Archive for octobre, 2012

Salut les vivants,

Alors que le PSG reçoit la capitale du champagne, nous nous déplaçons à Troyes pour visiter les fonds de cuve. Et en plus nous n’avons toujours pas récupéré Diawara qui est quand même le spécialiste pour rester concentré jusqu’à l’aube, au moins en alcool.

Avec le commandant Marcos et le capitaine Colin, l’ESTAC est une vrai armée mexicaine. Mais j’ai toute confiance en Valbuena pour devenir notre poney de Troyes.

1e Dreyer, le numéro un de Troyes, commence sur le banc.

2e Cheyrou se prépare à tirer un coup franc, la tribune Champagne ne fait pas la fière.

8e Fabien Camus est en sang, il vient de prendre le coude de Cheyrou dans la face. La direction du club avait pourtant été très claire, pas de crête!

9e Camus, qui n’est pourtant pas l’étranger pour les Justes Marseillais, est traité comme s’il avait la peste.

10e Heureusement que l’on a laissé Barton à domicile, tout ce sang, ça a tendance à l’exciter.

Loin d'une Promenade à l'ESTAC, c'est Troyes qui Braque l'OM.

16e Baup demande à Gignac de retourner dans la surface, depuis, il attend son susucre en levant la patte.

23e Finalement ce sera une fracture du pied et l’entrée de Rémy.

24e Gros tacle sur Amalfitano. Il lui met une boite, Othon. Encore un tacle comme ça et il retourne sur le banc.

33e Entre Colin et Othon  je me demande bien où l’ESTAC va pêcher ses joueurs.

35e André Ayew grimace, il vient de prendre un gros coup et il est inquiet pour son genou.

36e Ah non, c’est bon, on vient de retrouver le genou d’André dans la tête de Thuram.

38e Gignac part à l’hôpital en ambulance. Kaboré, le trouve d’une belle ouverture, il faudra penser à faire un constat.

40e Jar-Jat Brinks est aussi serein qu’un convoyeur de fonds.

45e Camus est un homme révolté après la chute qu’il vient de faire. Il compte bien faire l’état de siège du but de Mandanda, jusqu’à l’été s’il le faut.

Mi-Temps Vu la première période, je suis aux anges -et je sais de quoi je parle- d’avoir entre les mains le grand bouquin des Cahiers. Il est vraiment super, je vous le conseille pour l’anniversaire du fils du patron et en plus on y parle de moi!

49e Gros choc tête contre tête entre Saunier et Colin. Il vient de lui faire une tête au carré, on dirait un poisson pané.

60e C’est moche, la Gignac-dépendance. Finalement la junk-food c’est pas si mal.

67e Montée de Colin qui se fait prendre dans les filets de la défense marseillaise, c’est marée haute.

72e Alors qu’il est pris en sandwich, Othon s’inquiète du regard pétillant de Gignac.

75e Alors que 3 marseillais son démarqués, Morel tente un centre: énorme réflexe du gardien troyen qui manque de se le prendre dans la tronche.

77e Gros tacle d’André Ayew devant Morel qui lui demande directement un autographe et son maillot.

79e Carton jaune pour Nkoulou, pour l’ensemble de son oeuvre. Des contrôles pareils en pleine course c’est interdit.

80e Double dribble raté de Rémy, il ne réussit même pas à avoir le péno. Quand rien ne va….

86e Nivet c’est un mix de Kool shen et de Jean-Claude Dusse sans la moustache.

88e Othon pour moi, but de Nivet. Mandanda prend la tête du classement des passeurs. 1-0

90e But hors-jeu de Rémy qui essaie ainsi de reprendre sa place à Menez en Équipe de France.

90e+3 Ce soir, c’était football-Champomy.

90e + 4 Naufrage de l’OM qui s’est cru assez bon pour ne pas faire le bulot et que la mayonnaise prenne.

90e+5 Quatre-vingt dix minutes de souffrance, pas de fond de jeu, un péno oublié pour se faire punir sur coup de pied arrêté… Deschamps démission!

90e+6 Finalement ce résultat était prévisible, Cheyrou tient plus d’Achille Zavatta que d’Achille le guerrier.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Après les vertiges de l’Europe, retour à l’ordinaire et aux vestiges du championnat avec la réception de l’armada qatari.
L’armada est d’ailleurs accompagnée par des supporters, une première depuis trois ans. Mais bon, à 340 euros le déplacement, c’est sûr que le public a changé.
Et il n’y a que le public qui change, puisque nous nous permettons même de mettre Mbow sur le banc. Alors qu’il aurait pu nous servir dans un match comme ça, Mbow, c’est un warrior.

-5e Les supporters parisiens sont installés, le cocktail se termine sur quelques macarons au foie gras.

-3e Dans la semaine, le classico est devenu le classique, sans qu’on sache pourquoi d’ailleurs. J’espère juste que l’eau ne manquera pas pour diluer les jaunes à venir.

2e Valbuena se fait sécher sur son premier ballon. En tribune, Barton fulmine. 1, 2, 3, 4…

3e Quatre, c’est aussi le nombre de CRS qui encadrent Joey pour l’empêcher d’envahir le terrain.

4e Andrade profite de cette brèche dans la sécurité pour se ruer sur Labrune. Leonardo ne comprend pas ce que lui veut ce monsieur.

6e Zlatan connait au moins un joueur de notre effectif, Morel. Il le laisse rater son contrôle et récupère la balle.

9e Il en est le premier surpris, mais Abdallah est toujours sur la pelouse.

12e Et dire que ce soir il y avait Barca – Real et Milan – Inter. Même dans ma mort j’ai dû faire un truc de mal…

14e Je savais bien que Sirigu me rappelait quelqu’un à dégager tous les ballons avec ses points. On dirait Andrade, dans une version gardien de but.

18e Jallet est tellement fier de son brassard qu’il passe son temps à le remettre en place. Il en oublie la sienne et laisse filer Gignac. 1-0

20e Les sardines flambées au pastis sur lit de fenouil rencontrent un franc succès chez les ultras parisiens.

23e Anigo a à peine le temps de remettre sa chemise et de changer de pantalon que Zlatan égalise. 1-1

25e Après avoir laissé tirer Maxwell pour rire, Zlatan lui montre comment faire. 1-2

26e Je suis certain que Zlatan fait aussi mieux le café que Maxwell.

28e La défense marseillaise est bien en place et n’a toujours pas concédé la moindre occasion.

30e Une semaine après Danic, Mandanda encaisse un coup franc d’Ibrahimovic. À part Sertic et Toudic, il lui en reste beaucoup des cousins à Karabatic ?

32e Gignac mange Chantôme et Alex de la tête. 2-2

35e Ayew rate une aile de pigeon acrobatique et Kaboré réussi une frappe. Le patron jure qu’il n’y est pour rien, il est déjà occupé à garder Amalfitano sur le terrain.

37e Morgan qui, comme Zlatan, met un peu de taekwondo dans son football. Sauf que Zlatan, c’est sous la barre de Mandanda, et Amalfitano dans les dents de Matuidi.

39e Les supporters parisiens attaquent le trou normand. Difficile de dire si c’est pour chambrer Mandanda ou un hommage à la carrière de Hoarau.

45e+3 Les joueurs de l’OM et ceux du PSG se battent pour repartir avec le maillot de la première mi-temps de Zlatan. Amalfitano mène aux poings, Spinosi à la voix.

Nêne termine son échauffement devant Zoumana Camara d'une courte tête. Pour rien.

Nêne termine son échauffement devant Zoumana Camara d'une courte tête. Pour rien.

Mi-temps Les supporters parisiens se régalent, le soufflé aux truffes est à leur goût. Et ça change des champignons de Paris.

46e Gameiro remplace Pastore, qui va sur le banc discuter temps de jeu avec Raspentino.

50e S’il apprécie le spectacle, le kop parisien s’étonne d’assister à une partie de polo sans chevaux. Ou sans cavaliers, selon les cas.

52e Labrune, lui, ne sait pas s’il préfère le polo ou le golf. José lui répond que c’est pareil, le polo, c’est du golf à cheval.

53e Superbe passe de Menez pour Gameiro qui, seul face au gardien, écarte sur Pastore.

55e Ayew vient de prendre une balle de la tête à Alex. La dernière fois que j’ai vu quelqu’un sauter si haut, c’était les frères Derrick dans Olive et Tom.

60e Information du comité Mister Ligue 1 : le concours de nez entre Zlatan et Valbuena sera arbitré par les oreilles de Kaboré.

62e Le concours de melons est lui malheureusement annulé suite au forfait de Mbia.

63e En panne d’inspiration offensive, les Parisiens tentent des relances directement sur Morel. Avec des gestes comme ça, on se croirait de retour dans les années 90.

64e Pour calmer les esprits, Ancelotti fait rentrer Armand, un autre souvenir des 90’s.

68e Fanni dégage en corner sur deux pas de moonwalk. Même comme ça je suis certain qu’il va plus vite que Lugano.

72e Cendré, aux herbes ou nature, les chèvres, c’est quand même la spécialité du coin.

81e Kaboré facts : ses touches terminent plus près du cadre que ses frappes.

89e Zlatan réalise sa quarante-et-unième aile de pigeon du match. Devant sa télé, Julien Rodriguez termine sa cinquième boite.

90e+5 Après la Zlatanisation et la Gignaquitude, préparons-nous à nous faire Marghariter au mercato avec la vente de Rémy.

90e+6 Par contre la Labrunade et l’Anigonade c’est vraiment un truc de sectes de fin du monde.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Déjà que l’Europa League, ce n’est pas la Ligue des Champions, mais en plus, un premier match en Turquie contre le Fenerbahçe, j’ai bien cru que nous étions privés d’Europe cette année.

En même temps, la question peut aussi se poser ce soir, Chypre et la Grèce étant surement le seul coin où il y a plus de chômeurs qu’à Marseille et Valenciennes réunis…

-3e Ce soir l’OM joue avec son maillot Akhenaton. On a la fashion week qu’on mérite.

-1e Première titularisation pour le jeune Baptiste Aloé. Il parait qu’il a une bonne vision du jeu, ce que Fanni ne voit pas, Aloé verra.

3e Je ne le sens pas le maillot des Chypriotes, on dirait celui de Sochaux. J’ai peur que José ne sorte le chéquier.

5e Jordan Ayew se promène tranquillement balle au pied entre cinq Chypriotes. Ça lui rappelle les vacances.

7e Pris de panique, Anigo se met à hurler qu’il faut évacuer le stade. Cazadamont le rassure en lui expliquant que ce Théophilou n’a rien à voir avec Maoulida.

17e Jordan est vexé, Dosa Junior a une crête encore plus ridicule que la sienne.

20e Crête toujours, José vient de se rendre compte qu’il s’est trompé d’île pour les billets d’avion du match retour.

21e L’alignement de la défense est pour une fois parfait. Dommage que ça ne serve à rien sur corner. 0-1

24e Vu le nombre de supporters chypriotes dans le stade ce soir, je pense que l’île doit être déserte.

28e Nouvelle offensive des jaunes, Mendes propose une conférence à Genève.

33e Début de bagarre. Amalfitano regrette d’être en tribunes alors que Barton suit les conseils de son psy et commence à compter jusqu’à 3 000 dans sa tête.

36e Barton a fini. Les Chypriotes vont se faire couper en deux.

37e Baup demande à Kaboré de jouer court mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille.

41e Barton s’infiltre jusqu’à l’entrée de la surface mais son tir est dévié. Il recommence à compter.

42e Sur le corner, Fanni égalise. Il s’excuse avant de se rendre compte que ce n’est pas Mandanda dans les buts. 1-1

45e Gros arrêt de Mandanda sur la dernière action de la mi-temps. Il n’a pas eu le temps de relancer à la main, la défense respire.

Mi-temps Une fausse coupe d’Europe, de faux Grecs, un match nul. Ce n’est pas ça qui va me rendre l’Europe sympathique.

Grands professionnels, Nkoulou et Valbuena ont déjà repéré le match retour

Grands professionnels, Nkoulou et Valbuena ont déjà repéré le match retour

47e Mendes éclate le nez de Theophilou. Sentant l’odeur du sang, Barton recommence à compter.

48e Le jeune latéral brésilien de l’OM semble être une forte tête. Il me plaît beaucoup avec son petit air d’Evra, Mendes.

50e Les jaunes sont au four et au moulin, c’est Limassol meunière ce soir.

58e Les supporters marseillais ont pu bénéficier d’un pack à vingt euros pour les trois matchs de poule d’Europa League. Et je suis sur que Labrune en a payé la moitié.

60e ATTENTION !!! RELANCE DE MANDANDA A LA MAIN… Ah non, tout va bien, pardon

62e Une passe et un but, le front de Mendes devient populaire. En ce moment, c’est Mendes transe. 2-1

63e En une heure de jeu, Lucas Mendes a le bilan de Jérémy Morel en un an et demi. La souffrance en moins.

66e Après ses déclarations dans la presse, Barton s’applique à travailler son image de mec sympa. Deuxième ballon offert dans l’axe aux joueurs de Limassol en moins de cinq minutes.

67e Chassez le naturel, il revient vous coller une semelle sur le genou. Coup-franc pour les Chypriotes.

75e Ayons une pensée pour Manuel Valls qui doit s’étrangler depuis une heure en voyant ce camp d’immigrés en tribune Ganay. Et en plus ils chantent.

77e But de Rémy en deux temps sur un centre de Jordan laissé seul dans le couloir gauche des Chypriotes. Mais il est où Morelopoulous ? 3-1

79e Après le défi “revenir au score après être mené de deux buts” contre Fenerbahçe, il semblerait que l’OM ait tiré ce soir la carte “marquer tous ses buts de la tête”.

81e Beau déboulé d’un Chypriote. Probablement un Limassoliste.

83e Je ne sais pas si c’est ça, une défense à l’anglaise, mais les joueurs de Limassol campent bel et bien dans leur moitié de terrain.

87e Sur le côté gauche de la surface, Gignac décroche une belle frappe enroulée qui va heurter la transversale. La barre tonne, Joey aussi.

88e 2 998, 2 999, 3 000 ! Carton jaune.

90e Je ne sais pas si Gignac a renégocié une prime pour tous les buts qu’il marquerait en reprise de volée, mais il devrait. 4-1

90e+3 Rémy, lui, a décidé de n’accorder aucune passe décisive à ses partenaires. Et donc de ne marquer qu’après avoir allumé un adversaire. 5-1

90e+5 Fin du match : Limassol lucet omnibus

90e+8 Quand on en prend quatre le week-end, on en plante cinq la semaine. Dommage de ne pas jouer jeudi prochain…

Bob-Loulou