Archive for novembre, 2011

Salut les vivants,

Je vous fais les paris: si l’OM perd, Deschamps saute. Mais si le PSG ne l’emporte qu’un à zéro, Kombouaré saute aussi. Alors, moi, je mise sur un échange Deschamps-Kombouaré avant Noël.
Sinon, il paraît qu’on a un maillot four. On va bientôt pouvoir jouer avec onze maillots différents. Le rêve de Thierry Roland, pour différencier les joueurs. D’ailleurs, il est pas arrivé ici Thierry Roland? Il faudrait que je me renseigne.

Sans transition le film du match:

-1e Minute d’applaudissement pour la coiffure de Menez.

0’04 secondes : Sur l’engagement, Lucho descend Sissokho. Il l’a surement confondu avec Kaboré, et avait un vieux contentieux à régler en rapport avec l’utilisation du ballon en phase offensive.

6e Morel met un coup de boule à Jallet sur un ballon aérien. Ayant moi aussi subi une chimio, je compatis.

8e Si Azpilicueta ne réussissait aucun centre depuis son arrivée, c’est parce qu’il attendait le moment idéal. Rémy est dans la même position que Boli contre le PSG en 93. Ou comme Sébastien Pérez en 2000. 1-0 L’absence de Gignac se fait sentir, me souffle le cerveau de Thierry Meyssan, le reste de son corps étant encore parmi vous.

14e Moment catch du match : superbe enchaînement manchette/ plongeon écraseur de Mbia sur Ménez. Encore un putois écrasé sur les routes ce week-end.

18e Le PSG insiste sur les ailes. A gauche avec Nêne le sournois, à droite avec Pépé le putois.

20e Sissokho et Mbia se bagarrent dans la surface. Mbia l’a probablement traité de sale noir.

28e Rémy est au sol. C’est Jordan Ayew qui s’échauffe. L’agent de Brice Jovial appelle l’OM.

31e Diarra prend un coup dans les parties sensibles. José Anigo est rassuré quant à leur existence.

32e Gignac, Gadi, Brandao, Amauri, Borriello, Milito et Drogba étant absents, c’est Jordan Ayew qui remplace Rémy. Mouloungui appelle Footmercato.

33e OK, Jordan porte le numéro 23, comme Michael. Mais il marque beaucoup moins de paniers quand même.

34e Des trente mètres, Sissokho frappe le poteau. Dhorasoo prépare un billet pour So Foot.

42e Taquin, Nêne fait une passe sur le pied droit d’Armand à l’entrée de la surface. Déjà qu’une passe à Armand, c’est risqué… Le ballon passe par dessus les tribunes.

45 Quelle bonne idée d’avoir déguisé Lucho en Pastore! Pour l’instant, le PSG n’y voit que du feu.

Mi-temps. Zeus me demande qui fait autant de bruit. Kombouaré est en train d’expliquer sa façon de penser dans les vestiaires.

Your Jedi powers are useless against Loïc

Your Jedi powers are useless against Loïc

49e Hahaha, ils ont quand même réussi à échanger Néné et Ayew! Jordan fait un festival côté gauche et finit par servir Lucho qui devrait attendre de marquer avant de se prosterner devant His Airness.

50e Menez proteste : “His Hairness, c’est moi!”

51e Suite à un bon débordement de Jordan Ayew, Stéphane Mbia envoie un missile au-dessus. Un message à Paul Biya : “Le prochain ministre de la Défense du Cameroun, c’est moi”.

55e André Ayew pique le sprint de sa vie; à l’autre bout du terrain, un Parisien parle un peu vertement à son frère. Qui n’a pas rêvé d’en avoir un comme ça dans la cour d’école?

60e Afin de ne pas trop humilier l’adversaire, la sortie de Pastore est suivie de la sortie de Lucho. Afin de maintenir l’égalité numérique.

61e Ah non pardon, c’est Bodmer qui est rentré.

65e Amalfitano fait revivre les souvenirs de JPP et place une belle frappe croisée dans le petit filet de Sirigu. 2-0

66e En matière de générosité envers l’adversaire, Lugano a parfaitement remplacé Camara dans l’effectif parisien.

69e Ah mais je la reconnais! Les restes de la bestiole qui est sur la tête de Ménez ont servi a faire un manteau pour ma femme!

74e Mbia a fait tout ce qu’il voulait ce soir, il décide de sortir. Il est remplacé par Kaboré.

84e Centre d’Amalfitano pour André qui marque de la tête, en faisant participer Ceara à l’action, parce qu’il est sympa. 3-0

85e Bon, QSI va débaucher Villas-Boas qui sera remplacé par Deschamps. L’hypothèse Kombouaré à l’OM tient toujours.

86e André Ayew chambre d’une talonnade en fixant Lugano dans les yeux.

88e Lugano effectue quatre mouvements de capoeira dans la tronche d’André Ayew en moins de six centièmes de seconde. Comme quoi, il peut être vif quand il veut.

90e+3 Vous trouvez Menez moche avec sa coupe de putois? Imaginez-le avec un maillot third.

90e+4 Pardon, j’aurais dû vous prévenir d’avoir une bassine à portée de main.

90e+5 Deschamps a enfin compris: il est lâché par ses joueurs, ils veulent tous signer chez QSI.

90e+15 Ancelotti arrive en conférence de presse et console son effectif.

Salut les vivants,

Le problème des trêves internationales, c’est que ça vous coupe les jambes. Moi, je suis tombé sur France - Belgique mardi, et après ça, j’ai voulu arrêter un peu le foot. Et puis il y avait le championnat du monde de trampoline le week-end dernier.

En voyant la composition d’équipe et le maillot, j’ai cru que c’était la Coupe de la Ligue. Cela m’allait, on gagne toujours en Coupe de la Ligue. Et puis j’ai vu le maillot sans sponsor de l’adversaire. Jamais Thiriez n’aurait laissé passer cela…

Sans transition, le film du match :

- 2e Kaboré est titulaire à droite. Sur son yacht, l’agent d’Azpilicueta éclate de rire en recomptant ses billets.

1e Diawara règle la mire en coupant un ballon de la tête.

2e Alou Diarra se fait dribbler par un rebond.

3e Nouvelle règle : partir sur la même ligne que Djimi Traoré est désormais sanctionné d’un hors-jeu. C’est beau l’arbitrage solidaire.

Piquets kilométriques.

Kilomètres et Talion.

7e Rien ne va plus, même Djimi Traoré se moque des contrôles d’Alou Diarra, son imitation finit en touche.

10e On sent que c’est la crise dans leur pays, vu comment les joueurs de l’Olympiakos mordent dans le ballon.

11e Quelle bonne idée de jouer contre une équipe qui à un plus gros chat noir que nous, Mellberg est signalé hors-jeu alors qu’il venait de tromper Mandanda de la tête…

17e Deschamps est bien embêté, il a demandé à Cheyrou de jouer comme Lucho, mais il a oublié de préciser le millésime. Pour l’instant il a bien réussi à reproduire sa vitesse de jeu…

21e Ayew est au four et au moulin, Diarra à la cave et Djimi à l’agonie.

29e Pour meubler les matchs cette saison je vous propose un petit jeu, tirage au sort parmi les gagnants pour un séjour ici : de quelle couleur est le caleçon de Valbuena?

30e Les commentateurs sont épuisés, d’habitude ils sont plus endurants mais, là, Baup tarit.

32e Mandanda fait un double arrêt de grande classe. Josse en bave, Baup l’éponge.

37e Astucieuse cette idée d’échanger les maillots de Diarra et Cheyrou; mais on reconnaît très vite Diarra quand même.

Mi-temps L’Olympiakos a été le plus dangereux, mais ce n’est pas non plus le Brésil dit Baup à Lula.

45e Les supporters n’ont toujours pas fini d’arriver, mais le match va bientôt commencer.

60e Sortie de J.Ayew et Cheyrou pour Gignac et Mbia.

61e Première intervention de Mbia : jaillissement incongru, contrôle raté, démolition du défenseur venu à sa rencontre. Cela fait plaisir de te revoir Stéphane.

62e Pour relancer l’économie grecque, les joueurs ont choisi la politique des grands travaux. Mirallas et Djebbour multiplient les grands ponts.

63e Lucho s’échauffe, espérons qu’il soit prêt pour ce week-end.

64e Djebbour est en feu. En braise même.

Très passing.

Très passing.

71e Le PIB de la Grêce vient d’augmenter de 0.5 point grâce à cet arrêt de Megyeri sur une tête à bout portant de Diarra, arrivé là au prix d’un effort surhum…d’un effort.

72e Lucho s’apprête à rentrer à la place de Valbuena, le temps s’arrête.

77e Mandanda s’élève au dessus de la masse de joueurs présents dans sa surface pour attraper délicatement la balle. La moitié des anges ici sont vexés : Saint-Michel, Saint-Paul, Baup, Saint-Clar…

79e Gignac veut montrer tout ce qu’il sait faire: il perd la balle.

80e Lucho accélère son échauffement.

81e Radio paradis annonce de l’orage.

82e But de Fetfatzidis pour l’Olympiakos sur un Yeste de grande classe : un délicat extérieur du pied sous les yeux de Lucho, qui apprécie l’ironie.

83e Gignac continue de pousser et accélère son travail de démolition. Du stade.

89e S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas reprocher à Gignac, c’est son empreinte carbone. Pas un maillot sale à la fin d’un match, félicitations.

90+3 Lucho attaque son décrassage.

90+4 Lucho termine son décrassage. Le voilà prêt pour le Qatar

94+1 Courage, dimanche on joue Gardanne, on aura une chance de se relancer.

Baup Loulou.

Il y a peu, je vous avais promis de vous parler de Klas Ingesson.

Klas Ingesson, c’est l’un de mes recrutements préférés. Un vrai coup de cœur. Et a priori un bon joueur de football : il finit troisième d’une Coupe du monde à laquelle Didier Deschamps ne se qualifia même pas.

Deschamps, époque Klastadinov.

Didier Deschamps, époque Klastadinov.

En 1999, à Bologne, je me dis qu’avec son physique à mi-chemin entre Pierluigi Collina et Jérôme Leroy, c’est forcément un bon gars. Et quand je le vois survivre au tacle-sécateur de Daniel Bravo, je suis persuadé que tous les joueurs de D1 vont se casser les dents sur lui.

Il s’avèrera qu’ils se contenteront de le contourner.

Il aura effectivement un peu de mal à s’acclimater à Marseille. Guère plus que d’autres, mais je dus rapidement le renvoyer en Italie, pour faire de la place à Georges Weah.

Car Javier, clément, il ne l’était pas : pour le dernier match d’Ingesson avec le maillot de l’OM, un seizième de finale de Coupe de la Ligue, alors que l’équipe sombre 4 buts à 1 sur le terrain d’un club de D2 où Souleymane Diawara a encore l’âge d’aller en boîte, l’entraîneur inflige au milieu suédois la honte d’être remplacé par Dramane Coulibaly, qui connaît aujourd’hui encore quelques difficultés à marquer, dans le championnat indonésien.

Le footballeur Ingesson ressemblait sans doute autant que son prénom à un meuble Ikea : grand, brut et sans style.

Mais il a su attirer ma sympathie par la suite : il y a quelques mois, il a lui aussi eu son cancer. Je me suis alors dit que j’allais pouvoir enfin réaliser mon rêve en le faisant monter ici-haut : recruter deux fois le même joueur, et ce sans craindre aucun procès. Malheureusement, il a l’air de s’en sortir.

L'Olympique de Marseille, époque ABBA.

L'Olympique de Marseille, époque ABBA.

Quand je repense à ce match au Havre, je ne peux m’empêcher de faire un rapprochement avec un postulant à la classe Ingesson : Alou Diarra. Je ne réussis toujours pas à me convaincre que le petit Chimbonda que j’ai vu ce jour là est parti jouer une Coupe du monde, pas plus que le joueur qui sommeille aujourd’hui au milieu de notre équipe en a un jour joué une finale.

Ce dernier mois, alors qu’il était sans doute parti à la Coupe du monde de rugby, Alou Diarra nous a quand même un peu manqué. Mais l’équipe de France avait certainement besoin de sa science du refus de la passe vers l’avant, du contact violent, et du lâcher de ballon une fois allongé avec l’adversaire. Après, parvenir en finale et la perdre d’un rien, c’est sans doute son karma. Il faudra voir cette saison qui de Deschamps ou de lui a le plus gros.

En attendant la fin, Klas Ingesson a décidé de laisser ouvertement s’exprimer le bûcheron qu’il a toujours été :

Bob-Loulou.

Salut les vivants,

Mes aïeux, quelle gueule de bois. Souvenez vous de la dernière fête des morts. On a tout fait ici pour que le match n’ait pas lieu mais la pelouse a absorbé tout ce qu’on a envoyé. Sachant tout ce qu’on a enterrés dessous, ça ne m’étonne qu’a moitié.
Le coup d’envoi est quand même donné à l’heure mais malheureusement pour les Niçois venus avec Abriel, Civelli et Meriem, le SAV est fermé le dimanche, ça ne servait à rien de ramener les produits défectueux.

Sans transition, le film du match :

-1e C’est le déluge et Nice joue sans Noé Pamarot. C’est nul.

3e Tête ratée de Nkoulou sur Mouloungui qui envoie un ballon crever les nuages. 17 mètres cubes supplémentaires tombent sur la pelouse.

6e Centre de Morel, Gignac et Rémy trouvent plus marrant de laisser Valbuena perdre son duel de la tête contre le seul élément plus petit que lui sur le terrain: le ballon.

17e Mouloungui s’amuse côté droit et centre en retrait pour Abriel qui, seul à six mètres, trouve la barre. Non monsieur Roy, ça ne sert à rien d’insister, on ne vous l’échangera pas avec Rémy.

21e Sur un corner, Gignac reprend le ballon au premier poteau et allume Gégé, rang 13 siège H, qui l’avait beaucoup sifflé en début de saison.

23e Il est presque 17h30, Gignac décide de prendre un jaune.

30e Sur un corner de Mounier, Mouloungi trouve la barre de Mandanda qui a du mal à sauter avec ses bottes cirées. Il emprunte le geste fétiche d’Andrade: l’arrêt des yeux.

La solution était simple: donner un ballon à chacun des frères Ayew.

32e Avec son crane rasé et son regard un peu fou, Mounier commence à ressembler à Jérôme Leroy. Vous ne le savez pas encore mais il va venir remplacer André Ayew sur notre côté gauche pendant la CAN.

41e D’habitude je bois de la bière en regardant les matches. Depuis dix minutes c’est tellement mou du genou que j’ai envie de prendre un thé et des speculoos.

Mi temps Mince, Mouloungui fait un bon match. C’est un coup à ce qu’on l’achète ça.

46e Maurice, siège 45 rang F est lui aussi victime du retour d’André-Pierre.

53e Gignac ne se dépense pas trop sur terrain gras. Il a beaucoup appris à Merano.

55e Morel se fait ouvrir l’arcade, même pas par Monzon. Pffff.

56e Traditionnel trou d’air de Nkoulou, bien rattrapé par Mouloungui.

59e Petite balle piquée de Cheyrou pour Remy qui allume la tribune. L’intendant signale à Deschamps qu’il ne reste plus que 30 ballons et lui demande de faire sortir Gignac si Remy s’y met aussi.

65e 15ème retour défensif d’André Ayew, le côté gauche du terrain est presque sec. Même si Morel prend l’eau.

73e Jordan profite d’un énorme travail de Remy pour marquer de la tête. Gignac ne comprend pas pourquoi il n’a pas tenté un retourné. 1-0

76e Lucho touche un ballon.

79e Le ballon touche Lucho.

84e Fin de match sous haute tension, tête de Civelli sur corner: Renato affole la cage.

85e Concours de tacles, Clerc gagne haut le pied sur Jordan. En expert, André vient le féliciter.

87e Nkoulou se retrouve seul face à trois niçois, une fois la balle mise hors de danger il ne masque pas sa colère: que font les 8 autres?

89e Pelouse gorgée d’eau et défoncée, stade en morceaux, ballons balancés n’importe comment. Bienvenue en D2 anglaise.

90e J’ai quand même de la peine pour les niçois, belle équipe de peintres. L’avantage c’est qu’avec les inondations, ils vont avoir du travail. Rien qu’à Draguignan je connais quelques garages à repeindre.

94e L’arbitre ne veut pas retrouver bobonne à la maison. Penalty à la dernière minute, à retirer pour tenir encore quelques secondes. 2-0

95+1 Rien de tel que de la mettre deux fois au fond dans un bon petit 5 à 7 bien humide en fin de semaine pour avoir la banane. En revanche normalement ça ne se fait pas en public. C’est un peu dégueulasse.

95+2 Si les immigrés, les fonctionnaires et les Grecs ne suffisent plus à détourner le ressentiment des foules, il restera toujours Gignac.

Bob Loulou

Chalut les vivants!

WOLALALALA mais ça va pas de faire des matches le jour de la fête des morts ? On a fait une nouba du tonnerre ici. Napoléon s’était déguisé en Joséphine #LOL, et Jim Morrisson, qui était torché, n’y a vu que du feu et l’a dragué toute la soirée.
Dans mon cas autant vous dire que je suis gai joyeux pompette COMPLETEMENT DÉFONCÉ et que j’ai vu le match d’un oeil, surtout pour pas loucher sinon je voyais 44 joueurs sur le terrain. On aurait dit le Barça.

Sans transition, le film du match :

9e Ballon perdu par Valbuena au milieu du terrain. OH MY GOODNESS le fantôme de Taiwo occupe encore le couloir gauche #Casper, ouvrant un boulevard à Walcott. Mandanda détourne du bout des doigts.

13e Numéro de claquettes du gardien d’Arsenal devant Ayew. Sans frais. M’Bia demande son transfert à Arsenal, où son talent sera apprécié à sa juste valeur.

20e AH PUTAIN c’est con c’était le jour pour sortir le maillot Halloween #Fail il aurait suffit de mettre une ampoule dans la bouche de Fanni et hop #interiordesign pour pas cher.

22e Une-deux Remy-Cheyrou. La frappe de Remy passe de peu a coté. Dans son coin Lucho boude: si on lui pique ses seuls bons gestes, il va devenir quoi, plante verte, monolithe pour touristes, Édouard Cissé?

27e Même Diawara s’y met, j’ai peut-être trop forcé sur l’eau de vie MAIS ON PEUT PAS TOMBER DANS UN COMA ETHYLIQUE ICI. Son ouverture dans le dos de la défense est un peu longue pour André.

Heureusement, Nicolas N'Koulou s'est penché sur les problèmes défensifs de l'OM

Heureusement, Nicolas N'Koulou s'est penché sur les problèmes défensifs de l'OM.

29e Ramsey est un mec cooool, pris par le remords à cause de son but à l’aller, il prend le temps d’oublier un coéquipier démarqué pour attendre le retour de Diawara Morel Diarra (c’est bon je déconne) N’Koulou avant de lui tirer dessus. C’est SO NICE le fair-play Anglais.

37e PUTAIN mais cette Marthe Sacker, c’est la grand mère de qui au juste? Jamais vu un joueur aussi lent et pourtant je vous rappelle que j’ai MOI-MÊME ACHETE PHILIPPE CHRISTANVAL #arnaque #engraissetonagent.com

39e Alou Diarra et la caravane passe. #LOL #Easymoney

42e Nouvelle offrande de Ramsey à la défense marseillaise. WTF c’est Thanksgiving aujourd’hui?

Mi-temps Alka Seltzer et Citrate de Bétaine. Non José ne va pas chercher ces noms sur transfermarkt R U STUPID OR WHAT? Sentant Morel un peu intimidé, Deschamps lui montre les images du match de Taiwo de 18h. Une fois la crise de rire passée, il est gonflé à bloc.

46e Oh le marquage de Diarra #Déhu

47e Oh la sortie de Diawara #Mbami

52e Jordan obtient un corner en la jouant à l’expérience. C’est dire la maturité de l’effectif d’Arsenal. LOLKIDZ.

58e Rod Fanni prend une nouvelle fois le meilleur sur Gervinho. Deschamps imagine Azpilicueta à sa place et se dit qu’heureusement, Halloween c’était hier. #hastalavistaazpi

62e Wenger s’en est aussi aperçu. Van Persie remplace Park. Pendant ce temps-là Rudi Garcia se rend compte qu’il aurait pu avoir Park au lieu de Joe Cole, #LMAO. NON JOSÉ C’EST PAS UN BRÉSILIEN.

63e OH LE SUPERBE JAILLISSEMENT D’AL… ah il tombe.

65e Je ne sais pas ce qu’il y avait dans l’absinthe, mais Robert Pirès s’apprête à rentrer pour Arsenal.

74e Deschamps se rend compte qu’à chaque accélération, l’OM a mis en difficulté Arsenal. En cinq minutes, il fait sortir Rémy et Valbuena et fait rentrer Lucho.

75e Lucho rentre, mais Rémy est déjà sorti. C’est pour lancer Diarra dans la profondeur? Quand il était bébé, Deschamps devait avoir du mal à faire rentrer le cube dans le carré. LOL J’imagine Deschamps en tiny toon et j’arrive plus à m’arrêter de rire.

79e Dommage. Deschamps aurait attaché une pelote de laine à chaque cheville des Ayew, il aurait un beau jacquard pour l’hiver à l’heure qu’il est. #GuyLacombe.

82e Ballon mis en touche par les couilles de Vermaelen. Tiens ça ferait une bonne exclamation ça. “Par les couilles de Vermaelen!”

83e Rentrée de Gignac, c’est donc certain, nous ne jouerons plus la profondeur. Mais la largeur. TRICK OR TREAT?

90e Il y a des joueurs qu’il faut faire jouer pour les vendre, Lucho il faut le planquer sinon personne ne va en vouloir. Nom de Dieu c’est pas pour rien que j’ai un Fucking Master in Business Administration.

90+2 Après des 2-2 bien pourris, l’OM nous offre un 0-0 de grande qualité. N’Koulou-Fanni ça m’a donné des souvenirs de la charnière Blanc-Boli.

90+4 ALORS CHELSEA ON FAIT MOINS LES MALINS HEIN?

Bob LoulouzzzZZzzz