Archive for octobre 22nd, 2012

Salut les vivants,

Alors que le PSG reçoit la capitale du champagne, nous nous déplaçons à Troyes pour visiter les fonds de cuve. Et en plus nous n’avons toujours pas récupéré Diawara qui est quand même le spécialiste pour rester concentré jusqu’à l’aube, au moins en alcool.

Avec le commandant Marcos et le capitaine Colin, l’ESTAC est une vrai armée mexicaine. Mais j’ai toute confiance en Valbuena pour devenir notre poney de Troyes.

1e Dreyer, le numéro un de Troyes, commence sur le banc.

2e Cheyrou se prépare à tirer un coup franc, la tribune Champagne ne fait pas la fière.

8e Fabien Camus est en sang, il vient de prendre le coude de Cheyrou dans la face. La direction du club avait pourtant été très claire, pas de crête!

9e Camus, qui n’est pourtant pas l’étranger pour les Justes Marseillais, est traité comme s’il avait la peste.

10e Heureusement que l’on a laissé Barton à domicile, tout ce sang, ça a tendance à l’exciter.

Loin d'une Promenade à l'ESTAC, c'est Troyes qui Braque l'OM.

16e Baup demande à Gignac de retourner dans la surface, depuis, il attend son susucre en levant la patte.

23e Finalement ce sera une fracture du pied et l’entrée de Rémy.

24e Gros tacle sur Amalfitano. Il lui met une boite, Othon. Encore un tacle comme ça et il retourne sur le banc.

33e Entre Colin et Othon  je me demande bien où l’ESTAC va pêcher ses joueurs.

35e André Ayew grimace, il vient de prendre un gros coup et il est inquiet pour son genou.

36e Ah non, c’est bon, on vient de retrouver le genou d’André dans la tête de Thuram.

38e Gignac part à l’hôpital en ambulance. Kaboré, le trouve d’une belle ouverture, il faudra penser à faire un constat.

40e Jar-Jat Brinks est aussi serein qu’un convoyeur de fonds.

45e Camus est un homme révolté après la chute qu’il vient de faire. Il compte bien faire l’état de siège du but de Mandanda, jusqu’à l’été s’il le faut.

Mi-Temps Vu la première période, je suis aux anges -et je sais de quoi je parle- d’avoir entre les mains le grand bouquin des Cahiers. Il est vraiment super, je vous le conseille pour l’anniversaire du fils du patron et en plus on y parle de moi!

49e Gros choc tête contre tête entre Saunier et Colin. Il vient de lui faire une tête au carré, on dirait un poisson pané.

60e C’est moche, la Gignac-dépendance. Finalement la junk-food c’est pas si mal.

67e Montée de Colin qui se fait prendre dans les filets de la défense marseillaise, c’est marée haute.

72e Alors qu’il est pris en sandwich, Othon s’inquiète du regard pétillant de Gignac.

75e Alors que 3 marseillais son démarqués, Morel tente un centre: énorme réflexe du gardien troyen qui manque de se le prendre dans la tronche.

77e Gros tacle d’André Ayew devant Morel qui lui demande directement un autographe et son maillot.

79e Carton jaune pour Nkoulou, pour l’ensemble de son oeuvre. Des contrôles pareils en pleine course c’est interdit.

80e Double dribble raté de Rémy, il ne réussit même pas à avoir le péno. Quand rien ne va….

86e Nivet c’est un mix de Kool shen et de Jean-Claude Dusse sans la moustache.

88e Othon pour moi, but de Nivet. Mandanda prend la tête du classement des passeurs. 1-0

90e But hors-jeu de Rémy qui essaie ainsi de reprendre sa place à Menez en Équipe de France.

90e+3 Ce soir, c’était football-Champomy.

90e + 4 Naufrage de l’OM qui s’est cru assez bon pour ne pas faire le bulot et que la mayonnaise prenne.

90e+5 Quatre-vingt dix minutes de souffrance, pas de fond de jeu, un péno oublié pour se faire punir sur coup de pied arrêté… Deschamps démission!

90e+6 Finalement ce résultat était prévisible, Cheyrou tient plus d’Achille Zavatta que d’Achille le guerrier.

Bob-Loulou