Archive for décembre, 2011

Salut les vivants,

A Nancy, ce qui est cool, c’est que les fumigènes sont 100% écolo, les locaux appellent ça le brouillard. Les Olympiens jouent en noir. M’étonnerait que ce soit encore pour moi. Václav Havel et Kim Jong-Il revendiquent l’hommage.

Le Mad Professor est en bonne santé, lui.

Sans transition le film du match:

-2e Kim me demande pourquoi Jo-Gook n’est pas titulaire. Il semble vouloir appeler quelqu’un pour décapiter cet effronté de Jean Fernandez, mais on n’a pas le téléphone.

10e Mbia est déjà en vacances et laisse tout passer autour de lui. Sauf les chevilles.

14e Mbia gagne un duel sans faire faute, Kaboré se moque de lui.

18e Valbuena a du nez et trouve Rémy qui, le cœur sur la main, lui remet dans la course. 0-1

24e Jean Fernandez est tellement concentré sur son banc que j’entends ses prières arriver dans le bureau du patron à côté. Et il demande un second but.

Et Mbia, bravant les dangers, décroisa sa tête.

Et Stéphane Mbia, bravant les dangers, décroisa sa tête.


25e Niculae se présente face à Mandanda mais il traine une telle caravane qu’il n’atteint pas le ballon. Pour chambrer, Diawara lui lance “Oh hisse, Niculae”.

31e Cesaria Evora me confie: “Chaque fois que j’ai voulu composer une chanson triste, j’ai regardé un match de Nancy avant.”

33e Puisqu’il s’est fait gronder quand il est rentré de vacances en retard, Mbia fait tout pour partir plus vite.

38e Déguisée en M’bami, Méduse fait son apparition en tribune. Tous nos joueurs la regardent. Lemaître en profite pour marquer de la tête. Jean Fernandez s’excuse. 1-1.

41e Sur un centre d’Amalfitano, Mbia se jette comme un saumon et marque 1-2.

44e Diawara et Azpi montrent qu’ils ont beaucoup progressé dans leurs automatismes, Souley dégage la tête d’Azpi qui dégage la balle.

45e Au tour d’Ayew de prendre une balle dans la tête. Fausse joie pour Kim.

45e+1 Coup-franc pour Nancy qui, intelligemment, l’envoie vers le poteau de corner pour tenir le score. Jean Fernandez esquisse un sourire.

Mi-temps: Comme dirait Brandao: Nancy résiste mais on va la mettre au fond.

57e But refusé de Mbia, Labrune est aux anges, vous n’imaginez pas le prix de la prime exceptionnelle de doublé.

59e Je ne sais pas si Niculae est né hors-jeu mais s’il continue, il y mourra.

68e Deschamps verrouille et Rod Fanni rentre. Pour l’anecdote, Kim me raconte que, dans son pays, un de ses bunkers s’appelle “Pablo Correa”.

77e Tacle in extremis de Morel qui évite parfaitement le ballon mais pas la cheville de Moukandjo. Le penalty n’est pas sifflé. 1000 km plus au sud, Gaby Heinze se lève de son canapé et applaudit.

78e Sur le corner nancéen qui suit, Mandanda sort à la pêche. Ayew fait la CAN et Morel l’hameçon.

79e Nancy fait rentrer son Coréen local. Jean-Vincent Placé s’indigne. Manque plus qu’Emmanuel Rizière au mercato.

81e Deschamps répond immédiatement en faisant rentrer Lucho.

83e Je n’arrive pas à trancher : Jo-Gook, c’est une mauvaise imitation asiatique de Joe Cole ou simplement le cousin de Thomas Cook ?

85e Si Valbuena est le lutin du Père Noël, c’est Lucho qui tire le traineau.

89e Reprise du gauche de Valbuena de peu à coté. Cheyrou demande des royalties.

90e Lucho est très content, le synthétique c’est vachement doux.

91e Valbuena est en feu et réussit le tour de force de démarquer Lucho. Je précise à Kim qu’”en feu” s’entend au figuré. 1-3.

92e Je n’ai toujours pas compris ce que Lucho a voulu mimer dans sa célébration de but, j’offre un week-end avec Leyti N’Diaye à celui qui trouve.

94e Dans la même soirée, Lucho et Zubar ont marqué. Noël approche.

Bob Loulou

Salut les vivants,

Il me fait marrer le président lorientais. Grand pape de la finance qui se rachète un club. Lorient, faut-il manquer d’ambition? Dans le groupe Dreyfus il y avait une bonne centaine de dirigeants assez bien payés pour s’offrir Lorient.

Le Mad Professor est en vie, lui.

Sans transition le film du match

-2e Valbuena est titulaire. Qu’il en profite, il pourrait se retrouver sur un étal vendu comme élément d’une crèche en céramique sur un quelconque marché de noël.

2e Passe en double contact de Diarra entre trois Lorientais, c’est beau la magie de noël

10e Lorient invente le une-deux-trois-quatre-cinq-six entre Monnet Paquet et Mareque sur notre aile droite. Azpilicueta se fait une entorse de la troisième cervicale.

15e Pour motiver Diawara, Deschamps lui explique que le Campbell qu’il marque fait partie du clan.

16e Bien tenté, Gourcuff, d’avoir pris Mvuemba en espérant un mélange entre M’vila et Mavuba. Pour l’instant c’est plutôt Papa Wemba.

18e Carton jaune pour N’Koulou qui rattrape son adversaire par le short avec la main entre ses jambes. À sa décharge, il voit tous les jours des joueurs retenus par les couilles au centre RLD.

19e Grosse occasion pour Lorient: Romao oublie quatre partenaires seuls face au but, tire à côté et prend un jaune. Heinze doit être dans le stade.

22e Ravi de retrouver ses anciens coéquipiers, Morel décide de tous les laisser passer sur son côté pour leur faire plaisir. Si seulement il n’avait d’anciens partenaires qu’à Lorient…

26e Suite à deux erreurs techniques ressemblant de loin à un contrôle réussi et une déviation, Valbuena a une occasion de frappe.

32e Expulsion de Koné qui, envahi par l’esprit de noël, câline Rémy d’un peu trop près alors qu’il filait vers les buts.

38e Je crois que c’est Mbia qui a les clés du jeu ce soir. Inquiétant, on va finir avec la créativité du Havre.

40e Pour motiver M’Bia, Deschamps lui explique que l’attaquant lorientais fait partie de la famille de Naomi Campbell.

Mi-temps L’arbitre siffle au moindre contact, je pense qu’il a eu une enfance malheureuse avec des récréations difficiles.

En exclu, le nouveau sponsor 2011-2012

En exclu, le nouveau sponsor 2011-2012

50e Moi qui pensais que l’OM était ennuyeux comme la mort. Je préfère largement la mort.

54e Très belle remise de Rémy sur Cheyrou, seul à dix mètres. La semaine dernière à douze mètres, il avait raté la même. Visiblement ce n’est pas un problème de distance: le ballon passe à côté.

78e Meilleure action collective depuis le début du match: appel à contre temps de Valbuena, passe à l’envers de Morel, marquage et enrhumage façon Zubar de N’koulou et retour défensif “Pippo Inzaghi” de Diawara. Mandanda n’arrive pas à sauver de son bras les jambes d’Emeghara. 0-1 pour Lorient.

80e Rentrée de Lucho à la place de Diawara, quitte à avoir un mec qui marche, autant prendre un professionnel.

85e But de Mathieu Valbuena, toujours le même. Pas le genre de routine qui tue un couple 1-1

86e Rémy a la barre, et c’est bien le seul.

87e Entrée de Gadi. Pas Gaby, Gadi. *pan* Ah ben non, je suis déjà mort… Le suicide ici c’est aussi efficace qu’une frappe de Cheyrou.

88e Coutadeur, comme Audard, continue de se tenir les couilles. Ils portent tous les slips de Valbuena? José pose une réclamation.

90e N’Koulou enchaîne deux coups du sombrero sur un Lorientais venu au pressing, et demande à faire floquer son maillot N’Kool.

90e+2 Belle entrée de Gadi qui détourne un tir de Rémy qui filait en lucarne.

90e+4 OOOOOUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS 2-1

90e+5 Mes tongs!! Où sont mes tongs?!

90e+6 ET WILSON ORUMA! Amenez-moi Wilson Oruma! Comment ça il est pas mort? Vous vous foutez de moi?!

90e+7 ET KOKE! Il doit bien être là Koke! Non? Mais bordel il faut fêter ça, on vient d’envoyer la finale Manchester-Bayern de 1999 aux oubliettes!

90e+8 Je vous laisse, des infirmiers auréolés frappent à la porte.

Bob Loulou

Salut les vivants,

Par les couilles de Vermaelen, de tous les sacrifices que j’ai faits pour l’OM, celui de me taper le match contre Bordeaux pendant que tout le monde regarde Madrid-Barcelone n’est pas des moindres!
C’est la sixième fois cette saison que nous ne marquons aucun but à domicile. Plus j’y pense, plus je me dis que ce toit sera un voile pudique pour nous autres simples immortels.

Allez voir si le Mad Professor a, comme toujours, quelque chose d’intéressant à dire.

Sans transition le film du match:

1e Première d’une longue litanie de frappes au dessus de Cheyrou.

11e Djimi Traoré découvre qu’il est titulaire.

16e 76% de possession de balle, le Clasico est lancé.

17e Diawara se lance dans une gracieuse percée plein axe. L’action Caterpillar prend 6 points.

20e Sombrero de Nkoulou qui obtient la faute. Mbia semble très ému sur son banc.

21e Djimi Traoré découvre que le match a commencé.

22e Ayew laisse passer la balle pour… personne. Avec Lucho c’était plus facile pour lire les déplacements.

25e Carton jaune pour Henrique pour un pied qui termine sur le genou de Valbuena, ce dernier explique qu’il n’a pourtant pas levé le pied du sol.

30e Au cri, Amalfitano obtient un CF.


33e Cheyrou place une belle reprise de volée de l’entrée de la surface. Sentant venir le coup, Ayew se jette en dehors du cadre pour la redresser.

34e Djimi Traoré prend son couloir

36e Djimi Traoré arrive aux abords de la surface adverse

40e Le thème de la soirée, c’est “Joue-là comme Cheyrou”, la frappe d’Amalfitano passe de nouveau au-dessus.

Mi-temps. Si vous saviez comme j’ai envie de vous planter là pour aller regarder l’autre match.

46e Bordeaux revient bien, Nkoulou trouve Bellion indomptable.

49e Rémy ouvre le crâne d’Henrique d’un maître coup de tête. Discrètement, il lui glisse à l’oreille “Souviens-toi de la finale de la Coupe de la ligue en 2007”.

50e Bordeaux ferait vraiment n’importe quoi pour attirer des Qataris ou des Saoudiens. Soigné pour une blessure à la tête, Henrique revient voilé comme une fatma.

51e En fait non, ça lui donne l’air d’un spermatozoïde. Arsène Wenger est venu se renseigner.

53e Bon c’est quand le corner de Valbuena pour la tête de Rémy?

59e Gouffran reste au sol et se tient la jambe. Ayew se propose de lui remettre la jambe en place. Gouffran se relève rapidement.

61e Heureusement que je suis déjà mort, parce que c’est ennuyeux à en crever, cette fin de match.

65e Ça parait incroyable, mais il y a sur la pelouse un ancien joueur du Bayern et un ancien joueur de Manchester United.

68e Entre les frappes molles de Gignac dans les bras du gardien et les pétards du jour à vingt mètres des cages, mon coeur balance.

70e Socrates vient de passer et m’a demandé pourquoi le maillot du Barça était aussi moche. Puis il est parti dans la pièce d’à côté avec les autres pour voir le Clasico. Mort de merde.

78e Entrée de Modeste, Mbia demande à rentrer aussi.

79e Petit pont de Kaboré, qui s’écroule d’émotion quelques mètres plus tard.

81e Entrée de transparent.

90e+125 Je crois que je me suis endormi. Rassurez-moi, on a fini par marquer un but à la dernière minute?

Bob Loulou.

Salut les vivants,

Tous ces supporters avec des chasubles de chantier, c’est dommage de ne pas avoir profité de leur venue au Vélodrome pour les faire bosser sur le toit. De son côté Mandanda est ravi: avec son maillot bleu, c’est la première fois qu’il est le plus sobre sur le terrain.

Sans transition le film du match:

-3e L’interrogation géopolitique du soir: les Allemands vont-ils tout faire pour sortir les Grecs de la panade?

-2e L’équipe arbore un sponsor 9 de cœur: ça commence à bien faire les vannes sur l’arrivée de Rémy. A moins qu’il ne s’agisse d’une petite annonce pour le mercato d’hiver.

9e Moment sympa. En hommage à Jan Koller, légende vivante du Borussia, les Marseillais envoient de longues chandelles en direction de Rémy.

11e Les Allemands continuent de bombarder la surface de Mandanda; bien que résistants, les Marseillais ressortent difficilement le ballon en zone libre.

12e Probablement influencé par l’UMP, Djimi Traoré redouble de germanophilie et rend un énième ballon au Borussia.

15e Collision entre Diawara et Mbia qui sort se faire recoudre. Un melon trop mûr qui éclate c’est pas joli joli.

16e Merci! Avec un bandeau sur la tête de Mbia, ça en fait au moins un que j’arrive à reconnaitre.

17e Le stade réclame le dixième pénalty du match sur contact dans la surface. Heureusement qu’ils ne connaissent pas Gaby Heinze.

22e Quand même, quelle belle occupation du terrain de la part du Borrussia.

24e Les Allemands tentent une Azpi et balancent une longue touche dans la surface marseillaise. Touchés par l’hommage, les Marseillais laissent faire mais c’est un Kuba. 1-0

Borgne to be wild

29e Gêné par son bandeau, Mbia confond le ballon avec la tête de Kehl. Pénalty. Kehl part se faire recoudre la tête sur les épaules. 2-0

33e Si Deschamps est le winner qu’on dit qu’il est, ça reste à 2-0 en Allemagne et Arsenal égalise à la 93e sur un csc de Modesto. Ou on gagne l’UEFA League. Ou, en restant raisonnable, on élimine Salzbourg en 1/16e.

34e Dortmund vient d’obtenir son premier six mètres. Autrement dit et c’est un motif d’espoir: la balle a été jusqu’à la ligne de but allemande.

40e Avec le PSG, le duel à distance continue et l’OM s’efforce comme son rival de saborder l’Europa League.

44e Les Allemands sont partout sur le terrain. Pour Henri Guaino, il est temps de relancer une politique nataliste en France.

45e Après Mbia, Ayew et Amalfitano, Lucho commet l’énième pied en l’air du match. Il y a sans doute moyen de les recycler en équipe de French cancan.

45e+4 Sur un superbe centre d’Amalfitano, Rémy réduit le score et sauve presque la qualification en Europa League. 2-1

Mi-temps. Effet collatéral de l’affreux maillot orange spécial Ligue des Champions: les Marseillais cherchent à s’en débarrasser au plus vite. J’étais persuadé de regarder Guantanamo FC contre Aéroports de Paris depuis 45 minutes.

61e Mauvaise nouvelle, je commence à croire à la qualification.

63e Kagawa rentre, le jeu est un peu moins débridé.

64e Djamel Abdoun rentre pour l’Olympiakos. J’y crois deux fois plus.

65e Lucho sort: ON EST QUALIFIES! Je me fais du souci pour Lucho quand même. A ce rythme, il va vite s’asseoir à ma droite.

75e Diarra prend un carton jaune. Il avait pourtant commencé son tacle à l’heure, mais celui-ci est arrivé en retard.

85e Oui André, le meilleur moyen de laisser ton nom sur la feuille de statistiques, ça reste dans la liste des buteurs. But de la tête sur un corner d’Amalfitano. 2-2

86e Jurgen Klopp mais c’est son équipe qui tousse. 2-3

89e Les Dortmundiens font tout pour égaliser et donnent une leçon de morale à Arsène Wenger.

90e+2 MAIS SIFFLE BORDEL DE MERDE!

90e+4 En fait, Traoré, c’est le mec qui aura joué la finale d’Istanbul ET le match à Dortmund.

90e+6 Réponse à la question géopolitique du jour: les Allemands ont décidé de faire chier les Grecs jusqu’au bout.

Bob Loulou.

Salut les vivants,

Alors je suis désolé, mais jouer une équipe qui aligne un duo Bulot-Nabab en attaque, je n’arriverai pas à prendre ce match avec le sérieux qui me caractérise habituellement. Et Pierre-Alain Frau.
Après une semaine passée sur un petit nuage – au sens figuré cette fois – j’espérais beaucoup de notre solidité et de notre agressivité retrouvées. Et Djimi Traoré.

Sans transition le film du match:

-2e Stéphane Mbia va féliciter chaleureusement Frank Dumas, son prédécesseur au poste de comique de la défense centrale de l’OM.

-1e Huit grands blacks dans l’équipe de départ. Didier Deschamps n’a pas envie que ses joueurs perdent leur temps en sélection.

2e Azpi intercepte une passe de Seube. C’est bien.

3e N’Koulou réveille Mandanda d’une passe en retrait trop molle. Steve crochète devant Frau et explique à son défenseur que ses poches sous les yeux n’ont rien à voir avec la fatigue.

8e Chauve mais poilue, rondouillarde, la tête de Dumas ressemble de plus en plus à une couille.

12e Horrible tacle de Proment qui tente de transformer Amalfitano en Amalfi et Tano

16e Mbia se prend pour Cheyrou et lance parfaitement Amalfitano sur la droite. Il tente d’interrompre le match pour demander une augmentation mais l’arbitre lui fait signe de rester sur le terrain.

19e Amalfitano se prend pour Messi et élimine Raineau d’un double contact. André Ayew reprend le tir contré dans le but vide. 1-0

20e N’Koulou relance n’importe comment sur Hamouma, son tir est repoussé par Mandanda dans les pieds de Nabab. Steve va y chercher le ballon mais provoque un penalty. 1-1

25e Carton jaune pour Mbia qui réagit comme si on venait de l’accuser de crime contre l’humanité, ou de travailler dans une banque.

29e N’Koulou est tellement mal aligné depuis le début du match que notre défense ressemble à une mauvaise partie de Tetris. Les Caennais se régalent en contre.

41e D’ici je vois des pubs “Frankie Garage sur la pelouse”. Il est si mal payé que ça Dumas?

Mi-temps J’apprends que notre maillot a été dessiné par des supporters. Ils sont plus doués en design qu’en gestion des abonnements, ces nigauds.

52e Diawara relance de la tête, fait un appel de 80 mètres sur la droite et centre en une touche pour un but de Jordan. 2-1. Les South Winners ayant fait le déplacement entonnent l’Allelulia de l’oratorio Le Messie, d’Haendel.

53e Depuis le temps qu’on attendait que Diawara fasse quelque chose de vaguement ressemblant à son but à Paris avec Bordeaux.

58e Mbia sort sur une entorse de la cheville. C’est pourtant son muscle le plus développé. Et pourquoi pas un traumatisme crânien, tant qu’il y est?

60e Hamouma s’échappe sur la droite et Traoré prend un grand pont de Normandie.

65e À 18 mètres, sans adversaire à portée de vue, Cheyrou tire loin au dessus. Avant qu’il arme sa frappe, Thébaux était déjà en train de s’allumer une clope.

73e Entrée de Niang. Bouhouhouhouhouuuu.

77e Gignac rentre sous les sifflets caennais. Tu m’étonnes, quelqu’un qui mange à sa faim, c’est une vraie provocation pour ces peuplades.

79e Explication musclée entre Ayew et Valbuena. D’ici j’ai lu sur les lèvres d’Ayew “Mais t’as fini de tirer les corners à hauteur de mes couilles? J’ai une dynastie à faire perdurer moi!”. Valbuena conteste et fait d’André l’accusé.

87e Amalfitano croque le troisième but avec un crochet de trop et une talonnade prétentieuse. Je me demande si Ben Arfa a toujours le numéro de portable de Dassier.

90e Gignac perd un ballon et s’écroule. Il est évacué du terrain. Il faudra que je me renseigne si Deschamps n’a pas des pouvoirs de chosen one ou un truc comme ça. C’est quand même très mauvais pour le karma de s’engueuler avec lui.

90+2 Plus veinard qu’un gagnant à l’Euromillions (ou que mes héritiers), Lucho réintègre l’équipe dans le même état qu’avant mais on gagne. On dirait Thomas Deruda.

90+4 Un groupe de supporters allume un barbecue et regarde la dépouille de Gignac avec envie.

Bob Loulou.