Archive for septembre 17th, 2012

Salut les vivants,

Cela me pendait au nez depuis le début de la saison mais quand j’ai regardé notre banc de touche au coup d’envoi, j’ai eu un peu de peine.
Et je suis sur que de nombreux supporters auraient préféré, comme moi, que, littéralement, il n’y en ai aucun, de banc.

3e Le coup de pied de coin tiré par Valbuena frappe directement la main de Moukandjo. Les Marseillais réclament un penalty. Monsieur Kalt décide d’aller voir Valbuena pour le prévenir qu’il sera averti s’il persiste à ne pas lever ses ballons sur corner.

11e Sur un centre de Jordan Ayew, Gignac loupe le ballon au point de penalty. Solidaire, André Ayew tire sur le défenseur dans le but déserté par le gardien.

14e Sané s’affiche comme étant le seul défenseur de France à ignorer que lorsque Gignac entre dans le surface de réparation par le côté gauche, il repique toujours au centre par deux petits extérieurs du droit avant de frapper au but.

21e Gignac a le temps de faire le tour de Puygrenier avant que celui-ci ne commence à courir. Tant de vitesse donne le vertige au Martégual, qui frappe sur le gardien.

21e Pourtant, avec ce débordement, Gignac avait mis N’Dy Assembe sur le cul, au sens propre autant qu’au sens figuré.

23e Arrivé lancé seul face au but, Gignac tire au-dessus. Il s’est pris lui-même de vitesse.

28e Morel reçoit un ballon dans sa course, avance, temporise et centre dans les pieds d’un coéquipiers à l’entrée de la surface. Sur un synthétique, je ne peux même pas expliquer cela par une série de faux rebonds.

29e Sur cette action, Jordan Ayew tire plein axe au 16 mètres, mais Puygrenier intercepte avec un cul énorme. Le sien.

31e Jeu en triangle sur le côté droit entre Adbullah et Kaboré, qui centre aux 16 mètre pour Gignac, lequel s’élève et remet de la tête, dans la surface, dans la course de Jordan Ayew. Mais quel est ce sport ?

32e L’avantage avec un banc de touche comme le nôtre, c’est que les joueurs ne cherchent pas, comme d’ordinaire, à tout faire pour être remplacés : ils savent qu’ils ne le seront pas.

33e Il est vraiment ridiculisé par Gignac, l’inerte Puygrenier.

Hair-Jordan 2012, le balais révolutionnaire

Hair-Jordan 2012, le balais qui en vaut 5

Mi-Temps Baup explique aux joueurs que si la pelouse est fausse, les cages sont elles bien réelles.

46e Louis, n°25, entre sur la pelouse. Les Bourbons profitent du flou politique pour se réinstaller discrètement.

53e Jordan Ayew marque de la tête grâce à sa crête en poils synthétiques. 0-1

54e Après son but, Jordan Ayew regarde vers le ciel et me dit : “J’en Neymar que tu te moques de moi !”.

60e Les Nancéens se réveillent et tentent d’attaquer, mais ils y vont Mollo.

62e Karaboué manque de prendre Mandanda à contre pied : finalement, à Nancy, les joueurs les plus adroits avec leurs pieds, ce sont les handballeurs.

76e Sami essaie de marquer en poussant rentrer Kaboré dans le but, mais le Burkinabé reste sur le Dohyo. Mandanda veut lui tirer les oreilles, mais ses gants l’en empêchent.

84e Baup, constatant que l’adversaire n’est finalement qu’une petite Ligue 2, se dit que c’est l’occasion ou jamais de tester Raspentino.

88e Maintenant qu’il a prouvé qu’il pouvait de temps en temps jouer les utilités en attaque, il serait temps que Jordan Ayew abandonne son idée de reconversion en balais.

90e+4 Au coup de sifflet final, Vincent Labrune appelle Nasser Al-Khelaïfi et lui propose d’échanger quelques points contre quelques remplaçants.

Bob-Loulou.