Archive for octobre, 2013

Quand on est mené au score, la logique veut qu’on essaie d’égaliser, donc de marquer. Et pour tromper le gardien adverse, cette même logique voudrait qu’on insiste sur le rôle des attaquants, joueurs dont c’est la fonction et qui ont les qualités pour pousser le ballon dans le but. On pourrait alors supposer qu’en multipliant le nombre d’attaquants, on augmenterait d’autant ses chances de marquer, avec bien entendu le risque d’être pris en défaut défensivement. L’équation n’est pourtant pas aussi simple qu’on pourrait le penser. Car le football est un jeu d’espace, et pour que le surnombre dans une zone soit utile, encore faut-il que l’action s’y déroule. L’Atlético en a fait l’amère expérience contre l’Espanyol ce week-end.

Lire la suite ‘EMPILER N’EST PAS MARQUER : L’EXEMPLE DE L’ATLÉTICO’ »

A qui appartient l’animation du jeu ? La question - rhétorique - peut sembler absurde. Elle transparaît pourtant quotidiennement dans les déclarations de joueurs, entraîneurs et journalistes, qui exigent des “grosses équipes” qu’elles prennent le jeu à leur compte. Et légitiment par la même occasion une certaine unilatéralité d’un sport qui, pourtant, devrait opposer deux équipes d’égal à égal. Cette injustice, perpétrée par les discours autant que par le jeu effectif, se traduit par des enjeux très concrets. Décryptage militant.

Lire la suite ‘DEVOIR D’INGÉRENCE FOOTBALLISTIQUE’ »

Pep Guardiola n’invente rien, il prend des modèles existants et les détourne, expérimente dans le but de les sublimer. Avec succès souvent, même si sa jeune carrière d’entraîneur l’a toujours mise dans les conditions avantageuses d’avoir un groupe de grande qualité. Pourtant, depuis le début de saison, le Bayern tâtonnait, et si son équipe gagnait relativement facilement la bataille de la possession, le jeu se résumait souvent à de longues phases de possession suivies de centres sur la tête de Mandzukic. Un pis-aller, un aveu de faiblesse démontrant les limites du jeu au sol. Suffisant pour gagner la plupart du temps certes, mais loin des standards de jeu beaucoup plus pragmatiques et efficaces de Jupp Heynckes. La victoire face à City sonne pourtant comme une alerte : la patte Guardiola est en train de prendre et le Bayern a ce qu’il faut pour emmener encore plus loin le tiki taka.

Lire la suite ‘FAIRE-PART DE NAISSANCE : LE BAYERN GUARDIOLESQUE’ »