Archive for mars 7th, 2011

Salut les vivants,

C’est le problème avec les suites. Tu crois que ça va être aussi bien que le premier épisode, et à la fin tu es toujours déçu. J’espérais vraiment que le retour se terminerait comme l’aller, mais l’histoire ne repasse pas les plats. Sinon je n’aurais jamais rappelé Tapie, tu penses bien.

En parlant de ça, j’ai vu Renaud Muselier en tribunes, c’est dingue à quel point il se met à ressembler à Bernard, époque 88/89, les chemises colorées en moins, l’accent du coin en plus.

Quand on y repense: Tapie et son accent parisien, moi et mon accent genevois, Bouchet et son accent de gardien de prison turque, Diouf et son accent du Sénégal des hauts plateaux télé, et maintenant Dassier qui parle comme un adjudant de l’armée Suisse, les supporters doivent vraiment désespérer de défendre les traditions locales.

Rami et Balmont attendent leur récompense après cette belle victoire sur Marseille.

Rami et Balmont attendent leur récompense après cette belle victoire sur Marseille.

Sans transition, voici mes notes:

Mandanda. Rooney ne l’inquiète pas, mais Pierre-Alain Frau si. Va comprendre. Heureusement, il ne recroisera que le premier cette saison. Ne peut pas en même temps reprocher à sa défense d’être à la rue, et arrêter le tir d’Hazard. 5/10

Fanni. La force de conviction d’un centriste sur le deuxième but, une Dusautoir sur Gervinho, mais le fort sympathique arbitre de National moins arrogant que ses collègues a tout compris au haut niveau: pas de penalties contre l’OM. 5/10

Diawara. Deuxième fausse intervention en deux matches qui manque de nous coûter un but et un carton rouge évité: la Baraka. 4/10

Mbia. N’a même pas eu peur quand il a dû jouer un quatre contre un en défense. Réalise une ouverture © Beckenbauer sur Rémy, et réalise ensuite qu’il n’a pas de primes d’ouvertures © Beckenbaueur dans son contrat. S’est donc calmé. 6/10

Heinze. Même sur le côté c’est la charnière de l’équipe, l’ennui c’est qu’il grince. Les fautes de marquage de Taiwo et l’apport offensif de Salim Arrache. Une intervention à la hauteur de son match lorsqu’il laisse Frau (Frau!) marquer. Probablement le plus mauvais arrière gauche à avoir joué à l’OM depuis Bonnissel. Mais il a une belle gueule. Ah tiens, comme Bonnissel. 3/10

Kaboré. Pas le plus grand Kaboré du monde, mais en même temps Deschamps l’avait laissé seul (enfin, avec Cissé) face à la meilleure triplette de milieux de terrains de L1. A pris l’eau, mais avec sa tête de poisson je suis sûr qu’il a des branchies derrière les oreilles. 5/10

Cissé. Il a au moins réussi sa sortie 0/10. Remplacé par Cheyrou qui s’est évertué à jouer au football.

Lucho. Tirer dans la tête des gens devant un mur étant une spécialité argentine, il s’est partagé avec Heinze le foirage de nos coups francs bien placés. 4/10. Remplacé par Gignac. Notre milieu de terrain a été porté disparu à ce moment-là.

Rémy. Réussit enfin à contrôler et marquer dans la même action… pour un but qui ne sert à rien. VDM. 6/10

Brandao. Même les arbitres de National refusent de siffler des fautes en sa faveur. 4/10. Remplacé par Jordan Ayew dont le duel de minipouces avec Mavuba fut rigolo.

A. Ayew. Il y a encore quelques joueurs qui tentent l’impact physique contre lui, ce sont des choses comme ça qui permettent de sourire même les soirs de défaite. Tellement en forme que Deschamps préfère ne pas mettre Valbuena sur la feuille de match, pour préserver les genoux du petit vélo. C’est lui qui devrait s’appeler Jordan. 8/10

Deschamps. À force de faire les changements de plus en plus rapidement, il finira peut-être par se rendre compte qu’il a le droit de changer directement la composition de l’équipe.

L’adversaire. Le Barça du nord, l’Arsenal du sud, le Cosmos de New York de l’est, mais aussi les Philipines de l’ouest, avec tous ces petits bonshommes qui n’arrêtent pas de travailler. À ce propos, Florent Balmont, c’est mini me.

L’action du match. Le trouage en défense, consécutif – mais pas forcément – à un trouage au milieu.

Bob-Loulou.