être dur de garder son sérieux face à de tels clowns.

36e Bel arrêt de Costil qui avait pourtant une main attachée dans le dos.

40e Magnifique hommage à Michel, cette corrida est de toute beauté. Les supporters proposent de couper les oreilles et la queue eux-mêmes.

42e Le calme avant la tempête. Je sens que cette bronca va être fantastique. Mais je suis un peu jaloux, je ne serai jamais plus que le second.

45e Magnifique, en effet. Ca valait presque le coup de s’infliger ces 45 minutes.

Mi-temps. Merci qui? Merci Courbis et Michel !

Le ressusciter lui aussi, voilà le prochain défi de l’OM.

Le ressusciter lui aussi, voilà le prochain défi de l’OM.

46e Michel regagne le banc. On ne peut pas le changer en cours de match, lui aussi ?

48e J’espère que tous les flics étaient à Bruxelles pour Salah Abdeslam.

50e Je vois Ruffier et ses potes devant la tribune, je suis rassuré.

51e But de Ronaldo d’un magnifique plat du pied juste avant que le gardien ne prenne la balle. Enfin presque. 2-3

52e Salauds de Rennais, ils vont nous y faire croire.

53e Quel naïveté de Costil sur ce coup là, quand même. Limite, en se trouant comme ça, il vient de rajouter un zéro sur la proposition qu’il va recevoir.

55e Non mais, sérieux, je commence à y croire. A ce niveau là, c’est de la torture psychologique.

56e Allez l’OM, un autre match nul est possible !

60e Histoire de mettre Costil à l’aise, Mandanda fait lui une horrible faute de main. 2-4

64e Michel présente sa démission avec panache : Alessandrini rentre pour Dja Djédjé

66e Le Vélodrome est bien silencieux, on entend même les joueurs rennais ricaner.

71e Alors oui, Alessandrini ne nous a pas couté cher, mais pourquoi l’avoir pris sans cerveau ?

72e Même celui d’Aurier lui aurait été utile. De toutes façons, il ne s’en sert pas.

75e Dembélé ne s’est pas contenté d’enrhumer Nkoulou : il lui a carrément filé Ebola avant de laisser Sio crucifier Mandanda. 2-5

77e Diaby rentre sur la pelouse. Dans un match où Gourcuff a mis un doublé, c’est vrai que ça se tente.

80e J’espère qu’aucun mineur ne regarde ça, parce que là, ça devient vraiment un spectacle pour sadiques.

85e J’ai beau essayer, je ne peux pas re-mourir.

86e Ou alors je suis enfin arrivé en enfer. Déjà que le purgatoire, c’était pas joli-joli, la suite promet.

Fin du match. Avec autant de peintres dans cette équipe, il est temps d’ouvrir une branche bâtiment.

90e+10 Quand je parlais de régalade, je ne pensais pas forcément à ça, par contre. Le Patron peut être taquin, quand il veut.

90e+45 La bonne nouvelle, c’est que José Anigo n’est pas encore l’entraîneur de l’Olympique de Marseille.

90e+46 La mauvaise, c’est que Michel l’est toujours.

90e+60 Toujours, vraiment ? Personne ne veut vraiment prendre ce poste ?

Bob-Loulou.

Salut les (sur)vivants.

Nous vivons une triste époque, obligés que nous sommes d’évoluer en première partie du gala des nouveaux riches. J’espère pour eux, et pour l’indice UEFA de la France, qu’ils seront moins drôles que nous.

-15e Un malheur n’arrivant jamais seul, Lassana Diarra a finalement fait le burn out attendu et demandé son transfert anticipé à Bournemouth. Du coup il est forfait pour ce match.

-10e Mais les plus malheureux, ça sera sûrement les mecs qui zapperont en espérant voir un match de Ligue des Champions et qui tomberont sur… ça.

-9e Remarquez, avec un peu de chance, il y aura dans le tas un riche mécène mordu d’art moderne qui décidera de s’offrir cette troupe de performers hors du temps et des modes.

-3e Minute de silence. En mémoire de l’intérêt de la Ligue 1, sûrement.

Coup d’envoi, malgré les protestations de Michel, heureux de tenir le point du match nul.

7e En voyant les mouvements marseillais, le gardien corse dégage en touche. Fair-play.

8e Il est par contre surpris de ne voir aucun des 11 blessés quitter la pelouse.

11e Les Marseillais peinent à trouver l’étincelle qui ferait exploser la défense du Gaz’.

12e De là à dire que nos attaquants sont tout pétés…

13e Pourtant en situation idéale, Filippi croise trop sa tête. Ça devient humiliant, ces adversaires qui refusent de marquer par pitié.

14e Je n’arrive pas à savoir quel est le dessin sur le terrain. Attendons qu’ils grattent encore un peu.

16e Petit pont de Mendy, qui a donc terminé son match.

17e Nkoudou continue de tenter sa chance, mais comme sa frappe n’est pas contrée, elle ne donne rien, pas même une touche.

20e Cette passe de Cabella est tellement moche que je viens de perdre un dixième à chaque oeil. Il ne faudra pas m’en vouloir si je n’arrive plus à distinguer les joueurs après ça.

21e Surtout les noirs.

22e Sauf s’il est hors-jeu. Je saurai que c’est Batshuayi.

24e Ajaccio possède quand même le seul stade où les tribunes sont plus belles que le terrain.

25e Et pourtant les tribunes sont moches. Mais ça reste un bel effort pour un match de DH. Ce doit être ça, le charme de la Coupe de France.

27e Nkoudou a décidé de rater tous ses face à face pour rassurer Batshuayi. C’est beau, la solidarité.

28e En parlant du loup, lorsqu’il n’est pas hors-jeu, il panique et tire.

29e Non, je ne parlais pas de Brandao, pervers !

31e C’est dans ce genre de matchs que Kaboré me manque le plus.

32e D’accord, j’avoue, en fait Kaboré me manque tout le temps.

33e Carton jaune pour Lemoigne. Je ne connais pas son boulot à côté mais si il avait été jardinier, c’était le rouge.

34e Air-tête de Batshuayi. C’est con, pour une fois qu’il cadrait.

41e Je ne comprends pas, pour un jubilé, Mandanda ne devrait pas être dans l’équipe All-stars ?

42e C’est petit, de demander c’est laquelle, l’équipe All-stars.

43e La pression du Gaz’ se fait sentir.

Mi-temps. Michel annonce qu’il est prêt à prendre en main la Roja. Et qu’il peut aller jusqu’à l’UFOLEP ou le cécifoot si nécessaire.

Coûte que coûte, Mandanda tient bon.

Coûte que coûte, Mandanda tient bon.

46e Contre Toulouse, la bonne mi-temps, c’était la première. Je tremble.

47e L’avantage du stade champêtre, c’est qu’on entend même les insultes des mecs de l’autre côté de la main courante.

50e Sur le banc, Barrada prend un rouge. Je déconne mais c’est pas passé loin.

53e Je ne sais pas où donnent les fenêtres qui bordent le stade, mais j’espère que ce sont des toilettes.

56e C’est intéressant de voir la réserve tenir contre des professionnels. Après, aux tirs au but, ça sera la loterie.

57e Et la loterie, il n’y a que ça pour nous faire gagner un match.

59e S’il nous reste un peu d’argent, c’est le moment de payer un soutien psychologique pour Mandanda. Il ressemble de plus en plus à Gérard Houiller, même la couleur.

60e Fletcher demande à relire son contrat. Il est obligé de jouer avec ces mecs ?

63e Carton jaune pour Cabella qui s’écroule dans la surface adverse. Ils n’étaient que deux à faire faute, il aurait du rester debout.

64e M. Lannoy en profite, Cabella est le seul Corse à qui il a le droit de mettre un carton.

68e Une fois, juste une fois hein, pour voir, est-ce qu’on pourrait mettre un coup-franc ou un corner dans le paquet ?

74e Thauvin n’a pas eu le temps de toucher un ballon qu’il entre sous les sifflets. Voilà un public de connaisseurs.

79e Au hasard d’une faille dans l’espace-temps, Batshuayi se souvient qu’il n’est pas obligé de croquer les actions tout seul. Il sert Cabella qui dribble quatre joueurs avant de marquer. 0-1

81e Ducourtioux rate le cadre sans personne à cinq mètres de lui. Vincent Labrune lui prépare un contrat.

83e Vous me reconnaissez ? Mais si, c’est moi ! Quand tu crois que tu vas enfin gagner, je viens piétiner tous tes espoirs ! Super Chat Noir, ah oui c’est moi ! 1-1

85e C’est quand même fort le profilage marketing : il y a quelques semaines, je recevais des pubs pour du Viagra, aujourd’hui je reçois des échantillons de Xanax.

90e A ce niveau de dévouement, Mandanda fait même pleurer le fils du Patron. Et pourtant, il en a vu des trucs moches.

90e+1 Ha, visiblement, il n’avait pas encore vu Alessandrini.

90e+2 C’est à ça qu’on voit qu’il n’a pas du nous voir souvent jouer cette saison. Des larmes, il ne m’en reste plus aucune depuis la première journée.

Fin du match. Il n’y a donc plus qu’à supporter le PSG pour sauver notre fin de saison. Avec un peu de chance, s’ils vont jusqu’en finale de la Ligue des Champions, ils oublieront celle de la Coupe de France.

90e+6 Comment ça, il nous faut encore gagner un match avant d’y être ?

90e+10 La règle est pourtant connue dans toutes les cours de récréation : pas les mères, pas les habits. Si certains avaient encore des doutes, voilà donc la preuve que tous les supporters ajacciens n’ont pas été à l’école.

90e+11 Alors que, bon, il y avait quand même pas mal à dire pour se foutre de la gueule de Mendy en restant pertinent.

Bob-Loulou

Salut les (sur)vivants.

11 matchs de rang sans victoire au Vélodrome, je ne sais pas si nous avons déjà fait pire, même dans mes meilleures années. Et avec un adversaire en perdition qui se présente face à nous, cette rencontre a tout du match parfait pour prolonger la série et continuer à distribuer les cadeaux.

-10e Pascal Dupraz, le nouvel entraîneur du TFC, a fait un malaise cardiaque et ne sera donc pas parmi nous aujourd’hui. Le match avait fuité sur internet et il a voulu le regarder mais son coeur n’a pas tenu ?

-2e Le coup d’envoi fictif va être donné par Satya Oblette et Boubou, 2 ans, récemment opéré grâce à Mécénat Chirurgie Cardiaque. Un mec pour chambrer la coupe d’Alessandrini, un autre pour chambrer Dupraz : le coup d’envoi est à peine donné que ça frappe déjà sous la ceinture, style années 90.

-1e Le dit Boubou qui, au moment de faire face à Etienne Didot a pris peur et n’a pu taper dans le ballon. C’est bien la première fois de la saison que les Toulousains font fait peur à quelqu’un d’autre que leurs supporters.

Coup d’envoi.

2e Ben Yedder prouve qu’il a déjà bien assimilé le schéma de jeu de l’OM. Hors jeu.

5e La première action de l’OM est une passe à contre pied de Benjamin Mendy. Je sens que je vais me régaler.

10e Le karma est une chose curieuse parfois : Fletcher sort se faire soigner, touché au ventre par Somalia.

13e A l’OM, on est peut être pas très doué avec le ballon, mais on est poli : Isla s’excuse auprès de ses coéquipiers après un ballon perdu.

14e Le problème, c’est que si tout le monde l’imite, on a pas fini d’en entendre certains.

21e L’OM commence à pousser, mais s’en remet aux têtes de Rekik et Cabella pour se sortir de l’impasse. Et pourquoi pas Alessandrini ?

30e C’est une bonne idée d’aligner un second joueur en pointe avec Batshuayi, ça lui permet de mieux se situer et d’éviter les hors-jeux. Par contre, ça serait gentil que Lafont y mette du sien et arrête de tout sortir.

33e Très discret jusque là, Lassana Diarra se distingue enfin en faisant une offrande plein axe aux Toulousains. Mais comme avec ses coéquipiers, c’est donner de la confiture aux cochons.

42e Isla prend tout le monde de vitesse en coupant un centre de Cabella mais Lafont détourne. Être gardien du TFC, ça permet vraiment de s’attendre à tout.

44e Même quand il rate ses parades, Lafont sauve son équipe. Il va être pénible, ce match.

Mi-temps. Je ne sais pas si c’est l’effet sieste ou quoi, mais je trouve ce match vraiment plaisant. Nous allons le perdre 1-0 sur un vieux contre moisi, mais au moins, on s’amuse.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

Mercredi, 18h30, le Gazelec compte sur eux.

46e Mécontent du rythme de son équipe, Michel fait sortir Diarra au profit de Barrada. Sur son banc, Mickaël Debève apprécie le geste.

50e Bonne nouvelle : Fletcher a travaillé ses frappes devant le but cette semaine. Mauvaise nouvelle, c’était avec Barrada.

55e Mais il arrive beaucoup trop tôt le but en contre les gars ! C’est un coup à nous enflammer le Vélodrome. Au sens propre. 0-1

56e Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal : être mené 1-0 ou cette non célébration de Ben Yedder qui s’excuse presque en adressant un coeur avec les doigts aux virages du Vélodrome.

63e Rolando est remplacé par Alessandrini. Albert est revenu aux affaires et personne ne me l’a dit ?

66e Nous savons maintenant pourquoi Barrada prend tout son temps lorsqu’il veut frapper au but : si il essaye spontanément, il rate le ballon.

75e Quand je vois cette égalisation de Fletcher, je me dis que, qui que ce soit qui ait marabouté le Vélodrome, il n’en veut pas à l’OM. Il en veut juste au football. 1-1

76e L’histoire de l’Afrique illustrée par le football : il s’agit en fait d’un contre son camp de Somalia.

81e On ne le dira jamais assez : profitons de Steve Mandanda avant qu’il ne signe dans un club qui le mérite vraiment.

85e L’OM obtient un coup franc sur la ligne de sortie de but. Alessandrini se prend pour le héros de la nation et le frappe direct. Visiblement, sa coupe de cheveux ne brille pas encore assez pour lui éclairer le jeu.

86e Capilarité et football, toujours. Brathwaite rate la balle de match en envoyant un parpaing dans les tribunes. Avec une touffe comme ça, tu m’étonnes que ça doit pas être facile de trouver un bon équilibre de frappe.

87e Rentrée de Pantxi Sirieix. PANTXI SIRIEIX !!! Mais ils ont inventé la machine qui rend immortel à Toulouse ou quoi ?

88e Peut être pas en fait, sinon ça serait assez ironique de ne pas réussir à aligner 3 footballeurs sur la pelouse.

89e Sous la pression de Nkoudou, Lafont panique et remet le ballon sur Batshuayi. Les deux Olympiens hésitent mais Nkoudou, hors jeu, a la lucidité de laisser son coéquipier rater la balle de match.

90e Il aura fallu 29 journées pour leur faire assimiler la règle du hors-jeu, mais le travail semble porter ses fruits.

90e+1 Vivement 2018 pour l’efficacité devant le but.

Fin du match. Et de 12 matchs à la suite sans victoire au Vélodrome ! A ce rythme là, les spectateurs ayant tenu le coup toute l’année pourront prétendre à l’Olympe.

90e+10 Il va falloir qu’il fasse attention, ce jeune Alban Lafont. La dernière fois qu’un gardien toulousain a tant flambé face à nous, il signait dans la foulée. Et je ne suis pas sur que ce soit une si bonne idée que ça.

90e+11 Oui, je sais, signer un joueur cet été, ça ne risque pas de nous arriver.

90e+12 Ou alors il ne jouera pas au football.

Bob-Loulou