Archive for novembre, 2013

Quand tout le monde s’agite, lui se tient à distance. Loin de ses partenaires, du ballon, de l’effervescence. Si on n’a pas fait attention à la feuille de match, on a de grandes chances de ne pas remarquer qu’il est sur le terrain. Sans réel poste, sans influence sur le jeu, il ne sert virtuellement à rien pendant la grande majorité de la rencontre. Si Thomas Müller est là, quelque part hors du champ de la caméra, il y a pourtant une raison. Et c’est dans cette invisibilité que se trouve l’explication.
Lire la suite ‘THOMAS MÜLLER, LE GÉOMÈTRE INCOMPRIS’ »

En 1797, dans Essai historique, politique et moral sur les révolutions anciennes et modernes, considérées dans leurs rapports avec la Révolution française, Chateaubriand la définissait comme le “passage d’un état des choses à un autre”, tandis que le latin “transire” signifie, plus poétiquement, “passer de l’autre côté”. Adaptée au football, la “transition” relève d’un fait plus concret, plus visuel. L’observer, c’est se rendre compte de son essentialité et de son importance grandissante comme conséquence de la toute-puissance du pressing. Auparavant instant de liberté (voir un joueur remonter librement le ballon est fascinant lorsqu’on regarde un match d’il y a quelques décennies), la transition est devenue un temps de combat.

Lire la suite ‘D’UNE PHASE À L’AUTRE, LE FOOTBALL ET SES TRANSITIONS’ »