Plus belge la vie, épisode 1: Manchester United – OM

Depuis trois semaines, Raymond Goethals cherchait un partenaire pour faire une belote contre George Best et Matt Busby le soir du match retour, et j’ai fini par accepter. Mais j’ai vite regretté: devant le match, ils n’ont pas arrêté de parler football. En V.O. en plus.

Raymond: Alors Robert, qu’est-ce que t’as pensé de ça?

Bob-Loulou: Nos supporters sont quand même formidables… Je regrette que tous les joueurs n’aient pas mis autant d’énergie qu’eux hier soir.

Raymond: Oui mais fieu, les regrets que tout le monde dit, c’est pas tellement de ne pas avoir essayé hein, c’est surtout d’avoir joué sans récupérateur ni buteur.

Bob-Loulou: Il faudrait savoir! Après Lille, Cissé et Kaboré se sont pris un mandat de dépôt sur le banc de touche, et il fallait absolument faire remonter Mbia.

Raymond: Peut-être, mais alleï Mbia il était où? En fait, Soeur Alex a fait à sa sauce ce qui a marché il y a dix jours pour Lille: un gros pressing à la récupération, et une bonne fixation dans l’axe pour passer par notre milieu. Et ça fieu, c’est grâce à Rooney qui a joué le rôle de point d’appui entre nos médians et notre défense mais aussi grâce à Mbia qui n’était pas là! Ce n’est qu’une fois qu’ils avaient passé le milieu que les rouges ont écarté le jeu, en profitant des débordements de Giggs et de Nani.
Je vais te dire une chose: cette saison, passer par le centre d’abord et puis écarter après, c’est sûrement une bonne idée, enfin pour les équipes qui peuvent le faire hein. Comme ça, l’adversaire il évite le retour des peis sur les ailes pendant qu’il construit – Ferguson a tiré les leçons du très bon match aller de Rémy et Ayew là-dessus – et il nous ralentit dans la construction en cas de récupération: nos médians sont recentrés et nos ailiers sont éloignés.

Bob-Loulou: Pourtant, comme me le disait souvent Anigo, le milieu marseillais n’a pas été transparent…

Raymond: Ça c’est sûr! Deschamps il savait que la paire Scholes-Carrick serait une des clés et il leur a mis sur le dos le pressing combiné du duo Cheyrou-Lucho, les retours de Gignac et la bonne participation de nos ailiers. Les Diables Rouches n’ont pas été si dangereux que ça finalement, mais à chaque fois qu’ils sortaient de notre pressing, le danger était immédiat: bardaf, ils se retrouvaient à quatre (Giggs, Nani, Rooney et Cigarillo) dans le dos de notre milieu, devant nos backs et le fantôme de notre médian récupérateur. Pourtant on a continué d’espérer avec la bonne prestation d’ensemble de la défense dans les derniers vingt mètres. Mais quand eux se retrouvaient presque à quatre contre quatre une fois qu’ils avaient passé notre milieu, nous on se retrouvait systématiquement en sous-nombre, nos médians devant remplacer Mbia et se sacrifier dans le décalage pour passer à travers la paire Scholes-Carrick.

Bob-Loulou: Beaucoup de pression au milieu certes, mais Gignac n’a jamais pu se faire mousser…

Raymond: Le problème c’est que l’équipe voulait utiliser Gignac comme Brandao mais sans lui donner de ballons… Du coup, il est venu participer trop bas au pressing dans le jeu et ça ça a privé ses coéquipiers d’un point d’ancrage qui leur aurait permis de construire et d’avancer vers l’avant. Quand il a vu tous les blessés chez les rouges, Deschamps s’est dit qu’il allait mettre Valbuena à la place en se disant que la décision ne se ferait que par le jeu, tant pis s’il perdait le poids de Gignac.
On a pourtant envoyé beaucoup plus de balles dans la surface adverse que les Mancuniniens et on a essayé d’être présents à la retombée mais ça n’a pas marché souvent.
Avec plus de talent et de chance, le score aurait pu être différent: les deux passes d’Ayew à Gignac auraient pu rentrer dedans, Diawara se manque de pas grand chose et Cheyrou rate dans la position que Hernandez marque le deuxième goal. Et puis god verdom, on attendait autre chose comme créativité de la part de Lucho!

Bob-Loulou: Si l’inefficacité a été leur principal problème hier, alors je remercie les joueurs pour l’hommage!

Raymond: Oui, mais pas que. Si tu compares Gignac avec Rooney, tu vois que Ouayne il a su remplir son rôle convenablement entre les lignes mais sans abandonner son rôle dans la surface des autres en même temps. Et si Mbia avait rempli son rôle avec plus de présence, il aurait évité à Cheyrou de devoir jouer n°6, 8 et 10 et le numéro complémentaire et donné une possibilité de plus à l’équipe dans la construction et la dernière passe.

Bob-Loulou: Ferguson va quand même finir par croire que nous sommes le tirage maudit: la dernière fois qu’il nous reçoit il encaisse un but de Bakayoko, là il encaisse un but contre son camp… Et maintenant?

Raymond: Maintenant? C’est l’heure de la clope.
Ce qui n’a pas fonctionné face à l’équipe même déforcée de Manchester, ça pourrait quand même être assez pour maintenir le cap en championnat. Mais pour ça, il faut retrouver un récupérateur et le chemin des filets. C’était pas si mal cette formation et cette composition hein, surtout avec le retour de Valbuena qui est un bon petit ket et ça mériterait que Deschamps insiste.
Bon fieu, trêve de carabistouilles, on a fait capot. Qu’est-ce que tu dis en bas de ça?

Bob-Loulou: Si vous les avez manquées, n’oubliez pas de lire mes notes sur ce match!

15 commentaires

  1. Jeanroucas dit :

    Alors là, je dis chapeau. Je n’ai jamais aussi bien visualisé des schémas tactiques.

  2. Julien dit :

    Très bon billet. La tactique pour les nuls!

  3. Julien dit :

    Et j’ajoute que quelques footix devraient lire ce billet pour en apprendre un peu plus et arrêter de critiquer pour critiquer

  4. L'héroïk dit :

    Ah Raymond-la-science… Je me doutais bien qu’il était venu te taper la discute là-haut…
    Belle démonstration, autant sur le plan technique que tactique j’ai envie de dire!
    Merci (again!) Bob-Loulou.

  5. Marcel à DD et M. le directeur sud dit :

    Moins drôle que d’habitude, mais tactiquement élaboré il est vrai. Merci à ceux qui auront compris la blague de la pression et la mousse d’avoir riz

  6. Qui a vue rêvera dit :

    Superbe billet !
    Sans blague quand est-ce que ce genre d’analyse reparaitra en kiosque ?
    J’ai découvert les cahiers du foot à l’occasion de ce qui fut leur dernière parution papier… quel gâchis!
    Encore félicitation pour ce nouvel et si précis !

  7. PhoenixIkki dit :

    Clairement, c’est une très belle description des choses. Je n’ai plus qu’à revoir le match moi, parce que M’Bia ne m’a pas paru mauvais ou transparent sur ce match … Peut-être a-t-il beaucoup dézonné ? ‘fin je n’aurais pas tant dit “c’est la faute à M’Bia si on prend deux buts”. Il faut vraiment que je re-regarde ce match ! 🙂

  8. Plus belge la vie: MU-OM | ancragefixation.fr dit :

    […] Et ça fieu, c’est grâce à Rooney qui a joué le rôle de point d’appui …Lire l’article complet 0 […]

  9. ukhbar dit :

    Superbe analyse. Encore bravo.

  10. Adil Rami sue dit :

    Peut-on évoquer aussi le fait que l’OM encaissera ces buts en supériorité numérique (4 contre 6 ou 7 défenseurs/joueurs marseillais revenus défendre à la perte du ballon) malheureusement cela n’a pas suffit à bloquer ces diablotins !

  11. Syle dit :

    “Bob-Loulou: Pourtant, comme me le disait souvent Anigo, le milieu marseillais n’a pas été transparent…”

    Enormissime…
    En conciliant ainsi les vannes qui tuent avec les analyses tactiques ô combien pertinentes, tu deviens carrément une référence.
    Merci pour ce “hors série” truculent !

  12. Ben dit :

    Très bon. Merci

  13. fampire dit :

    merci
    tres juste techniquement et tactiquement , j ai meme cru que le sorcier belge etais de retour . peux t on l envoyer a dd je pense qu il a besoin de ce sens d analyse

  14. malick dit :

    Que vient faire Salif Keita dans l’affaire? Il est mort? À moins que la retraite comme mort du footeux soit prise au pied de la lettre. Drôle et instructif pour le reste.

  15. marseille-vu-du-ciel dit :

    Ce Raymond est vraiment un grand farceur.

    C’est évidemment avec George Best que nous avons joué.
    Merci.

    Bob-Loulou.

Répondre