Posts tagged ‘AC Milan’

Champion d’Italie à la tête de l’AC Milan en 2011, Massimiliano Allegri a ensuite vécu une période moins heureuse, entre le départ d’Andrea Pirlo pour la Juventus et ceux de Thiago Silva et de Zlatan Ibrahimovic pour le PSG un an plus tard. Limogé par les dirigeants milanais en janvier dernier, “Max” a depuis rebondi chez les Bianconeri. Et retrouvé Pirlo. Dans une longue interview accordée à La Repubblica, l’ancien coach de Cagliari insiste sur la place de la poésie dans le football et nuance l’influence de la tactique. Une lecture importante. Lire la suite ‘MASSIMILIANO ALLEGRI : “LE FOOTBALL, CE N’EST PAS SEULEMENT DE LA TACTIQUE ET DES SCHÉMAS”’ »

Difficile de faire mieux qu’Arrigo Sacchi pour enseigner le football. L’Italien, révolutionnaire au tournant des années 80-90, est un sacré bavard. Demandez-lui l’heure et il vous fera l’histoire de l’horlogerie. Heureusement, AS n’a pas eu cette idée à la con et lui a parlé de football. Parce qu’il faut toujours parler de football avec Sacchi.

Lire la suite ‘ARRIGO SACCHI : “IL N’Y A PAS D’ART SANS OBSESSION”’ »

La Coupe du monde bat son plein, mais il n’est jamais trop tard pour jeter un oeil dans le rétroviseur et relever les grands enseignements tactiques de chaque championnat européen, avec ses satisfactions et ses déceptions. Voici compilés les bilans tels que parus sur Les Cahiers du Football, avec en bonus les articles publiés au fil de la saison ici bas. Lire la suite ‘LES BILANS EUROPÉENS’ »

En revenant de Madrid, Ricardo Kaka n’a sans doute pas reconnu les visages qui peuplent le vestiaire de l’AC Milan. Depuis son départ, les historiques d’Ancelotti ont tous disparu, à la retraite ou indésirables. Pourtant, l’arbre de Noël demeure. Contre l’Ajax mercredi soir, Max Allegri disposa son équipe en 4-3-2-1, jusqu’à ce que l’expulsion de Montolivo modifie ses plans. Lire la suite ‘4-3-1-2, ÉQUILIBRE INSTABLE ET JAMES RODRIGUEZ’ »

En 2000, lorsque Carlo Mazzone, entraîneur de Brescia, explique à Andrea Pirlo qu’il va jouer plus bas, les deux protagonistes n’imaginent pas le courant qu’ils viennent de lancer. Un courant contraire à l’époque : placer un 10 en 6 alors que la référence du poste se nommait Claude Makélélé. Mazzone et l’ancien nerazzurro flirtaient avec la folie. Marcelo Bielsa a dit un jour : « Un homme avec des idées neuves est un fou jusqu’à ce que ses idées triomphent. » Carlo Mazzone et Andrea ne furent pas déments très longtemps, et un autre Carlo, Ancelotti cette fois-ci, profita de l’avant-gardisme de son homonyme. Six ans plus tard, les Rossoneri avaient disputé trois finales de Ligue des Champions, avec deux victoires à la clé.
Lire la suite ‘CAUSES ET CONSÉQUENCES D’ANDREA PIRLO’ »