Archive for septembre, 2013

Salut les vivants,

J’ai à peine eu le temps de me remettre de mes émotions du week-end que nous enchaînons avec la réception de Saint-Étienne. Et après avoir vu Kadir signer un doublé et Sougou mettre un but décisif, je suis plutôt soulagé de voir Brandao sur la liste des blessés. Si on m’avait dit que j’écrirais ça un jour…

Sans transition, le match.

-2e Bon, Valbuena est toujours là, Jump est toujours joué à l’entrée des joueurs. L’argent russo-qatari n’achète pas tout. Pas encore.

3e Je me demande qui a été le plus surpris sur cette première action marseillaise : Jordan qui a vu un bon ballon arriver de sa gauche ou Mendy qui a trouvé un avant-centre dans la surface adverse.

4e Sur le corner, Mendy rassure nos supporters avec une frappe aussi impropable que ratée.

11e En offrant un magnifique 5 contre 3 aux Verts, Mandanda prouve que la relance à Marseille, ce n’est pas maintenant.

23e Quand Jérémy Morel tente une reprise de volée topée, elle finit dans les tribunes. Quand Benjamin Mendy le fait, ça finit sous la barre. 1-0

24e Avec ce but, nous mettons fin à 5 matchs sans but marqué dans le jeu. J’espère que Baup a prévu quelque chose pour corriger ça.

26e A la conclusion d’une incroyable action collective, Jordan est trop court au premier poteau mais Imbula, au centre, ne tremble pas. 2-0

31e Romao est sanctionné pour avoir un peu trop battu des ailes dans sa surface. Ghoulam transforme le pénalty sans trembler. 2-1

35e L’habit ne fait pas Lemoine. D’ailleurs, il est habillé comme les autres.

40e Le maillot de Clément doit avoir un effet auto-suggestif sur les arbitres. C’est la seule explication que je trouve pour expliquer qu’il échappe au jaune après cette vilaine faute sur Valbuena.

42e Imbula tasse, le jeu stéphanois.

Elle est peut être rabattue, mais il va falloir s'y habituer. Cet Imbula risque d'illuminer notre jeu cette saison...

Elle est peut être rabattue, mais il va falloir s'y habituer, cet Imbula risque d'illuminer notre jeu cette saison...

44e Valbuena ne doit avoir le droit de marquer des buts incroyables qu’en coupe d’Europe. C’est ça ou Ruffier est le meilleur gardien du monde.

45e Dans tous les cas, à la place du gardien de Dortmund, je m’inquiéterais pour la semaine prochaine…

Mi-temps. J’avais prévu une vanne sur les Stéphanoises faciles pour les deux premiers buts en pro de Mendy et Imbula mais Ghoulam a cru bon de les imiter. Après, la Marseillaise…

46e Bizarrement, Baup n’a rien fait pour changer cette équipe qui joue au football.

49e Sall relance. Et sans trop savoir pourquoi, j’ai une pensée pour Meïté.

52e Hamouma est omniprésent depuis la reprise et ne cesse d’apporter le danger dans notre surface. Il était quand même moins pénible sur France 4.

54e Je suis toujours touché quand je vois un joueur rendre hommage aux anciens du club. Mais là, je suis sur que Djibril a bien rigolé devant ce hors jeu de Payet.

58e A le voir martyriser Jordan de la sorte, je suis sur que Sall, ça doit être un vrai démon. Le genre à voir un gosse et lui foutre une claque.

61e Le problème avec André, c’est qu’il croit que tout le monde est aussi solide que lui. La cheville de Mollo vient de lui prouver que non.

65e Finalement, André y a été vraiment trop fort sur Mollo qui est obligé de céder sa place.

75e Portés vers l’attaque depuis plusieurs minutes, les Verts déterrent quelques angoisses chez nos défenseurs.

78e Je dirais même que les Verts assoient leur domination.

83e Nous passons à deux doigts de devancer Paris dans la course à la première crise de l’année mais Mandanda est vigilant.

85e Thauvin n’est pas un si mauvais bougre, il s’applique à tout faire pour que les supporters du LOSC ne le regrettent pas.

88e Khalifa rentre pour ses deux minutes hebdomadaires.

89e Je suis pas encore capable de voir l’avenir, mais je sens bien qu’une égalisation est à portée des Verts.

90e+1 Nous nous acheminons vers une nouvelle victoire par un but d’écart. Mais ce soir, c’est surtout Stéphane Ruffier qu’il faut remercier.

90e+2 Nkoulou aussi.

90e+3 Quitte à nous pourrir la soirée, le gardien stéphanois a décidé de monter sur le dernier corner du match.

90e+4 Malheureusement pour Khalifa, Mandanda préfère temporiser sur la contre-attaque.

90e+1221 Et maintenant un but de Salim Arrache ! Mais il a fondu un plomb le patron ou quoi ?

90e+1222 C’est un coup à paniquer devant la moindre feuille de match maintenant, merci.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Le groupe de la mort, cela fait des mois que Marseille s’y prépare. J’espère donc que nous tirerons les premiers ce soir. Quoique, avec des Gunners, faut se méfier.

Sans transition, le match.

-5e Pour une fois que l’OM joue en blanc en Coupe d’Europe, Arsenal débarque à Marseille avec un maillot jaune qui n’est pas sans rappeler celui de Quevilly. Décidément ils sont fourbes, ces Anglais.

-2e Élie Baup est en costard. Désormais, même les coachs ont leur third.

5e Le quatrième arbitre invite Arsène Wenger à arrêter ses clins d’oeil aguicheurs en direction des remplaçants marseillais.

6e Le quatrième arbitre indique à Arsène Wenger qu’il n’est pas non plus autorisé à leur souffler des baisers imaginaires.

8e Huit minutes de jeu, et Morel s’est déjà fait prendre deux fois par derrière. La nuit va être longue.

10e Tiens, malgré son passé de Gunner et sa position stratégique au milieu de terrain, il n’est pas capitaine Flamini.

13e Alerte enlèvement. Nous sommes toujours sans nouvelles du petit Jérémie, ramasseur de balles. Il aurait été vu pour la dernière fois avec un paquet de feuilles et un stylo en train de suivre un vieux Monsieur tout maigre.

18e Réminiscence du match de cet été contre le RC Toulon, Valbuena tente un drop à l’entrée de la surface.

19e Réminiscence du match contre le RC Toulon, Gignac trouve une bonne touche dans les 22 mètres anglais.

21e Inspiré par son maillot suédois, Koscielny démonte Valbuena comme un meuble Ikea.

26e Bien placé, Mertesacker pirate le système marseillais.

30e Sagna rate tout en ce début de match. Même les passes qui lui sont destinées.

35e Trop lent, Giroud a oublié de prendre un express.

39e Thauvin, Lemina, Mendy : le banc marseillais vous est présenté par le Jacques Dessange Horror Show.

42e Contre phocéen. Gignac court se replacer hors-jeu.

44e Devant son ancien public, Flamini mousse.

Mi-temps Durant l’entracte, les parents sont priés de veiller sur leur progéniture dans le stade. On ne sait jamais.

Les critiques vis-à-vis du coaching d’Elie Baup se font de plus en plus vives en haut lieu.

Les critiques vis-à-vis du coaching d’Elie Baup se font de plus en plus vives en haut lieu.

45e S’il y a les mêmes trous en seconde période dans notre défense qu’en tribune Ganay, on est mal.

46e Centre en ciseau de Romao vers Fanni dont la demi-volée passe à quelques millimètres du poteau. La cote pour un tel but était de 1 sur 650 milliards.

47e Encore une fois, Fanni se sera fait un film.

49e Je sens que Gignac va finir par bouffer un Gibbs, même les miettes.

51e Morel réussit un dribble. Vous aussi vous le sentez venir ce but de la tête de Valbuena ? A moins que ce ne soit une action offensive où Gignac n’est pas hors-jeu.

54e Rassurez-moi : Arsenal n’a pas recruté Emmanuel Rivière ?

58e Au fait, au Scrabble ça fait combien de points Szczęsny ?

62e Qui veut jouer à Fanni oui, Koscielny non ?

64e Tiens, le but de raccroc arrive en avance cette année. 0-1

65e A défaut de but, les Marseillais auront au moins réussi une passe décisive. La remise de Morel était en effet parfaite.

70e Du pressing, Kieran s’en fiche et Gibbs relance.

73e En tout cas ce duel Morel-Sagna aura pu rassurer tous ceux qui s’inquiètent du niveau des latéraux sous le maillot bleu.

75e Omniprésent, ce petit milieu anglais. Wilshere, there and everywhere.

79e Thauvin rentre. Pour l’OM.

80e Second changement dans le compartiment offensif, et ce avant la 80e. Le staff médical se précipite au chevet de Baup.

84e Depuis 5 minutes, les Marseillais jouent au rythme d’un épisode de Derrick et Ramsey marque son but annuel au Vélodrome. 0-2

86e On est bien certains que Thauvin a fait son entrée ?

89e Inconscient, Baup envoie ses jeunes s’échauffer le long de la ligne de touche. La tension sexuelle sur le banc anglais est palpable.

90e+1 Jordan réduit le score sur un penalty gratté par André, et exulte à un tel point que l’on croit un instant à l’égalisation. 1-2

90e+3 Bon bah y’avait la place. Classic shit.

90e+4 C’était la Ligue des Champions 2013-2014. Merci, à l’an prochain !

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Les Marseillais jouent ce match avec un brassard noir. C’est sympa de continuer à penser à moi après toutes ces années. Je me demande cependant combien Jean-Luc Barresi a vendu ces brassards à l’OM.

Sans transition, le match.

1e Le match vient juste de commencer, mais Sylla a déjà l’air dans le bon tempo.

3e Quelques sifflets descendent des tribunes sur les premières touches de balle de Thauvin. Il y a vraisemblablement des coiffeurs dans le stade.

6e Les effets secondaires du but de Rivière se font déjà ressentir : Morel sauve sur sa ligne en effectuant un plongeon de saumon de Norvège.

13e Thauvin met un bon Paquet à un Toulousain. Au LOSC, on apprécie l’hommage.

16e Titularisé sur l’aile droite, Thauvin s’est finalement déporté à gauche, le côté de son coeur.

25e Moins présent après une bonne entame, Braithwaite donne l’impression d’attendre son second souffle.

29e Thauvin se positionne à présent derrière Gignac, à une position plus respectueuse de ses qualités.

35e Seul face au but, Payet tergiverse. Voici le seul Marseillais qui réfléchit avant de tirer.

37e Imbula dribble plusieurs joueurs avant de décaler sur Fanni qui centre immédiatement. Remise de la tête de Gignac pour Valbuena qui reprend de volée sur Ahamada. La moitié du Stadium tombe en syncope.

40e Alors que Thauvin semblait avoir débordé Abdennour, ce dernier intercepte le centre avec son gros doigt d’pied.

44e Sur une très longue ouverture, Gignac arrive aux 22 mètres et ravive la flamme toulousaine avec un superbe drop.

45e Notez qu’il s’agit de la première frappe française sur la Syrie.

46e Première période de Thauvin jouée sous nos couleurs. Espérons qu’il reviendra pour le coup d’envoi de la seconde.

Mi-temps. Je suis maudit : je pensais être peinard ici pour une bonne cinquantaine d’année, mais je vois déjà Anigo rôder autour de moi comme un vautour.

Seul face au but vide, Dimitri Payet hésite.

Seul face au but vide, Dimitri Payet hésite.

47e Les milieux de terrains marseillais touchent peu de ballons. Je pense qu’intérieurement, Imbula bout, là.

50e Bien taclé par le défenseur Toulousain, Valbuena s’allonge sur Aurier.

53e Jordan Ayew remplace Thauvin, qui a trop donné à l’entraînement.

54e En sortant du terrain, Thauvin hésite entre les deux bancs, puis décide de rejoindre le banc marseillais.

60e Sur un corner de Valbuena, jolie tête de Lucas Mendes, mais le ballon est amorti par Aurier.

62e L’arbitre sanctionne une faute marseillaise au milieu de terrain qui rend Imbula vert.

66e Braithwaite temporise : sa passe pour Ben Yedder fait but. 1-0

67e Le buteur célèbre son but seul devant une tribune vide : Ben Yedder est nuts.

68e Encaisser un but toulousain sur une belle action de football, ça doit être aussi vexant que de prendre un but tout en finesse de Gignac.

69e Sur l’action, Fanni n’a pas vu que Ben Yedder erre lui.

72e Combinaison Sylla – Didot, l’accord était presque parfait. Ils n’ont pas pensé à recruter Mido ?

80e L’OM ne parvient toujours pas à faire plier l’Ahamada toulousaine.

87e Ce qui fonctionne contre Monaco fonctionne forcément contre Toulouse : coup de pied arrêté de Valbuena, tête de Lucas Mendes. 1-1

90e Un match bien compliqué, et encore, c’est une chance pour l’OM que Rivière ne joue plus à Toulouse.

90e+1 Une chance pour Toulouse que Gignac n’y joue plus non plus.

90e+3 En rentrant se doucher, Thauvin tergiverse, mais choisit finalement le vestiaire de l’OM.

Bob-Loulou.

[Vous ne manquerez pas la suite de votre série de l’été : après une pause “Ligue des Cahiers”, Bakayoko-Lanta revient bientôt !]

Salut les vivants,

Comme ils disent chez Canal +, voilà la première affiche estampillée Ligue des Champions offerte cette année par la Ligue 1. Sauf que nous, la Ligue des Champions, nous la jouerons à Naples et Dortmund, du coup je ne suis pas convaincu que Monaco soit un super entraînement.

Sans transition, le match.

-1e Il y a des signes de confiance qui ne trompent pas : Ranieri n’a même pas titularisé Rivière.

4e Diawara réalise que Falcao n’est pas un cocktail à base de rhum et quitte le terrain.

5e Décontenancé, Baup demande à l’arbitre assistant s’il est autorisé à faire un remplacement si tôt dans le match.

6e Lucas Mendes enlève son tuba et ses palmes, finit de vider sa valise et fait enfin son entrée sur le terrain.

8e Au duel avec Imbula, Toulalan invente le tacle de la tête. Quand on vous dit qu’il y a des artistes à Monaco.

9e Signe que la tête de Toulalan n’est pas si vide que ça, le voilà qui sort à son tour. Il est remplacé par Jessy Pi. Avec un nom comme ça, on pourrait croire que Monaco a aussi recruté des stars du X.

13e Le jour où les attaquants adverses profiteront des buts grand ouverts de Mandanda, nous serons mal. Mais pour l’instant, Carrasco préfère viser le poteau de corner.

16e Quatrième journée et un adversaire a déjà trouvé comment se débarrasser de Payet : le laisser se déséquilibrer tout seul avec ses passements de jambes.

18e C’est la première fois que je vois Nkoulou déborder. J’espère que ce sera aussi la dernière.

22e Abidal me semble vraiment bien intégré dans cette équipe, on sent que la greffe a pris.

25e Avec Ricardo Carvalho, Gignac a enfin trouvé un défenseur central plus lent que lui. Du coup, il n’a aucun complexe à occuper sa place en pointe.

28e Ça y est, Fanni a épuisé son crédit de bons centres.

31e Sur un vilain tacle, Carvalho nous dévoile, entre autres, ses orientations politiques : très clairement, il est du côté des sans-culotte.

34e André Ayew a l’air très nerveux : il n’a toujours pas eu son carton.

36e Les Belsunce Globe Trotters sont de sortie : centre de volée de Jean-Philippe Fanni, remise de la tête de Abedi Gignac en retrait vers Basile Ayew qui jongle avant la volée. Hors cadre.

44e Lucas Mendes saute deux foies plus haut qu’Abidal pour marquer de la tête sur corner. 1-0

45e Du coup, j’ai peur de ne plus voir Diawara de la saison. Et non, la Coupe de la Ligue à Sedan, ça ne compte pas.

Mi-temps. C’est seulement la quatrième journée et notre différence de buts est de +6, soit déjà mieux que l’an dernier. Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien…

47e Des vestiaires, la défense marseillaise regarde Falcao fusiller Mandanda à bout portant. 1-1

49e Et le premier vainqueur du tournoi Jordan Ayew de l’année est… André ! Trois cartons jaunes en quatre journées, il n’était pas loin du grand chelem.

52e Et voilà qu’André enchaîne avec le prix AS Saint-Étienne des poteaux carrés.

54e A la suite d’un corner monégasque, contre explosif des Phocéens. Lancé comme un boulet, Gignac parvient à être le septième joueur marseillais à atteindre la surface adverse.

56e En voyant Benjamin Mendy déborder comme ça, Morel a dû avoir peur pour sa place de titulaire. Le voir centrer a dû le rassurer un peu.

59e Et encore une grossière faute de Romao. Il en est désormais à huit, alors qu’Imbula zéro.

61e Rumeur de transfert : Monaco serait sur Bent. Faut avouer qu’un duo d’attaque Radamel-Bent serait la nouvelle star de la ligue 1.

63e Je n’avais pas fait attention, mais avec ce sponsor maillot, Monaco arbore exactement la même tunique qu’avant sa descente en Ligue 2. Fedcom si de rien n’était.

66e Au moins, j’aurais vu André tomber sur un tacle adverse. Bon, il en a fallu trois, mais quand même. Ce mec est peut-être un peu humain, finalement.

68e Soudain, grand silence dans le stade : 60 millions d’euros se tordent de douleur sur le sol.

78e Superbe appel de Rivière dans le dos de la défense centrale. Heureusement pour nous, il ne débouche nulle part.

79e Taquine, la défense centrale phocéenne décide de tester une nouvelle fois son portier. 1-2.

Que sont-ils devenus ? Aujourd'hui, Jar-Jar Binks meilleur buteur de la Ligue 1.

Que sont-ils devenus ? Aujourd'hui Jar-Jar Binks meilleur buteur de Ligue 1

80e Avec ce but, Rivière accroît son avance sur Ibrahimovic, Cavani, Falcao. Et Gignac.

83e Je ne me lasse pas de voir ces panneaux de publicité pour Castorama dans ce presque stade.

85e Gros concours de bite entre Ranieri et Baup, qui se rendent coup pour coup : le premier fait rentrer Rivière, le second réplique avec Khalifa.

90e+4 C’était bien un match digne de la Ligue des Champions. D’ailleurs, nous l’avons perdu.

90e+5 Le pire, c’est que Jérémy Morel n’était même pas là pour porter le chapeau.

Bob-Loulou.