Posts tagged ‘Chelsea’

Il court, José. Dans son survêtement inélégant, parka sur le dos, baskets au pied, Mourinho court. Ce n’est pas un sprint provocateur, doigt pointé vers le ciel, pour fêter la qualification des Blues, comme après celle de l’Inter au Camp Nou, face à Barcelone, il y a quatre ans. C’est une course de cinquante mètres, pour distiller des ultimes consignes à ses joueurs, entassés au poteau de corner, euphoriques. Il ne fait rien comme les autres, José. Jamais meilleur que lorsqu’on le condamne en avance.

Lors du tirage au sort, ce quart de finale de Ligue des champions entre Paris et Chelsea promettait une opposition de style parfaite. La possession parisienne face aux contres londoniens. Le scénario de la double confrontation, qui a tourné à l’avantage des Anglais grâce à leur but inscrit au Parc des Princes, a donné lieu à un affrontement bien plus complexe et nuancé. Le match retour à Stamford Bridge, mardi soir, a notamment permis de ressortir quatre grands enseignements tactiques. Lire la suite ‘CHELSEA - PSG : PATIENCE ET TRAHISON’ »

Deux foulées, trois bonds à cloche pied, et un géant qui s’effondre. Lésion musculaire de la cuisse droite. Blessé mercredi dernier, à la 67e minute de PSG-Chelsea, Zlatan Ibrahimovic pourrait être éloigné des terrains pendant plusieurs semaines. Une absence qui aura forcément des conséquences sur le plan tactique. Lire la suite ‘PARIS SG: LA VIE SANS IBRAHIMOVIC’ »

Sébastien Chapuis (@sebluelion) est passionné par la tactique, et particulièrement par la Premier League (si, c’est possible). Grand suiveur de Chelsea, il entraîne également des équipes de jeunes et participe à l’émission “The Specialists” sur Canal+ depuis quelques mois. Le blog accueille aujourd’hui ses mots à propos d’un joueur qui intrigue.

***

Installé dans un fauteuil depuis son arrivée au club, Juan Mata a vu son statut être remis en question par José Mourinho dans le processus de mise en place d’un plan de jeu qui se veut moins court-termiste que ceux de Roberto Di Matteo et Rafael Benitez, tout en prenant fondation sur des bases plus solides que le “projet” d’André Villas Boas. Élu deux fois de suite meilleur joueur d’un club qui a achevé les deux dernières saisons à 25 puis 14 points du champion, le petit espagnol est à la croisée des chemins entre ses limites et les ambitions retrouvées de son club. Après six mois de spéculation sur les choix de son manager et sur l’intérêt d’autres grands clubs européens – notamment le PSG de Laurent Blanc – il est temps de faire un point sur la situation de Juan Mata. Lire la suite ‘DE LA MATAPHYSIQUE D’UNE RELATION’ »