Archive for the ‘ACTU’ Category

Il court, José. Dans son survêtement inélégant, parka sur le dos, baskets au pied, Mourinho court. Ce n’est pas un sprint provocateur, doigt pointé vers le ciel, pour fêter la qualification des Blues, comme après celle de l’Inter au Camp Nou, face à Barcelone, il y a quatre ans. C’est une course de cinquante mètres, pour distiller des ultimes consignes à ses joueurs, entassés au poteau de corner, euphoriques. Il ne fait rien comme les autres, José. Jamais meilleur que lorsqu’on le condamne en avance.

Lors du tirage au sort, ce quart de finale de Ligue des champions entre Paris et Chelsea promettait une opposition de style parfaite. La possession parisienne face aux contres londoniens. Le scénario de la double confrontation, qui a tourné à l’avantage des Anglais grâce à leur but inscrit au Parc des Princes, a donné lieu à un affrontement bien plus complexe et nuancé. Le match retour à Stamford Bridge, mardi soir, a notamment permis de ressortir quatre grands enseignements tactiques. Lire la suite ‘CHELSEA - PSG : PATIENCE ET TRAHISON’ »

Deux foulées, trois bonds à cloche pied, et un géant qui s’effondre. Lésion musculaire de la cuisse droite. Blessé mercredi dernier, à la 67e minute de PSG-Chelsea, Zlatan Ibrahimovic pourrait être éloigné des terrains pendant plusieurs semaines. Une absence qui aura forcément des conséquences sur le plan tactique. Lire la suite ‘PARIS SG: LA VIE SANS IBRAHIMOVIC’ »

Modifier toute sa stratégie en fonction de l’adversaire ou garder sa ligne directrice coûte que coûte ? A priori, les deux formules ont leurs avantages et inconvénients et le choix doit surtout être dicté par la capacité à contrôler le match sans trop sortir de sa zone de confort. De par son style dominant, qui lui permet de confisquer le ballon même si l’adversaire n’a pas envie de le laisser, Barcelone a évidemment un avantage énorme sur 99 % des équipes, lesquelles doivent trouver un moyen de gagner la guerre sans disputer la bataille de la possession… voire des idées. Ce fut le cas lors du match entre City et Barcelone. Pour contrer les Catalans, Manuel Pellegrini a tenté, là où Tata Martino a fait confiance à ses hommes. Si les Citizens auraient très bien pu ne pas perdre, ils n’ont rien fait pour gagner.

Lire la suite ‘MANCHESTER CITY - BARCELONE : KOLAROV, L’AVEU DE FAIBLESSE’ »

Sébastien Chapuis (@sebluelion) est passionné par la tactique, et particulièrement par la Premier League (si, c’est possible). Grand suiveur de Chelsea, il entraîne également des équipes de jeunes et participe à l’émission “The Specialists” sur Canal+ depuis quelques mois. Le blog accueille aujourd’hui ses mots à propos d’un joueur qui intrigue.

***

Installé dans un fauteuil depuis son arrivée au club, Juan Mata a vu son statut être remis en question par José Mourinho dans le processus de mise en place d’un plan de jeu qui se veut moins court-termiste que ceux de Roberto Di Matteo et Rafael Benitez, tout en prenant fondation sur des bases plus solides que le “projet” d’André Villas Boas. Élu deux fois de suite meilleur joueur d’un club qui a achevé les deux dernières saisons à 25 puis 14 points du champion, le petit espagnol est à la croisée des chemins entre ses limites et les ambitions retrouvées de son club. Après six mois de spéculation sur les choix de son manager et sur l’intérêt d’autres grands clubs européens – notamment le PSG de Laurent Blanc – il est temps de faire un point sur la situation de Juan Mata. Lire la suite ‘DE LA MATAPHYSIQUE D’UNE RELATION’ »

Pep Guardiola n’invente rien, il prend des modèles existants et les détourne, expérimente dans le but de les sublimer. Avec succès souvent, même si sa jeune carrière d’entraîneur l’a toujours mise dans les conditions avantageuses d’avoir un groupe de grande qualité. Pourtant, depuis le début de saison, le Bayern tâtonnait, et si son équipe gagnait relativement facilement la bataille de la possession, le jeu se résumait souvent à de longues phases de possession suivies de centres sur la tête de Mandzukic. Un pis-aller, un aveu de faiblesse démontrant les limites du jeu au sol. Suffisant pour gagner la plupart du temps certes, mais loin des standards de jeu beaucoup plus pragmatiques et efficaces de Jupp Heynckes. La victoire face à City sonne pourtant comme une alerte : la patte Guardiola est en train de prendre et le Bayern a ce qu’il faut pour emmener encore plus loin le tiki taka.

Lire la suite ‘FAIRE-PART DE NAISSANCE : LE BAYERN GUARDIOLESQUE’ »

La morale dans le milieu du football, le rapport des jeunes à l’argent, l’amour du maillot, les petits arrangements entre clubs, les conseillers toxiques… Depuis plusieurs semaines, tous ces sujets sont plus ou moins bien traités en filigrane du cas Florian Thauvin. Une fois la pression retombée, on se rend compte qu’il en est un qui n’a été que trop peu évoqué : les qualités sportives du joueur. Si le LOSC l’avait recruté en janvier, c’était dans le but de le faire jouer. Et sans lui, c’est une belle option tactique qui disparaît.
Lire la suite ‘CE QUE THAUVIN N’APPORTERA JAMAIS AU LOSC’ »

Les quatre formations présentes en finale européenne cette saison présentent un point commun finalement assez banal : elles évoluent avec un seul attaquant de pointe. Mais, là où Cardozo et Torres attendent le plus souvent les ballons dans la surface, ce qui n’est pas forcément une mauvaise idée quand vous avez Gaitan ou Mata pour vous les amener, Lewandowski et Mandzukic courent beaucoup, au détriment parfois de leur efficacité. Une faculté pourtant très utile pour l’équilibre de leur équipe, que ces buteurs costauds mais modernes, ouvriers du collectif, tirent vers le haut.

Lire la suite ‘LE BUTEUR TRAVAILLEUR, QUAND MARQUER N’EST PAS UNE FINALITÉ’ »

Le meneur de jeu à l’ancienne, ce poste associé au fameux numéro 10, n’est pas encore tout à fait mort, mais il est très mal en point. Tandis que les médecins, à son chevet, se demandent s’il vaut le coup de le laisser vivoter en le maintenant sous respiration artificielle, les théories sur les causes de son état se font plus précises. Un thème central : la polyvalence. Une idée générale : avoir une excellente vision du jeu et qualité de passe ne suffit plus à se démarquer des neuf autres joueurs de champ. L’évolution de la carrière de Steven Defour, Axel Witsel et Marouane Fellaini, trois anciens partenaires du Standard aux destins bien distincts, en est une preuve éclatante.

Lire la suite ‘WITSEL, DEFOUR, FELLAINI : DESTIN CROISÉ DE TROIS MILIEUX’ »

Pour ses détracteurs, le football se résume à un jeu simple, donc simpliste : vingt-deux abrutis courent après un ballon pendant 90 minutes. Mais les vrais savent que derrière les déplacements maladroits d’un ailier tricoteur, derrière les transversales foireuses d’un latéral fatigué, derrière les appels dans le vide d’un attaquant malchanceux, derrière le replacement tâtonnant d’un défenseur vieillissant… derrière tous ces mouvements d’apparence erratique se cache une vérité toute autre : au football, tout est sensé.

Lire la suite ‘CAUSERIE’ »