Archive for the ‘FOOTOSOPHIE’ Category

La tactique footballistique est-elle propre au football ? Inversement, existe-t-il des “enseignements” tactiques qui soient sportivement universels, et s’appliquent donc au football aussi bien qu’au rugby, au volley, au handball ou même - pourquoi pas - au curling ? D’aucuns s’offusqueraient peut-être que cette question soit seulement évoquée, stipulant que chaque sport est unique et que c’est finalement très bien comme ça. “Chacun son métier, et les vaches seront mieux gardées ?” Ce n’est pourtant pas l’avis d’Eddie Jones, entraîneur de l’équipe japonaise de rugby, dont on apprend ici qu’il est allé quémander les conseils de Pep Guardiola, éminence grise du Bayern de Munich. Lire la suite ‘L’ESPACE FOOTBALLISTIQUE EST-IL UNIVERSEL ?’ »

La période des invités continue avec Ryan Chase (@Chase_Ryan). Intéressé par le champ tactique et suiveur assidu du Real Madrid, le trilingue discute du football en espagnol, en français ou en anglais sur Twitter. Aujourd’hui, il dépasse les 140 signes et explore le vocabulaire footballistique.

***

Que signifie “bien jouer”, cette expression si commune, entendue dès qu’il y a du football à proximité ? Au premier abord, la formule paraît simple. Pourtant, son utilisation fait rarement le lien avec une idée claire. Quel que soit l’émetteur (entraîneur, spectateur, joueur, journaliste), retrouver un sens concis derrière le message est compliqué. L’idée est confuse. Lire la suite ‘L’EXPRESSION “BIEN JOUER” A-T-ELLE UN SENS ?’ »

A qui appartient l’animation du jeu ? La question - rhétorique - peut sembler absurde. Elle transparaît pourtant quotidiennement dans les déclarations de joueurs, entraîneurs et journalistes, qui exigent des “grosses équipes” qu’elles prennent le jeu à leur compte. Et légitiment par la même occasion une certaine unilatéralité d’un sport qui, pourtant, devrait opposer deux équipes d’égal à égal. Cette injustice, perpétrée par les discours autant que par le jeu effectif, se traduit par des enjeux très concrets. Décryptage militant.

Lire la suite ‘DEVOIR D’INGÉRENCE FOOTBALLISTIQUE’ »

En entamant sa partie contre Hong Chang-sik lors de la Coupe KAT 2003, le sud-coréen Lee Se-Dol savait peut-être qu’il allait graver son nom dans l’Histoire du go. Ce dont il ne se doutait pas, c’est qu’il inspirerait quelques années plus tard des réflexions tactiques portant sur Giroud, Gomis, et tant d’autres joueurs si facilement dénigrés. Des joueurs inutiles et pourtant essentiels, trop souvent sacrifiés sur l’autel d’un football total ivre de ses propres excès, et qui mériteraient d’être enfin glorifiés. Remercions donc le go de nous en donner ici l’occasion.

Lire la suite ‘HIKARU NO GOAL : LOIN DU JEU, LOIN DU COEUR’ »

On ne compte plus équipes qui “penchent à gauche” - comprenez, les équipes dont le barycentre se déporte inévitablement vers le couloir occidental. Ces dernières années, chaque compétition majeure a ainsi été marquée par l’explosion de ceux que nous baptiserons gauchistas. De Fábio Coentrão à Frank Ribéry en passant par Cristiano Ronaldo ou Jordi Alba : tous auront propulsé à eux-seuls leurs équipes respectives, au point qu’on oublie presque aujourd’hui leurs homologues du couloir droit. Comment l’expliquer ? Et plus précisément : le football moderne est-il naturellement déséquilibré ?

Lire la suite ‘LE COULOIR GAUCHE EST-IL EXTRINSÈQUEMENT SUPÉRIEUR ?’ »

Dans la vie comme le sport rien n’arrive ex nihilo, seule la démonstration permet l’appréciation. Mais, sans une étude attentive et des outils de contrôle, avoir fait revient parfois à ne plus avoir besoin de faire. Et les qualités supposées de beaucoup de joueurs et équipes ne sont rien d’autre qu’un souvenir mythifié jamais réactualisé. Entre volonté d’y croire et réalité du terrain, comment évaluer les footballeurs et leur légitimité à joueur ? Doit-on prendre en compte leur carte de visite, le passé, ou se contenter des prestation, le présent, pour s’assurer le meilleur futur ?
Lire la suite ‘SOUVENIRS FANTASMÉS ET AVENIR ESPÉRÉ : LE FOOTBALLEUR À L’ÉPREUVE DU TEMPS’ »

A l’origine de ce texte, deux statistiques futiles comme on en lit tant d’autres. Primo, Rennes est la seule équipe de Ligue 1 à avoir trois joueurs dépassants les 10 buts cette saison. Secundo, c’est aussi la première fois en dix ans que Rennes finit en seconde partie de tableau… De là à voir une troublante corrélation, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas sans avoir au préalable disserté sur cette question vieille comme le football : l’union fait-elle vraiment la force ?

Lire la suite ‘DIVISER POUR MIEUX SCORER : FAUT-IL REPENSER LA RENTABILITÉ DES BUTEURS ?’ »

Wayne Rooney a ceci de fascinant qu’il est intrinsèquement moyen. Petit, trapu et chauve, Rooney est un joueur rustre. A la différence des Ronaldo, Messi ou Van Persie, pour ne citer que ceux à qui on le compare trop souvent, Wayne Rooney n’est pas doté d’affriolantes facultés techniques, et encore moins de cette élégance qui fait les joueurs de classe mondiale.

Ses passes comme ses dribbles sont rarement surprenants, la faute à un pied gauche très limité et à une silhouette de boxeur alcoolique. On le connaît surtout pour ses tirs de loin et son jeu de bourrin, qui lui valent l’admiration ou le dénigrement des spectateurs. On évoque ainsi son esprit de “guerrier”, de “mort de faim” prompt à se sacrifier pour son équipe, idéal mythifié du football à l’anglaise : un joueur “tout en puissance”, disent les commentateurs qui voient là sa principale - et unique ? - qualité. Mais Rooney est bien plus que cela, et surtout : il n’est rien de cela.
Lire la suite ‘WAYNE ROONEY, UN ÜBERMENSCH DANS L’HERRENVOLK’ »

C’est l’un des principes fondateurs de l’occupation d’un terrain, et pourtant l’un des plus complexes à disserter. De fait, comment traduire en termes concrets cette notion si abstraite de “vide”, autrement dit des zones de “non-jeu”, dans une discipline essentiellement focalisée sur le ballon et les quelques joueurs qui l’entourent ? La bonne compréhension du sujet tient à trois questions fondamentales, mutualisant des analyses à la fois pratiques (géographie footballistique) et théoriques (esthétiques et philosophie du jeu sans ballon)

  • qu’est-ce que le vide dans le football, et de quels facteurs dépend-il ?
  • dès lors, comment le créer, ou du moins le générer en fonction d’un plan de jeu donné ?
  • enfin, comment l’exploiter de manière optimale, dans le cadre ou non dudit plan de jeu ?

Lire la suite ‘LA TACTIQUE PAR LE VIDE : COMPRENDRE LE TERRAIN COMME ESPACE HOLISTIQUE’ »

Pourquoi réserver la philosophie au cénacle des branleurs intellectuels ? Le football aussi a droit à ses questions existentielles, au panthéon desquelles trône cette interrogation fondamentale : un footballeur est-il libre sur un terrain ?

Si la liberté créatrice se résume à un simple curseur dans Football Manager, la variable est en réalité plus complexe qu’il n’y paraît… d’autant qu’elle peut considérablement impacter le cours du jeu. In fine, la liberté des joueurs interroge le rôle de la tactique et donc de l’entraîneur dans la gestion d’un match. Qui, des joueurs ou coach, mérite de gouverner le terrain ?

Lire la suite ‘LA LIBERTÉ TACTIQUE EXISTE-T-ELLE ?’ »