Des derniers discours de Leonardo, j’ai surtout retenu cette phrase : ”Pour être aimé des Français, nous devons leur ressembler”‘. Bons élèves, nous avons ainsi adopté contre Evian une conduite agressive et hautaine, ajoutant à la récitation une bagarre générale consécutive à un refus de l’autorité. Les équipes du sud de la France construisaient leur capital sympathie sur cette marque de fabrique. Les commentaires négatifs recensés après ce nouveau succès n’avaient pas manqué de nous surprendre. Cette conséquente avance de neuf points au classement renforçait la haine de nos détracteurs. En ces temps de crise, nous affichions une arrogance déplacée. Le scénario idéal aurait consisté en une victoire à la 89ème minute du dernier match et la foule qui soudain nous embrasse en nous remerciant d’avoir préservé la Ligue 1 d’un OM champion avec une différence de but négative. Nous ne représentions plus ce PSG originel, gentiment moqué pour son incapacité à conclure. Nous étions le club de Zlatan, de Beckham et du Qatar, du succès que les pétrodollars rendaient obligatoire. Les Français ont toujours préféré les perdants méritants aux implacables gagnants. Le PSG n’était plus assez Français pour eux.

(Oeuvre de @FakirSG, ami personnel de Nasser)

(Oeuvre de @FakirSG, ami personnel de Nasser)

En validant la création de la comédie musicale Kevin Kohler, la comédie musicale, Nasser Al-Khelaifi m’avait témoigné sa confiance. J’espérais apporter un peu de bonheur à mes fans dans un contexte difficile pour eux. Les gens souffraient. Ils avaient tour à tour subi Mozart, l’opéra rock, Adam et Eve : La Seconde Chance, 1789 : les Amants de la Bastille et Robin des Bois. Ils cherchaient plus que jamais du réconfort. Le football devait remplir une mission sociale et servir à rassembler les peuples ; en donnant un emploi à des intermittents du spectacle portugais et arabes, par exemple. Et puis, bon… Il y avait quand même un sacré paquet de fric à se faire.

Inspiré des passages les moins romancés de ma biographie, Kevin Kohler, la comédie musicale dénonçait les dérives du foot étranger tout en faisant l’éloge du Qatar à travers son apport dans l’économie française. Récupéré à cinq ans par le manager d’une équipe londonienne, le héros, orphelin, parvenait à s’échapper de cet enfer à sa majorité. N’écoutant que son courage et la voix de sa conscience, il trouvait refuge à Paris où il devenait l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1 en s’opposant au dopage, aux filles et à l’argent faciles. Les premières critiques du spectacle étaient toutes extrêmement positives. Le journaliste de Télé 7 jours s’était montré dithyrambique sans même l’avoir vu! Il avait parlé de ”l’incroyable histoire d’un gamin des rues devenu star” avec un sens de la formule qui n’appartenait qu’à lui - et au dossier de presse. ”Enfin quelqu’un qui chante la Marseillaise!” s’enflamma le chroniqueur culturel du Point alors que celui du Figaro résuma mon parcours en ces quelques mots : ”De misérable, il est devenu bankable”. La chanson phare critiquait le montant anormalement élevé des transferts à l’aide d’une chorégraphie plutôt subtile : l’interprète, déguisé en cochon et vêtu d’un maillot de Manchester City, se roulait dans une montagne de liasse de billets au moment de signer son contrat. En l’écoutant en avant-première, le spécialiste musique de Télérama l’avait trouvée ”aussi plaisante qu’une mélodie de Pascal Obispo.’” La comparaison servit d’intertitre principal à son papier. Nous l’attaquâmes pour diffamation.

Le casting faisait la part belle aux artistes appréciés des auditeurs de Nostalgie, des chauffeurs de taxis, des patrons de bistrots et des couples de chômeurs, des collégiens savoyards, des saucissons auvergnats et des paysans bretons. Pour le rôle principal, Christophe Willem fut préféré à Grégoire ; tout comme lui, j’avais émergé de la médiocrité grâce à la télévision. Pour le rôle de Zlatan Ibrahimovic, la production avait recherché un chanteur capricieux mais attachant, volontairement mordant, habitant à l’étranger et qui ne passait en France que pour s’en mettre plein les fouilles. Florent Pagny se détacha très vite. Christophe Maé gagna le droit d’interpréter David Beckham. Mika s’étant décommandé, le rôle de Chiara échut à Zaz. Les Qataris ne regardaient pas à la dépense. A terme, ils souhaitaient concurrencer la troupe des Enfoirés et reverser les bénéfices à une association caritative : l’équipe féminine du club. Le business de l’humanitaire fonctionnait selon les mêmes codes que l’économie de marché. Pour obtenir les produits les plus appréciés, il fallait mettre le prix. Pour rentrer dans leurs frais, les dirigeants avaient imaginé un show interactif. Les spectateurs munis d’un billet d’entrée pourront voter en temps réel par SMS. Ils ne voteront pour rien de spécial. Ils voteront, c’est tout. Je ne crois pas que les gens aient besoin d’une signification de nos jours.

En confiant un rôle à Grégory Lemarchal, les Qataris espéraient attirer les femmes. Par le soin accordé au casting et à l’habillage, cette comédie musicale dégageait une atmosphère pas si éloignée de celle du Parc des Princes ; elle pouvait les inciter à suivre l’équipe. Même si cet hologramme était vraiment ressemblant, j’étais tout de même un peu réticent. Le public se déplaçait rarement pour voir des chanteurs morts, Renaud excepté. Il est vrai que Grégory Lemarchal avait un côté rassurant. On avait envie de le serrer dans nos bras ; pas trop fort, bien sûr. On l’imaginait assez mal racketter des mères de famille. Elles achetaient déjà ses albums, remarquez, mais… Non, ce garçon était un gars bien. Il avait les épaules pour interpréter ma conscience, mon Jiminy Cricket des temps modernes. Après tout, moi aussi j’avais quelque chose de sécurisant. J’étais un footballeur normal. Un Français moyen. Un joueur moyen, peut-être.

16 commentaires

  1. alfred eboa dit :

    j’aime

  2. Baudolino dit :

    Superbe le dernier paragraphe…
    A quand la publication du journal intime de KK ?

  3. Captain Rai dit :

    Vite vite des places avec tout les produits dérivés qui vont avec.

    Kevin je t’aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime.

  4. Van Der Wiel Age People dit :

    Au départ, j’avais imaginé un épisode qui se déroulerait comme “Orange Mécanique” (ascension, chute, rédemption, tout çà…).

    Finalement, l’idée de la comédie musicale colle bien à Kevin (dont le prénom sera autant hurlé par les jeunes filles que Patriiiiiiiiiiick).

    Bravo

  5. Mika dit :

    hahaha!
    belle affiche, au passage!
    j’ai bien ri

  6. GWorst dit :

    Bande d’enfoiré arréter de craché sur le pauvre grégory lemarchal même si on est pas fan on a le devoir d’être respectueux relisé vous vous êtes minable je vous souhaite pas qu’on parle de vous comme sa apres votre mort ! quel age vs avez 14 ou 15 ans?

    bande d’abruti !!

  7. Jean dit :

    Mais comment un fan de Grégory Lemarchal à l’orthographe approximative arrive sur les Cahiers ????

  8. aboudenerf dit :

    si on a un humour bloqué au premier degré mieux vaut s’abstenir.Gworst va à la messe et laisse nous en profiter.

  9. aboudenerf dit :

    kevin, please, parle nous de sirigu

  10. Portnaouac dit :

    C’est marrant de reprocher à l’auteur de l’un des commentaires, d’avoir un humour bloqué au premier degré, tout en n’envisageant pas que ledit “commentateur” puisse déjà être au 2nd degré.

    Certes, il n’y a pas beaucoup d’indices sur le niveau de lecture devant être appliqué à ce commentaire, mais le pseudo du commentateur est trop proche de celui du “Georges Worst” sévissant sur les Cahiers pour que ce soit une simple coïncidence…

    Et tant que je suis là, j’en profite pour dire que c’est toujours un vrai plaisir de lire les entrées de ce blog.

  11. GWorst dit :

    Merci Portnaouac.

    Pour les 2 neuneus au-dessus de toi, un peu de lecture :
    http://tinyurl.com/GregoryLemarchal

    Si vous appréciez ce blog, ça devrait vous plaire - même si effectivement le second degré ne semble pas être votre tasse de thé - car il s’agit du même auteur.

    Certains commentaires de ce petit billet sont, comment dire… ??? Ah oui, du niveau des vôtres. Le mien n’est qu’un copié-collé, comme une sorte d’hommage à l’auteur, bien qu’il ne soit pas mort, enfin que je sache.

    Bonne lecture les enfants.

  12. Maxouche dit :

    C’est super poilant GWORST le billet de ton blog (que je ne connaissais pas). C’est con que j’aie un boulot, sinon, j’aurais passe la journee a le lire… merci pour la decouverte

  13. green leather bar stool dit :

    I really feel other blog site creators definitely should take into account this website as an example. Enormously clean and easy to use design and style, and in many cases exceptional information! You are a pro in this particular subject :)

  14. カシオ 腕時計 dit :

    Hey there, I think your blog might be having browser compatibility issues. When I look at your blog site in Safari, it looks fine but when opening in Internet Explorer, it has some overlapping. I just wanted to give you a quick heads up! Other then that, awesome blog!
    カシオ 腕時計 http://www.masalu.org.tw/images/in/Casio19.html

  15. シューズ dit :

    シューズ…

    watch was a tad too easy in the past, but these days its close to impossible…

  16. カジュアルシューズ dit :

    Hi! Do you use Twitter? I’d like to follow you if that would be okay. I’m definitely enjoying your blog and look forward to new updates.
    カジュアルシューズ http://www.kobeszko.com/

Répondre

CDF
Kevin Kohler