Archive for avril, 2012

Salut les vivants,

Je sais que je suscite la sympathie, voire l’admiration, mais ne soyez pas trop pressés de me rejoindre, surtout maintenant, vu que votre dernier souvenir footballistique resterait à jamais une finale de Coupe de la Ligue avec un but de Brandao dedans. Je commente ce match avec Cris Tiago Rool Naldo, forumiste émérite et camarade de route, qui n’a vraisemblablement pas survécu à la frappe de Cheyrou contre Paris. Il est venu la réceptionner ici-haut. Pensez à sa famille et à ses proches, je l’ai accueilli à bras ouverts, il pense à eux. CTRN, ce serait le moment de faire CTR Z.

-2e Un match en plein soleil, devant des tribunes vides et face à une équipe qui a à peine le niveau L1: bonne nouvelle, les amicaux d’avant saison recommencent, on va pouvoir oublier la précédente.

6e Valbuena essaie d’emballer la partie. Le pauvre, c’est tout ce qu’il peut emballer.

7e Reprise tellement dévissée de Kaboré qu’elle part derrière lui. Ses passes en retrait ont cependant plus de style que celles de Diarra.

11e Superbe esprit de sacrifice de N’Koulou qui, pour ne pas attirer d’offres impossibles à refuser pour le club se déchire complètement sur une relance et offre l’ouverture du score à Caen. 0-1 et -10M€ sur Transfermarkt.

12e Pour la déconne, les Caennais ont deux contres favorables sur l’action du but.

21e Les Winners ont annoncé qu’ils reprenaient la grève des encouragements, le stade chante quand même. Un bon point pour Sarkozy: en effet, quand il y a une grève dans ce pays, plus personne ne s’en aperçoit.

25e Coup de main de la défense caennaise, Rémy transforme le penalty. 1-1

RIP

38e Sur un bon centre d’Ayew, Remy qui laisse passer dans son dos afin que Brandao place sa reprise. Il aurait fallut que les deux inversent.

40e Valbuena me surprendra toujours, il vient de faire un centre en retournée ciseau alors que le ballon était à terre et lui dos au but.

43e J’ai beaucoup de peine pour le Caennais qui vient de faire un sombrero sur N’Koulou, le patron va lui en vouloir à vie. Voire plus.

44e Finalement l’arbitre est honnête. Nouvelle main dans la surface caennaise, sifflée. But refusé.

Mi-temps Imaginez la brosse version Neymar de Niang sur la tête de Kaboré. Vu de dessus on dirait un logo de compagnie aérienne.

51e Grosse faute sur Azpillicueta, Deschamps est en stress, il n’a que trois latéraux gauche sur le banc.

52e Vandam est ravi de jouer contre un ténor de la L1.

55e Loic Rémy élimine trois défenseurs sur son contrôle mais il se résout à tirer à côté en croisant le regard de José opportunément en planque derrière les cages.

57e Désolé Manu, d’ici c’est aussi chiant à voir.

59e Gignac et Jordan remplacent Brandao et Remy, Deschamps donne l’ordre de libérer les recruteurs.

60e Faute sur Gignac qui retombe sur la tête, ça ne risque pas de l’handicaper.

62e Sortie de Niang et entrée de Traoré. Je ne sais pas comment ce sera pour eux mais nous ça ne nous a pas réussi.

65e Faute de Raineau sur Valbuena, quel chien.

69e Nous n’avions jamais personne au second poteau sur corner défensif, maintenant c’est pareil en attaque. Le problème c’est que les balles y arrivent aussi souvent.

70e C’est peut-être égoïste mais avec l’OM en ce moment je me sens vivant.

71e Le problème c’est que du coup j’ai envie de mourir.

75e Gignac provoque vachement moins depuis qu’il est sur le terrain.

81e Entrée de Morel, je suis content, ça veut dire que nous ne verrons pas Traoré.

82e Enfin vous savez, ici le bonheur est une notion très relative.

83e Je ne sais pas si Jordan a grand chose dans la tête. Par contre, il en a beaucoup dessus.

84e D’ici qu’on nous annonce une alerte enlèvement sur Menez…

85e Ou alors c’est la suite logique de la coiffure “balai à chiotte”…

86e Jordan tente le contrôle du dos, sans réussite. C’est que ça demande de l’entraînement, de jouer avec toutes les parties de son corps. Faut juste éviter de se retrouver au tribunal à cause d’elles.

89e Trois fautes dans la même action dont un beau tacle par derrière, l’arbitre ne bronche pas. Encore une fois José est bien placé, et il a le regard qu’il faut.

90e+3 Fin du match. L’intertoto s’éloigne.

Bob-Loulou

Salut les survivants,

Vu d’ici, je distingue parfaitement les vautours qui tournent au-dessus du Stade de France - des vautours chauve. Reste à savoir ce qu’ils convoitent: l’honneur marseillais ou une certaine idée du football?

Le Mad Professor est immortel, lui. Espérons que ce ne soit pas le cas de la Coupe de la Ligue.

-10e Je crois que je viens de voir la jambe de Djibril Cissé voler au-dessus de la pelouse.

-6e Loïc Rémy a acheté soixante-dix places en présidentielles et les a envoyées à tous les clubs jouant la Ligue des Champions.

-4e Une immense Coupe de la Ligue en toc est déployée sur le terrain. L’allégorie est parfaite.

-2e Lucho et Ederson sont de vrais esthètes. Chacun à leur manière, ils se sont débrouillés pour boycotter cette parodie de kermesse censée égayer l’avant-match.

1e Notre avenir européen dépend de la Coupe de la Ligue. Mes dix premières années au club me semblent soudain admirables.

5e Diarra a sûrement vu des vidéos de Bergkamp dans la semaine. Il tente une déviation tout en toucher de balle, ça se termine trente mètres plus loin, il semble satisfait.

9e Azpillicueta peut-il jouer en 6 ?

10e Diarra enchaîne un contrôle de la poitrine, un coup du sombréro et une passe. Pour la suite j’en sais rien, je me suis évanoui.

12e Deschamps ne comprend pas pourquoi Loïc Rémy se retourne vers la tribune officielle à chaque fois qu’il réussit quelque chose.

14e Azpillicueta peut-il jouer partout ?

20e Bafé Gomis, Mbia peut s’en charger.

21e Sombrero de N’Koulou devant Gomis, en tant que dernier défenseur. Mbia n’est pas impressionné: lui il s’est fait Rooney du pied gauche.

24e Diarra fait une énorme faute mais l’arbitre avait sifflé juste avant. Même Kaboré trouve ça violent.

26e Pour une fois, Jérémy Morel tient bien son poste.

Première attaque placée de l'OM à la demi-heure de jeu.

28e Mandanda veut sa place en Bleu, il fait donc tout comme Lloris et rate sa sortie. Il faudra lui dire que Grégorini tente cela depuis des années et que cela ne mène à rien. Bracigliano sort de sa déprime et espère qu’il sera à l’Euro.

35e Alou Diarra accélère. Pourvu que la Terre conserve son orbite.

Mi-temps On a l’attaquant le moins technique du monde avec Brandao mais heureusement qu’on a le défenseur le plus technique de l’univers pour compenser.

62e Ayew résiste à une charge de Bastos. Raymond Aubrac approuve.

64e Cinquième ballon que joue Cheyrou de la poitrine. Payer si cher pour une poitrine, ça me fait penser à ma femme.

71e Mbia sort se faire soigner pour un coup à la mâchoire, il ne peut plus bouger la bouche. Labrune fonce sur la touche pour renégocier avec lui sa prolongation de cinq ans.

75e Rémi Garde attend que Deschamps fasse son changement le premier pour s’adapter. Il n’a sûrement pas lu la feuille de match jusqu’au bout.

76e Au temps pour moi, je vois que les remplaçants lyonnais qui s’échauffent sont Gassama, Koné et Lacazette.

88e Cette Coupe de la Ligue n’en finit plus d’agoniser. Soyez sympa: achevez-la.

90e En même temps si c’est le cas elle va se retrouver ici, du coup je ne sais pas trop…

96e Brandao rentre sur le terrain. C’est le seul qui connaît les règles du sport pratiqué ce soir.

105e La preuve, c’est lui qui marque. 1-0 La Coupe de la Ligue est une compétition qui se joue à onze contre onze et à la fin c’est Brandao qui marque.

110e Et dire que les petits Lyonnais qui naîtront en septembre ne connaîtront pas la coupe d’Europe. Mais félicitations quand même hein !

117e Jérémy Morel rentre. Les 180 secondes qui restent risquent d’être plus longues que prévu.

119e Lovren est expulsé. Il n’a pas supporté perdre une finale contre Jérémy Morel.

120e+2 L’OM remporte sa troisième Coupe de la Ligue d’affilée, Diawara sa quatrième. Il va pouvoir se faire un service complet avec ses mini-coupes.

120e+4 Une saison pourrie et quand même une victoire au printemps. C’est un coup à regonfler le moral de Sarkozy, ça.

120e+6 Les joueurs marseillais: des millionnaires en short et en vacances dès ce soir. Finalement, c’est le vote Mélenchon qui va remonter.

120e+8 Heureusement que c’est Mandanda qui soulève la coupe. Elle aurait glissée des mains d’Andrade. Bon avec un peu de chance ce serait sur le pied de Gignac.

120e+10 L’OM condamné à gagner indéfiniment la Coupe de la Ligue. Vivement que Brandao embrasse Andie MacDowell que ce cauchemar s’arrête.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Ces dernières semaines, l’OM s’est tellement enfoncé que j’ai de plus en plus de mal à le discerner de là où je suis. En fait, je vois surtout des petits points et je sais juste que le plus gros, c’est Gignac. Ah, et je reconnais aussi Traoré à sa gestuelle.

Le Mad Professor a une supervision, ce qui nous fait quand même quelque chose de super ce soir

-1e. Jordan prépare déjà son transfert en Angleterre. Si au niveau capillaire, la ressemblance avec Alexander Song est frappante, j’espère pour lui qu’on ne le verra pas trop balle au pied, la supercherie ne durerait pas.

4e. Utaka essaye de déborder Fanni. Ippon.

5e. Sur le coup franc, Traoré monte au contre devant Hilton. A ce rythme là, aux JO, l’équipe va cartonner.

6e. Main de Traoré dans sa surface. La vengeance est un whisky de treize ans d’âge.

6e. Belhanda transforme le pénalty sereinement. L’OM prend au sérieux son rôle d’arbitre du championnat. 0-1

7e. Bon, par contre, pour la coupe de Bocaly, je ne vois pas. Jar Jar Binks, peut être…

13e. Diarra veut bien lever le pied, mais le but sur percée plein axe de Souleymane Camara, faut pas pousser.

19e. Gignac tente une Gignac sur le coté gauche de la surface, mais réussit à peine une Moussilou.

25e. Montpellier semble nous attendre dans son camp pour placer des contres. Personne ne les a prévenu qu’ils risquaient d’attendre longtemps?

“Belhanda échappe à Djimi Traoré”

“Belhanda échappe à Djimi Traoré”

31e. Incroyable. Coup franc de Cheyrou, déviation de la tête de Brandao (de Brandao !!!) pour Mbia seul aux six mètres. 1-1

42e. Surpris d’être une nouvelle fois seul dans la surface adverse, Mbia rate sa tête.

Mi-temps. Je crois que notre sponsor essaye de faire passer un message avec ses pancartes “L’intelligence au service de la vitesse”. Mbia dit qu’il possède déjà ces deux qualités. Sauf la vitesse et l’intelligence.

48e. Cheyrou est accroché dans les 25 mètres adverses. Montpellier lance le contre côté droit. Encore occupé à réclamer la faute, Mbia oublie Giroud dans son dos. 1-2. Pas très fair-play les Héraultais… Déborder Djimi Traoré, c’est à peu près aussi difficile que d’obtenir un pénalty de Souleymane Diawara.

53e. Dans un style peu académique, Jordan élimine son adversaire direct et centre en retrait pour Gignac qui montre son soutien à Cheyrou en tirant sur Bocaly.

60e. Sortie de Gignac. “Merci pour les sifflets”.

61e. Sortie de Diarra. “Merci pour l’essoufflé”.

65e. Décidément le chat noir est venu avec toute sa famille. Faut dire que depuis la mise au régime de Gignac, il ne craint plus rien. Début de blessure pour Mandanda.

70e. Montpellier décide d’arrêter de faire mumuse et en trois passes transperce notre défense. Belhanda en profite pour nettoyer la lucarne de Mandanda d’une reprise acrobatique. 1-3

75e. Tiens, la frappe de Cheyrou à Paris vient de retomber.

82e. Ça y est: Deschamps boude. Mais ça ne change pas grand chose à sa tête habituelle.

84e. Mandanda ruine les efforts de sa défense pour améliorer le goal average de Montpellier en repoussant du pied une frappe de Utaka.

90e. Fin du match. Sous prétexte qu’on sort deux joueurs du centre de formation, on se prend pour l’AJ Auxerre…

90e+2. Quand je vois tous les malheurs qui s’abattent sur nous, sans parler de Jérémy Morel, je me demande s’il ne vaudrait pas mieux balancer cette finale de Coupe de la Ligue. Mais ces inconscients sont foutus de la gagner encore, juste pour faire chier.

90e+4. Perdre dix matchs sur onze pour pouvoir perdre le douzième sans que quiconque ne crie au scandale. C’est du génie.

90e+6. Je viens d’avoir une vision de Loulou Nicollin en short et tongs en train de fêter son titre. Heureusement que Sigmund est disponible, parce que ça va être dur d’effacer cette vision d’horreur.

Si vous avez raté le compte-rendu de PSG-OM, c’est ici

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Je suis désolé si je me suis fait attendre, mais je me suis saoulé à mort pour fêter mon centième billet ici.

J’avais cru comprendre que nous étions éliminés de la Ligue des Champions, mais manifestement Olic devait encore être dopé et le Bayern sanctionné, car l’OM semble avoir gagné la compétition. Comment expliquer autrement sa participation à la Coupe du Monde des Clubs? Méfions-nous toutefois de cette petite équipe qatarie.

Le Mad Professor vous livre son autopsie ici.

5e Duel Nene-Valbuena qui se termine les nez dans la pelouse. Ce match est donc sponsorisé par le Capitaine Obvious.

6e Menez trompe Mandanda. Comme un symbole. De quoi? Je n’en sais fichtre rien, je sais juste que ce doit être un putain de symbole à la con. 1-0

10e Sissoko déboite l’épaule de la cheville d’Ayew.

12e Valbuena tente l’opération orthopédique sur Jallet. Raté, il se relève.

15e En tout cas, Marylin, qui n’avait pas envie de voir du foot ce soir, est servie.

24e On est un peu mieux maintenant, je vous assure, je viens de voir qu’on arrive presque à centrer.

28e Amalfitano continue à jouer avec nos petits cœurs, il place une frappe à deux mètres du poteau de Sirigu. Tu sais que tu es supporter marseillais lorsque tu continues à croire que ton équipe va marquer en jouant bien.

29e Menez gâche un contre en faisant n’importe quoi. Sur sa tête c’est peut-être la Crète, mais dans sa tête c’est la Grèce.

35e Maintenant, j’ai une technique. Pendant un match de l’OM, je regarde en simultané un documentaire sur les enfants de Tchernobyl. Ca me permet de relativiser et de mieux comprendre le jeu de Valbuena.

38e Sissoko fait tout son possible pour se faire exclure. Il veut sûrement être frais pour la petite sauterie de S.Diawara

42e Diarra manque d’égaliser de peu d’une reprise taclée dans la surface. Oui, vous avez bien lu.

45e MBia rate sa troisième tête offensive. Son melon pourrait nous être tellement utile dans les duels aériens, c’est dommage qu’il ne sache pas s’en servir…

Mi-temps On dirait qu’on essaie de battre le record de fin de saison de Bordeaux en 2009, mais à l’envers.

50e Il y a Borrelli qui me chambre en me disant: “Si vous voulez on peut vous refiler Sylvain Armand”. Je m’effondre en larmes en réalisant qu’on en aurait bien besoin.

Jérémy Morel ? L'an prochain, je le fume.

Jérémy Morel ? L'an prochain, je le fume.

60e Remise de la tête de Rémy pour Ayew qui s’impose face à Sirigu. L’OM égalise et revient à la vie. C’est la façon qu’a le patron de fêter Pâques. 1-1

61e Sur corner, Alex prouve qu’il sait mieux se servir de sa tête que Diarra. Le PSG reprend l’avantage. Après tout, même le fils du patron n’a pas tenu plus que trois jours. 2-1

62e Un coup d’eau froide, un coup d’eau glacée, c’est la douche marseillaise.

67e Bodmer remplace Pastore, c’est moche de chambrer comme ça.

74e Entrée de Gignac. Un instant j’ai craint que le Parc nous le démoralise définitivement en l’accueillant d’un gigantesque éclat de rire.

81e L’instant Brandao©: Brandao, coupe un corner mais sa tête est en plein sur Sirigu.

82e L’instant Cheyrou©: à trois mètres, Benoit expédie une mine du droit au dessus de la transversale. Il n’y a pas de doute, c’est bien lui le plus régulier de l’équipe.

86e Sissoko veut prouver sa régularité aussi et obtient enfin ce carton rouge tant convoité. André Ayew et Rod Fanni sont verts de jalousie.

90e Cette année, Pâques ressemble à la Toussaint.

90+4 Le dernier truc qui pourrait me faire rire, ce serait d’interrompre la série d’invincibilité de Bordeaux à domicile contre nous. C’est vous dire à quel point n’importe quoi me ferait rire.

Bob-Loulou

Salut les vivants,

Nous voici à l’Arena. Pourvu que ce ne soit pas pour une mise à mort. Diarra et Schweinsteiger suspendus, c’est cependant nous qui sommes avantagés. Et la confiance est là: on n’a pas perdu ce week-end.

Le Mad Professor est confiant lui aussi, en tout cas autant qu’un hérisson avant de traverser une autobahn.

-2e Adolf me dit que nous devons certes marquer, mais qu’il nous faut également rester concentrés dans notre camp.

0e Les Marseillais entrent sur le terrain avec un maillot “Neuf de coeur”: Brandao et Rémy se disputent l’honneur.

2e Azpilicueta annihile du regard un dribble de Ribéry.

3e Azpilicueta rattrape en marchant le latéral gauche du Bayern qui déborda, là-bas.

11e Cheyrou est tellement surpris de passer quatre rouges et de se retrouver si près de la transversale adverse qu’il tergiverse et passe le ballon à Morel.

13e Ribéry cherche le marquage de Morel, et ne le trouvant pas, centre pour Olic. 0-1

Guy Stéphan observe le placement de Jérémy Morel, par Edbayern Munchen

"Guy Stéphan observant le placement de Jérémy Morel", par Edbayern Munchen

16e Mbia prépare sa reconversion dans les médias et offre une envolée à Neuer.

20e Manifestement, les coéquipiers de Ribéry le comprennent. Il faudra leur demander le sous-titrage.

25e Les Marseillais se lancent dans un concours de petits ponts sur les Munichois. Pour la belle, espérons qu’ils préféreront un concours de frappes.

27e Mandanda brille et détourne trois frappes: à droite, à gauche, à bout portant… Tout à coup, j’imagine Andrade à sa place… Là, présentement, j’ai vomi.

28e Altruiste, Mbia fait encore briller Mandanda.

29e A force de briller, Mandanda clignote.

31e Il faudra penser à demander aux joueurs de l’OM si le terrain, c’est vraiment le meilleur endroit depuis lequel regarder le match.

33e Valbuena travaille ses automatismes de l’équipe de France et lance Ribéry dans la profondeur. Qui, comme en équipe de France, perd le ballon que récupère Kroos, qui tire sur le poteau.

37e Azpilicueta est saisissant de réalisme dans son imitation de Morel, Alaba déborde pour Olic qui marque la copie conforme de son premier but. 0-2

40e Il s’est sûrement passé un truc à la quarantième, mais j’ai préféré faire la compta du patron.

44e Soucieux d’endurcir Valbuena, les médecins marseillais ont tenté de lui greffer de la moelle d’André Ayew. Pas de bol, ça n’a servi qu’à lui fragiliser l’épaule.

Mi-temps Deschamps a quinze minutes pour déposer un recours au tribunal de la Haye, ce qu’ils font là, c’est à la limite du crime de guerre.

46e Amalfitano remplace Jérémy Morel qui reçoit une standing ovation de l’Allianz Arena.

50e A défaut de marquer quatre buts, si on se disait qu’on tenterait quatre frappes sur le but de Neuer avant la fin du match?

54e Depuis que Morel est sorti, on tient le 0-0.

56e Perdu pour perdu, Mbia distribue des baffes à Ribery et se permet des pas de breakdance dans sa surface.

62e Ce match est chiant comme la mort, et j’en sais quelque chose.

63e Et encore, moi, je ne suis pas obligé de le suivre sur TF1.

66e Brandao loupe sa tête. Je vous laisse choisir si c’est au propre ou au figuré.

74e Gignac remplace Brandao alors que Gomez remplace Olic. C’est pas plus mal qu’on se fasse éliminer, parce que ça commence à se voir qu’on est fauchés.

79e Finalement, j’avais tort: on n’est pas le Bayern du Sud, on est le Bochum du midi.

88e Le public bavarois entame une minute d’applaudissement en mémoire des ambitions marseillaises et de l’indice européen de la France.

90e+2 Je crois bien que c’est le premier match d’entraînement que j’ai vu se disputer devant 70 000 personnes.

Bob-Loulou