Salut les vivants,

Supporter l’OM n’a jamais été une sinécure, mais c’est particulièrement vrai cette saison. Et avant des matches comme celui de ce soir, je doute. Pas du résultat hein, le Patron m’a bien fait comprendre qu’il était trop occupé pour utiliser ses miracles sur quelque chose d’aussi sérieux que le football. Mais plutôt sur les raisons qui me poussent à regarder. Au moins, il y a 15 ans, avec les Mozer, Di Meco et autres Ricardo ou Colleter, on savait rigoler. Mais maintenant…

-35e Je viens de voir la feuille de match et je retire ce que j’ai dit : les duels Rolando / Cavani et De Ceglie / Di Maria devraient en faire rire plus d’un.

-25e Et chez vous, vous êtes prêts ? Vous avez pensé à prendre des clous et du shampoing ? Ici on ne sent plus rien, mais même le fils du Patron en a des frissons.

-18e Une chose est sure : à la fin du match, nous saurons enfin qui est le plus fort entre Bob l’éponge et Tahiti Bob.

-10e J’ai un instant cru voir Gignac en tribunes, mais ce n’était que Ronaldo. Je me disais bien qu’il avait beaucoup trop maigri aussi.

-2e Phil Collins pour l’entrée des joueurs… Pour se venger du niveau de jeu que nous affichons, les Parisiens ont décidé de nous faire saigner les oreilles.

Coup d’envoi. Je me souviens pourquoi je regarde : c’était ça ou 50 nuances de Grey. Je me demande encore ce qui serait le plus sadique.

1ère Cabella déborde avant de repiquer dans l’axe et de prendre sa chance. La frappe est cadrée et nous offre la première victoire du match. Elle est certes statistique, mais on s’accroche à ce qu’on peut.

3e Le début de match est de niveau européen, au moins pour le gardien parisien qui semble parti pour être aussi pénible que son homologue du Slovan Liberec.

4e Rolando s’applique sur la relance et passe le ballon à un ramasseur de balles. Ce mec est vraiment Ronaldo tout mélangé, la tête et les pieds.

5e Alessandrini enchaîne avec un dribble en touche sur la remise en jeu. La permanence de certaines choses est rassurante. Du coup, nous pouvons arrêter le match là-dessus.

10e Pendant ce temps, Lassana Diarra continue de changer le plomb en or. Si on lui demande gentiment, il pourrait peut-être faire quelque chose pour Ocampos.

11e Il nous a vu venir et Diarra s’excuse d’avance : c’est foutu pour Alessandrini, il ne peut rien pour les quiches.

18e Pas de doute, Di Maria est un chic type : il voit De Ceglie qui essaye de le rattraper au bord de l’apoplexie et sort du terrain pour l’aider à récupérer.

23e Le combat des sénateurs fait rage : Ibrahimovic bute sur Mandanda.

29e Ouverture du score de Batshuayi, même pas hors-jeu ! 0-1

30e Ce n’est pas très malin de marquer aussi tôt. Avec tout ce temps devant eux, les Parisiens vont s’énerver et nous allons ramasser sévère.

31e En feu, Barrada a tapé dans l’oeil de QSI qui prépare déjà une demande d’échange avec Di Maria.

32e Le problème, c’est que nous avons déjà échangé Barrada à Newcastle contre Obertan.

38e Après un duel avec Rolando, David Luiz envoie un parpaing en touche. Peut être que notre Portugais est là uniquement pour contaminer les joueurs adverses. Il faudrait tester sur un footballeur, pour voir.

40e Finalement, le principal échange du mercato sera Mandanda pour Bastareaud. Ibrahimovic égalise sur penalty. 1-1

43e Paris ne se réveille toujours pas, mais nous sombrons en plein cauchemar : main de Rolando dans sa surface.

44e Ibrahimovic veut marquer le coup de son nouveau record et trompe donc deux fois ce pauvre Mandanda. 2-1

Mi-temps. La route est pavée de bonnes intentions, mais moi, je vais reprendre un peu de gravier.

Lassana Diarra, guide de l'OM.

Lassana Diarra, guide de l'OM

46e Nous allons disputer une deuxième mi-temps, vraiment ? S’il faut se sacrifier pour économiser les forces vives de la France, nous sommes volontaires hein.

48e Est-ce que La Juventus a encore le droit de se faire appeler “La Vieille Dame” depuis qu’ils nous ont refilé De Ceglie ?

53e Nous jouons enfin à notre niveau : n’importe comment.

55e Barrada rate le penalty qu’il s’était procuré. L’OM n’aime ni les matches ni les buts trop faciles.

59e Par respect pour les Alpes-Maritimes, nous avons attendu une heure avant d’arroser. Mais maintenant, craignez le déluge.

69e La lutte des classes illustrée : nous faisons rentrer Ocampos, ils font rentrer Pastore.

70e Au moins nous échappons à Rabiot.

71e Barrada, lui, file aux vestiaires avec son DVD du petit Zlatan pour les nuls : comment jouer en marchant, réussir ses contrôles, et transformer ses penalties.

73e En tout cas, ce n’est pas Ocampos qui va en réussir, des contrôles. Pour les passes, je ne voudrais pas en rajouter.

75e Diarra fait tout sur le terrain. Vous allez voir qu’il va obtenir un penalty, le marquer et choper Rihanna en partant du stade.

76e Superbe parade de Mandanda devant Pastore. C’est tout de suite plus facile face un adversaire hors-jeu, ça lui rappelle l’entraînement.

77e Instant nostalgie avec ce festival d’Hatem Ben-Cabella coté gauche qui finit en corner.

84e Alessandrini réalise son plus beau geste de la rencontre avec un coup de genou dans le ventre de Tahiti Bob. En plus, il coupe le contre du PSG. Son match est réussi, il devrait sortir.

87e Alessandrini résumé en une action : il est assez lucide pour contourner un amas de joueurs après une faute mais assez stupide pour le faire en touche.

89e Si nous étions le Bayern Munich, cette superbe action aurait fini par une égalisation méritée. Mais nous restons l’OM et Cabella ne trouve que les genoux de Trapp.

90e Après, si nous étions vraiment le Bayern Munich, nous aurions pu nous permettre de rater cette occasion à 5-1.

Fin du match. Il nous reste à tondre la pelouse, récurer les douches et aller chercher les clés des voitures des joueurs parisiens. Après, nous devrions avoir le droit de rentrer à la maison.

90e+10 Lille 12e ex-aequo, nous 16e, Montpellier 18e… Ils sont beaux les derniers champions de la Ligue 1 libre…

90e+11 Et même en nous y mettant à trois, nous resterions derrière le PSG.

Bob-Loulou.

7 commentaires

  1. Philou V dit :

    La 75ème est mythique :)

    Quelqu’un a t-il des nouvelles de Marius T après le péno raté par Barrada ?

  2. BoYoB dit :

    Quel est le marseillais qui a remis au goût du jour le challenge Bernard Mendy des centres en tribunes, en fin de match ?
    Ca faisait longtemps qu’on avait plus vu ça au parc.

  3. Anonyme dit :

    angel di maria ?

  4. Marc Berdoll dit :

    Philou V

    J’ai des nouvelles de Marius T, il se passe en boucle le péno de Mata pour se clamer en proférant des insultes en arabes pour que son fils ne comprenne pas.

  5. Gazier dit :

    Niveau péno, vous vous plaignez de ne jamais en avoir.
    A Lyon, quand on loupe on gagne le challenge téléfoot.

  6. Revue de presse n°7 (5 octobre/11 octobre 2015) | Chroniques sporTVistes dit :

    [...] PSG-OM : Class’ hic (Bob-Loulou, Marseille vu du ciel, 05/10/2015) : amélioration de la qualité de jeu de l’OM, amélioration du potentiel humoristique de la chronique de Bob-Loulo. Hasard ? Je ne crois pas. [...]

  7. MV19 dit :

    Les “Mozer, Di Meco et autres Ricardo ou Colleter” c’était plutôt y’a 25 ans que 15…

Répondre