Salut les vivants, coucou les autres.

Chacun sa façon de réagir après les évènements de la semaine dernière. Certains organisent des minutes de silence, moi j’ai passé des heures à gueuler dans le bureau du patron pour lui faire savoir ce que je pensais de tout ça.
Et puis il a menacé de me couper l’image, et je n’allais pas ajouter à mon traumatisme celui de regarder un match sur Canal +. Surtout un match entre 2 équipes qui comptent plus de supporters morts que vivants.

-30e J’ai reçu pas mal de monde ces derniers jours. Certains sont un peu troués, mais ils sont tous très sympathiques. Un peu comme Dja Djédjé, quoi.

-20e Moké est là aussi. Autant vous dire qu’il ne reste plus beaucoup de vierges au Paradis.

-18e On n’est pas aussi bien que chez Jawad, mais on a quand même une belle vue.

-5e Un match sans Alessandrini, ça me rend triste par avance. J’ai tout simplement envie de retourner picoler en écoutant du rock avec les nouveaux.

Coup d’envoi. Les joueurs entourent le rond central pour une minute de silence. Il est arrivé quelque chose à Alou Diarra ?

2e Tous les Stéphanois arborent une tour Eiffel sur leur maillot. Au moins, c’est clair comme lettre de motivation.

5e Diarra a raté une passe avant qu’Ocampos n’ait raté une occasion, nous sommes foutus ! Salauds de Daech, ils ont bousillé tout ce qui faisait le bonheur des Français.

9e Le problème de Roux, c’est que le temps qu’il ait réussi son contrôle, ses partenaires se sont déjà replacés.

13e Solidaires des supporters marseillais qui n’ont pas pu se déplacer, les joueurs ne sont pas encore rentrés sur la pelouse.

15e Sauf Diarra qui envoie une grosse mine du gauche, détournée par Ruffier sur sa barre. Il devrait faire attention, Lassana, un barbu musulman qui tire de loin, c’est pas très Charlie.

16e Surtout quand c’est sur un CRS.

18e Ocampos ne cesse de se renouveler dans sa manière de louper des occasions. Sa créativité ne cessera de m’impressionner.

22e Nos joueurs doivent se trainer une sacrée gueule de bois pour rater autant de passes.

23e C’est au moins rassurant sur leur capacité à écouter les consignes. Dommage que ce soit celles d’inconnus les invitant à boire des canons en terrasse toute la semaine et pas celles de Michel.

24e Je préfère encore me dire ça que de savoir qu’ils sèchent les entrainements pour aller chez le coiffeur.

30e C’est ce qu’on appelle le coup d’oeil : Mandanda ne se retourne même pas sur une frappe de Monnet-Paquet. Par contre on voit bien sur l’image un joli pli dans sa raie.

36e Lassana Diarra est admirable. Touché par les attentats, il trouve quand même le temps de faire le bonheur de jeunes handicapés argentins.

37e Et ivoiriens.

38e Et hollandais.

39e Et camerounais

40e En fait l’OM, c’est Handicap International.

41e Un centre fort les yeux fermés, une reprise à l’opposé qui part loin du but, et Michy qui passe par là pour recadrer tout le monde. C’est plutôt simple, le football. 0-1

42e Pour fêter ça, Moké reprend une vierge.

#UneBièrePourMoké

#UnVerrePourMoké

Mi-temps. Après cette démonstration, est-ce bien raisonnable de jouer une seconde période ?

46e Ocampos manque maintenant une tête à bout portant. Prochaine étape, un penalty. Sans gardien.

48e Au cas où vous en doutiez, impies personnages, Lassana Diarra prouve qu’il est le meilleur joueur de l’OM, toutes sections confondues : magnifique mise en échec sur Corgnet.

50e Nkoudou a raison de ne pas se fatiguer à cadrer une frappe. Il ferme les yeux et tire très fort : soit ça fait passe décisive, soit c’est contré et finit au fond. 0-2

51e Après tout, ils sont quelques-uns à avoir bâti une carrière d’avant-centre comme ça à l’OM.

55e Il n’arrête pas ce Moké, c’est pas possible ! Même si j’avoue que ça fait plaisir de voir un Marseillais la mettre au fond sans rebonds.

60e Sur un contre, Ruffier se retrouve seul face à 3 Marseillais et obtient le 6 mètres. Au loin, Ocampos est vert de jalousie.

65e Depuis l’arrivée de Lassana, Vincent Labrune songe à effacer le nom d’Alou Diarra de l’historique de l’OM.

66e Il ne restera plus qu’à retirer celui d’Ocampos des feuilles de match.

70e Diarra ne respecte plus personne : il se met a breakdancer avant de dribbler 3 joueurs stéphanois.

72e Hamouma tente à son tour le breakdance, mais ne récolte qu’un carton jaune. Confirmation de l’adage : les blancs ne savent pas danser.

78e Diarra a récupéré 22 ballons ce soir. Tu m’étonnes, jouer derrière Ocampos, ça lui en fait du boulot.

84e Sortie de Cabella pour Barrada. Casper remplace donc l’Homme invisible.

87e Seul face à Ruffier, Barrada rate son contrôle. Il faut le comprendre, il était encore froid.

90e+1 Diarra dribble de nouveau 4 adversaires et, d’une pichenette, décale Ocampos qui perd la balle tout seul. Il faut être mentalement costaud pour vivre ça tous les week-ends.

90e+2 Sans compter les entrainements.

Fin du match. Vue la seconde période, je ne me sens pas trop sale. Pas trop…

90e+10 Maintenant qu’il a fini son ex-vierge, j’en profite pour adresser mes hommages à Moké, le Mad Professor, Francis van Machin,… Je vais me marrer ici mais ta place était réservée pour bien plus tard. Je pense que tu vas leur manquer, en bas.

90e+11 La bise à horsjeu.net et à tout ceux qui te connaissaient.

90e+12 C’est malin, il fait l’hélicoptère avec sa bite maintenant.

Bob-Loulou.

5 commentaires

  1. ASSE-OM (0-2), La Canebière académie s’y remet - HorsJeu.net dit :

    [...] n’allons-nous citer que les derniers en date, cette très belle minute de René Malleville et l’avis de Bob-Loulou, spécialiste de l’au-delà. On y ajoutera pour raisons personnelles l’académie de Franck Ripoux. Merci en tout cas de vos [...]

  2. Bob dit :

    Yes! Yes!

  3. Aloha dit :

    Grand, très grand.

  4. waynedt12 dit :

    Bravo

  5. Blon dit :

    Merci… merci beaucoup.

Répondre